Saison 2019-2020 du Paris Saint-Germain

Paris Saint-Germain
Saison 2019-2020
Description de l'image Paris Saint-Germain Logo.svg.
Généralités
Couleurs Rouge, bleu et blanc
Stade Parc des Princes
48 583 places
Président Drapeau : Qatar Nasser al-Khelaïfi
Entraîneur Drapeau : Allemagne Thomas Tuchel
Résultats
Championnat Champion
68 points (ratio 2,52)
(22V, 2N, 3D)
(75 buts pour, 24 buts contre)
Trophée des champions Vainqueur
contre le Stade rennais 2-1
Coupe de France Vainqueur
contre l'AS Saint-Étienne 1-0
Coupe de la Ligue Vainqueur
contre l'Olympique lyonnais 0-0 (6-5)tab
Ligue des champions Finale
contre le Bayern Munich 0-1
Meilleur buteur Championnat :
Drapeau : France Kylian Mbappé (18)
Toutes compétitions :
Drapeau : France Kylian Mbappé (30)
Meilleur passeur Championnat :
Drapeau : Argentine Ángel Di María (14)
Toutes compétitions :
Drapeau : Argentine Ángel Di María (20)

Maillots

Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Domicile
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Extérieur
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Autre

Chronologie

La saison 2019-2020 du Paris Saint-Germain est la 50e saison de son histoire et la 46e saison d'affilée en première division. Cette saison est exceptionnelle en raison de la pandémie de Covid-19 qui a entraîné le 13 mars la suspension des compétitions de football.

Le championnat de France est arrêté à la 28e des 38 journées prévues. Le PSG, alors premier du classement, est sacré champion de France lorsque son arrêt définitif est officialisé, le 30 avril 2020[1].

La coupe de la Ligue et la coupe de France, par contre, sont menées à leur terme après le déconfinement et sont toutes deux remportées par le PSG à la fin du mois de juillet, permettant au club de la capitale de réaliser un quatrième quadruplé national après ceux de 2015, 2016 et 2018.

La Ligue des champions se poursuit également mais sous la forme d'un Final 8 en août 2020 à Lisbonne. Le PSG atteint la finale de la compétition pour la première fois de son histoire mais s'incline sur le score de 0-1 face au Bayern Munich.

Préparation d'avant-saison

La saison 2019-2020 du Paris Saint-Germain débute officiellement le lundi avec la reprise de l'entraînement au Camp des Loges[2].

Transferts

Transferts estivaux

Mercato d'été Tableau détaillé des transferts du mercato d'été
Nom Nationalité Poste Transfert Provenance/Destination Division
Symbol support vote.png Arrivées
Abdou Diallo Drapeau de la France France Défenseur Transfert (32+2 millions d'euros) Borussia Dortmund Drapeau : Allemagne Bundesliga
Idrissa Gueye Drapeau du Sénégal Sénégal Milieu Transfert (30+2 millions d'euros) Everton FC Drapeau : Angleterre Premier League
Pablo Sarabia Drapeau de l'Espagne Espagne Milieu Transfert (20 millions d'euros)[3] Séville FC Drapeau : Espagne La Liga
Keylor Navas Drapeau du Costa Rica Costa Rica Gardien Transfert (15 millions d'euros) Real Madrid Drapeau : Espagne La Liga
Mitchel Bakker Drapeau des Pays-Bas Pays-Bas Défenseur Fin de contrat (libre) Ajax Amsterdam Drapeau : Pays-Bas Eredivisie
Marcin Bułka Drapeau de la Pologne Pologne Gardien Fin de contrat (libre) Chelsea FC Drapeau : Angleterre Premier League
Ander Herrera Drapeau de l'Espagne Espagne Milieu Fin de contrat (libre) Manchester United Drapeau : Angleterre Premier League
Xavi Simons Drapeau des Pays-Bas Pays-Bas Milieu Fin de contrat (libre) FC Barcelone -17 ans -
Mauro Icardi Drapeau de l'Argentine Argentine Attaquant Prêt Inter Milan Drapeau : Italie Serie A
Sergio Rico Drapeau de l'Espagne Espagne Gardien Prêt Séville FC Drapeau : Espagne La Liga
Rémy Descamps Drapeau de la France France Gardien Retour de prêt Clermont Foot Drapeau : France Ligue 2
Samuel Essende Drapeau de la France France Attaquant Retour de prêt KAS Eupen Drapeau : Belgique Division 1A
Jesé Drapeau de l'Espagne Espagne Attaquant Retour de prêt Real Betis Drapeau : Espagne La Liga
Grzegorz Krychowiak Drapeau de la Pologne Pologne Milieu Retour de prêt Lokomotiv Moscou Drapeau : Russie Première Ligue russe
Giovani Lo Celso Drapeau de l'Argentine Argentine Milieu Retour de prêt Real Betis Drapeau : Espagne La Liga
Kévin Rimane Drapeau de la France France Défenseur Retour de prêt NK Istra 1961 Drapeau : Croatie Prva Liga
Gaëtan Robail Drapeau de la France France Attaquant Retour de prêt Valenciennes FC Drapeau : France Ligue 2
Kevin Trapp Drapeau de l'Allemagne Allemagne Gardien Retour de prêt Eintracht Francfort Drapeau : Allemagne Bundesliga
Timothy Weah Drapeau des États-Unis États-Unis Attaquant Retour de prêt Celtic FC Drapeau : Écosse Scottish Premiership
Arnaud Kalimuendo-Muinga Drapeau de la France France Attaquant Premier contrat professionnel PSG -19 ans Drapeau : France National U19
Arnaud Luzayadio Drapeau de la France France Défenseur Premier contrat professionnel PSG B Drapeau : France National 2
Symbol oppose vote.svg Départs
Giovani Lo Celso Drapeau de l'Argentine Argentine Milieu Transfert (22 millions d'euros) Real Betis Drapeau : Espagne La Liga
Moussa Diaby Drapeau de la France France Attaquant Transfert (15 millions d'euros) Bayer Leverkusen Drapeau : Allemagne Bundesliga
Christopher Nkunku Drapeau de la France France Milieu Transfert (13+2 millions d'euros)[4] RB Leipzig Drapeau : Allemagne Bundesliga
Stanley Nsoki Drapeau de la France France Défenseur Transfert (12,5 millions d'euros) OGC Nice Drapeau : France Ligue 1
Grzegorz Krychowiak Drapeau de la Pologne Pologne Milieu Transfert (12 millions d'euros)[5],[6] Lokomotiv Moscou Drapeau : Russie Première Ligue russe
Timothy Weah Drapeau des États-Unis États-Unis Attaquant Transfert (10 millions d'euros)[7],[8] Lille OSC Drapeau : France Ligue 1
Arthur Zagre Drapeau de la France France Défenseur Transfert (10 millions d'euros) AS Monaco Drapeau : France Ligue 1
Kevin Trapp Drapeau de l'Allemagne Allemagne Gardien Transfert (7 millions d'euros) Eintracht Francfort Drapeau : Allemagne Bundesliga
Metehan Güçlü Drapeau de la Turquie Turquie Attaquant Transfert (1,5 million d'euros) Stade rennais Drapeau : France Ligue 1
Gaëtan Robail Drapeau de la France France Attaquant Transfert (1 million d'euros) RC Lens Drapeau : France Ligue 2
Ruben Providence Drapeau de la France France Attaquant Transfert (500 mille euros) AS Rome Drapeau : Italie Serie A
Rémy Descamps Drapeau de la France France Gardien Transfert (400 mille euros) Sporting de Charleroi Drapeau : Belgique Division 1A
Azzeddine Toufiqui Drapeau de la France France Milieu Transfert (250 mille euros) SM Caen Drapeau : France Ligue 2
Samuel Essende Drapeau de la France France Attaquant Transfert gratuit US Avranches Drapeau : France National
Alec Georgen Drapeau de la France France Défenseur Transfert gratuit US Avranches Drapeau : France National
Arnaud Luzayadio Drapeau de la France France Défenseur Transfert gratuit US Orléans Drapeau : France Ligue 2
Idriss Mzaouiyani Drapeau de la France France Milieu Transfert gratuit Al-Aïn Club Drapeau : Émirats arabes unis Arab Gulf League
Virgiliu Postolachi Drapeau de la France France Attaquant Transfert gratuit Lille OSC Drapeau : France Ligue 1
Kévin Rimane Drapeau de la France France Défenseur Transfert gratuit FC Hermannstadt Drapeau : Roumanie Liga I
Abdallah Yaisien Drapeau de la France France Milieu Transfert gratuit Arab Contractors SC Drapeau : Égypte Egyptian Premier League
Sébastien Cibois Drapeau de la France France Gardien Rupture de contrat Stade Brestois 29 Drapeau : France Ligue 1
Alphonse Areola Drapeau de la France France Gardien Prêt payant (2 millions d'euros) Real Madrid Drapeau : Espagne La Liga
Eric Junior Dina-Ebimbe Drapeau de la France France Milieu Prêt Le Havre AC Drapeau : France Ligue 2
Isaac Hemans Drapeau du Ghana Ghana Défenseur Prêt SO Cholet Drapeau : France National
Jesé Drapeau de l'Espagne Espagne Attaquant Prêt Sporting CP Drapeau : Portugal Primeira Liga
Dani Alves Drapeau du Brésil Brésil Défenseur Fin de contrat São Paulo FC Drapeau : Brésil Brasileirão
Gianluigi Buffon Drapeau de l'Italie Italie Gardien Fin de contrat Juventus FC Drapeau : Italie Serie A
Nathan Epaillard Drapeau de la France France Milieu Fin de contrat -
Abdoulaye Konaté Drapeau de la France France Milieu Fin de contrat -
Levi Opdam Drapeau des Pays-Bas Pays-Bas Défenseur Fin de contrat TOP Oss Drapeau : Pays-Bas Eerste Divisie
Adrien Rabiot Drapeau de la France France Milieu Fin de contrat Juventus FC Drapeau : Italie Serie A

Transferts hivernaux

Mercato d'hiver Tableau des transferts du mercato d'hiver
Nom Nationalité Poste Transfert Provenance/Destination Division
Symbol oppose vote.svg Départs
Moussa Sissako Drapeau de la France France Défenseur Prêt Standard de Liège Drapeau : Belgique Division 1A

Prolongations de contrats

Au regard des événements inédits engendrés par la crise du Covid-19, le Paris Saint-Germain a décidé de proposer des prolongations de deux mois à ses joueurs en fin de contrat , leur permettant ainsi de jouer pour le club parisien jusqu'à la fin du mois d'août 2020 et de disputer les finales de Coupe de France et de Coupe de la Ligue, ainsi que la fin de l'édition 2019-2020 de la Ligue des Champions. Dans cette perspective, Thiago Silva, Eric Maxim Choupo-Moting et Sergio Rico ont signé des prolongations de contrat[9]. Thomas Meunier et Edinson Cavani ont décidé de quitter le club à la fin du mois de juin 2020[10].

Le , le club du Paris Saint-Germain annonce la prolongation de contrat de son défenseur gauche Layvin Kurzawa jusqu'en 2024[11]. Il est imité par son coéquipier Presnel Kimpembe le , le champion du monde est alors lié avec les Rouge et Bleu jusqu'en 2024 également[12].

Compétitions

Bilan du Paris SG dans les compétitions officielles
Championnat de France Ligue des champions Coupe de France Coupe de la Ligue Trophée des champions
Vainqueur
68 points
Finaliste
Vainqueur
face à l'AS Saint-Étienne (1-0)
Vainqueur
face à l'Olympique lyonnais (0-0, 6-5tab)
Vainqueur
face au Stade rennais (2-1)
22 V 2 N 3 D 8 V 1 N 1 D 6 V 0 N 0 D 3 V 1 N 0 D 1 V 0 N 0 D
TOTAL : 40 V 4 N 4 D

Trophée des champions

Rencontre du Trophée des champions
Tour Rencontre Div.
Finale Paris SG 2-1 Stade rennais L1

Championnat

La Ligue 1 2019-2020 est la quatre-vingt-deuxième édition du championnat de France de football et la dix-huitième sous l'appellation « Ligue 1 ». La division oppose vingt clubs en une série de trente-huit rencontres. Les meilleurs de ce championnat se qualifient pour les coupes d'Europe que sont la Ligue des Champions (le podium) et la Ligue Europa (le quatrième et les vainqueurs des coupes nationales). Le Paris Saint-Germain participe à cette compétition pour la quarante-septième fois de son histoire et la quarante-sixième fois de suite depuis la saison 1974-1975, ce qui constitue un record au niveau national[13].

Journées 1 à 5

Journées 1 à 5 du championnat
J. Rencontre Place
1 Paris SG 3-0 Nîmes O. 2e (0)
2 Stade rennais 2-1 Paris SG 8e (-3)
3 Paris SG 4-0 Toulouse FC 3e (-3)
4 FC Metz 0-2 Paris SG 1er (0)
5 Paris SG 1-0 RC Strasbourg 1er (+2)
Légende : ( ) = écart en point sur le premier ou,
si le Paris SG est premier, sur le deuxième.

Journées 6 à 10

Journées 6 à 10 du championnat
J. Rencontre Place
6 O. lyonnais 0-1 Paris SG 1er (+3)
7 Paris SG 0-2 Stade de Reims 1er (0)
8 G. Bordeaux 0-1 Paris SG 1er (+2)
9 Paris SG 4-0 Angers SCO 1er (+2)
10 OGC Nice 1-4 Paris SG 1er (+5)
Légende : ( ) = écart en point sur le premier ou,
si le Paris SG est premier, sur le deuxième.

Journées 11 à 15

Journées 11 à 15 du championnat
J. Rencontre Place
11 Paris SG 4-0 O. Marseille 1er (+8)
12 Dijon FCO 2-1 Paris SG 1er (+7)
13 Stade brestois 1-2 Paris SG 1er (+8)
14 Paris SG 2-0 Lille OSC 1er (+8)
15 AS Monaco 1-4 Paris SG 1er (+8)
Légende : ( ) = écart en point sur le premier ou,
si le Paris SG est premier, sur le deuxième.

Journées 16 à 19

Journées 16 à 19 du championnat
J. Rencontre Place
16 Paris SG 2-0 FC Nantes 1er (+8)
17 Montpellier HSC 1-3 Paris SG 1er (+8)
18 AS St-Étienne 0-4 Paris SG 1er (+10)
19 Paris SG 4-1 Amiens SC 1er (+10)
Légende : ( ) = écart en point sur le premier ou,
si le Paris SG est premier, sur le deuxième.

Extrait du classement de Ligue 1 2019-2020 à la trêve hivernale

Classement
Rang Équipe Pts J G N P Bp Bc Diff
1 Paris Saint-Germain 45 18 15 0 3 43 10 +33
2 Olympique de Marseille 38 19 11 5 3 29 21 +8
3 Stade rennais 33 18 10 3 5 24 17 +7
4 Lille OSC 31 19 9 4 6 24 21 +3
5 FC Nantes 29 19 9 2 8 17 18 -1

Journées 20 à 24

Journées 20 à 24 du championnat
J. Rencontre Place
20 Paris SG 3-3 AS Monaco 1er (+8)
21 Lille OSC 0-2 Paris SG 1er (+10)
22 Paris SG 5-0 Montpellier HSC 1er (+12)
23 FC Nantes 1-2 Paris SG 1er (+12)
24 Paris SG 4-2 O. lyonnais 1er (+12)
Légende : ( ) = écart en point sur le premier ou,
si le Paris SG est premier, sur le deuxième.

Journées 25 à 28

Journées 25 à 28 du championnat
J. Rencontre Place
25 Amiens SC 4-4 Paris SG 1er (+10)
26 Paris SG 4-3 G. Bordeaux 1er (+13)
27 Paris SG 4-0 Dijon FCO 1er (+13)
28 RC Strasbourg Annulé Paris SG 1er (+12)
Légende : ( ) = écart en point sur le premier ou,
si le Paris SG est premier, sur le deuxième.

Classement

Rang Équipe Pts J G N P Bp Bc Diff Qualification ou relégation
1 Paris Saint-Germain T S C (C) 68 27 22 2 3 75 24 +51 Qualification pour la phase de groupes de la Ligue des champions
2 Olympique de Marseille 56 28 16 8 4 41 29 +12
3 Stade rennais FC 50 28 15 5 8 38 24 +14
4 Lille OSC 49 28 15 4 9 35 27 +8 Qualification pour la phase de groupes de la Ligue Europa
5 OGC Nice 41 28 11 8 9 41 38 +3
6 Stade de Reims 41 28 10 11 7 26 21 +5 Qualification pour le deuxième tour de qualification de la Ligue Europa
7 Olympique lyonnais 40 28 11 7 10 42 27 +15
Mis à jour après les matchs joués, au . Source : Ligue 1
Critères de départage :
1. Différence de buts générale
2. Plus grand nombre de points sur confrontations directes
3. Différence de buts particulière
4. Plus grand nombre de buts dans les confrontations directes
5. Plus grand nombre de buts à l’extérieur dans les confrontations directes
6. Meilleure attaque générale
7. Meilleure attaque à l’extérieur (général)
8. Club ayant marqué le plus grand nombre de buts sur une rencontre de championnat
9. Départage disciplinaire

(C) Champion.

Évolution du classement et des résultats

Journée 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 Journées
en tête
Rang 2 8 3 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 25
Résultat G D G G G G D G G G G D G G G G G G G N G G G G N G G

Ligue des champions

La Ligue des champions 2019-2020 est la 65e édition de la Ligue des champions, la plus prestigieuse des compétitions européennes inter-clubs. Elle est divisée en deux phases, une phase de groupes, qui consiste en huit mini-championnats de quatre équipes par groupe, les deux premières poursuivant la compétition et la troisième étant repêchée en seizièmes de finale de la Ligue Europa.

Parcours en Ligue des champions

Parcours en Ligue des champions
Groupe
Paris SG Drapeau : France 3-0 2-2 Drapeau : Espagne Real Madrid
Galatasaray SK Drapeau : Turquie 0-1 5-0 Drapeau : France Paris SG
Club Bruges Drapeau : Belgique 0-5 1-0 Drapeau : France Paris SG
Phase finale
Boru. Dortmund Drapeau : Allemagne 2-1 2-0 Drapeau : France Paris SG
Atala. Bergame Drapeau : Italie 1-2 Drapeau : France Paris SG
RB Leipzig Drapeau : Allemagne 0-3 Drapeau : France Paris SG
Paris SG Drapeau : France 0-1 Drapeau : Allemagne Bayern Munich
Phase de groupes
Classement et résultats du groupe A de la Ligue des champions 2019-2020
Classement
Rang Équipe Pts J G N P Bp Bc Diff Résultats (▼ dom., ► ext.) Drapeau : France Drapeau : Espagne Drapeau : Belgique Drapeau : Turquie
1 Drapeau : France Paris Saint-Germain 16 6 5 1 0 17 2 +15 Drapeau : France Paris Saint-Germain 3-0 1-0 5-0
2 Drapeau : Espagne Real Madrid 11 6 3 2 1 14 8 +6 Drapeau : Espagne Real Madrid 2-2 2-2 6-0
3 Drapeau : Belgique Club Bruges 3 6 0 3 3 4 11 -7 Drapeau : Belgique Club Bruges 0-5 1-3 0-0
4 Drapeau : Turquie Galatasaray SK 2 6 0 2 4 1 8 -7 Drapeau : Turquie Galatasaray SK 0-1 0-1 1-1
Phase finale


Contexte et préparation de la reprise de la compétition

Le , l'UEFA annonce la suspension de l'édition 2019-2020 de la Ligue des Champions, impactée par l'évolution croissante de la pandémie de Covid-19 en Europe[14]. À ce moment-là, le Paris Saint-Germain est qualifié pour les quarts de finale de la compétition. Battu au match aller des huitièmes de finale par le Borussia Dortmund au stade Iduna Park à Dortmund sur le score de 2-1, les Parisiens ont renversé la vapeur au match retour en s'imposant 2-0 au Parc des Princes[15]. Le , l'UEFA précise les modalités de reprise de la compétition : la fin de la Ligue des Champions se déroulera à Lisbonne au Portugal au mois d'août, sous la forme d'un Final 8[16]. À l'origine, la finale de la compétition devait se dérouler à Istanbul mais l'UEFA a préférer Lisbonne pour des raisons sanitaires et logistiques. Le Portugal a été l'un des pays encensés par sa gestion de la crise du coronavirus et l'un des moins touchés en Europe[17]. De plus, la capitale portugaise compte deux stades importants : le stade de Luz, antre du Benfica Lisbonne et le stade José Alvalade, qui accueille habituellement les matchs du Sporting Portugal[16].

Les quatre derniers matchs de huitième de finale retour sont disputés les 7 et , tandis que les quarts et demi-finales abandonnent le format aller-retour et se dérouleront sur un match unique entre le 12 et le [16]. La finale aura lieu le au stade de Luz[18]. Un protocole sanitaire très strict vient encadrer la fin des compétitions européennes. Chaque rencontre se déroulera à huis clos, pour limiter les risques de contaminations[19]. Un premier test PCR, visant à déterminer si une personne est atteinte du Covid-19, doit avoir lieu entre le quatorzième et le dixième jour précédant la date du match, et doit être effectué sur chaque joueur ou membre du staff. Un second test est exigé deux ou trois jours avant le match et un troisième la veille de la rencontre. Ce protocole s'applique pour chaque match de la Ligue des Champions et pour chaque équipe[20]. De plus, un ultime test doit avoir lieu avant que l'équipe ne quitte le Portugal. Les délégations de chaque club, habituellement composées d'une centaine de personnes, sont limitées à soixante, joueurs, membres du staff et encadrants inclus. Et seules quarante-cinq personnes de ce groupe pourront accéder à ce que l'UEFA nomme la zone 1 du stade, incluant le vestiaire, le banc de touche et les sièges des tribunes réservées aux joueurs et au staff[20].

Quart de finale face à l'Atalanta Bergame

Le tirage au sort visant à déterminer les confrontations des quarts et demi-finales se tient à Nyon, en Suisse, le [21]. L'équipe du Paris Saint-Germain est désignée pour affronter l'Atalanta Bergame, vainqueur du Valence FC en huitième de finale (4-1, 4-3), le à Estádio da Luz à Lisbonne, pour ce qui sera le premier match de reprise de la compétition[22]. Pour préparer cette rencontre, les Rouge et Bleu se rendront à Faro, en région d'Algarve dans le sud du Portugal, du 8 au pour se préparer au mieux physiquement et s'adapter aux chaleurs du sud de l'Europe[23]. Le , veille du match contre l'Atalanta, ils quitteront Faro pour se rendre à Lisbonne, où l'UEFA a attribué à chacune des huit équipes encore en lice un centre d'entraînement différent pour éviter autant que possible les contacts entre les différents clubs[24]. Le PSG occupera l'Academia Sporting, infrastructures appartenant au Sporting Portugal et situé à Alcochete, situé à une trentaine de kilomètres de Lisbonne[25].

Le , le Paris Saint-Germain affronte donc l'Atalanta Bergame[26]. Pour ce quart de finale, le club est privé de Marco Verratti, blessé, ainsi que d'Ángel Di María, suspendu en raison d'un carton jaune pris lors du huitième de finale retour contre le Borussia Dortmund[27]. Dès la vingt-septième minute de jeu, Mario Pašalić donne l'avantage aux Bergamasques d'une frappe enroulée qui termine dans la lucarne de Keylor Navas. Dominé en première mi-temps, les Parisiens haussent leur niveau de jeu en seconde période. Finalement, Marquinhos égalise à la quatre-vingt-dixième minute en reprenant rapidement un centre de son coéquipier brésilien Neymar. Eric Maxim Choupo-Moting inscrit le but de la victoire dans le temps additionnel grâce à une passe décisive de Kylian Mbappé, entrée en jeu à la place de Pablo Sarabia à l'heure de jeu[28]. Le match se termine donc sur le score de 2-1, en faveur des Rouge et Bleu[26]. Pour la deuxième fois de son histoire, le PSG se qualifie pour les demi-finales de Ligue des Champions, après une première participation en 1995, où le club avait échoué face à l'AC Milan (0-3), tenant du titre[29].

Le PSG devient le quatrième club de l'histoire de la Ligue des Champions à être mené jusqu'à la quatre-vingt-dixième minute de jeu et à s'imposer sans l'aide des prolongations[30]. L'international brésilien Neymar est désigné comme homme du match de ce quart de finale, étant impliqué dans les deux buts parisiens et s'étant montré particulièrement actif sur le front de l'attaque[31]. Il décide cependant de laisser ce trophée à Eric Maxim Choupo-Moting, également acteur des de la remontée des Rouge et Bleu[32]. Neymar est également nommé comme étant le meilleur joueur des quarts de finale de la compétition[33]. Lors ce match, le gardien de but Keylor Navas se blesse et est contraint de laisser sa place à sa doublure espagnole, Sergio Rico[34]. Des examens complémentaires démontrent que le portier costariciensouffre d'une lésion aux ischio-jambiers, mettant sa participation en doute pour la suite de la compétition[35]. Le , le PSG décide d'appeler Garissone Innocent dans le groupe professionnel, pour pallier l'éventuelle absence de Navas[36].

Demi-finale face au RB Leipzig

Le , le lendemain de la victoire du Paris Saint-Germain sur l'Atalanta Bergame, le RB Leipzig s'impose face à l'Atlético Madrid (2-1) et rejoint le club parisien pour la première demi-finale de l'édition 2019-2020 de la Ligue des Champions[37]. Les deux formations se disputeront une place pour la finale le , tandis que l'Olympique lyonnais affrontera le Bayern Munich le [38]. Pour la première fois dans l'histoire de la compétition européenne, deux clubs français vont disputer une demi-finale de Ligue des Champions la même année[39], Lyon ayant battu Manchester City (3-1) en quart de finale le [40]. C'est également la première fois depuis la saison 1990-1991 qu'aucun club espagnol, italien ou anglais n'est présent dans le dernier carré de la compétition, où l'Olympique de Marseille, le Bayern Munich, l'Étoile rouge de Belgrade et le Spartak Moscou étaient les quatre demi-finalistes[41].

Le a donc lieu la demi-finale opposant le club parisien au RB Leipzig[42]. Après le forfait de Keylor Navas, c'est le gardien de but espagnol Sergio Rico qui débute la rencontre[43]. Les deux milieux de terrain Marco Verratti et Idrissa Gueye sont également blessés, et laissent leur place à Ander Herrera et Leandro Paredes. Mauro Icardi, auteur d'une prestation peu convaincante contre l'Atalanta Bergame d'après son entraîneur Thomas Tuchel, est laissé sur le banc[44]. C'est Kylian Mbappé qui occupe la pointe de l'attaque, aux côtés de Neymar et Ángel Di María, qui réintègre le onze de départ après sa suspension[44]. Lors de ce match, Marquinhos ouvre le score pour le PSG dès la treizième minute de jeu. Servi par son coéquipier argentin Di María sur coup-franc, le Brésilien marque d'une tête au premier poteau. Les Parisiens doublent la mise à la quarante-deuxième minute. Après une relance ratée du gardien de but lipsien Péter Gulácsi, Paredes intercepte le ballon avant de le passer à Neymar, qui dévie la balle en direction de Di María. Le natif de Rosario inscrit le but du 2-0. Di María effectue une nouvelle passe décisive sur un centre pour le latéral gauche Juan Bernat, qui marque d'une tête décroisée à la cinquante-cinquième minute[45]. Pour la première fois de son histoire, le Paris Saint-Germain accède à la finale de la Ligue des Champions en s'imposant sur le score de 3-0[46].

Finale face au Bayern Munich

Le , le Bayern Munich s'impose face à l'Olympique lyonnais sur le score de 3-0, dans l'autre demi-finale de Ligue des Champions. Le club bavarois rejoint donc le Paris Saint-Germain en finale[47]. Il s'agit de la troisième équipe allemande qu'affrontent les Rouge et Bleu en phase finale de C1, après le Borussia Dortmund en huitième de finale et le RB Leipzig en demi-finale[48]. Ces trois équipes sont aussi les trois premières de l'édition 2019-2020 de la Bundesliga, et trois des quatre qualifiés, avec le Borussia Mönchengladbach, pour l'édition 2020-2021 de la Ligue des Champions[49].

Coefficient UEFA

Ce classement permet de déterminer les têtes de séries dans les compétitions européennes, plus les clubs gagnent des matches dans ces compétitions, plus leur coefficient sera élevé. Mise à jour chaque 1er de mois.

Coefficient UEFA du Paris Saint Germain[50] :

juillet août sept. oct. nov. déc. janv. févr. mars avr. mai juin
coef. 86.0 86.0 86.0 - - - - - - - - -
place 7e 7e 7e - - - - - - - - -

Coupe de France

Rencontres en Coupe de France
Tour Rencontre Div.
1/32 E. Linas-Montlh. 0-6 Paris SG R1
1/16 FC Lorient 0-1 Paris SG L2
1/8 Pau FC 0-2 Paris SG N1
1/4 Dijon FCO 1-6 Paris SG L1
1/2 O. lyonnais 1-5 Paris SG L1
Finale Paris SG 1-0 AS St-Étienne L1

La coupe de France 2019-2020 est la 103e édition de la coupe de France, une compétition à élimination directe mettant aux prises tous les clubs de football amateurs et professionnels à travers la France métropolitaine et les DOM-TOM. Elle est organisée par la FFF et ses ligues régionales. Le tenant du titre est le Stade rennais qui l'a gagné aux dépens du PSG, qui l'avait remporté 4 fois consécutivement (entre 2015 et 2018). Le club parisien détient le record de victoires, au nombre de douze, dans cette compétition, à deux unités devant l'Olympique de Marseille.

Le 24 juillet, le Paris Saint-Germain joue la finale de la Coupe de France 2019-2020 au Stade de France, initialement prévu le 25 avril 2020, contre l'AS Saint-Étienne[51]. Il s'agit du premier match officiel des Rouge et Bleu depuis le 11 mars, date du quart de finale retour de Ligue des Champions contre le Borussia Dortmund, et également la première rencontre officielle du football français depuis le déconfinement[51]. Cette finale expérimente aussi un changement dans les règles du football. Après la pandémie de Covid-19 en France, l'IFAB (International Football Association Board), l’organisme qui édicte les lois du jeu dans le football a décidé d'inclure la possibilité d'effectuer cinq changements au cours d'un seul match, contre trois auparavant[52]. Ce changement a pour but de prévenir le risque de blessure lié à l’accumulation de match sur un temps réduit[52]. Il sera effectif sur toute la saison 2020-2021[52]. La crise du coronavirus bouleverse également l'organisation du match, seuls 4 100 spectateurs étaient présents alors que le stade de France comprend habituellement 80 000 places[53]. De plus, l’équipe victorieuse n'est pas montée dans la tribune présidentielle pour se voir remettre la Coupe de France et il n'y a pas eu de contact entre les joueurs et le Président de la République Emmanuel Macron, contrairement à ce que veut la tradition[51].

Au terme d'une rencontre très disputée, neuf cartons jaunes et un carton rouge ont été distribués aux deux équipes, le PSG s'impose sur le score de 1-0, grâce à un unique but de Neymar à la 14ème minute[54]. L'international brésilien reprend un ballon fuyant juste après une frappe de Kylian Mbappé détourné par le gardien Jessy Moulin[55]. Cette rencontre est marquée par deux blessures côté parisien. Thilo Kehrer est remplacé par Colin Dagba à la 20ème après un choc à la jambe[56]. Kylian Mbappé est, lui, remplacé par Pablo Sarabia à la 33ème après un tacle appuyé de Loïc Perrin[57], qui est expulsé par l’arbitre pour son dernier match sous les couleurs de l'AS Saint-Étienne[58]. Au terme de la rencontre, les Parisiens s’adjugent la treizième Coupe de France de leur histoire et récupèrent le titre, après l'avoir perdu l'an passé face au Stade rennais[59]. Thiago Silva, Marquinhos, Presnel Kimpembe et Marco Verratti gagnent la cinquième Coupe de France de leur carrière et égale le record de Marceau Sommerlinck (cinq éditions remportées avec le LOSC Lille en 1946, 1947, 1948, 1953 et 1955), Dominique Bathenay (avec Saint-Étienne en 1974, 1975 et 1977, puis le PSG en 1982 et 1983) et Alain Roche (avec Bordeaux en 1986 et 1987, puis avec le PSG en 1993, 1995 et 1998)[60].

Coupe de la Ligue

Rencontres en Coupe de la Ligue
Tour Rencontre Div.
1/8 Le Mans FC 1-4 Paris SG L2
1/4 Paris SG 6-1 AS St-Étienne L1
1/2 Stade de Reims 0-3 Paris SG L1
Finale Paris SG 0-0
(6-5)tab
O. lyonnais L1

La coupe de la Ligue 2019-2020 est la 26e édition de la Coupe de la Ligue, compétition à élimination directe organisée par la Ligue de football professionnel (LFP) depuis 1994, qui rassemble uniquement les clubs professionnels de Ligue 1, Ligue 2 et National. Depuis 2009, la LFP a instauré un nouveau format de coupe plus avantageux pour les équipes qualifiées pour une coupe d'Europe avec une entrée en huitièmes de finale, ce qui est le cas pour le PSG. Le Paris Saint-Germain a perdu son titre la saison passée après avoir remporté la Coupe de la Ligue cinq fois consécutivement, en 2014, 2015, 2016, 2017 et 2018. Le club parisien détient le record de victoires, au nombre de huit, dans cette compétition, à cinq unités devant l'Olympique de Marseille et les Girondins de Bordeaux.

Le 31 juillet, les Parisiens affrontent l'Olympique lyonnais au Stade de France à l'occasion de la finale de la Coupe de la Ligue 2019-2020, initialement prévu le 4 avril 2020[61]. Cette finale est le dernier match de l'histoire de la Coupe de la Ligue[62]. En effet, le conseil d’administration de la LFP a voté la suppression de la compétition à l'issue de la saison 2019-2020, personne n'ayant répondu à son appel d'offres de diffusion télévisuelle en décembre 2018, couvrant la période 2020-2024[62]. Après un match disputé, ni Lyon ni le PSG n'a réussi à marquer le moindre but et le score est toujours de 0 - 0 à l'issue des prolongations[63]. La finale de la Coupe de la Ligue se dispute donc aux tirs aux buts[63]. C'est finalement le gardien de but parisien Keylor Navas qui débloque la situation du match en stoppant le sixième penalty lyonnais, tiré par Bertrand Traoré, avant que Pablo Sarabia ne réussisse le sien face à Anthony Lopes[64]. Le Paris Saint-Germain s’adjuge ainsi la neuvième Coupe de la Ligue de son histoire et réussi à remporter les quatre compétitions nationales françaises, avec la Ligue 1, la Coupe de France et le Trophée des Champions[65]. Ce quadruplé n'est que le quatrième de l'histoire en France, le club parisien avait déjà réussi cette performance en 2015, 2016 et 2018[66].

Comme lors de la finale de la Coupe de France une semaine plus tôt, l'accès au Stade de France était limité en raison de la pandémie de Covid-19 et seuls 3 500 spectateurs ont assistés à la victoire parisienne[67]. Cette rencontre est aussi marquée par les blessures côté parisien[68]. Les deux défenseurs brésiliens Thiago Silva et Marquinhos sortent en cours de match, remplacés par Leandro Paredes et Abdou Diallo, et l'avant-centre Mauro Icardi laisse sa place à Pablo Sarabia[63].Thomas Tuchel, l'entraîneur du PSG, se veut alors rassurant et avance que les deux défenseurs n'ont eu rien d'autres que des crampes et que leur participation à la fin de la campagne de Ligue des Champions n'est pas remise en cause[69]. Le coach ne se montre pas non plus inquiet concernant l'attaquant argentin et estime qu'il manque simplement de rythme[70],[71]. Layvin Kurzawa est également blessé et remplacé Thilo Kehrer[63]. L'international français est victime d'une lésion musculaire à la cuisse[72].

Matchs officiels de la saison

Joueurs et encadrement technique

Encadrement technique

L'équipe parisienne est entraînée par l'allemand Thomas Tuchel. Entraîneur de 45 ans en début de saison, il commence sa carrière à Mayence en 2009. Tout juste promu, il stabilise le club en Bundesliga et le qualifie même en Ligue Europa à deux reprises avant de partir en 2014. Un an plus tard, il rejoint le Borussia Dortmund succédant à nouveau à Jürgen Klopp, entraîneur charismatique du club de la Ruhr (qui était aussi passé par Mayence). Sous la direction de Tuchel, le BVB s'affirme comme l'un des meilleurs clubs d'Allemagne derrière l'intouchable Bayern Munich. Il remporte une coupe d'Allemagne en 2017 face à ces mêmes bavarois. Il est cependant licencié à l'issue de sa deuxième saison malgré le meilleur pourcentage de victoire de l'histoire du club. Après une saison sans club, Il est nommé le comme le successeur d’Unai Emery à la tête de l'équipe parisienne.

Effectif professionnel

Le tableau suivant liste l'effectif professionnel du PSG pour la saison 2019-2020[74]

Effectif de la saison 2019-2020
Joueurs Encadrement technique
No  P. Nat.[75] Nom Date de naissance Sélection[76] Club précédent Contrat
1 G Drapeau du Costa Rica Navas, KeylorKeylor Navas 15/12/1986 (33 ans) Costa Rica Real Madrid 2019-2023
16 G Drapeau de l'Espagne flèche vers la droite Rico, SergioSergio Rico 01/09/1993 (26 ans) Espagne Séville FC 2019-2020
30 G Drapeau de la Pologne Bułka, MarcinMarcin Bułka 04/10/1999 (20 ans) Pologne espoirs Chelsea FC 2019-2021
40 G Drapeau de la France Innocent, GarissoneGarissone Innocent 16/04/2000 (20 ans) Formé au club 2018-2023
2 D Drapeau du Brésil Silva, ThiagoThiago Silva Capitaine 22/09/1984 (35 ans) Brésil AC Milan 2012-2020
3 D Drapeau de la France Kimpembe, PresnelPresnel Kimpembe 13/08/1995 (25 ans) France Formé au club 2015-2023
4 D Drapeau de l'Allemagne Kehrer, ThiloThilo Kehrer 21/09/1996 (23 ans) Allemagne FC Schalke 04 2018-2023
5 D Drapeau du Brésil Marquinhos, Marquinhos 14/05/1994 (26 ans) Brésil AS Rome 2013-2024
12* D Drapeau de la Belgique Meunier, ThomasThomas Meunier 12/09/1991 (28 ans) Belgique FC Bruges 2016-2020
14 D Drapeau de l'Espagne Bernat, JuanJuan Bernat 01/03/1993 (27 ans) Espagne Bayern Munich 2018-2021
20 D Drapeau de la France Kurzawa, LayvinLayvin Kurzawa 04/09/1992 (27 ans) France AS Monaco 2015-2024
22 D Drapeau de la France Diallo, AbdouAbdou Diallo 04/05/1996 (24 ans) France espoirs Borussia Dortmund 2019-2024
25 D Drapeau des Pays-Bas Bakker, MitchelMitchel Bakker 20/06/2000 (20 ans) Pays-Bas -19 ans Ajax Amsterdam 2019-2023
31 D Drapeau de la France Dagba, ColinColin Dagba 06/09/1998 (21 ans) France espoirs US Boulogne 2017-2024
35* D Drapeau de la France Kouassi, TanguyTanguy Kouassi 07/06/2002 (18 ans) France -18 ans Formé au club Aspirant
36 D Drapeau de la France Mbe Soh, LoïcLoïc Mbe Soh 13/06/2001 (19 ans) France -18 ans Formé au club 2018-2021
6 M Drapeau de l'Italie Verratti, MarcoMarco Verratti 05/11/1992 (27 ans) Italie Delfino Pescara 2012-2024
8 M Drapeau de l'Argentine Paredes, LeandroLeandro Paredes 29/06/1994 (26 ans) Argentine Zénith St-Pétersbourg 2019-2023
11 M Drapeau de l'Argentine Di María, ÁngelÁngel Di María 14/02/1988 (32 ans) Argentine Manchester United 2015-2021
19 M Drapeau de l'Espagne Sarabia, PabloPablo Sarabia 11/05/1992 (28 ans) Espagne Séville FC 2019-2024
21 M Drapeau de l'Espagne Herrera, AnderAnder Herrera 14/08/1989 (31 ans) Espagne Manchester United 2019-2024
23 M Drapeau de l'Allemagne Draxler, JulianJulian Draxler 20/09/1993 (26 ans) Allemagne VfL Wolfsbourg 2017-2021
27 M Drapeau du Sénégal Gueye, IdrissaIdrissa Gueye 26/09/1989 (30 ans) Sénégal Everton FC 2019-2023
38* M Drapeau de la France Aouchiche, AdilAdil Aouchiche 15/07/2002 (17 ans) France -18 ans Formé au club Aspirant
7 A Drapeau de la France Mbappé, KylianKylian Mbappé 20/12/1998 (21 ans) France AS Monaco 2018-2022
9* A Drapeau de l'Uruguay Cavani, EdinsonEdinson Cavani 14/02/1987 (33 ans) Uruguay SSC Naples 2013-2020
10 A Drapeau du Brésil Neymar Jr, Neymar Jr 05/02/1992 (28 ans) Brésil FC Barcelone 2017-2022
17 A Drapeau du Cameroun Choupo-Moting, Eric MaximEric Maxim Choupo-Moting 23/03/1989 (31 ans) Cameroun Stoke City FC 2018-2020
18 A Drapeau de l'Argentine flèche vers la droite Icardi, MauroMauro Icardi 19/02/1993 (27 ans) Argentine Inter Milan 2019-2020
Entraîneur(s)
Entraîneur(s) adjoint(s)
Préparateur(s) physique(s)
  • Drapeau : Allemagne Rainer Schrey (responsable)
  • Drapeau : France Nicolas Mayer
Entraîneur(s) des gardiens
  • Drapeau : Italie Gianluca Spinelli
  • Drapeau : France Jean-Luc Aubert (adjoint)

Analyste(s) vidéo

  • Drapeau : Allemagne Benjamin Weber

Responsable performance

  • Drapeau : France Martin Buchheit

Sport scientist(s)

  • Drapeau : France Denis Lefebve
  • Drapeau : Brésil Ricardo Rosa

Responsable médical

  • Drapeau : France Christophe Baudot

Physiothérapeute(s)

  • Drapeau : France Frédéric Mankowski
  • Drapeau : Italie Diego Mantovani
  • Drapeau : France Cyril Praud
  • Drapeau : France Gael Pasquer
  • Drapeau : France Joffrey Martin
  • Drapeau : Brésil Rafael Martini
  • Drapeau : Brésil Bruno Mazziotti
  • Drapeau : France Bruno Le Natur

Docteur(s)

  • Drapeau : France Laurent Aumont

Légende

Les * désignent les joueurs arrivés en fin de contrat le 30 juin 2020 qui n'ont pas souhaité prolonger pour disputer les derniers matchs de la saison en juillet et août.

Joueurs prêtés

P. Nat. Nom Club en prêt Compétition Championnat Coupe d'Europe Coupes nationales Total
MJ B Averti Carton rouge MJ B Averti Carton rouge MJ B Averti Carton rouge MJ B Averti Carton rouge
1 G Drapeau : France Alphonse Areola Real Madrid Drapeau : Espagne La Liga 1 0 0 0 1 0 0 0 0 0 0 0 2 0 0 0
21 A Drapeau : Espagne Jesé Sporting Portugal Drapeau : Portugal Primeira Liga 3 0 0 0 0 0 0 0 2 0 0 0 4 0 0 0

Statistiques

Statistiques collectives

Bilan sportif de l'équipe première du Paris Saint-Germain
Compétition Débute au tour Termine Matches joués Gagnés Nuls Perdus Buts pour Buts contre Différence
Trophée des champions Finale Vainqueur 1 1 0 0 2 1 +1
Ligue 1 - Vainqueur 27 22 2 3 75 24 +51
Ligue des champions Phase de groupes - 10 8 1 1 25 5 +20
Coupe de la Ligue 1/8 de finale Vainqueur 4 3 1 0 13 2 +11
Coupe de France 1/32 de finale Vainqueur 6 6 0 0 21 2 +19
Total - - 48 40 4 4 136 34 +102

Statistiques individuelles

(Mis à jour le )

Numéro Nat. Nom Championnat Ligue des champions Coupe de France Coupe de la Ligue Trophée des champions Total
M.j. But inscrit Passe décisive Averti Carton rouge M.j. But inscrit Passe décisive Averti Carton rouge M.j. But inscrit Passe décisive Averti Carton rouge M.j. But inscrit Passe décisive Averti Carton rouge M.j. But inscrit Passe décisive Averti Carton rouge M.j. But inscrit Passe décisive Averti Carton rouge
1 Drapeau : Costa Rica Navas 21 -18 0 0 0 7 -2 0 0 0 2 -2 0 0 0 1 0 0 0 0 0 0 0 0 0 31 -22 0 0 0
2 Drapeau : Brésil Silva 21 0 0 1 0 6 0 0 0 0 2 1 1 0 0 0 0 0 0 0 1 0 0 0 0 30 1 1 1 0
3 Drapeau : France Kimpembe 16 0 0 6 0 7 0 0 0 0 0 0 0 0 0 1 0 0 0 0 0 0 0 0 0 24 0 0 6 0
4 Drapeau : Allemagne Kehrer 7 1 0 0 0 2 0 0 0 0 4 0 0 0 0 2 0 0 0 0 1 0 0 0 0 16 1 0 0 0
5 Drapeau : Brésil Marquinhos 19 3 0 1 0 8 0 0 1 0 1 0 0 0 0 3 1 0 0 0 1 0 0 0 0 32 4 0 2 0
6 Drapeau : Italie Verratti 20 0 5 5 0 7 0 0 3 0 2 0 0 0 0 3 0 1 2 0 1 0 0 0 0 33 0 6 10 0
7 Drapeau : France Mbappé 20 18 5 0 0 6 5 4 1 0 2 4 1 1 0 3 2 3 1 0 1 1 0 1 0 32 30 13 4 0
8 Drapeau : Argentine Paredes 17 0 0 2 0 3 0 0 0 0 4 1 0 2 0 3 0 0 0 0 1 0 0 0 0 28 1 0 4 0
9 Drapeau : Uruguay Cavani 14 4 1 3 0 3 1 0 0 0 3 2 1 0 0 1 0 0 0 0 1 0 0 0 0 22 7 2 3 0
10 Drapeau : Brésil Neymar Jr 15 13 6 4 1 4 3 2 2 0 1 1 0 1 0 2 1 1 0 0 0 0 0 0 0 22 18 9 7 1
11 Drapeau : Argentine Di María 26 8 14 2 0 7 2 4 3 0 1 0 0 0 0 2 1 2 0 0 1 1 0 1 0 37 12 20 6 0
12 Drapeau : Belgique Meunier 16 0 2 3 0 5 1 1 3 0 3 0 0 1 0 2 0 1 0 0 1 0 0 1 0 27 1 4 8 0
14 Drapeau : Espagne Bernat 18 0 4 5 0 7 1 2 2 0 2 0 0 0 0 1 0 0 0 0 1 0 0 1 0 29 1 6 8 0
16 Drapeau : France Areola 3 -2 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 1 -1 0 0 0 4 -3 0 0 0
16 Drapeau : Espagne Rico 2 -4 0 0 0 1 0 0 0 0 3 0 0 0 0 2 -2 0 0 0 0 0 0 0 0 8 -6 0 0 0
17 Drapeau : Cameroun Choupo-Moting 9 3 1 0 0 3 0 0 1 0 3 1 0 0 0 2 1 0 0 0 0 0 0 0 0 17 5 1 1 0
18 Drapeau : Argentine Icardi 20 12 2 0 0 6 5 0 1 0 3 0 1 0 0 2 3 1 0 0 0 0 0 0 0 31 20 4 1 0
19 Drapeau : Espagne Sarabia 21 4 3 1 0 7 2 2 0 0 5 7 1 0 0 2 1 0 0 0 1 0 1 1 0 36 14 7 2 0
20 Drapeau : France Kurzawa 14 1 0 4 0 3 0 0 1 0 5 0 1 1 0 1 0 0 0 0 0 0 0 0 0 23 1 1 6 0
21 Drapeau : Espagne Herrera 8 1 1 0 0 3 0 0 1 0 4 0 0 0 0 2 0 0 0 0 1 0 0 0 0 18 1 1 1 0
22 Drapeau : France Diallo 16 0 1 4 0 3 0 0 0 0 1 0 0 0 0 1 0 0 0 0 1 0 0 0 0 22 0 1 4 0
23 Drapeau : Allemagne Draxler 11 0 4 4 0 2 0 0 0 0 4 0 2 0 0 2 0 0 1 0 0 0 0 0 0 19 0 6 5 0
25 Drapeau : Pays-Bas Bakker 1 0 0 1 0 0 0 0 0 0 2 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 3 0 0 1 0
27 Drapeau : Sénégal Gueye 20 1 1 2 0 6 0 1 1 0 4 0 0 0 0 1 0 0 0 0 0 0 0 0 0 31 1 2 3 0
29 Drapeau : Espagne Jesé 1 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 1 0 0 0 0
30 Drapeau : Pologne Bulka 1 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 1 0 0 0 0
31 Drapeau : France Dagba 10 0 0 1 0 1 0 1 0 0 3 0 1 0 0 1 0 0 0 0 0 0 0 0 0 15 0 2 1 0
33 Drapeau : France Aouchiche 1 0 0 0 0 0 0 0 0 0 2 1 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 3 1 0 0 0
33 Drapeau : France Kouassi 6 2 0 1 0 2 0 0 0 0 3 0 0 0 0 2 1 1 1 0 0 0 0 0 0 13 3 1 2 0
33 Drapeau : France Zagre 1 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 1 0 0 0 0
36 Drapeau : France Mbe Soh 1 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 1 0 0 0 0

Onze de départ (toutes compétitions)

(Mis à jour le )

No. Pos. Joueur Titulaire Notes
1 GB Drapeau : Costa Rica Keylor Navas 34 Rico a 9 titularisations
2 DC Drapeau : Brésil Thiago Silva 32 Kouassi a 8 titularisations
3 DC Drapeau : France Presnel Kimpembe 26 Diallo a 8 titularisations
12 DD Drapeau : Belgique Thomas Meunier 23 Kherer a 16 titularisations
Dagba a 12 titularisations
14 DG Drapeau : Espagne Juan Bernat 28 Kurzawa a 17 titularisations
5 MD Drapeau : Brésil Marquinhos 34 Paredes a 17 titularisations
Herrera a 13 titularisations
27 MD Drapeau : Sénégal Idrissa Gueye 31 Verratti a 26 titularisations
11 AiD Drapeau : Argentine Di María, ÁngelÁngel Di María 37 Sarabia a 24 titularisations
10 AiG Drapeau : Brésil Neymar Jr 26 Draxler a 11 titularisations
18 AC Drapeau : Argentine Mauro Icardi 27 Cavani a 11 titularisations
7 AC Drapeau : France Kylian Mbappé 29 Choupo-Moting a 8 titularisations

Récompenses et distinctions

Affluence et télévision

Affluence

Affluence du Paris SG à domicile

BV 09 Borussia DortmundDijon Football Côte-d'OrFootball Club des Girondins de BordeauxOlympique lyonnaisMontpellier Hérault Sport ClubAssociation sportive de Monaco football clubAssociation sportive de Saint-ÉtienneAmiens Sporting ClubGalatasaray Spor Kulübü (football)Football Club de NantesLOSC LilleClub Bruges KVOlympique de MarseilleAngers sporting club de l'OuestStade de ReimsReal Madrid Club de FútbolRacing Club de Strasbourg AlsaceToulouse Football ClubNîmes Olympique

Retransmission télévisée

Équipe réserve

Références

  1. « Paris Saint-Germain, champion de Ligue 1 Conforama. FC Lorient, champion de Domino's Ligue 2 », communiqué de la LFP, 30 avril 2020.
  2. Phillipe Goguet, « Mbappé présent pour la reprise, Leonardo aussi », sur CulturePSG, (consulté le 8 juillet 2018).
  3. « Le PSG officialise le transfert de Pablo Sarabia ».
  4. « PSG : Nkunku à Leipzig, c’est officiel ».
  5. Jeremy Jeanningros, « PSG : Krychowiak reste au Lokomotiv Moscou », Le Parisien,‎ (lire en ligne, consulté le 23 juin 2020).
  6. « Grzegorz Krychowiak - Profil du joueur 19/20 », sur Transfermarkt.fr (consulté le 23 juin 2020).
  7. Marc Mechenoua (avec DC et S.D.M), « PSG : Timothy Weah prend la direction de Lille », Le Parisien,‎ (lire en ligne, consulté le 23 juin 2020).
  8. « Timothy Weah - Profil du joueur 19/20 », sur Transfermarkt.fr (consulté le 23 juin 2020).
  9. « PSG : prolongation de deux mois pour Thiago Silva, Eric Choupo-Moting et Sergio Rico - Foot - L1 - PSG », sur L'Équipe, (consulté le 17 août 2020)
  10. Cédric Schollaert, « PSG : Edinson Cavani et Thomas Meunier ont fait leur choix - », sur Les Transferts, (consulté le 17 août 2020)
  11. « Layvin Kurzawa prolonge son contrat avec le Paris Saint-Germain jusqu'en 2024 », sur PSG.FR, (consulté le 17 août 2020)
  12. « Presnel Kimpembe prolonge jusqu'en 2024 », sur PSG.FR, (consulté le 17 août 2020)
  13. Historique du Paris SG, lfp.fr, consulté le 25 juin 2016.
  14. Emilien Diaz, « Coronavirus : La Ligue des Champions et la Ligue Europa suspendues par l'UEFA », sur Francetvsport, (consulté le 3 août 2020)
  15. Julien Philipakis, « Le PSG renverse Dortmund et se qualifie pour les quarts ! », sur France Football, (consulté le 3 août 2020)
  16. a b et c « Ligue des champions : tout savoir sur le « Final 8 » », sur Le Point, (consulté le 3 août 2020)
  17. Matthew Holroyd, « Coronavirus : pourquoi le Portugal est 10 fois moins touché que l'Espagne voisine », sur euronews, (consulté le 3 août 2020)
  18. Jean-Sébastien Grond, « La fin de la Ligue des champions fixée ! », sur Sports.fr, (consulté le 3 août 2020)
  19. « Huis clos pour le tournoi final de la Ligue des champions », Le Monde.fr,‎ (lire en ligne, consulté le 3 août 2020)
  20. a et b Arnaud Hermant et Damien Degorre, « Des tests, encore des tests », L'Équipe,‎ , p. 8 (lire en ligne)
  21. Christelle Rebière, « Ligue des champions : découvrez le tirage au sort des quarts et demi-finales », sur RTL.fr, (consulté le 3 août 2020)
  22. Philippe Goguet, « A la découverte de l'Atalanta Bergame, une équipe tournée vers l'offensive », sur CulturePSG, (consulté le 3 août 2020)
  23. Philippe Goguet, « Un dernier amical puis un stage au Portugal avant la C1 pour le PSG », sur CulturePSG, (consulté le 3 août 2020)
  24. Damon, « Final 8 de LDC : le PSG connaît son camp d'entraînement », sur VIPSG, (consulté le 3 août 2020)
  25. Philippe Goguet, « Le PSG irait dans le centre d'entraînement du Sporting au Portugal », sur CulturePSG, (consulté le 3 août 2020)
  26. a et b « Atalanta vs Paris Saint-Germain », sur PSG.FR, (consulté le 16 août 2020)
  27. Matthieu Hummel, « Les compositions d'équipes officielles de PSG/Atalanta », sur CulturePSG, (consulté le 16 août 2020)
  28. Philippe Goguet, « PSG/Atalanta (2-1), une fin folle pour revoir les demies », sur CulturePSG, (consulté le 16 août 2020)
  29. Adrien Pécout, « En accédant au dernier carré de Ligue des champions, le PSG chasse ses mauvais souvenirs », Le Monde.fr,‎ (lire en ligne, consulté le 16 août 2020)
  30. Bruno Hermant, « PSG/Atalanta parmi les scénarios les plus renversants de l’histoire de la C1 », sur CulturePSG, (consulté le 16 août 2020)
  31. « Ligue des champions : Neymar partage avec Choupo-Moting son trophée d'homme du match », sur Eurosport, (consulté le 16 août 2020)
  32. Matthieu Hummel, « Neymar a fait un cadeau à Choupo », sur CulturePSG, (consulté le 16 août 2020)
  33. Matthieu Hummel, « Neymar élu meilleur joueur des quarts de finale », sur CulturePSG, (consulté le 17 août 2020)
  34. « PSG : Keylor Navas, blessé, passe des examens médicaux ce jeudi », sur leparisien.fr, (consulté le 16 août 2020)
  35. Marius Cassoly, « Navas très incertain pour la demi-finale de Champions League », sur CulturePSG, (consulté le 16 août 2020)
  36. Marius Cassoly, « Innocent a rejoint le PSG à Lisbonne », sur CulturePSG, (consulté le 16 août 2020)
  37. Philippe Goguet, « Le PSG affrontera Leipzig en demi-finale de la Champions League », sur CulturePSG, (consulté le 16 août 2020)
  38. Gregory Fortune, « Héroïque face à Manchester City, Lyon défiera le Bayern en 1/2 », sur RTL.fr, (consulté le 16 août 2020)
  39. « Ligue des champions : deux clubs français en demi-finales, une première - Foot - C1 », sur L'Équipe, (consulté le 16 août 2020)
  40. « Ligue des champions : exploit de Lyon qui se qualifie pour les demi-finales », sur Le Figaro.fr, (consulté le 16 août 2020)
  41. Ariel Guez, « Le PSG et l'OL qualifiés en Ligue des champions : le résultat d'un "énorme travail de formation" », sur Europe 1, (consulté le 16 août 2020)
  42. « RB Leipzig V Paris Saint-Germain », sur PSG.FR, (consulté le 20 août 2020)
  43. Luca Demange, « Le forfait de Navas pour PSG/Leipzig confirmé », sur CulturePSG, (consulté le 20 août 2020)
  44. a et b Philippe Goguet, « Les compositions officielles de PSG/Leipzig dévoilées, Verratti sur le banc », sur CulturePSG, (consulté le 20 août 2020)
  45. Matthieu Hummel, « PSG/Leipzig (3-0), le résumé vidéo », sur CulturePSG, (consulté le 20 août 2020)
  46. « Ils l'ont fait ! Paris s'envole en finale », sur PSG.FR, (consulté le 20 août 2020)
  47. « Une finale face au Bayern Munich ! », sur PSG.FR, (consulté le 20 août 2020)
  48. Matthieu Hummel, « Le PSG affrontera le Bayern en finale de la Champions League », sur CulturePSG, (consulté le 20 août 2020)
  49. « Classement Bundesliga 2019/2020 - Football - Sport24 », sur sport24.lefigaro.fr (consulté le 20 août 2020)
  50. « Coefficient UEFA 2020 des clubs », sur eurotopteams.com, (consulté le 2 septembre 2019).
  51. a b et c « PSG - Saint-Étienne: l'enjeu est ailleurs que dans le résultat de cette finale de Coupe de France », sur Le HuffPost, (consulté le 24 juillet 2020)
  52. a b et c « Football : Pourquoi l'extension de la règle des cinq remplacements la saison prochaine est une vraie révolution », sur Francetvsport (consulté le 24 juillet 2020)
  53. « Finale de la Coupe de France : l’ASSE bloque les 900 places accordées à ses supporters », sur Ouest France, (consulté le 25 juillet 2020)
  54. « Paris Saint-Germain V St Etienne », sur PSG.FR (consulté le 24 juillet 2020)
  55. (en) « PSG/Saint-Etienne (1-0), le but de Neymar en vidéo », sur CulturePSG (consulté le 24 juillet 2020)
  56. « PSG : Thilo Kehrer sort blessé en finale de Coupe de France contre Saint-Étienne - Foot - Coupe - PSG », sur L'Équipe (consulté le 24 juillet 2020)
  57. (en) « Mbappé sort blessé à la cheville », sur CulturePSG (consulté le 24 juillet 2020)
  58. « VIDÉO : Loïc Perrin exclu pour sa dernière, échauffourée entre Parisiens et Stéphanois », sur France Football (consulté le 24 juillet 2020)
  59. « PSG/Saint-Etienne (1-0), Paris récupère sa coupe mais a peut-être perdu gros », sur CulturePSG (consulté le 24 juillet 2020)
  60. (en) « 4 Parisiens visent le record de victoires en Coupe de France », sur CulturePSG (consulté le 24 juillet 2020)
  61. « Coronavirus : la finale de la Coupe de la Ligue reportée », sur leparisien.fr, (consulté le 31 juillet 2020)
  62. a et b Etienne Moatti, « La LFP entérine la fin de la Coupe de la Ligue », sur L'Équipe, (consulté le 31 juillet 2020)
  63. a b c et d « Paris Saint-Germain V Lyon », sur PSG.FR, (consulté le 3 août 2020)
  64. Philippe Goguet, « Paris s'offre la dernière Coupe de la Ligue au bout du suspense », sur CulturePSG, (consulté le 3 août 2020)
  65. « Le PSG gagne la dernière Coupe de la Ligue et signe un quadruplé, douche froide pour l'OL », sur RMC Sport, (consulté le 3 août 2020)
  66. « PSG : on n'arrête plus Paris, 43e ligne, 4e quadruplé ! », sur Paristeam, (consulté le 3 août 2020)
  67. Frédéric Gouaillard, « PSG-OL : au Stade de France, une finale un peu plus animée », sur leparisien.fr, (consulté le 3 août 2020)
  68. « PSG-OL : Kurzawa blessé, Icardi et Thiago Silva strappés - Foot - C. Ligue - PSG », sur L'Équipe, (consulté le 3 août 2020)
  69. Sébastien Nieto, « PSG-OL : Tuchel pas inquiet pour Thiago Silva et Marquinhos », sur leparisien.fr, (consulté le 3 août 2020)
  70. Alexis Pereira, « Le spectre des blessures plane encore sur le PSG », sur Foot Mercato, (consulté le 3 août 2020)
  71. Sébastien Nieto, « PSG : l’état physique des joueurs est-il préoccupant ? », sur leparisien.fr, (consulté le 3 août 2020)
  72. Philippe Goguet, « Kurzawa vers un forfait pour PSG/Atalanta, Bernat espéré », sur CulturePSG, (consulté le 3 août 2020)
  73. « Calendrier et résultats - Saison 2019/2020 », sur www.psg.fr.
  74. « Effectif - Equipe première », sur PSG.fr (consulté le 6 juillet 2019)
  75. Seule la nationalité sportive est indiquée. Un joueur peut avoir plusieurs nationalités mais n'a le droit de jouer que pour une seule sélection nationale.
  76. Seule la sélection la plus importante est indiquée.