Sojourner Truth

Sojourner Truth
Sojourner Truth, 1870 (cropped, restored).jpg
Sojourner Truth vers 1870.
Biographie
Naissance
Vers
Hurley (en)
Décès
Sépulture
Cimetière de Oak Hill (en)
Nom de naissance
Isabella Baumfree
Nationalité
Domicile
Activités
Statut
Esclave ()
Autres informations
Domaine
Religion
Site web
(en) sojournertruthmemorial.org
Distinctions

Sojourner Truth, (née probablement en 1797 dans la ville d'Hurley (comté d'Ulster), dans l'État de New York et morte le 1883 à Battle Creek dans l'État du Michigan) est le nom que s'est donné en 1843 une abolitionniste afro-américaine et une militante pour le droit de vote des femmes, née de parents esclaves. Son nom de naissance était Isabella Baumfree, bien que certaines sources la nomment Isabella Van Wagener.

Biographie

Isabella est l'une des treize enfants d'un couple d'esclaves appartenant à James et Elizabeth Baumfree. Née dans l'ancienne colonie hollandaise du comté d'Ulster, Sojourner Truth ne parlait que le néerlandais lorsqu'elle fut vendue à l'âge de 11 ans[1],[2].

De par sa condition d'esclave, elle fut unie contre son gré à Thomas Jeffery Harvey, un esclave plus âgé. De cette union non souhaitée naquirent 5 enfants.

En 1827, elle s'enfuit de la ferme de John Dumont, son troisième maître, pour trouver refuge au Canada avec Sophie, la plus jeune de ses filles, alors enfant en bas âge, car son maître refusa de la libérer après l'abolition de l'esclavage dans l'État de New York (1827). Elle retourna dans cet État en 1829 pour y travailler une décennie en tant que servante au sein de multiples communautés religieuses. L'une d'entre elles, connue sous le nom de « Royaume de Matthias », fut impliquée dans un scandale de meurtre et d'adultère[3]. Isabella rejoignit alors Elijah Pierson, le leader de ce groupuscule religieux dans des prêches évangéliques.

En 1841, elle s'installa à Northampton, dans le Massachusetts. En 1843, Isabella fut inspirée par une révélation spirituelle qui changea le cours de son existence. Elle changea son nom et devint Sojourner Truth. Dès lors, elle fit des prêches à Long Island et dans le Connecticut, en annonçant la « vérité divine du salut de l'âme ». La même année, elle rejoignit une petite communauté vivant selon des principes utopiques, l'Association de Northampton pour l'éducation et l'industrie. Lorsque cette association fut dissoute en 1846, elle resta à Florence, dans le Massachusetts, où elle écrivit sa biographie avec l'aide d'Olive Gilbert, un de ses voisins. Ses mémoires furent publiés en 1850 sous le titre : Narrative of Sojourner Truth: A Northern Slave[4] (que l'on pourrait traduire par Histoire de Sojourner Truth, une esclave du Nord[4]).

Dès lors, elle devint une fervente défenseure de la cause abolitionniste et du mouvement des droits des femmes. Le fameux discours de Truth, Ain't I a Woman?[5],[6], prononcé en 1851 à Akron dans l'Ohio lors de la convention des droits de la femme, présidé par Frances Gage, résumait bien les revendications de la cause féministe.

Abraham Lincoln et Sojourner Truth devant une Bible, dessin, 1864.

En 1857, Sojourner Truth se déplaça dans le Michigan, où elle continua à défendre sa cause. Durant la Guerre de Sécession, elle organisa des collectes de vivres pour les régiments noirs combattant pour l'Union, puis s'installa à Washington, D.C. après la promulgation de la Proclamation d'émancipation, afin de travailler avec d'anciens esclaves. Elle rencontra le président Abraham Lincoln en 1864.

Après la guerre civile, Sojourner Truth s'attacha à faciliter la recherche d'emplois des réfugiés noirs. Elle fit aussi de nombreuses apparitions publiques où elle s'adressait en majorité à un public blanc. Dans ses discours, teintés de religion et de féminisme, elle défendait l'idée de la création d'un État noir dans l'ouest des États-Unis.

Elle retourna dans le Michigan en 1867 et mourut à son domicile de Battle Creek (Michigan), le . Elle fut enterrée dans le cimetière de Oak Hill dans la localité de Battle Creek dans le comté de Calhoun dans le Michigan[7].

Hommages

Buste en bronze de Sojourner Truth par Artis Lane en 2009, trônant au Capitole à Washington

Notes et références

  1. (en) « Sojourner Truth | Biography, Accomplishments, & Facts », sur Encyclopedia Britannica (consulté le 23 juillet 2020)
  2. (en-US) « Sojourner Truth | Encyclopedia.com », sur www.encyclopedia.com (consulté le 23 juillet 2020)
  3. (en) Paul E. Johnson et Sean Wilentz, The Kingdom of Matthias, a Story of Sex and Salvation in 19th-Century America, Oxford University Press, , 240 p. (ISBN 978-0-19-509835-8 et 0-19-509835-8, lire en ligne).
  4. a et b (en) « Narrative of Sojourner Truth », sur digital.library.upenn.edu, (consulté le 18 avril 2019).
  5. (en) « Sojourner Truth Quotes About Abolition and Women's Rights », sur womenshistory.about.com (consulté le 18 avril 2019).
  6. (en-US) Mundelein College B. A. et Meadville/Lombard Theological School M. Div., « What Are Some of Sojourner Truth's Best Quotes? », sur ThoughtCo (consulté le 23 juillet 2020)
  7. « Sojourner Truth (1797-1883) - Mémorial Find a... », sur fr.findagrave.com (consulté le 9 décembre 2020)
  8. (en-US) « Truth, Sojourner », sur National Women’s Hall of Fame (consulté le 1er novembre 2020)
  9. « Brooklyn Museum: Sojourner Truth », sur www.brooklynmuseum.org (consulté le 1er novembre 2020)
  10. (en-US) « Sojourner Truth », sur Michigan Women Forward (consulté le 1er novembre 2020)
  11. Sarah Loff, « Mars Pathfinder and Sojourner Rover », sur NASA, (consulté le 8 juin 2020)
  12. « IAU Minor Planet Center: (249521) Truth », sur www.minorplanetcenter.net (consulté le 1er novembre 2020)
  13. « Planetary Names: Crater, craters: Truth on Venus », sur planetarynames.wr.usgs.gov (consulté le 1er novembre 2020)

Annexes

Bibliographie (en anglais)

Notices dans des encyclopédies et des manuels de références

  • Bert James Loewenberg & Ruth Bogin, Black women in nineteenth-century American life, Pennsylvania State University Press, , 359 p. (ISBN 9780271012070, lire en ligne), p. 234-242,
  • Jessie Carney Smith, Notable Black American Women, volume 1, Gale Research, 1992, rééd. 1996, 1334 p. (ISBN 9780810347496, lire en ligne), p. 1147-1151,
  • Encyclopedia of world biography, volume 15, Gale Research, , 512 p. (lire en ligne), p. 320-321,
  • American national biography, volume 21, Oxford University Press, USA, , 935 p. (ISBN 0195206355, lire en ligne), p. 880-883,
  • Deborah G. Felder, The 100 Most Influential Women of All Time: A Ranking Past and Present, Citadel Press, , 373 p. (ISBN 9780806517261, lire en ligne), p. 67-69,
  • Women in world history : a biographical encyclopedia, volume 15, Yorkin Publications, , 919 p. (ISBN 0787640808, lire en ligne), p. 610-617,
  • Catherine M. Edmonson, Extraordinary Women, Adams Media, , 368 p. (ISBN 9781580621182, lire en ligne), p. 331,
  • R. Kent Rasmussen, The African American encyclopedia, volume 9, M. Cavendish, , 2704 p. (ISBN 9780761472087, lire en ligne), p. 2526-2529,
  • Encyclopedia of African-American culture and history, volume 5, Macmillan Reference USA, , 2377 p. (ISBN 9780028658162, lire en ligne), p. 2208-2210,
  • The Oxford encyclopedia of women in world history, volume 4, Oxford University Press, USA, , 701 p. (ISBN 9780195148909, lire en ligne), p. 250-251,

Essais

  • Sojourner Truth & Olive Gilbert, Narrative of Sojourner Truth, Dover Publications, 1850, rééd. 1997, 84 p. (ISBN 9780486298993, lire en ligne),
  • Peter Krass, Sojourner Truth, Chelsea House Publications, , 120 p. (ISBN 9781555466114, lire en ligne),
  • Carleton Mabee, Sojourner Truth--slave, prophet, legend, New York University Press, 1993, rééd. 1 mars 1995, 336 p. (ISBN 9780814755259, lire en ligne),
  • Norma Jean Lutz, Sojourner Truth, Chelsea House Publications, , 88 p. (ISBN 9780791061459, lire en ligne),
  • Elizabeth Dana Claffe, Sojourner Truth, Compass Point Books, , 40 p. (ISBN 9780756500689, lire en ligne),
  • Peter Roop & Connie Roop, In Their Own Words Sojourner Truth, Scholastic Reference, , 132 p. (ISBN 9780439263238, lire en ligne),
  • Frances E. Ruffin, Sojourner Truth, PowerKids Press, , 32 p. (ISBN 9780823958269, lire en ligne),
  • Mary G. Butler, Sojourner Truth: From Slave to Activist for Freedom, Rosen Publishing Group, , 120 p. (ISBN 9780823957361, lire en ligne),
  • Joanne Mattern, Sojourner Truth : early abolitionist, PowerKids Press, , 32 p. (ISBN 9780823965021, lire en ligne),
  • Gwenyth Swain (ill. Matthew Archambault), Sojourner Truth, Lerner Publishing Group, 30 novembre 2004, rééd. 31 décembre 2006, 52 p. (ISBN 9781575058276, lire en ligne),
  • Geoffrey M. Horn, Sojourner Truth: Speaking Up for Freedom, Crabtree Publishing Company, , 72 p. (ISBN 9780778748403, lire en ligne),

Articles

  • « Sojourner Truth Calls upon the President: An 1864 Letter », The Massachusetts Review, Vol. 13, No. 1/2,‎ , p. 297-299 (4 pages) (lire en ligne),
  • Jean Lebedun, « Harriet Beecher Stowe's Interest in Sojourner Truth, Black Feminist », American Literature, Vol. 46, No. 3,‎ , p. 359-363 (5 pages) (lire en ligne)Accès payant,
  • Neil A. Patten, « The Nineteenth Century Black Woman As Social Reformer: The "New" Speeches of Sojourner Truth », Negro History Bulletin, Vol. 49, No. 1,‎ 1 trimestre 1986, p. 2-5 (4 pages) (lire en ligne),
  • Carleton Mabee, « Sojourner Truth, Bold Prophet: Why Did She Never Learn to Read? », New York History, Vol. 69, No. 1,‎ , p. 55-77 (23 pages) (lire en ligne),
  • Carleton Mabee, « Sojourner Truth and President Lincoln », The New England Quarterly, Vol. 61, No. 4,‎ , p. 519-529 (11 pages) (lire en ligne),
  • Nell Irvin Painter, « Representing Truth: Sojourner Truth's Knowing and Becoming Known », The Journal of American History, Vol. 81, No. 2,‎ , p. 461-492 (32 pages) (lire en ligne),
  • Teresa C. Zackodnik, « "I Don't Know How You Will Feel When I Get through": Racial Difference, Woman's Rights, and Sojourner Truth », Feminist Studies, Vol. 30, No. 1,‎ , p. 49-73 (25 pages) (lire en ligne),
  • Teresa Zackodnik, « The "Green-Backs of Civilization": Sojourner Truth and Portrait Photography », American Studies, Vol. 46, No. 2,‎ , p. 117-143 (27 pages) (lire en ligne),
  • Margaret Washington, « "From Motives of Delicacy": Sexuality and Morality in the Narratives of Sojourner Truth and Harriet Jacobs », The Journal of African American History, Vol. 92, No. 1,‎ , p. 57-73 (17 pages) (lire en ligne),
  • Ellen J. Goldner, « The Art of Intervention: The Humor of Sojourner Truth and the Antebellum Political Cartoon », MELUS, Vol. 37, No. 4,‎ , p. 41-67 (27 pages) (lire en ligne)Accès payant,


Liens externes