Saison 1935-1936 du Racing Club de Strasbourg

Saison 1935-1936
du RC Strasbourg
Généralités
Couleurs Bleu et blanc
Stade Stade de la Meinau
Président Joseph Heintz
Entraîneur Josef Blum
Résultats
Division 1 Troisième
Coupe de France 16e de finale

Chronologie

La saison 1935-1936 du Racing Club de Strasbourg, ou RC Strasbourg, est la deuxième saison que le club strasbourgeois dispute en première division.

Le RCS participe donc à la quatrième édition du Championnat de France de football, ainsi qu'à la 19e édition de la Coupe de France.

Cette saison, le club termine troisième, avec cinq points de retard sur le champion, le RC Paris.

Championnat de France de football de Division 1

Première moitié de saison

Deuxième moitié de saison

Classement final

Classement
Rang Équipe Pts J G N P Bp Bc Moy
1 RC Paris CF 44 30 20 4 6 81 45 1,8
2 Olympique lillois 41 30 17 7 6 62 32 1,938
3 RC Strasbourg V 39 30 18 3 9 67 37 1,811
4 FC Sochaux T 35 30 12 11 7 81 38 2,132
5 AS Cannes 35 30 15 5 10 53 46 1,152
6 Olympique de Marseille 33 30 14 5 11 61 55 1,109
7 FC Sète 32 30 14 4 12 49 48 1,021
8 SC Fives 31 30 14 3 13 51 41 1,244
9 Excelsior AC Roubaix 31 30 13 5 12 65 56 1,161
10 Stade rennais UC 28 30 10 8 12 44 62 0,71
11 CS Metz P 27 30 12 3 15 54 69 0,783
12 FC Antibes 25 30 10 5 15 47 68 0,691
13 FC Mulhouse 22 30 8 6 16 53 89 0,596
14 Red Star Olympique 19 30 8 3 19 49 68 0,721
15 US Valenciennes-Anzin P 19 30 7 5 18 57 87 0,655
16 Olympique d'Alès 19 30 5 9 16 39 72 0,542
Résultat
  •      Champion de France 1935-1936
  •      Vice-champion de France 1935-1936
Relégation
Abréviations

T : Tenant du titre
V : Vice-champion en titre
CF : Vainqueur de la Coupe de France 1935-36
P : Promus de Division 2

En cas d'égalité entre deux clubs, le premier critère de départage est la moyenne de buts.

Coupe de France de football

Au stade des trente-deuxièmes de finale, le club affronte l'USL Dunkerque, un club de Division II. Ce match, disputé le à Strasbourg est gagné 6-1 par les strasbourgeois[1]. Néanmoins, dès les seizièmes de finale, Strasbourg tombe face à l'AS Cannes. Les deux formations se rencontrent le à Marseille, et ce sont les Cannois qui s'imposent, sur le score de trois buts à un[2].

Notes et références

  1. « COUPE DE FRANCE saison 1935-1936 32ème », sur fff.fr (consulté le 14 décembre 2011)
  2. « COUPE DE FRANCE saison 1935-1936 16ème », sur fff.fr (consulté le 14 décembre 2011)

Navigation