Séries éliminatoires de la Coupe Stanley 2021

Séries éliminatoires 2021
Logo représentant la Coupe Stanley et les mots « Séries éliminatoires de la Coupe Stanley 2021 »
Logo des séries
Ligue nationale de hockey
Nombre d'équipes 16
Nombre de tours 4

Les séries éliminatoires de la Coupe Stanley 2021 sont la partie finale de la saison de hockey sur glace de la Ligue nationale de hockey et font suite à la saison régulière 2020-2021.

Contexte des séries

La saison régulière a vu son déroulement changer en raison de la pandémie de Covid-19 : les équipes sont réparties en quatre nouvelles divisions et ne rencontrent que les équipes de leur division, à huit reprises pour les division Est, Centrale et Ouest, à neuf ou dix reprises pour la section Nord. À l'issue de 56 matches, les quatre premières équipes de chaque division sont qualifiées pour les séries éliminatoires où toutes les séries se jouent en sept matchs : l'équipe la mieux classée rencontre la quatrième alors que la deuxième et la troisième s'affrontent. Les deux vainqueurs se rencontrent ensuite pour désigner le gagnant de chaque division. Contrairement aux saisons précédentes, la saison régulière n'est pas organisée en associations de l'Est et de l'Ouest. En conséquence, les vainqueurs de chaque division se rencontrent en demi-finale de la Coupe Stanley en fonction du nombre de points marqués en saison régulière : l'équipe ayant marqué le plus de points est confrontée à celle en ayant accumulé le moins, les deux autres jouant la deuxième demi-finale[1]. Concrètement, cela donne donc[2] :

  1. Las Vegas — 82 points
  2. Tampa Bay — 75 points
  3. New York — 71 points
  4. Montréal — 59 points

Tableau récapitulatif

  1er tour 2e tour Demi-finales Finale
                                     
C1  Caroline 4  
C4  Nashville 2  
  C1  Caroline 1  
Division Centrale
  C3  Tampa Bay 4  
C2  Floride 2
C3  Tampa Bay 4  
  1  Las Vegas 0  
  4  Montréal 0  
E1  Pittsburgh 2  
E4  New York 4  
  E4  New York 4
Division Est
  E3  Boston 2  
E2  Washington 1
E3  Boston 4  
   
   
N1  Toronto 3  
N4  Montréal 4  
  N4  Montréal 4
Division Nord
  N3  Winnipeg 0  
N2  Edmonton 0
N3  Winnipeg 4  
  2  Tampa Bay 0
  3  New York 0  
O1  Colorado 4  
O4  Saint-Louis 0  
  O1  Colorado 2
Division Ouest
  O2  Las Vegas 4  
O2  Las Vegas 4
O3  Minnesota 3  

Détails des rencontres

Premier tour

Division Centrale

Caroline contre Nashville

L'équipe des Hurricanes de la Caroline finit la saison régulière à la première place de la division Centrale ; avec 80 points, c'est le troisième meilleur total de la ligue, derrière les 82 points récoltés par l'Avalanche du Colorado et les Golden Knights de Vegas[2]. Au cours de la saison régulière, les joueurs de la Caroline ont remporté les six premiers matchs joués contre les Predators de Nashville, quatrième équipe de la division Centrale. Alors que les deux équipes ne se sont jamais rencontrées au cours des séries de la Coupe Stanley, les joueurs de Nashville restent sur des victoires lors des deux dernières rencontres contre les Hurricanes[3].

17 mai 2021 Caroline 5-2
(1-1, 1-1, 3-0)
Nashville PNC Arena
12 000 spectateurs


19 mai 2021 Caroline 3-0
(1-0, 0-0, 2-0)
Nashville PNC Arena
12 000 spectateurs


21 mai 2021 Nashville 5-4 (2 pr)
(2-1, 1-2, 1-1, 0-0, 1-0)
Caroline Bridgestone Arena
12 135 spectateurs


23 mai 2021 Nashville 4-3 (2 pr)
(1-1, 1-1, 1-1, 0-0, 1-0)
Caroline Bridgestone Arena
12 135 spectateurs


25 mai 2021 Caroline 3-2 (Pr)
(1-1, 0-1, 1-0, 1-0)
Nashville PNC Arena
12 000 spectateurs


27 mai 2021 Nashville 3-4 (Pr)
(1-1, 2-1, 0-1, 0-1)
Caroline Bridgestone Arena
14 107 spectateurs


Floride contre Tampa Bay

Les Panthers de la Floride, deuxièmes de la division Centrale à un point des Hurricanes de la Caroline, sont confrontés à la troisième équipe de la division, le Lightning de Tampa Bay. Cette série marque le premier affrontement entre deux équipes de la Floride dans l'histoire des séries éliminatoires de la Coupe Stanley. Au cours de la saison, les confrontations entre les deux équipes ont été marquées par un grand nombre de pénalités, 42 minutes en moyenne par match, avec un point d'orgue de 154 minutes au cours de l'avant-dernier match de la saison. Les Panthers ont remporté cinq des huit matchs qui les ont opposés en saison régulière, dont les trois derniers[4]. Tampa Bay peut compter sur Andreï Vassilevski gardien avec le plus grand nombre de victoires du circuit lors de la saison régulière[5] et sur le retour de blessure de Nikita Koutcherov[6] qui n'a pas joué de la saison régulière alors que du côté des Panthers Jonathan Huberdeau est onzième pointeur et Aleksander Barkov neuvième buteur et quinzième pointeur de la LNH[7],[8].

16 mai 2021 Floride 4-5
(2-1, 0-2, 2-2)
Tampa Bay BB&T Center
9 646 spectateurs


18 mai 2021 Floride 1-3
(0-2, 1-0, 0-1)
Tampa Bay BB&T Center
9 646 spectateurs


20 mai 2021 Tampa Bay 5-6 (Pr)
(0-2, 5-1, 0-2, 0-1)
Floride Amalie Arena
9 508 spectateurs


22 mai 2021 Tampa Bay 6-2
(3-1, 2-1, 1-0)
Floride Amalie Arena
9 762 spectateurs


24 mai 2021 Floride 4-1
(0-1, 2-0, 2-0)
Tampa Bay BB&T Center
11 551 spectateurs


26 mai 2021 Tampa Bay 4-0
(1-0, 1-0, 2-0)
Floride Amalie Arena
10 092 spectateurs


Division Est

Pittsburgh contre New York

Les Penguins finissent la saison régulière avec 77 points le même total de points que les Capitals de Washington et également le même nombre de victoires au cours du temps de jeu réglementaire. Pour départager les équipes, les victoires, temps réglementaire et prolongation inclues, mais sans compter les victoires lors de la séance des tirs de fusillade ; Pittsburgh en comptant une de plus que Washington, ce sont les Penguins qui sont classés premiers de la division Est. Ils sont donc opposés à la quatrième équipe de la division Est, les Islanders de New York qui ont totalisé 71 points. La dernière fois que les deux équipes se sont rencontrées en séries, en 2019, les Islanders se sont imposés avec quatre victoires en autant de matchs. Au cours de cette saison, par contre, ce sont les Penguins qui ont dominé les Islanders avec six victoires en huit matchs[9].

Le premier match de la série, joué dans la patinoire des Penguins, le PPG Paints Arena, se solde par la victoire des Islanders après un peu plus de 76 minutes de jeu. En effet, les Islanders ouvrent le score à la huitième minute de jeu par Kyle Palmieri. Les locaux répliquent quatre minutes plus tard puis prennent les devants au début du deuxième tiers-temps par leur capitaine Sidney Crosby qui inscrit son 190e point en séries de la LNH. Il rejoint alors Brett Hull au septième rang de l’histoire de la ligue. La deuxième période se termine avec cette marque de 2-1 pour les Penguins mais Jean-Gabriel Pageau, sur un mauvais changement des lignes de Pittsburgh, permet aux Islanders de revenir à égalité en début de troisième tiers-temps. L'égalité demeure pendant la majorité de la période avec des arrêts des deux côtés de la patinoire par Tristan Jarry pour les locaux et Ilia Sorokine pour les visiteurs, qui joue son premier match en séries éliminatoires. À 5 minutes de la fin et à 30 secondes d'écart, chaque équipe inscrit un nouveau but et le temps réglementaire se finit sur le score de 3 buts partout. Palmieri donne la victoire aux Islanders après plus de 16 minutes de prolongation[10]. Deux jours plus tard, les équipes se retrouvent pour le deuxième match et dès la troisième minute de la partie, Bryan Rust profite d'une mauvaise passe du défenseur Ryan Pulock vers Adam Pelech pour récupérer le palet dans l'axe puis tromper Semion Varlamov d'un lancer dans la lucarne. Les Penguins doublent la mise 10 minutes plus tard par Jeff Carter qui a rejoint l'équipe à la date limite des échanges. Un peu après la moitié de la rencontre, Josh Bailey permet aux Islanders de revenir dans la partie mais les joueurs de Pittsburgh parviennent à conserver l'avantage et remportent cette rencontre 2 à 1[11].

La suite de la série a lieu sur la glace des Islanders dans l'amphithéatre du Nassau Coliseum mais ce sont les visiteurs qui ouvrent le score dès la deuxième minute de jeu par un lancer de la ligne bleu de Kristopher Letang. Varlamov et Jarry arrêtent tous les lancers des deux équipes pendant cette période et il faut attendre un peu plus de la moitié de la rencontre pour voir un autre défenseur marquer un but ; c'est cette fois Scott Mayfield des Islanders qui permet aux siens de revenir au score. Quelques minutes plus tard, Carter puis Zucker permettent aux Penguins de mener 3 à 1 à la fin du deuxième tiers-temps. Les locaux reviennent dans le match avec un but à la 43e minute de Cal Clutterbuck. Deux minutes plus tard, une bagarre générale éclate sur la glace entre les 10 joueurs de champs présents et ils sont tous pénalisés. Avant de partir en pénalité, Jake Guentzel reçoit une deuxième pénalité pour un coup de crosse contre Palmieri ce qui laisse un avantage numérique aux Islanders. Ces derniers en profitent en concrétisant leur jeu de puissance en une vingtaine de secondes par Anthony Beauvillier. Deux minutes plus tard c'est au tour des Penguins de profiter d'une supériorité numérique avec un nouveau but de Carter. Clutterbuck trompe une deuxième fois Jarry pour remettre les deux équipes à égalité à la 54e minute mais ce sont finalement les Penguins qui s'imposent grâce à un dernier but inscrit par un joueur du dernier trio, Brandon Tanev[12]. Pour la quatrième date de la série, Sorokine est de retour devant les filets des Islanders et il faut attendre la 57e minute du match pour le voir laisser passer derrière lui le premier et unique but des Penguins de la rencontre. Il arrête ainsi 29 des lancers qu'il reçoit alors que, pendant ce temps, les joueurs des Islanders ont développé un jeu propre et posé, avec seulement deux pénalités au cours de la rencontre, et ont battu à quatre reprises Jarry dont deux buts en supériorité numérique. À la fin du temps réglementaire, les Islanders s'imposent 4 buts à 1 et, virtuellement, une nouvelle série débute pour les deux équipes, une série au meilleur des trois rencontres[13].

16 mai 2021 Pittsburgh 3-4 (Pr)
(1-1, 1-0, 1-2, 0-1)
New York PPG Paints Arena
4 672 spectateurs


18 mai 2021 Pittsburgh 2-1
(2-0, 0-1, 0-0)
New York PPG Paints Arena
9 344 spectateurs


20 mai 2021 New York 4-5
(0-1, 1-2, 3-2)
Pittsburgh Nassau Coliseum
6 800 spectateurs


22 mai 2021 New York 4-1
(0-0, 2-0, 2-1)
Pittsburgh Nassau Coliseum
6 800 spectateurs


24 mai 2021 Pittsburgh 2-3 (2 pr)
(1-1, 1-0, 0-1, 0-0, 0-1)
New York PPG Paints Arena
9 344 spectateurs


26 mai 2021 New York 5-3
(2-2, 3-1, 0-0)
Pittsburgh Nassau Coliseum
9 000 spectateurs


Washington contre Boston

Les Capitals finissent la saison régulière avec 77 points, le même total que les Penguins de Pittsburgh et avec également le même nombre de victoires au cours du temps de jeu réglementaire. Pour départager les équipes, les victoires, temps réglementaire et prolongation inclues, mais sans compter les victoires lors de la séance des tirs de fusillade sont comptabilisées ; Washington en comptant une de moins que Pittsburgh, les Capitals sont donc deuxièmes de la division Est. Ils sont opposés aux Bruins de Boston, troisième meilleure équipe de la division[14].

15 mai 2021 Washington 3-2 (Pr)
(1-1, 1-1, 0-0, 1-0)
Boston Capital One Arena
5 333 spectateurs


17 mai 2021 Washington 3-4 (Pr)
(2-2, 0-0, 1-1, 0-1)
Boston Capital One Arena
5 333 spectateurs


19 mai 2021 Boston 3-2 (2 pr)
(0-0, 1-2, 1-0, 0-0, 1-0)
Washington TD Garden
4 565 spectateurs


21 mai 2021 Boston 4-1
(0-0, 1-0, 3-1)
Washington TD Garden
4 565 spectateurs


23 mai 2021 Washington 1-3
(0-0, 0-2, 1-1)
Boston Capital One Arena
5 333 spectateurs


Division Nord

Toronto contre Montréal

Avec 77 points, l'équipe des Maple Leafs de Toronto est la meilleure équipe de la division Nord à la fin de la saison régulière. Ils comptent dans leurs rangs deux des meilleurs pointeurs du circuit : Mitchell Marner quatrième du classement avec 67 réalisations[7] et Auston Matthews qui compte un point de moins mais finit meilleur buteur de toute la LNH avec 41 buts[8]. Ils sont opposés au premier tour des séries contre la quatrième équipe de la division, les Canadiens de Montréal. Les deux équipes historiques de la LNH ne se sont pas affrontées en série depuis les quarts de finale de 1979 qui se sont soldées par la victoire en 4 matchs secs des Canadiens. Ces derniers peuvent s'appuyer sur Carey Price devant leur filets et sur leur capitaine vétéran Shea Weber même si ceux-ci ont manqué une partie de la saison en raison de blessures[15].

Le premier match des séries est joué à Toronto dans une salle vide en raison de la maladie pandémie de Covid-19, le Canada n'ayant pas encore autorisé le public à revenir dans les salles. Un peu avant la 10e minute de jeu, Ben Chiarot des Canadiens de Montréal assène une mise en échec au capitaine de Toronto, John Tavares, qui tombe sur la glace et roule sur lui même. Au même moment, Corey Perry de Montréal passe derrière Tavares et son genou vient heurter la tête du joueur de Toronto. Après plusieurs minutes d'arrêts de jeu, le capitaine des Maple Leafs est conduit hors de la salle sur une civière pour être conduit à l'hôpital. Quelques minutes après le retour au jeu, Josh Anderson lancé par Eric Staal part en échappée entre deux défenseurs de Toronto qu'il arrive à prendre de vitesse puis il trompe le portier de Toronto, Jack Campbell, d'un tir des poignets. Les deux équipes se séparent à la pause sur ce score de 1 à 0. Après cinq minutes de jeu dans le deuxième tiers-temps, William Nylander profite d'un rebond sur un lancer lointain pour tromper Price et permettre aux Maple Leafs de revenir dans le match. À une dizaine de minutes de la fin du match, alors que les Canadiens sont en infériorité numérique, Paul Byron part en échappée ; il est fauché par le défenseur suédois de Toronto, Rasmus Sandin, mais tout en glissant sur les genoux, Byron parvient à lever le palet au-dessus de Campbell et à l'envoyer au fond des filets. Malgré une pression importante dans les deux dernières minutes de jeu, la défense de Montréal et Price ne cèdent pas et les Canadiens l'emportent sur le score de 2 à 1[16].

20 mai 2021 Toronto  1-2
(0-1, 1-0, 0-1)
Montréal Scotiabank Arena


22 mai 2021 Toronto  5-1
(1-1, 2-0, 2-0)
Montréal Scotiabank Arena


24 mai 2021 Montréal 1-2
(0-0, 1-2, 0-0)
Toronto Centre Bell


25 mai 2021 Montréal 0-4
(0-0, 0-3, 0-1)
Toronto Centre Bell


27 mai 2021 Toronto 3-4 (Pr)
(0-2, 1-1, 2-0, 0-1)
Montréal Scotiabank Arena


29 mai 2021 Montréal 3-2 (Pr)
(0-0, 0-0, 2-2, 1-0)
Toronto Centre Bell
2 500[17] spectateurs


31 mai 2021 Toronto 1-3
(0-0, 0-2, 1-1)
Montréal Scotiabank Arena


Edmonton contre Winnipeg

Les Oilers d'Edmonton, deuxièmes de la division Nord, affrontent les Jets de Winnipeg qui ont terminé troisième. Les Oilers sont favoris de la série après avoir remporté sept des neuf confrontations entre les deux équipes lors de la saison régulière. Lors de ces rencontres, Connor McDavid, capitaine des Oilers et meilleur pointeur de la ligue, a marqué à chaque fois au moins deux points pour un total de 7 buts et 22 points. Leon Draisaitl, deuxième pointeur de la ligue derrière son coéquipier[8] et vainqueur des trophées Art Ross et Hart la saison précédente, a récolté 7 buts et 12 points. Ces confrontations ont également vu les gardiens des deux équipes connaître des statistiques opposées : Mike Smith, des Oilers, a enregistré 93,6 % d'arrêts alors que Connor Hellebuyck pour Winnipeg a terminé avec un mauvais bilan de 87,7 %, bien loin de sa moyenne de la saison de 91,6 %[18],[19].

19 mai 2021 Edmonton 1-4
(0-0, 1-1, 0-3)
Winnipeg Rogers Place


21 mai 2021 Edmonton 0-1 (Pr)
(0-0, 0-0, 0-0, 0-1)
Winnipeg Rogers Place


23 mai 2021 Winnipeg 5-4 (Pr)
(0-2, 1-1, 3-1, 1-0)
Edmonton Bell MTS Place


24 mai 2021 Winnipeg 4-3 (3 pr)
(2-1, 0-2, 1-0, 0-0, 0-0, 1-0)
Edmonton Bell MTS Place


Division Ouest

Colorado contre Saint-Louis

L'Avalanche du Colorado, qui termine meilleure équipe de la saison régulière avec 82 points et remporte le Trophée des présidents, est confrontée aux Blues de Saint-Louis, quatrième équipe de la division Ouest. Il s'agit de la deuxième confrontation entre ces deux équipes en séries éliminatoires après celle de 2001 quand l'Avalanche avait remporté sa deuxième Coupe Stanley. L'Avalanche, qui compte 9 joueurs ayant inscrit au moins 30 points au cours de la saison régulière, est menée par Mikko Rantanen, meilleur buteur et pointeur de l'équipe, et Nathan MacKinnon, meilleur passeur[20]. Du côté des Blues, David Perron est le meilleur passeur et pointeur de l'équipe alors que Ryan O'Reilly en est le meilleur buteur[21]. Du point de vue des gardiens, le numéro 1 de l'Avalanche, Philipp Grubauer, termine la saison avec une moyenne de 1,95 but accordé et 92,2 % d'arrêts alors que les gardiens des Blues, Jordan Binnington et Ville Husso, terminent respectivement la saison avec une moyenne de 2,65 et 3,21 buts alloués et 91 % et 89,3 % d'arrêts[22].

Le premier match de la série est joué à Colorado et se sont les locaux qui ouvrent le score sur un but de Cale Makar en supériorité numérique après 15 minutes de jeu. Les Blues, qui jouent sans leur meilleur pointeur en saison régulière, David Perron, absent en raison du protocole Covid-19, reviennent au score à la 37e minutes grâce à Jordan Kyrou qui marque le premier but de sa carrière en séries éliminatoires. La deuxième période se termine sur une égalité 1-1 alors que l'Avalanche a dominé en dirigeant 32 tirs vers le portier adverse contre 16 pour les Blues. Au tout début du 3e tiers-temps, MacKinnon redonne l'avantage à Colorado puis Gabriel Landeskog marque un 3e but 8 minutes plus tard. À la 60e minute, alors que Binnington a quitté la glace pour donner à son équipe un attaquant supplémentaire, MacKinnon marque un dernier but dans le filet désert sur une passe de Landeskog qui réalise le coup du chapeau à la Gordie Howe après s'être battu en milieu de 1er tiers-temps contre Brayden Schenn[23]. Lors du deuxième match, l'Avalanche marque dès la première minute par Joonas Donskoi puis ajoute deux nouveaux buts par MacKinnon et encore Donskoi pour mener 3-0 après 24 minutes de jeu avant que les Blues réduisent la marque par Samuel Blais. En troisième période, à dix minutes de la fin de la rencontre, Nazem Kadri écope d'une pénalité majeure après avoir mis en échec Justin Faulk au niveau de sa tête. Il est expulsé du match ce qui lui vaut ensuite une suspension de huit matchs par le département de la sécurité de la LNH[24]. Les Blues profitent de cet avantage numérique pour reprendre espoir et revenir au score par Brayden Schenn. MacKinnon redonne deux buts d'avance à l'Avalanche à 5 minutes du terme mais Saint-Louis réplique 15 secondes plus tard pour revenir à un but d'écart. En fin de match, les Blues sortent leur gardien pour tenter de revenir au score mais Colorado en profite par Brandon Saad puis par MacKinnon, qui marque son premier coup du chapeau en séries éliminatoires, pour assurer la victoire et mener 2 matchs à 0[25].

Les deux rencontres suivantes sont jouées à Saint-Louis devant 9 000 spectateurs. Malgré l'apport du public, les Blues s'inclinent lourdement 5-1 lors du troisième match de la série. Après une première période sans but, Ryan Graves ouvre la marque pour l'Avalanche en sortant du banc de pénalités en début de deuxième tiers-temps. Alex Newhook double l'avance de son équipe en inscrivant le premier but de sa carrière dans la LNH puis Tyson Jost donne trois buts d'avance au Colorado avant que Tyler Bozak ne réduise la marque en infériorité numérique pour les Blues. La troisième période voit l'Avalanche marquer deux nouveaux buts par Saad puis par J.T. Compher et est à une victoire de la qualification pour le deuxième tour[26]. La quatrième rencontre commence également avec une première période sans but et les Blues sont les premiers à marquer grâce à Vladimir Tarassenko après 24 minutes de jeu. Mais l'Avalanche reprend les devants, d'abord par Saad en avantage numérique, puis par Landeskog et Rantanen pour mener 3-1 après 40 minutes de jeu. Tarassenko marque son deuxième but du match pour redonner espoir à son équipe qui, bien qu'en infériorité numérique, tente de revenir au score et sort son gardien en fin de match. L'Avalanche en profite pour marquer à deux reprises et remporter la rencontre 5-2 pour être la première équipe qualifiée pour le tour suivant[27]. Cette série voit l'Avalanche dominer les Blues 20 buts contre 7 et n'être menée qu'un peu plus de sept minutes sur l'ensemble de la série. Les Blues sont éliminés pour la première fois en quatre matchs secs depuis 2012 alors que l'Avalanche n'avait pas réussi à le faire depuis 2001[28].

17 mai Colorado 4-1
(1-0, 0-1, 3-0)
Saint-Louis Ball Arena
7 741 spectateurs


19 mai Colorado 6-3
(2-0, 1-1, 3-2)
Saint-Louis Ball Arena
7 739 spectateurs


21 mai Saint-Louis 1-5
(0-0, 1-3, 0-2)
Colorado Enterprise Center
9 000 spectateurs


23 mai Saint-Louis 2-5
(0-0, 1-2, 1-3)
Colorado Enterprise Center
9 000 spectateurs


Las Vegas contre Minnesota

La deuxième série de la division Ouest voit l'opposition entre les Golden Knights de Vegas et le Wild du Minnesota, respectivement deuxième et troisième équipe de la division. Comme dans d'autres divisions, c'est la première fois que les deux équipes se rencontrent lors des séries éliminatoires, les joueurs de Vegas jouant les séries pour la cinquième fois en autant d'année depuis leur création en 2017. Ils finissent cette saison régulière avec autant de points que la meilleur formation de la LNH, l'Avalanche du Colorado, et ne doivent cette deuxième place qu'à une différence du nombre de victoires lors du temps réglementaire. Malgré tout, entre les deux équipes, ce sont les joueurs du Wild qui ont remporté le plus de victoires au cours de la saison régulière avec cinq victoires et trois défaites dont deux en prolongation. Les deux dernières rencontres entre les deux équipes se sont soldées par une victoire de chaque côté et avec un seul but de différence à chaque fois[29]. Les joueurs de Vegas comptent offensivement sur Mark Stone, leur capitaine, douzième pointeur de la saison régulière[7] ainsi que sur les gardiens Marc-André Fleury et Robin Lehner, récipiendaires du Trophée William M. Jennings en tant que gardiens de l'équipe ayant accordé le moins de buts (124)[30]. Au sein de l'équipe du Minnesota, la menace principale s'appelle Kirill Kaprizov, jeune joueur russe de 24 ans, meilleur pointeur et buteur des recrues de la LNH avec 51 points dont 27 buts[29].

La première confrontation en série entre les deux équipes est jouée le 16 mai sur la glace des Golden Knights et ce sont les gardiens qui s'illustrent au cours de ce match : Fleury arrête 30 lancers et à l'autre bout de la patinoire, le gardien du Wild, Cameron Talbot fait face à 42 lancers. Après 60 minutes sans buts, il faut attendre la 3e minute des prolongations pour voir la victoire du Wild : à la suite d'un engagement remporté par les joueurs de Vegas, ces derniers ne parviennent pas à dégager le palet proprement, Joel Eriksson Ek en profite pour faire un lancer qui est dévidé par le patin d'Alec Martinez et passe entre les jambières de Fleury[31]. Le deuxième match part sur les mêmes bases puisque les deux gardiens arrêtent tous les lancers qu'ils reçoivent lors des 20 premières minutes, dont 17 arrêts pour Fleury. Finalement, un peu après la moitié du temps réglementaire, Fleury laisse passer le premier but de la soirée mais 18 secondes plus tard, les joueurs de Vegas reviennent au score par l'intermédiaire de Jonathan Marchessault puis cinq minutes après Alex Tuch reçoit un palet de derrière les buts par Mattias Janmark et trompe pour la deuxième fois du match Talbot. Tuch inscrit un troisième but pour Vegas dans la dernière minute de jeu, une nouvelle fois en reprenant une passe de derrière les buts de Talbot. Vegas remporte le match 3-1 et revient à égalité dans la série[32].

Le troisième match de la série se joue sur la glace du Wild dans la Xcel Energy Center et les joueurs locaux marquent deux buts dans les 10 premières minutes du match alors que Talbot ne reçoit que 4 lancers de Vegas lors du premier tiers temps. Le capitaine des Golden Knights ouvre le compteur de son équipe à la 28e minute puis deux nouveaux buts sont marqués par les visiteurs avant la fin du tiers-temps. Ces derniers tirent au but à 22 reprises lors de cette période et ils ajoutent deux nouveaux buts dans les trois dernières minutes de jeu pour une victoire 5 à 2[33].

16 mai Las Vegas 0-1 (Pr)
(0-0, 0-0, 0-0, 0-1)
Minnesota T-Mobile Arena
8 683 spectateurs


18 mai Las Vegas 3-1
(0-0, 2-1, 1-0)
Minnesota T-Mobile Arena
8 683 spectateurs


20 mai Minnesota 2-5
(2-0, 0-3, 0-2)
Las Vegas Xcel Energy Center
4 500 spectateurs


22 mai Minnesota 0-4
(0-1, 0-2, 0-1)
Las Vegas Xcel Energy Center
4 500 spectateurs


24 mai Las Vegas 2-4
(1-3, 1-0, 0-1)
Minnesota T-Mobile Arena
12 156 spectateurs


26 mai Minnesota 3-0
(0-0, 0-0, 3-0)
Las Vegas Xcel Energy Center
4 500 spectateurs


28 mai Las Vegas 6-2
(1-1, 3-1, 2-0)
Minnesota T-Mobile Arena
12 156 spectateurs


Deuxième tour

Caroline contre Tampa Bay

30 mai Caroline 1-2
(0-0, 0-1, 1-1)
Tampa Bay PNC Arena
16 299 spectateurs


1er juin Caroline 1-2
(0-0, 0-1, 1-1)
Tampa Bay PNC Arena
16 299 spectateurs


3 juin Tampa Bay 2-3 (Pr)
(0-0, 2-2, 0-0, 0-1)
Caroline Amalie Arena
13 544 spectateurs


5 juin Tampa Bay 6-4
(1-0, 4-4, 1-0)
Caroline Amalie Arena
13 773 spectateurs


8 juin Caroline 0-2
(0-0, 1-0, 1-0)
Tampa Bay PNC Arena
16 299 spectateurs


Boston contre New York

Lors du premier tour de la division Est, les deux équipes les moins bien classées ont éliminé les deux premières formations. Cette série voit dopnc l'opposition entre les Bruins de Boston, vainqueurs en 5 matchs des Capitals, et les Islanders de New York qui ont battu en six matchs les joueurs de Pittsburgh. C'est la troisième fois que les deux équipes se rencontrent en séries, la dernière confrontation datant de 1983 et les deux séries précédentes ayant tourné à l'avantage des joueurs de Long Island. De même au cours de la saison régulière, les Islanders l'ont emporté 5 fois sur les Bruins[34].

29 mai Boston 5-2
(1-1, 1-1, 3-0)
New York TD Garden
17 400 spectateurs


31 mai Boston 3-4 (Pr)
(1-0, 0-3, 2-0, 0-1)
New York TD Garden
17 400 spectateurs


3 juin New York 1-2 (Pr)
(0-1, 0-0, 1-0, 0-1)
Boston Nassau Coliseum
12 000 spectateurs


5 juin New York 4-1
(0-0, 1-1, 3-0)
Boston Nassau Coliseum
12 000 spectateurs


7 juin Boston 4-5
(1-1, 1-3, 2-1)
New York TD Garden
17 400 spectateurs


9 juin New York 6-2
(1-1, 3-0, 2-1)
Boston Nassau Coliseum
12 000 spectateurs


Winnipeg contre Montréal

Les troisième et quatrième équipes en saison régulière de la division Nord s'affrontent au deuxième tour après chacune battu le favori de la précédente série : les Jets de Winnipeg en seulement quatre matchs et les Canadiens après avoir été menés trois matchs contre un puis avoir remporté les trois matchs suivants. Les deux équipes se rencontrent pour la première fois en série. Lors de la saison régulière, les Jets ont dominé les Canadiens 6 victoires contre 3. Au tour précédent, elles ont compté sur leur défense : Winnipeg n'a accordé que 8 buts en quatre matchs alors que Montréal a limité les deux meilleurs pointeurs de Toronto à 1 but à eux deux[35].

2 juin Winnipeg 3-5
(1-3, 0-0, 2-2)
Montréal Bell MTS Place


4 juin Winnipeg 0-1
(0-0, 0-1, 0-0)
Montréal Bell MTS Place


6 juin Montréal 5-1
(1-0, 2-1, 2-0)
Winnipeg Centre Bell
2 500 spectateurs


7 juin Montréal 3-2 (Pr)
(2-0, 0-2, 0-0, 1-0)
Winnipeg Centre Bell
2 500 spectateurs


Colorado contre Las Vegas

Les deux meilleures équipes de la saison régulière, avec le même nombre de points, se rencontrent pour le titre de champion de la division Ouest. Lors du premier tour des séries, l'équipe du Colorado s'est imposée en quatre rencontres face à Saint-Louis alors que Las Vegas a eu besoin de sept matchs pour se défaire de Minnesota. Depuis le début des séries, MacKinnon, Landeskog et Rantanen sont les meilleurs pointeurs de l'Avalanche et Stone, Janmark et Stephenson ceux des Golden Knights. Il s'agit de la première confrontation au meilleur des 7 matchs en séries entre les deux équipes qui se sont toutefois affrontées une fois lors du tournoi de classement des séries 2020 avec une victoire en prolongation pour Las Vegas. Lors de la saison régulière, les franchises se sont rencontrées huit fois pour un bilan de quatre victoires chacune[36].

30 mai Colorado 7-1
(2-0, 4-1, 1-0)
Las Vegas Ball Arena
10 489 spectateurs


2 juin Colorado 3-2 (Pr)
(2-1, 0-1, 0-0, 1-0)
Las Vegas Ball Arena
10 491 spectateurs


4 juin Las Vegas 3-2
(0-0, 1-1, 2-1)
Colorado T-Mobile Arena
17 504 spectateurs


6 juin Las Vegas 5-1
(1-1, 2-0, 2-0)
Colorado T-Mobile Arena
18 081 spectateurs


8 juin Colorado 2-3 (Pr)
(1-0, 1-0, 0-2, 0-1)
Las Vegas Ball Arena
10 495 spectateurs


10 juin Las Vegas 6-3
(2-1, 2-2, 2-0)
Colorado T-Mobile Arena
18 149 spectateurs


Demi-finales

Las Vegas contre Montréal

14 juin Las Vegas - Montréal T-Mobile Arena


16 juin Las Vegas - Montréal T-Mobile Arena


18 juin Montréal - Las Vegas Centre Bell


20 juin Montréal - Las Vegas Centre Bell


Tampa Bay contre New York

13 juin Tampa Bay - New York Amalie Arena


15 juin Tampa Bay - New York Amalie Arena


17 juin New York - Tampa Bay Nassau Coliseum


19 juin New York - Tampa Bay Nassau Coliseum


==

Références

  1. « La LNH et l'AJLNH dévoilent le fonctionnement de la saison 2020-21 », sur www.nhl.com, (consulté le 11 mai 2021).
  2. a et b « Classements 2020-2021 - ligue », sur www.nhl.com (consulté le 20 mai 2021)
  3. (en) Ryan Henkel, « Playoff Preview: Looking back at the Hurricanes and Predators regular season series », sur https://www.canescountry.com, (consulté le 20 mai 2021)
  4. Dan Rosen, « Aperçu des séries : Lightning vs Panthers », sur www.nhl.com, (consulté le 22 mai 2021).
  5. (en) Ken Wiebe, « 2021 Stanley Cup Playoff Preview: Panthers vs. Lightning », sur www.sportsnet.ca, (consulté le 22 mai 2021)
  6. « Kucherov returns for Lightning in playoffs feeling 'better than before' », sur NHL.com, (consulté le 2 juin 2021)
  7. a b et c (en) « 2020-21 NHL Skater Statistics », sur www.hockey-reference.com
  8. a b et c (en) « NHL 2020-21 League Leaders », sur www.hockeydb.com (consulté le 22 mai 2021).
  9. Tom Gulitti, « Les Penguins et les Islanders croiseront le fer en première ronde », sur www.nhl.com, (consulté le 12 mai 2021).
  10. Will Graves, « Kyle Palmieri joue les héros, les Islanders s’emparent du premier match », sur www.lapresse.ca, (consulté le 17 mai 2021).
  11. « Les Penguins créent l’égalité dans la série », sur www.lapresse.ca, (consulté le 19 mai 2021).
  12. (en) Brian Compton, « Penguins recover against Islanders in Game 3, take series lead », sur www.nhl.com, (consulté le 23 mai 2021).
  13. (en) Brian Compton, « Islanders defeat Penguins in Game 4, even series », sur www.nhl.com, (consulté le 23 mai 2021).
  14. Tom Gulitti, « Les Capitals vont se mesurer aux Bruins au premier tour », sur www.nhl.com, (consulté le 12 mai 2021).
  15. Alexandre Gascon, « Les clés de l’affrontement Canadien-Maple Leafs », sur ici.radio-canada.ca, (consulté le 24 mai 2021)
  16. Robert Laflamme, « La graine du doute semée à Toronto », sur www.nhl.com, (consulté le 24 mai 2021)
  17. Francis Pilon, « Des partisans euphoriques de retrouver leur Canadien » (consulté le 8 juin 2021)
  18. (en) Rory Boylen, « 2021 Stanley Cup Playoff Preview: Oilers vs. Jets », sur www.sportsnet.ca, (consulté le 24 mai 2021).
  19. Tim Campbell, « Aperçu des séries : Oilers vs Jets », sur www.nhl.com, (consulté le 24 mai 2021).
  20. (en) « Colorado Avalanche 2020-21 roster and scoring statistics », sur www.hockeydb.com (consulté le 15 mai 2021).
  21. (en) « St. Louis Blues 2020-21 roster and scoring statistics », sur www.hockeydb.com (consulté le 15 mai 2021).
  22. Mike G. Morreale, « Aperçu des séries : Avalanche vs Blues », sur www.nhl.com, (consulté le 15 mai 2021).
  23. (en) « Landeskog's Gordie Howe hat trick leads Avalanche past Blues in Game 1 », sur www.sportsnet.ca, (consulté le 24 mai 2021).
  24. « Lourde suspension pour Nazem Kadri », sur www.tvasports.ca, (consulté le 24 mai 2021).
  25. Pat Graham, « Trois buts de MacKinnon placent l’Avalanche en avance 2-0 face aux Blues », sur www.lequotidien.com, (consulté le 24 mai 2021).
  26. Louie Korac, « L'Avalanche porte un dur coup aux Blues », sur www.nhl.com, (consulté le 29 mai 2021).
  27. « L'Avalanche sort le balai contre les Blues », sur www.journaldemontreal.com, (consulté le 29 mai 2021).
  28. Steve Overbey, « L'Avalanche écarte les Blues en quatre matchs », sur www.lapresse.ca, (consulté le 29 mai 2021).
  29. a et b (en) Nicholas J. Cotsonika, « Golden Knights vs. Wild playoff preview », sur www.nhl.com, (consulté le 22 mai 2021).
  30. « Les Golden Knights remportent le trophée Jennings », sur www.nhl.com, (consulté le 13 mai 2021)
  31. (en) Danny Webster, « Wild shut out Golden Knights, win Game 1 in OT », sur www.nhl.com, (consulté le 22 mai 2021).
  32. (en) Danny Webster, « Fleury, Golden Knights defeat Wild in Game 2, even series », sur www.nhl.com, (consulté le 22 mai 2021).
  33. (en) Jessi Pierce, « Golden Knights rally for win against Wild in Game 3, take series lead », sur www.nhl.com, (consulté le 22 mai 2021).
  34. (en) Rory Boylen, « Stanley Cup Playoffs Round 2 Preview: Bruins vs. Islanders », sur www.sportsnet.ca, (consulté le 30 mai 2021)
  35. Tim Campbell, « Aperçu de la série Canadiens-Jets », sur www.nhl.com, (consulté le 9 juin 2021).
  36. (en) « Avalanche to Face Golden Knights in Round 2 », sur www.nhl.com, (consulté le 3 juin 2021).

Feuilles de match

Les feuilles de match sont issues du site officiel en français de la Ligue nationale de hockey : http://www.nhl.com

1er tour

  1. Caroline-Nashville - 17/05/2021
  2. Caroline-Nashville - 19/05/2021
  3. Nashville-Caroline - 21/05/2021
  4. Nashville-Caroline - 23/05/2021
  5. Caroline-Nashville - 25/05/2021
  6. Nashville-Caroline - 27/05/2021
  7. Floride-Tampa Bay - 16/05/2021
  8. Floride-Tampa Bay - 18/05/2021
  9. Tampa Bay-Floride - 20/05/2021
  10. Tampa Bay-Floride - 22/05/2021
  11. Floride-Tampa Bay - 24/05/2021
  12. Tampa Bay-Floride - 26/05/2021
  13. Pittsburgh-New York - 16/05/2021
  14. Pittsburgh-New York - 18/05/2021
  15. New York-Pittsburgh - 20/05/2021
  16. New York-Pittsburgh - 22/05/2021
  17. Pittsburgh-New York - 24/05/2021
  18. New York-Pittsburgh - 26/05/2021
  19. Washington-Boston - 15/05/2021
  20. Washington-Boston - 17/05/2021
  21. Boston-Washington - 19/05/2021
  22. Boston-Washington - 21/05/2021
  23. Washington-Boston - 19/05/2021
  24. Toronto-Montréal - 20/05/2021
  25. Toronto-Montréal - 22/05/2021
  26. Montréal-Toronto - 24/05/2021
  27. Montréal-Toronto - 25/05/2021
  28. Toronto-Montréal - 27/05/2021
  29. Montréal-Toronto - 29/05/2021
  30. Toronto-Montréal - 31/05/2021
  31. Edmonton-Winnipeg - 19/05/2021
  32. Edmonton-Winnipeg - 21/05/2021
  33. Winnipeg-Edmonton - 23/05/2021
  34. Winnipeg-Edmonton - 24/05/2021
  35. Colorado-Saint-Louis - 17/05/2021
  36. Colorado-Saint-Louis - 19/05/2021
  37. Saint-Louis-Colorado - 21/05/2021
  38. Saint-Louis-Colorado - 23/05/2021
  39. Las Vegas-Minnesota - 16/05/2021
  40. Las Vegas-Minnesota - 18/05/2021
  41. Minnesota-Las Vegas - 20/05/2021
  42. Minnesota-Las Vegas - 22/05/2021
  43. Las Vegas-Minnesota - 24/05/2021
  44. Minnesota-Las Vegas - 26/05/2021
  45. Las Vegas-Minnesota - 28/05/2021

2e tour