Sans attendre Godot

Sans attendre Godot
Auteur John Amila
Genre Roman policier
Éditeur Gallimard
Collection Série noire
Lieu de parution Paris
Date de parution 1956
Nombre de pages 184
Chronologie

Sans attendre Godot est le quatrième roman policier de John Amila paru dans la collection Série noire avec le numéro 310 en 1956[1].

Résumé

Riton Godot, patron de la boîte de nuit Le Faisan noir accepte que deux prostituées travaillent dans son bar jusqu’à ce que Paconi, leur proxénète, tente d’en imposer d’autres. Godot refuse dorénavant toute prostituée et déclenche ainsi une guerre des gangs. Sa femme, Maine, venue chercher sa fille Colette, est enlevée à la gare du Nord. L’enlèvement échoue grâce à l’intervention d’un voyageur, qui se révèlera être le premier mari de Maine, et de Jo, un des hommes de main de Godot…

Édition

Le roman est publié dans la Série noire avec le numéro 310 en 1956 et réédité dans la même collection et avec le même numéro en 1981

Autour du livre

On retrouve dans ce roman des personnages survivants de La Bonne Tisane : Riton Godot, Maine, la veuve de René Le Comte devenue son épouse, Fred et Jo, ses hommes de main.

C’est le dernier roman signé John Amila.

Adaptation

Le roman est adapté sous le titre Quand la femme s'en mêle par Yves Allégret en 1957

Sources

  • Polar revue trimestrielle no 16,
  • Claude Mesplède, Les Années Série Noire vol.1 (1945-1959), page 198, Encrage « Travaux » no 13, 1992

Notes et références