Saison 2008-2009 de l'Olympique de Marseille

Olympique de Marseille
Saison 2008-2009
Description de l'image Logo Olympique de Marseille.svg.

Généralités
Président Drapeau du Sénégal Pape Diouf
Entraîneur Drapeau de la Belgique Éric Gerets
Résultats
Championnat 2e
77 points (22V-11N-5D)
67 buts pour, 35 contre
Coupe de France 1/16e de finale
Olympique lyonnais (1-0)
Coupe de la ligue 1/16e de finale
FC Sochaux (1-0)
Ligue des champions Phase de poule
3e du groupe D
Coupe UEFA 1/4 de finale
Drapeau : Ukraine Chakhtior Donetsk (2-0/1-2)
Meilleur buteur Drapeau : Sénégal Mamadou Niang (20)
Meilleur passeur Drapeau : France Benoît Cheyrou (8)

Maillots

Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Domicile
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Extérieur
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Autre

Chronologie

La saison 2008-2009 de l'Olympique de Marseille (OM) est marquée par une course au titre de champion de France de Ligue 1, se terminant par une place de dauphin des Girondins de Bordeaux, comme dix ans auparavant. En Coupe d'Europe, le club est éliminé en quarts de finale de la Coupe UEFA par le Chakhtior Donetsk, futur vainqueur de l'épreuve, après avoir été éliminé de manière médiocre de la Ligue des champions. Du côté des coupes nationales, l'aventure est courte avec une élimination en seizièmes de finale que ce soit en Coupe de France ou en Coupe de la Ligue.

La saison est aussi mouvementée sur le plan extra-sportif avec la non-reconduction du contrat d'Éric Gerets en fin de saison et le départ du président Pape Diouf.

Faits marquants de la saison

Avant-saison

Supporters au Stade Armandie lors du match amical OM-Bordeaux

Avant même le début du championnat, l'Olympique de Marseille se démarque médiatiquement des autres équipes. En effet, tous les matches de préparation de l'OM sont diffusés sur Sport+, W9 ou Canal+ Sport en direct.

L'équipe commence difficilement sa préparation avec deux défaites et un match nul en trois matches. Lors de leur unique stage à Évian, l'OM s'impose face aux Suisses de Neuchâtel Xamax et dès lors retrouve le goût de la victoire face au vice-champion bordelais, à l'AS Monaco et l'AC Ajaccio. Ce match du contre l'AC Ajaccio est organisé dans le cadre d'un hommage à Michel Moretti, ancien président de l'ACA, la victoire de l'Olympique de Marseille leur permet d'être les premiers vainqueurs du Challenge Michel Moretti.

Le 31 juillet, le club boucle sa campagne d'abonnement : 42 000 abonnés ont été recensés[1], ce qui montre l'engouement pour cette nouvelle saison : un sondage CSA/Le Parisien place l'OM comme principal concurrent de l'Olympique lyonnais pour la course au titre[2].

Début de saison en fanfare

C'est avec un statut de favori que l'Olympique de Marseille se déplace à Rennes pour la première journée du Championnat de France de football L1 2008-2009. Après cinq minutes de jeu l'OM est mené 1-0 sur un but de Olivier Thomert qui marque le premier but de la saison 2008-2009. Ce but réveille les Marseillais qui marquent par trois fois avant la mi-temps: Bakari Koné (12e), Hatem Ben Arfa (14e) et Mamadou Niang (27e) (1-3). Mais les Bretons reviennent à hauteur grâce à un doublé de Thomert (68e), qui réalise le premier doublé de la saison, puis un but malchanceux de Steve Mandanda contre son camp (89e). Alors qu'on file tout droit vers un match nul, Elliot Grandin, rentré un quart d'heure plus tôt, marque (90+2e). L'Olympique de Marseille croit alors avoir fait le plus dur mais juste après le coup d'envoi, Bruno Cheyrou parvient à égaliser à la dernière seconde. L'arbitre siffle et le match se finit sur le score de 4-4.

La pression commence à monter sur les Marseillais. Alors que le jeu offensif régale les supporters, la défense fait peur. L'OM se déplace en Norvège pour jouer le SK Brann en tour préliminaire de Ligue des champions. Ronald Zubar remplace Elamin Erbate et la défense est convaincante. L'OM prend une bonne option sur la qualification en gagnant 1-0 sur un but de Benoit Cheyrou.

L'Olympique de Marseille enchaîne alors sur une large victoire à domicile contre l'AJ Auxerre devant plus de 50 000 spectateurs (4-0).

Avec huit buts en deux matchs, l'OM est la meilleure attaque après la deuxième journée[3]. Le samedi , un bus de supporters de l'Olympique de Marseille, plus précisément de l'association MTP (Marseille Trop Puissant), est impliqué dans un accident sur l'A6 faisant deux morts et 28 blessés dont quatre gravement[4]. Pape Diouf demande d'abord le report du match. Mais après réflexion, il déclare sur le site du club qu'après avoir discuté avec les différents partis impliqués, l'OM jouera contre Le Havre AC pour ces supporters. L'OM s'impose dans la douleur 1-0 grâce à un coup-franc de Boudewijn Zenden.

Encore sous le choc de l'accident du bus de supporters, l'OM reçoit SK Brann pour une qualification en phase de poule de la Ligue des champions, importante sportivement et économiquement. Bien que largement donné favori, c'est au terme d'un match serré que l'OM vient à bout du SK Brann 2 buts à 1, grâce à un doublé du buteur Mamadou Niang. L'ouverture du score arrive après la mi-temps. Niang profite d'une incompréhension entre un défenseur et le gardien du club norvégien. Brann Bergen revient à la marque d'un but de la tête avant de lâcher prise sur une nouvelle erreur défensive qui permet à Niang, opportuniste, de réaliser un doublé et d'offrir à l'Olympique de Marseille une deuxième qualification consécutive pour les phases de poule de la Ligue des champions de l'UEFA 2008-2009, ce qui est une première dans l'histoire du club (avant 1993, la C1 ne comportait pas de phases de poules).

Le lendemain, le 28 août 2008, à 18 heures, a lieu le tirage au sort de la Ligue des champions de l'UEFA 2008-2009. Marseille a été tiré dans le groupe D avec le Liverpool FC, le PSV Eindhoven et l'Atlético de Madrid.

Le samedi 30 août, l'OM reçoit le FC Sochaux, en étant invaincu. Ben Arfa est forfait pour ce match en raison d'une pubalgie. À la 22e minute, Elamin Erbate se blesse et cède sa place à Lorik Cana au poste de défenseur central. Karim Ziani marque après une action individuelle (38e). Sur un centre de Niang, Bakari Koné marque le deuxième. Alors que l'OM file vers une victoire facile, Sochaux réduit l'écart grâce à un but de Mevlüt Erding (2-1). Steve Mandanda sauve plusieurs fois l'OM grâce à des arrêts décisifs jusqu'au coup de sifflet final. Marseille, avec 10 points, reste en tête du classement.

Mauvais mois de septembre

Après la trêve internationale de deux semaines, l'Olympique de Marseille se rend chez les Girondins de Bordeaux quelques jours avant que les deux clubs ne commencent les phases de poule de la Ligue des champions. Dès la deuxième minute, Bakari Koné ouvre le score sur un centre de Mamadou Niang (1-0). Le match est alors lancé sur de bonnes bases et on va d'un but à l'autre. À la 25e minute, Yoann Gourcuff trouve Marouane Chamakh qui, après avoir fait une une-deux avec Yoan Gouffran, bat Mandanda (1-1). La seconde période sera marquée par de nombreuses actions qui échoueront de peu et par la rentrée en jeu de Mathieu Valbuena après sa longue blessure (82e). Après ce match nul à l'extérieur, l'OM descend à la 2e place à deux longueurs de l'Olympique lyonnais.

Encore invaincu en match officiel cette année, l'OM entame son parcours européen en recevant un des plus grands clubs d'Europe : Liverpool FC. L'OM commence bien le match en ouvrant le score grâce à Lorik Cana à la 23e minute (1-0). Mais alors que l'OM domine, Steven Gerrard, sur une passe de Dirk Kuyt, enroule une frappe du pied gauche qui termine dans le but de Steve Mandanda, seulement 3 minutes après l'ouverture du score. Gerrard réussira même un doublé sur penalty quelques minutes plus tard, après une faute de Ronald Zubar sur Ryan Babel (1-2). L'OM subit sa première défaite de la saison en match officiel.

Face à une équipe de Monaco regroupée en défense, Marseille n'arrive pas à marquer et se fait peur à plusieurs reprises. Après ce match nul, Marseille est 2e à 4 points de l'Olympique lyonnais.

C'est dans un climat de doute que l'OM se déplace à Sochaux en 16e de finale de la Coupe de la Ligue. Grâce à un but de Mevlüt Erding, Sochaux élimine Marseille 1-0.

Marseille se doit de gagner pour rester au contact, et cela passe par une victoire au stade Léon-Bollée au Mans. L'OM ouvre le score grâce à Hatem Ben Arfa à la 6e minute. Le Mans revient rapidement au score (12e). Mamadou Samassa met une tête qui finit sur la ligne ou dans le but… l'arbitre estime qu'il n'y a pas but et on en reste à 1-1. Marseille n'a pas gagné un match depuis le 30 août. Malgré cette mauvaise série, Marseille reste troisième, derrière Toulouse et l'Olympique lyonnais.

Octobre : déjà un tournant

Deux matchs de Ligue des champions et le derby contre le Paris-Saint-Germain, c'est ce qui attend l'OM en octobre avec une obligation de résultats pour ne pas se mettre en mauvaise position dans la phase de poule de la Ligue des champions et ne pas laisser Lyon filer au titre pour une 8e fois.

Le mois d'octobre commence par le match de coupe d'Europe contre l'Atlético de Madrid. Diego Forlán absent, il est remplacé par le Français Florent Sinama-Pongolle à la tête de l'attaque madrilène. Sergio Agüero est bien présent et ne met que deux minutes à montrer son talent ; un contrôle parfait et une frappe du pied droit à ras de terre permet à l'Atlético de mener après deux minutes de jeu (1-0). Marseille réagit un quart d'heure plus tard, sur un centre au deuxième poteau de Laurent Bonnart: Mamadou Niang, seul, met une tête au fond des filets (1-1). Quelques minutes plus tard, Taye Taiwo fait une faute à une vingtaine de mètres de ses buts et reçoit un carton jaune. Et sur le coup-franc, l'Atlético reprend l'avantage (2-1). Marseille n'arrivera plus à marquer malgré de nombreuses occasions, et s'incline pour la deuxième fois en deux matchs en Ligue des champions.

Après le 6-1 de la saison précédente, les supporters marseillais attendent la victoire de leur équipe pour la venue du Stade Malherbe de Caen. En effet, Marseille n'a pas connu la victoire lors de ses 6 derniers matchs (N-D-N-D-N-D). Hatem Ben Arfa libère d'abord le Vélodrome à la deuxième minute d'une belle frappe du gauche (1-0). Mais les Caennais se reprennent, et sur une erreur défensive, Steve Savidan égalise à 1-1 (20e). Niang délivre les supporters d'une tête après une frappe de Ben Arfa sur la transversale (60e, 2-1). Le match se termine sur le score de 2-1, ce qui permet à Marseille de se relancer (3e à 3 points du leader lyonnais) et d'être la seule équipe encore invaincue en championnat.

Marseille se déplace à Valenciennes le dimanche 19 octobre en l'occasion de la 9e journée de Ligue 1. Dès la 13e minute, l'Olympique de Marseille ouvre le score par l'intermédiaire de Bakari Koné, opportuniste après une frappe de Mathieu Valbuena sur la barre. À la 73e minute, à la suite d'un bon travail de Koné plein axe, Niang trouve Ben Arfa dans la profondeur qui déborde d'un crochet le gardien valenciennois et pousse la balle au fond des filets (2-0). Pujol réduit l'écart à la 82e minute pour VA. Kaboré scelle la victoire olympienne dans les arrêts de jeu (90e+3)[5].

Seulement trois jours plus tard, Marseille se déplace au PSV Eindhoven pour la 3e journée des phases de poule de la Ligue des champions avec déjà six points de retard sur Liverpool FC et l'Atletico Madrid. Tout comme l'OM, le PSV a perdu ces deux premières rencontres. Danny Koevermans réalise un doublé et permet à Eindhoven de remporter le match 2-0.

Marseille reçoit Paris pour le derby. Diffusé en direct sur Canal+, il se déroule le dimanche 26 octobre 2008 à 21h. Guillaume Hoarau ouvre le score de la tête à la 10e minute sur un corner de Jérôme Rothen (0-1). Mamadou Niang égalise à la 21e minute (1-1) avant que Mathieu Valbuena ne donne l'avantage à l'OM juste avant la mi-temps (44e, 2-1). La deuxième mi-temps est à sens unique. Peguy Luyindula puis Jérôme Rothen permettent au Paris Saint-Germain de prendre l'avantage avant que Guillaume Hoarau ne scelle la victoire parisienne, s'offrant un doublé (2-4). Au terme d'un match ouvert, c'est le Paris Saint-Germain qui s'impose sur le score de 4-2. C'est la première défaite de la saison 2008-2009 de l'Olympique de Marseille en championnat. Plus aucune équipe n'est invaincue en Ligue 1 après la défaite de l'Olympique de Marseille.

Marseille doit réagir après les deux revers concédés précédemment. Le déplacement à la Beaujoire contre le FC Nantes, entrainé par Élie Baup doit se solder par une victoire. Mais les attaquants olympiens n'arrivent pas à marquer et c'est Rémi Maréval qui, d'une superbe frappe de plus de trente mètres qui finit dans la lucarne de Steve Mandanda, ouvre le score pour les Nantais (45e; 1-0). Après la mi-temps, Marseille domine et a de nombreuses occasions. Bakari Koné convertit l'une d'entre elles en contre (1-1). Mais les Phocéens n'arriveront pas à mettre un deuxième but, même après l'expulsion d'un canari.

Sans avoir compromis leur chance de titre, l'Olympique de Marseille conclut le mois d'octobre par deux défaites et un match nul, dont une défaite en Ligue des champions, lui laissant une petite chance de qualification en huitième de finale, en cas de trois victoires et de résultats favorables.

Durs mois de novembre et décembre

L'Olympique de Marseille accueille alors Saint-Étienne qui est proche de la zone de relégation. Benoit Cheyrou ouvre le score à la 21e minute (1-0). Saint-Étienne ne tarde pas à réagir et Bafétimbi Gomis égalise une minute plus tard (1-1). Ben Arfa donne l'avantage à l'Olympique de Marseille à la 38e minute sur pénalty après une faute de Jérémy Janot sur Bakari Koné. Sur un corner de Ben Arfa, Taiwo trompe Janot d'une tête croisée (71e, 3-1). Le match se conclut sur le score de 3-1 qui replace alors Marseille dans le trio de tête et enfonce l'ASSE.

Très mal parti en Ligue des champions (zéro point en trois matchs), Marseille veut l'emporter à domicile face au PSV sur un score assez large afin d'avoir une différence de buts particulière favorable contre le PSV (0-2 à l'aller) en vue d'une qualification en Coupe UEFA. Bakari Koné ouvre la marque sur un contre. Lancé dans l'axe par Ben Arfa, l'Ivoirien prend de vitesse Eric Addo, passe Andreas Isaksson et pousse dans le but (1-0). Après la mi-temps, Niang double la mise sur un centre de Bakary Koné (2-0). Après une lumineuse ouverture à ras de terre de Ben Arfa au milieu de terrain, Niang déboule dans l'axe et marque (3-0). L'OM se replace à la 3e place de la poule devant le PSV, prenant une option sur la qualification en Coupe UEFA.

Sur une série de deux victoires consécutives, les Phocéens se rendent au Stade des Alpes chez le promu grenoblois, Grenoble Foot 38. Rapidement l'OM ouvre le score par l'intermédiaire d'Hatem Ben Arfa (4e, 1-0) qui marque là son quatrième but en quatre matchs. Bakari Koné fait passer le score à 2-0 à la 32e minute d'une belle frappe. L'OM gère alors et marque même un troisième but à la 82e minute par Cheyrou. Au terme de cette victoire, l'OM, qui reste sur trois buts marqués lors de chacun des trois matchs de novembre, est deuxième derrière l'Olympique lyonnais.

Face à Toulouse, le 30 novembre, le match se terminera sur un match nul 0-0. Beaucoup d'occasions des deux côtés, aucune n'aura permit à l'une des deux équipes de l'emporter. Ce match était aussi les retrouvailles entre Cédric Carrasso, formé au club et maintenant au TFC, et l'OM.

Le dimanche , Marseille reçoit Nice dans le derby. Grâce à deux buts avant la mi-temps, de Karim Ziani à la 12e minute et Mamadou Niang dans le temps additionnel de la première période sur pénalty, l'OM file tranquillement vers la victoire. Seulement, l'ex-Marseillais Habib Bamogo marqua d'un belle frappe juste après la mi-temps et le suspens revenait. Nice forçait alors et touchait la barre à la dernière minute sans parvenir à égaliser. Mamadou Niang s'est blessé durant le match et sera absent six semaines.

Trois jours plus tard, l'Olympique de Marseille reçoit l'Atlético de Madrid. Le match, annoncé difficile à cause de l'affaire Santos, ne l'est finalement pas, Santos Mirassiera, incarcéré en Espagne, est annoncé libéré quelques heures avant le match. Les Phocéens ne doivent pas faire moins bien que le PSV Eindhoven contre Liverpool. Marseille n'arrivera pas à marquer mais n'encaissera pas non plus de but. Par contre, le PSV, qui avait pourtant ouvert le score, s'inclina 3-1.

La semaine de l'Olympique de Marseille est très importante. Après son dernier match de Ligue des champions, le club doit se déplacer à Gerland pour y rencontrer le champion en titre et premier de Ligue 1, l'Olympique lyonnais. Mais, comme quelques jours plus tôt, bien qu'il n'encaisse pas de but, l'OM ne marque pas et souffre de l'absence de son meilleur buteur, Mamadou Niang. Le match nul, pourtant pas un mauvais résultat, laisse l'OM a trois points du leader, alors qu'une victoire lui aurait permis de prendre la tête du championnat.

Le dimanche , Marseille reçoit Nancy, pour ce qui est le dernier match de l'année 2008, le dernier match avant les vacances des joueurs et le mercato d'hiver aussi. Et les Marseillais s'inclinent 0-3 au Vélodrome. Gerets dira que « Nancy mérite largement sa victoire »[6].

2009 : un renouveau à confirmer

Après la trêve hivernale, l'OM reprend la compétition dès le 4 janvier contre Besançon en 32e de finale de la Coupe de France. Sur un terrain gelé, l'OM encaisse un but à la 66e minute, le défenseur central marseillais Ronald Zubar lobant son gardien Mandanda marque contre son camp. Par le biais de Taiwo sur pénalty, l'Olympique de Marseille arrive à emmener l'équipe de CFA en prolongation. Lors de celle-ci, aucun but ne sera marqué. Aux pénalties, Mandanda arrête le cinquième pénalty avant que Cheyrou n'inscrive le sien permettant aux phocéens de se qualifier pour le tour suivant.

Après la Coupe, Marseille reprend la course au titre en Ligue 1 la semaine suivante. Handicapée par le mauvais résultat contre Nancy au Vélodrome (3-0), Marseille se déplace à Auxerre qui reste sur une mauvaise série avant la trêve. Sur un terrain une nouvelle fois gelé, Marseille l'emporte 2-0 grâce à des buts de Samassa (43e) et Valbuena (78e), et Mandanda qui préserve son invincibilité.

Une semaine plus tard, le , Marseille reçoit Le Havre, dernier du classement qui espère se relancer avec l'arrivée du nouvel entraîneur Frédéric Hantz. Valbuena (26e) et Zubar (60e) permettent aux Marseillais de remporter ce match 2-0.

Le , Marseille se déplace à Lyon lors du seizième de finale de Coupe de France. Lyon s'était imposé trois jours auparavant face à Concarneau 6-0. C'est dans un match tendu que les nouvelles recrues Sylvain Wiltord et Brandao[réf. nécessaire] font leur début en entrant en cours de match. Koné et Hugo Lloris se percutent en première mi-temps, Koné se fait heurter par le genou de Lloris et tombe. Il sort blessé, son indisponibilité est évaluée entre 3 et 9 semaines[réf. nécessaire].

Avec Brandao et Wiltord titulaires, l'OM commence le mois de février contre Sochaux, alors relégable, au Stade Bonal. Sur une pelouse enneigée, Marseille se fait surprendre et Mevlüt Erding ouvre le score à la 24e minute. Ce sera le seul but du match. Cette défaite est un coup d'arrêt pour l'OM. Cependant, l'OM reste quatrième à cinq points du leader, l'Olympique lyonnais.

Le dimanche à 21 heures, l'Olympique de Marseille reçoit les Girondins de Bordeaux au Stade Vélodrome pour le choc de la 23e journée entre le second et le quatrième du classement. Dès le début du match, Bordeaux se montre dangereux, Gourcuff décale Chamakh d'une talonnade mais ce dernier n'arrive pas à cadrer. Lors d'un match plein d'engagement, Bordeaux finira à dix après l'exclusion de Diawara à la 86e minute, l'OM se procure de multiples occasions grâce aux deux attaquants arrivés au mercato : Brandao et Wiltord, alignés titulaires en attaque. À la pause, les joueurs rentrent sur le score de 0-0. La deuxième mi-temps repart sur les bases de la première. Sur l'un des nombreux coup-francs, Chamakh trompe son propre gardien, Marseille prend l'avantage à la 57e minute (1-0). Bordeaux prend alors la possession du ballon sans parvenir à marquer. À la 60e minute, Gourcuff d'une tête plongeante rate le cadre, avant que Jussiê trouve le poteau trois minutes plus tard. Mais c'est Marseille qui se montre le plus dangereux. À la 74e minute, Wiltord marque mais son but est refusé pour une faute inexistante sur le gardien[7]. Les phocéens gèrent la fin du match, faisant leurs trois remplacements dans les dernières minutes. Marseille l'emporte finalement 1-0, ce qui leur permet de rester dans la course pour la qualification en Ligue des champions.

Le dimanche suivant, une nouvelle fois sur Canal+ dans un Stade Louis II presque entièrement acquis à sa cause pour y affronter l'AS Monaco. Grâce à un lob astucieux de Bakari Koné qui effectuait sa rentrée après son choc avec Lloris, et portait un casque, l'OM l'emporte 1-0 et se positionne dans le trio de tête grâce à la contre-performance de Bordeaux qui avait fait match nul contre Grenoble la veille.

Le jeudi 19 février 2009, l'OM reçoit le FC Twente pour son entrée en Coupe de l'UEFA. Sans les recrues Wiltord et Brandao, non qualifiés pour la compétition, et Ziani, blessé, l'OM aligne Mamadou Niang titulaire, c'est le retour de l'ex-Strasbourgeois qui était blessé depuis plus d'un mois. C'est aussi la première titularisation de l'Anglais Tyron Mears. Malgré cela, l'OM n'arrive pas à marquer, et encaisse même un but en première mi-temps. Ni Hatem Ben Arfa, ni Mamadou Samassa, rentrés en cours de jeu, n'arriveront à débloquer la situation. Avant le match retour, à l'extérieur, l'Olympique de Marseille se met en situation délicate avec une défaite 0-1 à domicile.

Marseille est arrêté dans sa bonne série au Vélodrome contre Le Mans UC 72, le match entre les deux équipes se finit sur le score de 0-0.

Une semaine après le match aller, l'Olympique de Marseille se déplace à Twente avec l'obligation de marquer pour se qualifier. Et c'est ce que les Phocéens font à la 25e minute sur un coup franc direct de Hatem Ben Arfa. Le score n'évoluera pas jusqu'à la fin du match. La défaite 1-0 à domicile et la victoire 0-1 à l'extérieur mettent les deux équipes à égalité et obligent l'OM a joué deux prolongations supplémentaires de 15 minutes chacune. Rien ne sera marqué et les deux équipes se départageront aux pénalties. Karim Ziani, cinquième tireur, a d'abord l'opportunité de qualifier l'OM pour le tour suivant mais il rate son pénalty. Durant la mort subite, Twente craque avant l'OM. Marseille se qualifie ainsi en 8e de finale de la Coupe de l'UEFA. Leur prochain adversaire est encore une équipe néerlandaise, en effet l'Ajax Amsterdam a battu la Fiorentina (1-0, 1-1).

Le Classico PSG-OM au Parc des Princes.

Marseille se déplace à Caen et l'emporte du plus petit des scores 1-0 grâce à un but de Brandao en seconde mi-temps. Le , Marseille reçoit le Valenciennes FC. Le match finit sur le score de 0-0 malgré un certain nombre d'occasions de chaque côté. Marseille qui n'encaisse pas de buts, n'en marque pas non plus au Vélodrome et marque le pas dans la course au titre. Cinq jours plus tard, l'OM reçoit une autre équipe néerlandaise en coupe de l'UEFA. Cela est à l'Ajax Amsterdam que les phocéens sont opposés en huitième de finale. Au stade Vélodrome, l'OM ouvre rapidement le score grâce à Cheyrou. Niang double la mise à la demi-heure de jeu. Sur le coup d'envoi, les Hollandais obtiennent un pénalty qu'ils transforment. Devant 35 000 spectateurs, et sous les caméras de M6, Marseille rentre à la pause avec une avance d'un but. Dès le retour des vestiaires, l'Ajax est réduit à dix. Malgré leur avantage numérique, les Marseillais ne peuvent marquer un but de plus. Le , à l'occasion de la 28e journée de Ligue 1, l'OM se déplace au Parc des Princes pour jouer le Paris SG. Grâce à des buts de Zenden (25e), Koné (56e), et Cana (60e), l'OM l'emporte 3-1. Vainqueurs 2-1 à l'aller, les Marseillais se déplacent aux Pays-Bas avec pour objectif de ne pas perdre. Après l'ouverture du score des Néerlandais, l'Olympique de Marseille est éliminée. Mais la réaction des Marseillais est rapide, Niang égalise à la 35e minute. L'OM, dominé en seconde période, encaisse un second but avant le coup de sifflet signalant la fin du temps réglementaire. Même score à l'aller et au retour pour chacun des équipes, elles doivent se départager durant les prolongations. L'Anglais Mears offre de la tête la qualification aux Phocéens à la 109e minute. Le , dernière journée après la trêve internationale, l'OM reçoit Nantes. Grâce à deux buts en cinq minutes de Civelli (55e) et Brandão (59e), dont c'est le second but, Marseille l'emporte 2-0 devant 47 747 spectateurs et reste second de Ligue 1 derrière Lyon.

Le 5 avril 2009, l'OM se déplace à Saint-Étienne qui lutte pour le maintien. Les Olympiens s'imposent 3-0 grâce à un doublé de Niang et à un nouveau but de Brandão. Les Marseillais préparent ainsi de la meilleure des manières leur rendez-vous européen face au Shakthar Donetsk. Mais ces derniers l'emportent 2-0, condamnant l'OM à l'exploit au match retour. Mais avant d'accueillir le champion d'Ukraine, le Stade Vélodrome est le théâtre de la prise de pouvoir des Marseillais en Ligue 1. Le 12 avril 2009, poussé par son public, les hommes de Gerets balayent Grenoble 4-1. Taiwo transforme un pénalty (52e). 7 minutes plus tard, Hilton de la tête donne 2 buts d'avance à son équipe (59e). Sur coup-franc, le défenseur nigérian réalise un doublé grâce à un missile qui bat un Wimbée impuissant (65e). Brandão participe à ce festival offensif (90e), signant au passage sa 4e réalisation sous le maillot olympien. Une belle victoire qui permet à l'Olympique de Marseille de s'emparer du fauteuil de leader laissé vacant par des Lyonnais tenus en échec sur leur pelouse par Monaco.

Le sprint final

Départs de Gerets et de Pape Diouf

Le 29 avril 2009, Éric Gerets annonce son départ qu'il justifie, notamment, par un manque de confiance de l'actionnaire principal, Robert Louis-Dreyfus, sur le prolongement de son contrat[8]. Le 5 mai, Didier Deschamps est annoncé pour lui succéder, accompagné de l'entraineur adjoint Guy Stéphan[9]. Il deviendra l'entraineur de l'OM pour la saison 2009/2010.

Le 17 juin 2009, le président Pape Diouf quitte le club[10] à la suite de tensions avec le conseil de surveillance du club, et plus particulièrement avec Vincent Labrune. Il est remplacé le par Jean-Claude Dassier[11].

Effectif

L'effectif professionnel de la saison 2008-2009, entraîné par Éric Gerets et son adjoint Dominique Cuperly, compte 3 joueurs formés au club. 12 joueurs internationaux figurent dans l'équipe, dont 3 français.

L'entraîneur des gardiens Laurent Spinosi a sous son aile 4 joueurs dont Steve Mandanda, actuel gardien remplaçant de l'Équipe de France de football et champion du Monde].

Lorik Cana, Taye Taiwo et Mamadou Niang sont les joueurs ayant évolué le plus longtemps sous les couleurs de l'OM, avec respectivement 135, 133 et 130 matchs joués jusqu'en mai 2008.

Effectif  au
Joueurs Encadrement technique
No  P. Nat.[12] Nom Date de naissance Sélection[13] Club précédent Contrat
1 G Drapeau de la France Rudy Riou, Rudy Riou 22/01/1980 (39 ans) Toulouse FC
16 G Drapeau de la France Hilaire Muñoz, Hilaire Muñoz 21/04/1983 (36 ans) SO Cassis Carnoux
30 G Drapeau de la France Steve Mandanda, Steve Mandanda 28/03/1985 (34 ans) France Le Havre AC
40 G Drapeau de l'Ukraine Dmytro Nepogodov*, Dmytro Nepogodov* 17/02/1988 (31 ans) Ukraine espoirs
2 D Drapeau de l'Argentine Renato Civelli, Renato Civelli 14/10/1983 (35 ans) Gimnasia LP
3 D Drapeau du Nigeria Taye Taiwo, Taye Taiwo 16/04/1985 (34 ans) Nigeria Lobi Stars
4 D Drapeau de la France Julien Rodriguez, Julien Rodriguez 11/06/1978 (41 ans) Glasgow Rangers
5 D Drapeau du Brésil Vitorino Hilton, Vitorino Hilton 13/09/1977 (41 ans) RC Lens
8 D Drapeau de la Jamaïque Tyrone Mears, Tyrone Mears 18/02/1983 (36 ans) Jamaïque Derby County
15 D Drapeau de la France Ronald Zubar, Ronald Zubar 20/09/1985 (33 ans) SM Caen
24 D Drapeau de la France Laurent Bonnart, Laurent Bonnart Le Mans UC
6 M Drapeau de l'Algérie Karim Ziani, Karim Ziani 17/08/1982 (37 ans) Algérie FC Sochaux
7 M Drapeau de la France Benoît Cheyrou, Benoît Cheyrou 03/05/1981 (38 ans) AJ Auxerre
10 M Drapeau des Pays-Bas Boudewijn Zenden, Boudewijn Zenden 15/08/1976 (43 ans) Pays-Bas Liverpool FC
12 M Drapeau du Burkina Faso Charles Kaboré, Charles Kaboré 09/02/1988 (31 ans) Burkina Faso FC Libourne-Saint-Seurin
19 M Drapeau de l'Albanie Lorik Cana, Lorik Cana Capitaine 07/07/1983 (36 ans) Albanie Paris SG
20 M Drapeau de la France Hatem Ben Arfa, Hatem Ben Arfa 07/03/1987 (32 ans) France Olympique lyonnais
23 M Drapeau du Cameroun Modeste M'Bami, Modeste M'Bami 09/10/1982 (36 ans) Cameroun Paris SG
26 M Drapeau de la France Mohamed Amine Dennoun, Mohamed Amine Dennoun 09/05/1986 (33 ans) FC Libourne-Saint-Seurin
28 M Drapeau de la France Mathieu Valbuena, Mathieu Valbuena 28/09/1984 (34 ans) FC Libourne-Saint-Seurin
9 A Drapeau du Brésil Evaeverson Lemos da Silva, Evaeverson Lemos da Silva 16/06/1980 (39 ans) Chakhtior Donetsk
11 A Drapeau du Sénégal Mamadou Niang, Mamadou Niang 13/10/1979 (39 ans) Sénégal RC Strasbourg
14 A Drapeau de la Côte d'Ivoire Bakari Koné, Bakari Koné 17/09/1981 (37 ans) Côte d'Ivoire OGC Nice
17 A Drapeau du Mali Mamadou Samassa, Mamadou Samassa 01/05/1986 (33 ans) Le Mans UC
22 A Drapeau de la France Sylvain Wiltord, Sylvain Wiltord 10/05/1974 (45 ans) France Stade rennais
31 A Drapeau de la France Guy Gnabouyou, Guy Gnabouyou 01/12/1989 (29 ans)
Entraîneur(s)

{{{entraineur}}}


Légende

(*) Joueurs formés au club

Joueurs notables

Plusieurs footballeurs internationaux font partie de l'effectif :

Transferts

Rencontres de la saison

Matchs amicaux

Ligue 1

Tableau des matchs de championnat
Date Journée Adversaire Lieu Score Buteurs de l'OM Class. Public
samedi 9 août 2008 J01 Stade rennais Ext. Symbol neutral vote.svg 4-4 Koné But inscrit après 12 minutes 12e, Ben Arfa But inscrit après 14 minutes 14e, Niang But inscrit après 29 minutes 29e, Grandin But inscrit après 90+2 minutes 90+2e 9e 28 879
dimanche 17 août 2008 J02 AJ Auxerre Dom. Symbol support vote.svg 4-0 Niang But inscrit après 17 minutes 17e, Grichting But inscrit après 63 minutes 63e (csc), Grandin But inscrit après 75 minutes 75e, Zenden But inscrit après 85 minutes 85e 2e 55 776
samedi 23 août 2008 J03 Le Havre AC Ext. Symbol support vote.svg 0-1 Zenden But inscrit après 55 minutes 55e 1er 16 378
samedi 30 août 2008 J04 FC Sochaux Dom. Symbol support vote.svg 2-1 Ziani But inscrit après 38 minutes 38e, Koné But inscrit après 60 minutes 60e 1er 55 074
samedi 13 septembre 2008 J05 Girondins de Bordeaux Ext. Symbol neutral vote.svg 1-1 Koné But inscrit après 2 minutes 2e 2e 32 854
dimanche 21 septembre 2008 J06 AS Monaco Dom. Symbol neutral vote.svg 0-0 2e 51 342
samedi 27 septembre 2008 J07 Le Mans UC Ext. Symbol neutral vote.svg 1-1 Ben Arfa But inscrit après 6 minutes 6e 3e 16 222
samedi 4 octobre 2008 J08 SM Caen Dom. Symbol support vote.svg 2-1 Ben Arfa But inscrit après 2 minutes 2e, Niang But inscrit après 60 minutes 60e 3e 51 915
dimanche 19 octobre 2008 J09 Valenciennes FC Ext. Symbol support vote.svg 1-3 Koné But inscrit après 13 minutes 13e, Ben Arfa But inscrit après 72 minutes 72e, Kaboré But inscrit après 93 minutes 93e 2e 16 191
dimanche 26 octobre 2008 J10 Paris SG Dom. Symbol oppose vote.svg 2-4 Niang But inscrit après 21 minutes 21e, Valbuena But inscrit après 45 minutes 45e 2e 56 426
mercredi 29 octobre 2008 J11 FC Nantes Ext. Symbol neutral vote.svg 1-1 Koné But inscrit après 77 minutes 77e 4e 35 993
samedi 1er novembre 2008 J12 AS Saint-Étienne Dom. Symbol support vote.svg 3-1 Cheyrou But inscrit après 20 minutes 20e, Ben Arfa But inscrit après 37 minutes 37e (pén.), Taiwo But inscrit après 71 minutes 71e 2e 54 715
samedi 8 novembre 2008 J13 Grenoble Foot Ext. Symbol support vote.svg 3-0 Ben Arfa But inscrit après 4 minutes 4e, Koné But inscrit après 32 minutes 32e, Cheyrou But inscrit après 82 minutes 82e 2e 19 648
samedi 15 novembre 2008 J14 FC Lorient Dom. Symbol oppose vote.svg 2-3 Ziani But inscrit après 10 minutes 10e, Niang But inscrit après 60 minutes 60e (pén.) 2e 48 878
dimanche 23 novembre 2008 J15 Lille OSC Dom. Symbol neutral vote.svg 2-2 Samassa But inscrit après 46 minutes 46e, Zenden But inscrit après 91 minutes 91e 3e 46 145
dimanche 30 novembre 2008 J16 Toulouse FC Ext. Symbol neutral vote.svg 0-0 3e 33 572
samedi 6 décembre 2008 J17 OGC Nice Dom. Symbol support vote.svg 2-1 Echouafni But inscrit après 14 minutes 14e (csc), Niang But inscrit après 45+2 minutes 45+2e (pén.) 2e 50 279
dimanche 14 décembre 2008 J18 Olympique lyonnais Ext. Symbol neutral vote.svg 0-0 2e 39 638
dimanche 21 décembre 2008 J19 AS Nancy-Lorraine Dom. Symbol oppose vote.svg 0-3 5e 50 628
samedi 10 janvier 2009 J20 AJ Auxerre Ext. Symbol support vote.svg 0-2 Samassa But inscrit après 43 minutes 43e, Valbuena But inscrit après 77 minutes 77e 4e 19 269
samedi 17 janvier 2009 J21 Le Havre AC Dom. Symbol support vote.svg 2-0 Valbuena But inscrit après 27 minutes 27e, Zubar But inscrit après 60 minutes 60e 3e 45 721
dimanche 1er février 2009 J22 FC Sochaux Ext. Symbol oppose vote.svg 1-0 4e 19 972
dimanche 8 février 2009 J23 Girondins de Bordeaux Dom. Symbol support vote.svg 1-0 Chamakh But inscrit après 57 minutes 57e (csc) 4e 53 856
dimanche 15 février 2009 J24 AS Monaco Ext. Symbol support vote.svg 0-1 Koné But inscrit après 77 minutes 77e 3e 13 475
dimanche 22 février 2009 J25 Le Mans UC Dom. Symbol neutral vote.svg 0-0 3e 48 680
dimanche 1er mars 2009 J26 SM Caen Ext. Symbol support vote.svg 0-1 Brandão But inscrit après 66 minutes 66e 3e 20 775
samedi 7 mars 2009 J27 Valenciennes FC Dom. Symbol neutral vote.svg 0-0 3e 48 746
dimanche 15 mars 2009 J28 Paris SG Ext. Symbol support vote.svg 1-3 Zenden But inscrit après 25 minutes 25e, Koné But inscrit après 56 minutes 56e, Cana But inscrit après 60 minutes 60e 2e 45 713
samedi 21 mars 2009 J29 FC Nantes Dom. Symbol support vote.svg 2-0 Civelli But inscrit après 55 minutes 55e, Brandão But inscrit après 59 minutes 59e 2e 47 747
dimanche 5 avril 2009 J30 AS Saint-Étienne Ext. Symbol support vote.svg 0-3 Niang But inscrit après 60 minutes 60e (pén.), But inscrit après 75 minutes 75e, Brandão But inscrit après 73 minutes 73e 2e 34 734
dimanche 12 avril 2009 J31 Grenoble Foot Dom. Symbol support vote.svg 4-1 Taiwo But inscrit après 52 minutes 52e (pén.), But inscrit après 65 minutes 65e, Hilton But inscrit après 59 minutes 59e, Brandão But inscrit après 89 minutes 89e 1er 56 953
dimanche 19 avril 2009 J32 FC Lorient Ext. Symbol support vote.svg 1-2 Civelli But inscrit après 59 minutes 59e, Brandão But inscrit après 79 minutes 79e 1er 13 093
dimanche 26 avril 2009 J33 Lille OSC Ext. Symbol support vote.svg 1-2 Cheyrou But inscrit après 54 minutes 54e, Niang But inscrit après 57 minutes 57e 1er 17 706
samedi 2 mai 2009 J34 Toulouse FC Dom. Symbol neutral vote.svg 2-2 Niang But inscrit après 62 minutes 62e, Cetto But inscrit après 71 minutes 71e (csc) 1er 55 823
mercredi 13 mai 2009 J35 OGC Nice Ext. Symbol support vote.svg 0-2 Niang But inscrit après 26 minutes 26e, Brandão But inscrit après 60 minutes 60e 1er 16 669
dimanche 17 mai 2009 J36 Olympique lyonnais Dom. Symbol oppose vote.svg 1-3 Wiltord But inscrit après 80 minutes 80e 2e 56 498
samedi 23 mai 2009 J37 AS Nancy-Lorraine Ext. Symbol support vote.svg 1-2 Macaluso But inscrit après 32 minutes 32e (csc), Brandão But inscrit après 56 minutes 56e 2e 20 017
samedi 30 mai 2009 J38 Stade rennais Dom. Symbol support vote.svg 4-0 Koné But inscrit après 53 minutes 53e, Douchez But inscrit après 58 minutes 58e (csc), Niang But inscrit après 57 minutes 57e, But inscrit après 72 minutes 72e 2e 55 873

Coupe de la Ligue

Tableau des matchs de Coupe de la Ligue
Date Tour Adversaire Lieu Score Buteurs de l'OM Public
mercredi 24 septembre 2008 1/16e FC Sochaux Ext. Symbol oppose vote.svg 1-0 12 946

Coupe de France

Tableau des matchs de Coupe de France
Date Tour Adversaire Lieu Score Buteurs de l'OM Public
dimanche 4 janvier 2009 1/32e Besançon RC Ext. Symbol support vote.svg 1 - 1 (4 - 5 t.a.b.) Taiwo But inscrit après 84 minutes 84e (pén.) 10 334
mercredi 28 janvier 2009 1/16e Olympique lyonnais Ext. Symbol oppose vote.svg 1 - 0 28 304

Ligue des champions

Tableau des matchs de Ligue des champions
Date Tour Adversaire Lieu Score Buteurs de l'OM Public
mercredi 13 août 2008 3e tour de qualification – aller Drapeau : Norvège SK Brann Ext. Symbol support vote.svg 0-1 Cheyrou But inscrit après 40 minutes 40e 11 197
mercredi 27 août 2008 3e tour de qualification – retour Drapeau : Norvège SK Brann Dom. Symbol support vote.svg 2-1 Niang But inscrit après 65 minutes 65e, But inscrit après 90 minutes 90e 55 000
mardi 16 septembre 2008 Phase de groupes – 1re journée Drapeau : Angleterre Liverpool Dom. Symbol oppose vote.svg 1-2 Cana But inscrit après 23 minutes 23e 44 841
mercredi 1er octobre 2008 Phase de groupes – 2e journée Drapeau : Espagne Atlético de Madrid Ext. Symbol oppose vote.svg 2-1 Niang But inscrit après 16 minutes 16e 39 898
mercredi 22 octobre 2008 Phase de groupes – 3e journée Drapeau : Pays-Bas PSV Eindhoven Ext. Symbol oppose vote.svg 2-0 29 000
mardi 4 novembre 2008 Phase de groupes – 4e journée Drapeau : Pays-Bas PSV Eindhoven Dom. Symbol support vote.svg 3-0 Koné But inscrit après 30 minutes 30e, Niang But inscrit après 63 minutes 63e, But inscrit après 71 minutes 71e 48 777
mercredi 26 novembre 2008 Phase de groupes – 5e journée Drapeau : Angleterre Liverpool Ext. Symbol oppose vote.svg 1-0 40 024
mardi 9 décembre 2008 Phase de groupes – 6e journée Drapeau : Espagne Atlético de Madrid Dom. Symbol neutral vote.svg 0-0 49 663

Coupe UEFA

Article détaillé : Coupe UEFA 2008-2009.
Tableau des matchs de Coupe UEFA
Date Tour Adversaire Lieu Score Buteurs de l'OM Public
jeudi 19 février 2009 1/16e de finale – aller Drapeau : Pays-Bas FC Twente Dom. Symbol oppose vote.svg 0-1 22 626
jeudi 26 février 2009 1/16e de finale – retour Drapeau : Pays-Bas FC Twente Ext. Symbol support vote.svg 0-1 (6-7 t.a.b.) Ben Arfa But inscrit après 24 minutes 24e 24 000
jeudi 12 mars 2009 1/8e de finale – aller Drapeau : Pays-Bas Ajax Amsterdam Dom. Symbol support vote.svg 2-1 Cheyrou But inscrit après 19 minutes 19e, Niang But inscrit après 33 minutes 33e 35 000
mercredi 18 mars 2009 1/8e de finale – retour Drapeau : Pays-Bas Ajax Amsterdam Ext. Symbol neutral vote.svg 2-2 (a.p.) Niang But inscrit après 35 minutes 35e, Mears But inscrit après 109 minutes 109e 47 650
jeudi 9 avril 2009 1/4 de finale – aller Drapeau : Ukraine Chakhtior Donetsk Ext. Symbol oppose vote.svg 2-0 25 000
jeudi 16 avril 2009 1/4 de finale – retour Drapeau : Ukraine Chakhtior Donetsk Dom. Symbol oppose vote.svg 1-2 Ben Arfa But inscrit après 42 minutes 42e 51 000

Statistiques

Statistiques collectives

Tableau des performances du club
Compétition Débute au tour Place ou tour final Première rencontre Dernière rencontre Nombre
de matchs
Ligue 1 - Vice-champion 9 août 2008 30 mai 2009 38
Ligue des champions 3e tour préliminaire Phase de groupes 13 août 2008 9 décembre 2008 8
Coupe UEFA 1/16 de finale 1/4 de finale 19 février 2009 16 avril 2009 6
Coupe de la Ligue 1/16 de finale 1/16 de finale 24 septembre 2008 24 septembre 2008 1
Coupe de France 1/32 de finale 1/16 de finale 4 janvier 2009 28 janvier 2009 2

Statistiques buteurs

Tableau des buteurs olympiens
Place Nom Championnat de L1 Coupe de France Coupe de la Ligue Ligue des champions Coupe UEFA TOTAL des BUTS
1 Mamadou Niang 13 buts - - 5 buts 2 buts 20 buts
2 Bakari Koné 9 buts - - 1 but - 10 buts
3 Hatem Ben Arfa 6 buts - - - 2 buts 8 buts
4 Brandao 7 buts - - - - 7 buts
5 Benoit Cheyrou 3 buts - - 1 but 1 but 5 buts
6 Boudewijn Zenden 4 buts - - - - 4 buts
Taye Taiwo 3 buts 1 but - - - 4 buts
8 Mathieu Valbuena 3 buts - - - - 3 buts
9 Renato Civelli 2 buts - - - - 2 buts
Karim Ziani 2 buts - - - - 2 buts
Mamadou Samassa 2 buts - - - - 2 buts
Elliot Grandin 2 buts - - - - 2 buts
Lorik Cana 1 but - - 1 but - 2 buts
14 Vitorino Hilton 1 but - - - - 1 but
Charles Kaboré 1 but - - - - 1 but
Ronald Zubar 1 but - - - - 1 but
Sylvain Wiltord 1 but - - - - 1 but
Tyrone Mears - - - - 1 but 1 but
# contre son camp 6 buts - - - - 6 buts
Détails 18 buteurs Olympiens 67 buts 1 but - 8 buts 6 buts 82 BUTS

Statistiques individuelles

Tableau des statistiques individuelles
Numéro Nat. Nom Championnat Coupe de France Coupe de la Ligue Ligue des champions Coupe UEFA Total
M.j. But inscrit Averti Carton rouge M.j. But inscrit Averti Carton rouge M.j. But inscrit Averti Carton rouge M.j. But inscrit Averti Carton rouge M.j. But inscrit Averti Carton rouge M.j. But inscrit Averti Carton rouge
1 Drapeau : France Riou 1 0 0 0 1 0 0 0
2 Drapeau : Argentine Civelli 13 2 3 0 4 0 1 0 20 2 4 0
3 Drapeau : Nigeria Taiwo 35 3 1 0 2 1 0 0 1 0 0 0 8 0 2 0 7 0 1 0 52 4 4 0
4 Drapeau : France Rodriguez 5 0 1 0 1 0 0 0 1 0 1 0 7 0 2 0
5 Drapeau : Brésil Hilton 36 1 3 0 1 0 0 0 8 0 1 0 6 0 1 0 51 1 5 0
6 Drapeau : Algérie Ziani 28 2 7 1 2 0 0 0 8 1 0 0 2 0 1 0 40 2 8 1
7 Drapeau : France Cheyrou 33 3 9 0 2 0 0 0 8 1 1 0 6 1 2 0 49 5 12 0
8 Drapeau : Jamaïque Mears 4 0 0 0 3 1 1 0 7 1 1 0
9 Drapeau : France Cissé 2 0 0 0 1 0 0 0 3 0 0 0
9 Drapeau : Brésil Brandão 16 7 3 0 1 0 1 0 17 7 4 0
10 Drapeau : Pays-Bas Zenden 27 4 4 0 1 0 0 0 1 0 0 0 4 0 0 0 4 0 0 0 37 4 4 0
11 Drapeau : Sénégal Niang 27 13 1 0 1 0 0 0 7 5 2 0 6 2 2 0 41 20 5 0
12 Drapeau : Burkina Faso Kaboré 23 1 1 0 1 0 0 0 1 0 0 0 4 0 0 0 2 0 0 0 31 1 1 0
14 Drapeau : Côte d'Ivoire Koné 28 9 3 0 2 0 0 0 8 1 0 0 7 0 2 0 44 10 5 0
15 Drapeau : France Zubar 17 1 6 1 2 0 1 0 1 0 0 0 7 0 2 0 2 0 1 0 29 1 10 1
17 Drapeau : Mali Samassa 19 2 0 0 2 0 0 0 1 0 0 0 3 0 0 0 5 0 1 0 30 2 1 0
18 Drapeau : France Grandin 8 2 0 0 1 0 0 0 3 0 0 0 12 2 0 0
19 Drapeau : Albanie Cana 27 1 6 1 8 1 1 0 4 0 1 0 39 2 8 1
20 Drapeau : France Ben Arfa 33 6 4 0 1 0 0 0 1 0 0 0 8 0 1 0 4 2 1 0 47 8 6 0
22 Drapeau : Maroc Erbate 4 0 2 0 1 0 0 0 1 0 0 0 6 0 2 0
22 Drapeau : France Wiltord 13 1 0 0 1 0 0 0 14 1 0 0
23 Drapeau : Cameroun M'Bami 23 0 1 0 1 0 0 0 1 0 0 0 4 0 0 0 5 0 2 0 34 0 3 0
24 Drapeau : France Bonnart 31 0 1 0 2 0 1 0 1 0 0 0 8 0 0 0 2 0 0 0 44 0 2 0
26 Drapeau : France Dennoun 1 0 0 0 1 0 0 0
28 Drapeau : France Valbuena 31 3 4 0 2 0 0 0 1 0 0 0 6 0 0 0 5 0 2 0 45 3 6 0
30 Drapeau : France Mandanda 38 0 0 0 2 0 0 0 1 0 0 0 8 0 0 0 6 0 0 0 55 0 0 0
31 Drapeau : France Gnabouyou 1 0 0 0 1 0 0 0 2 0 0 0

Dernière mise à jour le 30 mai 2009.

Trophées et honneurs en championnat

Individuel

Le buteur Mamadou Niang termine neuvième meilleur buteur du championnat avec treize buts (dont trois penalties). En ce qui concerne les meilleurs passeurs il s'agit de Benoît Cheyrou qui se classe cinquième avec sept passes décisives, deux passes de moins que pour le meilleur marqueur du championnat : Michel Bastos. Les trophées UNFP ont vu Éric Gerets être élu entraîneur de l'année, tandis que trois joueurs font partie de l'équipe-type de la saison : le défenseur central Vitorino Hilton, le latéral gauche Taye Taiwo et le milieu de terrain Benoît Cheyrou. Steve Mandanda a quant à lui reçu le trophée eu joueur du mois d'août 2008.

Collectif

L'Olympique de Marseille est la meilleure attaque du championnat avec 67 buts inscrits. Sur le plan défensif, l'OM est la 5e défense du championnat avec 35 buts encaissés. Au classement du fair-play, l'OM est 5e avec trois cartons rouges et cinquante-sept cartons jaunes.

Stade

La meilleure affluence enregistrée à domicile s'est tenue le face au Grenoble Foot 38 avec une affluence de 56 953 spectateurs[50].

À l'extérieur, la meilleure affluence pour un match où joue l'OM a lieu au Parc des Princes contre le Paris SG avec 45 713 spectateurs.

Le bilan des Olympiens du mois

- Mai 2009 : Mamadou Niang[51]

- Avril 2009 : Brandao

- Mars 2009 : Bolo Zenden

- Février 2009 : Karim Ziani

- Janvier 2009 : Karim Ziani

- Décembre 2008 : Karim Ziani

- Novembre 2008 : Karim Ziani

- Octobre 2008 : Hatem Ben Arfa

- Septembre 2008 : Steve Mandanda

- Août 2008 : Steve Mandanda

Retransmissions télévisées

Tous les matchs de préparation de l'OM sont diffusés sur Canal+ Sport ou Sport+. Le match Stade rennais-OM (4-4) de la saison 2008-2009 est le premier match de football diffusé par Orange[52]. Durant cette saison, Canal+ et Orange sport utilisent entièrement leur quota de diffusion du club olympien ; de ce fait 12 matchs sont diffusés sur Canal et 7 sur Orange[53].

Réserve

Notes et références

  1. Frédéric Rostain, « 42000 abonnés : Mission accomplie ! », sur om.net, (consulté le 30 janvier 2009)
  2. « Pour les Français, l'OM est le principal concurrent de Lyon », sur leparisien.fr, (consulté le 30 janvier 2009)
  3. « Classement des attaques de Ligue 1 », sur lfp.fr (consulté le 22 février 2009)
  4. « 2 morts dans l'accident du car de supporters », sur laprovence.com, (consulté le 23 août 2008)
  5. Emmanuel Jean, « VALENCIENNES 1-3 OM », sur om.net, (consulté le 19 janvier 2008)
  6. « Nancy passera Noël au chaud », sur republicain-lorrain.fr, (consulté le 3 janvier 2009)
  7. Aurélien Canot, « Le coup de pouce de Chamakh », sur football365.fr, (consulté le 22 février 2009)
  8. OM - Gerets justifie son départ
  9. Deschamps succède à Gerets
  10. Communiqué de Robert Louis Dreyfus
  11. AFP, « V. Labrune confirme à l’AFP la nomination de J-C Dassier », sur om.net, (consulté le 22 juin 2009)
  12. Seule la nationalité sportive est indiquée. Un joueur peut avoir plusieurs nationalités mais n'a le droit de jouer que pour une seule sélection nationale.
  13. Seule la sélection la plus importante est indiquée.
  14. Laurent Oreggia, « Erbate : Accord pour un contrat de 3 ans », sur om.net, (consulté le 22 février 2009)
  15. « Foot - Transferts - Hilton à l'OM (officiel) », sur om.net, (consulté le 22 février 2009)
  16. Laurent Oreggia, « Accord pour l’arrivée de Riou », sur om.net, (consulté le 22 février 2009)
  17. « Le transfert d'Hatem Ben Arfa homologué par la LFP », sur LFP.fr, (consulté le 22 février 2009)
  18. M€ supplémentaire si l'OM se qualifie pour la ligue des champions et 20 % de la plus-value d'un futur transfert éventuel
  19. Laurent Oreggia, « Hilaire Muñoz a signé », sur om.net, (consulté le 22 février 2009)
  20. Emmanuel Jean, « Accord Trouvé entre l’OM et Nice pour Koné », sur om.net, (consulté le 22 février 2009)
  21. Frédéric Rostain, « Accord trouvé pour Samassa », sur om.net, (consulté le 22 février 2009)
  22. « Un an pour Dmitro Nepogodov », sur laprovence.com, (consulté le 22 février 2009)
  23. « Mercato : trois ans pour Pape Daouda M'Bow », sur laprovence.com, (consulté le 22 février 2009)
  24. Laurent Oreggia, « Gnabouyou a signé pro », sur om.net, (consulté le 22 février 2009)
  25. (en) « Nasri agrees to join Arsenal from Marseille », sur arsenal.com, (consulté le 22 février 2009)
  26. « Jacques Faty a signé », sur fcsochaux.fr, (consulté le 22 février 2009)
  27. Frédéric Rostain, « Benatia transféré à Clermont-Foot », sur om.net, (consulté le 22 février 2009)
  28. Laurent Oreggia, « Accord pour le transfert de Carrasso à Toulouse », sur om.net, (consulté le 22 février 2009)
  29. Laurent Oreggia, « Le départ de Gragnic est officiel », sur om.net, (consulté le 22 février 2009)
  30. Laurent Oreggia, « Hamel à Toulouse », sur om.net, (consulté le 22 février 2009)
  31. « Mercato : Sébastien Maté non prolongé », sur laprovence.com, (consulté le 22 février 2009)
  32. Laurent Oreggia, « Mercato : Mame N’Diaye à Boulogne », sur om.net, (consulté le 22 février 2009)
  33. a et b « Oruma et Krupoviesa partiront », sur lefigaro.fr, (consulté le 22 février 2009)
  34. Fiche LFP de Thomas Deruda
  35. « Akalé ne restera pas », sur goal.com, (consulté le 22 février 2009)
  36. a et b « Arrivées, départs : Toutes les infos officielles », sur om.net, (consulté le 22 février 2009)
  37. « Accord pour le prêt de Begeorgi », sur om.net, (consulté le 22 février 2009)
  38. Simon Rabaud, « André Ayew arrive à Lorient ! », sur fclweb.fr, (consulté le 22 février 2009)
  39. Laurent Oreggia et Sébastien Piétri, « Départ de Djibril Cissé », sur om.net, (consulté le 22 février 2009)
  40. Emmanuel Jean, « Salim Arrache prêté à Reims », sur om.net, (consulté le 22 février 2009)
  41. « Brandao moves to Marseille », sur shakhtar.com, (consulté le 13 janvier 2009)
  42. « Wiltord a signé », sur om.net, (consulté le 15 janvier 2009)
  43. a et b « Leyti N'Diaye prêté à Ajaccio », sur om.net, (consulté le 29 décembre 2008)
  44. « Cesar signe à Grenoble », sur om.net, (consulté le 12 janvier 2009)
  45. « Montant du transfert de Cesar », sur transfermarkt.de (consulté le 12 janvier 2009)
  46. « Accord pour le prêt de Givet », sur om.net, (consulté le 15 janvier 2009)
  47. « Begeorgi (OM) prêté au Werder », sur lequipe.fr, (consulté le 22 janvier 2009)
  48. Emmanuel Jean, « Accord de principe avec Grenoble pour le prêt de Grandin », sur om.net, (consulté le 30 janvier 2009)
  49. a et b Thierry Muratelle, « Mercato : Krstic et M'Bow prêtés », sur laprovence.com, (consulté le 30 janvier 2009)
  50. Affluence moyenne et totale par club, lfp.fr, consulté le 28 juillet 2009.
  51. https://www.om.net/actualites/145016/niang-votre-olympien-du-mois-de-mai
  52. (fr) « Ligue 1 : Rennes-OM diffusé sur Orange Foot le 9 août », sur laprovence.com, (consulté le 12 novembre 2008)
  53. (fr) Laurent Oreggia, « Télévision Comment y voir plus clair », sur om.net, (consulté le 12 novembre 2008)
  54. CFA2 : L’OM au beau fixe