Rolex Learning Center

Rolex Learning Center
Rolex Learning center.jpg
Crédit image :
licence CC BY-SA 3.0 🛈
Vue générale de l'édifice en 2010
Présentation
Destination actuelle
Bibliothèque / espaces d'information scientifique, espaces de travail individuels et en groupe, multimédia, espaces d'expositions, restaurants.
Style
Contemporain
Architecte
Construction
Ouverture
Commanditaire
Hauteur
superficie : 22 000 m2 ; hauteur : 9,22 m ; 1 étage
Propriétaire
Site web
Localisation
Pays
Commune
Coordonnées
46° 31′ 06″ N, 6° 34′ 05″ E
Localisation sur la carte de Suisse
voir sur la carte de Suisse
Crédit image :
licence CC BY-SA 3.0 🛈
Red pog.svg
Localisation sur la carte du canton de Vaud
voir sur la carte du canton de Vaud
Crédit image :
licence CC BY-SA 3.0 🛈
Red pog.svg
Localisation sur la carte de Lausanne
voir sur la carte de Lausanne
Crédit image :
licence CC BY-SA 2.0 🛈
Red pog.svg

Le Rolex Learning Center (également surnommé Rolling Center[1]) est un bâtiment sur le site de l'École polytechnique fédérale de Lausanne (EPFL) à Lausanne en Suisse. Il abrite notamment la bibliothèque de l'EPFL, une salle de conférence, des espaces d'étude ainsi que de restauration.

Histoire

Le Rolex Learning Center a été conçu par l'agence japonaise d'architecture SANAA[2], lauréate d'un concours d'architecture lancé en 2004 et qui réunissait notamment plusieurs récipiendaires du prix Pritzker, dont Zaha Hadid, Jean Nouvel, Herzog & de Meuron et Rem Koolhaas[3].

Le financement du projet (110 millions de francs suisses) a été assuré par un partenariat entre le secteur privé et la Confédération[4]. La moitié fut assurée par le sponsoring de plusieurs entreprises suisses comme Rolex, Crédit suisse, Novartis, Logitech, Nestlé, Losinger, SICPA[5].

La construction du Rolex Learning Center s'est étendue entre 2007 et 2010[6]. Le bâtiment s'est ouvert au public le et a été officiellement inauguré le [5],[7].

Architecture

Le bâtiment, d'une surface de 166,5 × 121,5 m, est constitué d'un sol en béton armé formé de deux coques convexes irrégulières comportant plusieurs patios[8]. Afin de répondre à la volonté de l'EPFL de stimuler les rencontres interdisciplinaires, l'espace intérieur est conçu en plateau ouvert, les ondulations de la structure ainsi que les patios ayant été étudiées pour offrir une séparation organique entre les différentes fonctions du bâtiment[9].

Un toit épousant la forme du sol, constitué d'une charpente mixte bois et acier, couvre d'un seul tenant l'unique niveau. Le bâtiment occupe 22 000 m2 pour une surface de sol de 37 000 m2, sur un étage et un sous-sol de parking.

Construction

Le Rolex Learning Center en construction en 2009.

La complexité des coques a fourni un important défi aux ingénieurs civils chargés de leur conception. Les efforts de compression considérables découlant de l'élancement hors normes des coques (un rapport hauteur/portée de l'ordre de 1/13[10], avec des portées dépassant 80 m et des épaisseurs de 40 à 80 cm[11]) ainsi que les nombreuses ouvertures créées par les patios ont orienté les concepteurs vers une solution hybride : certaines parties travaillent en arcs sous-tendus — dont le taux d'armatures atteint par endroits 500 kg m−3[12], nécessitant pour la première fois en Suisse l'emploi de barres de 50 mm — alors que le reste des coques s'appuie sur ces arcs. Les sous-tirants de ces arcs sont formés par des faisceaux de précontrainte — celle-ci atteignant parfois 80 000 kN[13] — intégrés à la dalle sur sous-sol. Pour le bétonnage de ces coques, plus de 1 400 tables de coffrage différentes ont été confectionnées. Pour éviter les reprises de bétonnage[14], chaque coque a été bétonnée en une seule étape : le bétonnage des 4 086 m3 de la grande coque a duré 48 h (un week-end entier) et a nécessité 577 livraisons de béton provenant de deux centrales de la région à l'aide de vingt camions[15]. Pour pouvoir être mis en place sur des pentes allant jusqu'à 28 %, le béton comporte 300 g de fibres synthétiques par m³[10].

La toiture est formée d'une structure mixte bois/acier : une structure primaire de profilés en acier supporte une structure secondaire de poutres en bois lamellé-collé ainsi qu'une tôle nervurée de 41 mm. L'ensemble suit la géométrie irrégulière des coques. La structure verticale, quant à elle, est composée de poteaux en acier. Ceux-ci sont bi-encastrés, car quasiment aucun autre système de contreventement n'est prévu pour stabiliser la structure.

Culture

Le Rolex Learning Center est un des principaux décors du film L'amour est un crime parfait de Jean-Marie et Arnaud Larrieu (2014)[16].

Notes et références

  1. "Inauguration du Rolex Learning Center". Service de presse de l'EPFL, mai 2010.
  2. Frédéric Edelmann, « Architecture : l'agence Sanaa, prix Pritzker 2010 », Le Monde, (consulté le ).
  3. Mairie de la ville de Lausanne, « Rolex Learning Center », (consulté le ).
  4. Patrick Aebischer. l’EPFL cherche des mécènes, L'Hebdo, , consulté le .
  5. a et b Communiqués de presse EPFL, « Le Rolex Learning Center conçu par SANAA ouvre ses portes à l'EPFL », sur epfl.ch, (consulté le ).
  6. « Inauguration du Rolex Learning Center: Film Concours architectural et construction du RLC », sur tube.switch.ch (consulté le ).
  7. « Inauguration du Rolex Learning Center de l’EPFL - « C’est Babel qu’on réinvente » », sur www.admin.ch (consulté le ).
  8. BG reçoit le prix 2008 IAO Projets spéciaux pour le calcul des coques du Rolex Learning Center, BG ingénieurs conseils, .
  9. « Rolex Learning Center - Dossier de presse » [PDF], sur epfl.ch (consulté le ).
  10. a et b [PDF] http://www.losinger.ch/sites/main/docs/uploads/2008/05/080522_losinger_un-chantier-experimental_batir.pdf.
  11. [PDF] http://www.scia-online.com/eNews/PDF/UCWinner2009-Cat5.pdf.
  12. Hugues Bihan et Michel Capron, « Réalisation et suivi de la grande coque », Tracés : bulletin technique de la Suisse romande, Société suisse des ingénieurs et des architectes, no 12,‎ (DOI 10.5169/seals-99762).
  13. [PDF] http://www.gpi-vd.ch/manif/Visite%20Learning%20Center%2016.06.2008.pdf.
  14. http://actualites.epfl.ch/newspaper-article?np_id=1294&np_eid=90&catid=2.
  15. [PDF] http://www.revue-traces.ch/pdf_anzeigen.php?pdf=tra1220094656.pdf.
  16. Antoine Duplan, « Le loup déguisé en prof de littérature », Le Temps,‎ (ISSN 1423-3967, lire en ligne, consulté le )

Voir aussi

Filmographie

  • Épisode Le Rolex Learning Center de Lausanne, 54e épisode de la série Architectures, d'une durée de 26 minutes. Réalisation de Juliette Garcias.

Liens externes