Sa'd od-Din Mahmoud Chabestari

A'd od-Din Mahmoud Chabestari
Biographie
Naissance
Décès
Activités
Autres informations
Religion
Œuvres principales
La Roseraie du mystère ()

Sa'd od-Din Mahmoud Chabestari Écouter(1287(?) - 1320(?)[1],[2]) (persan : محمود شبستری) est un mystique et poète ismaélien iranien.

Biographie

Le Shaykh Mahmoud Chabestari vient au monde à Shabestar, au nord-ouest de l'Iran, dans les environs de Tabriz. Il semble être né au moment de la conquête de la Perse par le souverain mongol Hulaku Khan[3]. On ne sait pas grand-chose sur sa vie. Cependant, son œuvre principale, La Roseraie du mystère (Golshan-e raz), est un classique de la mystique, de la théologie et de la philosophie persanes, et ce bref ouvrage (un millier de vers) occupe une place éminente dans la pensée de l'Iran[3].

Chabestari est un poète encore très apprécié dans son pays d'origine, où se trouve son tombeau.

Citations

L'homme sage considère l’analogie
quand il tourne son esprit vers les mots et les mystères.
Bien qu’on ne puisse atteindre des analogies parfaites,
continue néanmoins à la rechercher sans relâche.
En ce domaine, nul ne peut te juger,
car il n’est point de chef à cette secte, sauf la « Vérité » (Haqq) [4].

Sache que le monde tout entier est miroir.
Dans chaque atome se trouvent cent soleils flamboyants.
Si tu fends le cœur d’une seule goutte d’eau.
Il en émerge cents purs océans.
Si tu examines chaque grain de poussière.
Mille Adam peuvent y être découverts.
Un univers est caché dans une graine de millet.
Tout est rassemblé dans le point du présent
De chaque point de ce cercle sont tirés des milliers de formes.
Chaque point,dans sa rotation en cercle,
Est tantôt un cercle,
Tantôt une circonférence qui tourne.

— Mahmûd Shabestâri

Notes et références

  1. « Maḥmūd ebn-e ´Abd al-Karīm Sa´d al-Dīn S̆abestari », sur data.bnf.fr (consulté le 31 octobre 2019)
  2. La date de 1320 est également donnée par Djamshid Mortazavi & Eva de Vitray-Meyerovitch, Introduction, in Shabestari, La Roseraie du Mystère, Paris, Sinbad, coll. Babel, 2013 [1991], p. 7.
  3. a et b Djamshid Mortazavi & Eva de Vitray-Meyerovitch, Introduction, in Shabestari, La Roseraie du Mystère, Paris, Sinbad, coll. Babel, 2013 [1991], p. 7.
  4. Mahmûd Shabestarî, in Eva de Vitray-Meyerovitch, Anthologie du soufisme, Paris, Albin Michel, coll. Spiritualités vivantes, 1995, p. 135.

Traductions

  • La Roseraie du Mystère, suivi [sic] du Commentaire de Lahîjî, traduit du persan, présenté et annoté par Djamshid Mortazavi & Eva de Vitray-Meyerovitch, Paris, Éditions Sindbad, Coll. Babel, 2013 [1991].
  • Henry Corbin et Christian Jambet (Dir.), Trilogie ismaélienne: Le livre des sources, Cosmogonie et eschatologie, Symboles choisis de la roseraie du mystère, Paris, Verdier, Coll. Islam spirituel, 1994.

Bibliographie

  • (en) Leonard Lewisohn, Beyond faith and infidelity: the Sufi poetry and teaching of Mahmud Shabistari, Richmond (Surrey), Curzon Press, (Curzon Sufi Series), 1995, viii + 344 p. / (Lire compte-rendu (en) - consulté le 23 octobre 2019)

Liens externes