Robert de Marguerye

Officier général francais 3 etoiles.svg Robert de Marguerye
Nom de naissance Robert Marie Gabriel Alfred de Marguerye
Naissance
Thenon
Décès (à 64 ans)
Le Chesnay
Origine Français
Allégeance Drapeau de la France France
Grade Vice-amiral
Années de service 1884-1927
Commandement Suffren
Conflits Première Guerre mondiale
Distinctions Grand officier de la Légion d'honneur
Autres fonctions Commandant supérieur de la marine
Préfet maritime de Cherbourg

Robert Marie Gabriel Alfred de Marguerye (Thenon, -Le Chesnay, ), est un officier de marine français.

Biographie

Il entre à l'École navale en et en sort aspirant de 2e classe en . Aspirant de 1re classe (), il prend part sur le Duchaffault à une campagne en Nouvelle-Calédonie (1886-1887).

Enseigne de vaisseau (), il embarque sur le Guichen en Méditerranée et passe sur le Corse et sur la Couleuvrine (1888-1890) puis, au Levant, sur le croiseur Cécille (1891-1892).

Lieutenant de vaisseau (), second de la canonnière Achéron à Toulon, il commande sur la Couronne, en 1895-1896, une escouade d'apprentis canonniers et devient en 1896, canonnier sur la Cécille. Officier instructeur sur l'école d'application des aspirants Iphigénie (1897), il devient en 1900 élève de l'École supérieure de marine et sert en 1901-1902 sur l' Isly puis en 1903 sur le Lavoisier à la division de Terre-Neuve et d'Islande.

Il commande en 1904 un torpilleur de défense mobile en Tunisie puis est envoyé à l’État-major général en 1905. Promu capitaine de frégate (), second du Tourville à la station des écoles de canonnage, il est le commandant en 1912-1913 du Carabinier et d'une escadrille de torpilleurs en escadre de Méditerranée.

Capitaine de vaisseau (), il commande le cuirassé Suffren dans l'escadre de l'amiral Émile Guépratte aux Dardanelles et se fait remarquer lors de l’attaque du et dans toutes les opérations suivantes.

En 1916, il est nommé au commandement de la marine à Rouen. Sous-chef d'état-major de la marine (), il est promu contre-amiral en .

Commandant supérieur de la marine, chef d'exploitation du groupe des ports de la Loire, il devient chef de la défense du 3e arrondissement de Lorient en .

Chef des services offensifs et défensifs du 5e arrondissement à Toulon (1920), sous-chef d'état-major général (), il est promu vice-amiral en et devient en octobre de la même année préfet maritime de Cherbourg ainsi que chef des frontières maritimes de la Manche. Il prend sa retraite en .

Récompenses et distinctions

  • Chevalier (), Officier (), Commandeur () puis Grand officier de la Légion d'honneur ().

Bibliographie

  • Étienne Taillemite, Dictionnaire des marins français, Paris, Tallandier, coll. « Dictionnaires », , 537 p. [détail de l’édition] (ISBN 978-2847340082), p. 354-355 Document utilisé pour la rédaction de l’article

Liens externes