Saint-Martin-de-Fraigneau

Saint-Martin-de-Fraigneau
Saint-Martin-de-Fraigneau
Le monument aux morts en .
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Pays de la Loire
Département Vendée
Arrondissement Fontenay-le-Comte
Canton Fontenay-le-Comte
Intercommunalité Pays-de-Fontenay-Vendée
Maire
Mandat
Bernard Guérin
2014-2020
Code postal 85200
Code commune 85244
Démographie
Gentilé Tessonnais
Population
municipale
815 hab. (2016 en diminution de 0,85 % par rapport à 2011)
Densité 61 hab./km2
Géographie
Coordonnées 46° 26′ 08″ nord, 0° 44′ 38″ ouest
Altitude 26 m
Min. 10 m
Max. 37 m
Superficie 13,47 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Vendée

Voir sur la carte administrative de la Vendée
City locator 14.svg
Saint-Martin-de-Fraigneau

Géolocalisation sur la carte : Vendée

Voir sur la carte topographique de la Vendée
City locator 14.svg
Saint-Martin-de-Fraigneau

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Saint-Martin-de-Fraigneau

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Saint-Martin-de-Fraigneau

Saint-Martin-de-Fraigneau est une commune française située dans le département de la Vendée en région Pays de la Loire.

Géographie

Le territoire municipal de Saint-Martin-de-Fraigneau s’étend sur 1 347 hectares. L’altitude moyenne de la commune est de 26 mètres, avec des niveaux fluctuant entre 10 et 37 mètres[1],[2].

Histoire

Politique et administration

Liste des maires

Article connexe : Histoire des maires de France.
Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
mars 1989 juin 1995 Bernard Guérin PCF technicien France Télécom
juin 1995 mars 2001 Paul Baptiste    
mars 2001 en cours Bernard Guérin[Note 1],[3] PCF technicien France Télécom en pré-retraite
Les données manquantes sont à compléter.

Démographie

Évolution démographique

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[4]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2007[5].

En 2016, la commune comptait 815 habitants[Note 2], en diminution de 0,85 % par rapport à 2011 (Vendée : +4,51 %, France hors Mayotte : +2,44 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
557470538556492507579571568
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
588570518457430502538520529
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
480504495474491499503493462
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 2012
493463489528697787827832808
2016 - - - - - - - -
815--------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[6] puis Insee à partir de 2006[7].)
Histogramme de l'évolution démographique

Pyramide des âges

La population de la commune est relativement jeune. Le taux de personnes d'un âge supérieur à 60 ans (13,3 %) est en effet inférieur au taux national (21,6 %) et au taux départemental (25,1 %). Contrairement aux répartitions nationale et départementale, la population masculine de la commune est supérieure à la population féminine (50,6 % contre 48,4 % au niveau national et 49 % au niveau départemental).

La répartition de la population de la commune par tranches d'âge est, en 2007, la suivante :

  • 50,6 % d’hommes (0 à 14 ans = 22,1 %, 15 à 29 ans = 20,2 %, 30 à 44 ans = 21,4 %, 45 à 59 ans = 24,2 %, plus de 60 ans = 12,2 %) ;
  • 49,4 % de femmes (0 à 14 ans = 22,9 %, 15 à 29 ans = 15,3 %, 30 à 44 ans = 22,4 %, 45 à 59 ans = 24,8 %, plus de 60 ans = 14,6 %).
Pyramide des âges à Saint-Martin-de-Fraigneau en 2007 en pourcentage[8]
HommesClasse d’âgeFemmes
0,0 
90 ans ou +
0,0 
3,6 
75 à 89 ans
5,1 
8,6 
60 à 74 ans
9,5 
24,2 
45 à 59 ans
24,8 
21,4 
30 à 44 ans
22,4 
20,2 
15 à 29 ans
15,3 
22,1 
0 à 14 ans
22,9 
Pyramide des âges du département de la Vendée en 2007 en pourcentage[9]
HommesClasse d’âgeFemmes
0,4 
90 ans ou +
1,2 
7,3 
75 à 89 ans
10,6 
14,9 
60 à 74 ans
15,7 
20,9 
45 à 59 ans
20,2 
20,4 
30 à 44 ans
19,3 
17,3 
15 à 29 ans
15,5 
18,9 
0 à 14 ans
17,4 

Économie

  • Entreprise de transport Girard-Thoinard (200 salariés).

Lieux et monuments

  • Église Saint-Martin du XIXe siècle
  • Château de Puy-Sec (chapelle et escalier). Le château constitue l'élément architectural majeur de la commune de Saint Martin de Fraigneau. Construit au XVIIe siècle, il a été remanié au XVIIIe et au XIXe, avant d'être acheté en 1950 et transformé en lieu d'apprentissage


Les poilus de Saint-Martin-De-Fraigneau 14-18


Chiron Rénée Joseph, né le 20 mai 1897 à Saint-Michel-le-Cloucq en Vendée, mort le 1er octobre 1918 au combat au sud de Livy dans les Ardennes. Fils de Chiron Léontine, il était cultivateur, avait les cheveux chatains, le visage ovale et mesurait 1 mètre 61. Lors de la Première Guerre mondiale, il est recruté à Fontenay-le-Comte dans la classe 1917, puis il intègre le 120e régiment d’infanterie. blessé le 12 juillet 1917 à Flaney. (Ecrasement de l’annulaire gauche survenu en service commande en voiture). «Soldat très brave et courageux », a réussi à s’échapper des mains de l’ennemi.

Courtin Cléophas Eugène, né le 14 novembre 1897 à Saint-Hilaires-des-Loges, mort le 2 mars 1917 à l’hôpital. Fils de Jean Emile. Il était cultivateur, avait les cheveux chatains un visage ovale et mesurait 1 mètre 70. Lors de la Première Guerre Mondiale, il est recruté à Fontenay-le-Comte dans la classe 1917. Puis il intègre le 51e régiment d’artillerie. Entré à l’hopital le 17 février 1917 pour « rougeole »1 Il décédé à l’hopital de Broussais le 2 mars 1917, à l’âge de 20 ans.

Garnier Maximille François Marie, né le 16 novembre 1880 à Saint-Martin-de-Fraigneau en Vendée, mort le 26 février 1916. Fils de Joseph et de Rouger Marie. Il était maçon, avait les yeux châtains, un visage ovale. Incorporé au 65e régiment d’infanterie à compter du 16 novembre 1901. Il passe, soldat de 1ere classe le 11 juillet 1902. Passé au cadre de l’école supérieure Guerre comme ordonneur le 29 octobre 1903. Il est naufragé de la Provence le 26 février 1916.

Geant Emmanuel Marie Clovis Joseph, né le 11 mai 1893 à Saint-Martin-de-Fraigneau, mort le 9 juin 1913 à Louvencourt en Somme. Fils de Auguste et de Garnier Léontine. Il avait les cheveux châtains, le visage ovale et mesurait 1 mètre 63. Engagé volontaire pour 4 ans le 10 juillet 1911 à la mairie de la Roche sur Yon au titre du 93e régiment d’infanterie. Arrive au corps et soldat de 2e classe le 10 juillet 1911. Nommé Caporal le 20 février 1912. Sergent le 28 décembre 1914. ……. sous-lieutenant à titre temporaire avec rang le 26 mai 1918. Décédé le 9 juin 1915, des suites des blessures de guerre à Louvencourt dans la Somme « Mort pour la France » Rayé des contrôle le 10 juin 1915 à l’âge de 20 ans.

Vequand Maurice Emilien Arthur, né le 3 septembre 1918 à Xanton-Chassenon, mort le 27 février 1918 par « blessure de guerre » à l’hôpital de Fontenay-le-Compte en Vendée. Fils de Louis, il était cultivateur, avait les cheveux noirs, le visage rond et mesurait 1 mètre 67. Il intègre le 42e régiment d’infanterie après avoir été recruté à Fontenay-le-Comte pour la Première guerre mondiale. Il meurt à l’âge de 241 ans le 27 février 1918.

Bobineau Ernest Valentin Gaspard, né le 4 février 1890 à Saint-Martin-de-Fraigneau en Vendée, « tué à l’ennemi » le 22 août 1914 à Massin en Belgique. Fils d’Ernest Bobineau, il avait lors de la Première guerre Mondiale, il été recruté à Fontenay-le-Compte dans la classe 1918. Puis il intègre le 137e régiment d’infanterie en qualité sergent. Il est mort à l’âge de 24 ans.

Mars Celestin Valentin Auguste, né le 8 avril 1893 à Pury de Serre en Vendée, mort le 8 septembre 1914 à Fère-Champenoise en Marne. Fils de Auguste et de Mérit Rose, il avait les cheveux chatains, les yeux bleus, il mesurait 1 mètre 67. Recruté à Fontenay-le-Compte, bon pour le service armé, il intègre le 93e régiment d’infanterie, à la Roche sur Yon, à compter du 27 septembre 1913. Il est mort à l’âge de 21 ans.

Mars Henri Ernest, né le 6 juin 1889 à Pury de Serre en Vendée, mort d’une maladie (tuberculose) le 3 août 1917 à Nieul sur l’Autise en Vendée. Fils de Auguste Mars, il avait les cheveux et sourcils noirs, un visage ovale et mesurait 1 mètre 71. Il est recruté à Fontenay-le-Comte il intègre le 175e régiment d’infanterie comme soldat. Il est mort à l’âge de 28 ans.

Pouponnot Roger Louis Auguste, né le 5 janvier 1894 à Saint-Martin-de-Fraigneau en Vendée, « tué à l’ennemi » le 8 mars 1916 à Vaux-Devant-Danloup. Fils de Louis Pouponnot et de Girard Louise, il avait les cheveux châtains, les yeux bleus, un visage long et mesurait 1 mètre 80. Recruté à Fontenay-le-Comte, il intègre le 409e régiment d’infanterie le 21 mars 1915. Il est mort à l’âge de 22 ans.

Baubillon Auguste Célestin, né le 12 janvier 1884 à Saint-Martin-de-Fraigneau en Vendée, il est décédé à l’hopital à Amiens le 19 novembre 1914. Fils de Auguste Baubillon et de Raison Léonide, il avait le cheveux et sourcils châtains, les yeux gris, un visage ovale et mesurait 1 mètre 70 . Il est mort à 20 ans. Recruté à Fontenay-le-Comte il intègre le 337e régiment d’infanterie en tant que 2e classe.




Personnalités liées à la commune

Pour approfondir

Article connexe

Lien externe

  • Saint-Martin-de-Fraigneau sur le site de l'Institut géographique national

Notes et références

Notes

  1. Réélu en 2008.
  2. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2019, millésimée 2016, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2018, date de référence statistique : 1er janvier 2016.

Références

  1. « Commune 27395 », Géofla, version 2.2, base de données de l’Institut national de l’information géographique et forestière (IGN) sur les communes de la France métropolitaine, 2016 [lire en ligne].
  2. « Saint-Martin-de-Fraigneau », Répertoire géographique des communes, fichier de l’Institut national de l’information géographique et forestière (IGN) sur les communes de la Métropole, 2015.
  3. Site officiel de la préfecture de la Vendée - liste des maires(doc pdf)
  4. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  5. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  6. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  7. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015 et 2016.
  8. « Évolution et structure de la population », sur insee.fr (consulté le 6 mai 2011)
  9. « Résultats du recensement de la population de la Vendée en 2007 » [archive du ], sur insee.fr (consulté le 11 juin 2011)