Rue des Petites-Écuries (Paris)

10e arrt
Rue des Petites-Écuries
Voir la plaque.
Voir la photo.
La rue des Petites-Écuries, vue depuis la rue du Faubourg-Saint-Denis.
Situation
Arrondissement 10e
Quartier Porte-Saint-Denis
Début 71, rue du Faubourg-Saint-Denis
Fin 42, rue du Faubourg-Poissonnière
Morphologie
Longueur 476 m
Largeur 9,40 minimum m
Historique
Création 1780
Géocodification
Ville de Paris 7283
Géolocalisation sur la carte : 10e arrondissement de Paris
(Voir situation sur carte : 10e arrondissement de Paris)
Rue des Petites-Écuries
Géolocalisation sur la carte : Paris
(Voir situation sur carte : Paris)
Rue des Petites-Écuries
Images sur Wikimedia Commons Images sur Wikimedia Commons

La rue des Petites-Écuries se situe dans le 10e arrondissement de Paris.

Situation et accès

Elle part de la rue du Faubourg-Saint-Denis et finit dans la rue du Faubourg-Poissonnière.

Origine du nom

La rue tient son nom des Petites Écuries royales qui se trouvaient à l'angle que cette voie forme avec la rue du Faubourg-Saint-Denis. Elles sont installées en 1755. Jusque-là, les Écuries du Roi, Petite Écurie et Grande Écurie sont situées à Versailles.

Historique

Avant 1780, époque à laquelle elle fut créée, c'était un ancien chemin longeant le Grand Égout de ceinture.
Cette rue est ouverte en 1780, sous le nom de « rue des Petites-Écuries-du-Roi[1] », sur le Grand Égout de ceinture qui fut canalisé en 1740 et couvert sur cette portion en 1769[2].

Sous la Révolution la « rue des Petites-Écuries-du-Roi » est devenue la « rue des Petites-Écuries ».

Le , un forcené a retenu deux personnes en otage qui ont été finalement saines et sauves. Ses motivations sont restées floues[3].

Bâtiments remarquables et lieux de mémoire

Détail du 48 rue des Petites-Écuries

Notes et références

  1. « Rue des Petites-Écuries », Nomenclature officielle des voies de Paris, www.v2asp.paris.fr.
  2. « Historique des égouts de Paris », egouts.idf.st.
  3. « Prise d'otages à Paris : l'auteur interpellé, les otages sains et saufs », L'Obs,‎ (lire en ligne, consulté le ).

Voir aussi

Bibliographie

Lien externe