Ricuin de Nantes

Ricuin de Nantes
Titre de noblesse
Comte
Biographie
Décès

Ricuin de Nantes (en latin Ricowinus comes, également nommé Ricouin, Richwin ou Richovin) est comte de Nantes de 831 à 841.

Un Ricuin est témoin du testament de Charlemagne en 811, et succède vraisemblablement à Abbon de Poitiers comme comte de Poitiers en 814/815, mais son identité avec Ricuin de Nantes est incertaine[1].

Ricuin est un fidèle de Louis le Pieux il est nommé comte de Nantes après la déposition et l'exil de Lambert Ier de Nantes partisan de Lothaire Ier[2]. Avec Rainier, évêque de Vannes, il tente de s'opposer en octobre 832 à la création de l’abbaye Saint-Sauveur de Redon par Conwoïon soutenu par Nominoë[3].

Ricuin est probablement tué le à la bataille de Fontenoy-en-Puisaye alors qu'il combattait dans les rangs de Charles le Chauve[4].

Notes et références

  1. Cité par Jean Besly. Histoire des comtes de Poitou et ducs d’Aquitaine. Niort : Robin, 1840. Voir à ce sujet Michel Dillange, Les comtes de Poitou, ducs d'Aquitaine : 778-1204, Mougon, Geste éd., coll. « Histoire », , 303 p., ill., couv. ill. en coul. ; 24 cm (ISBN 2-910919-09-9, ISSN 1269-9454, BNF 35804152), p.  29.
  2. Noël-Yves Tonnerre, Naissance de la Bretagne : géographie historique et structures sociales de la Bretagne méridionale, Angers, Presses de l'Université d'Angers, , 625 p. (ISBN 2-903075-58-1) p. 82
  3. Arthur de La Borderie Histoire de Bretagne Joseph Floch imprimeur éditeur à Mayenne 1975.Tome II p. 35.
  4. Chédeville et Guillotel 1984, p. 255

Voir aussi

Bibliographie

  • André Chédeville et Hubert Guillotel, La Bretagne des saints et des rois : Ve – Xe siècle, Rennes, éditions Ouest-France, coll. « université », , 423 p. (ISBN 2-85882-613-7)
  • Noël-Yves Tonnerre, Naissance de la Bretagne : géographie historique et structures sociales de la Bretagne méridionale, Angers, Presses de l'Université d'Angers, , 625 p. (ISBN 2-903075-58-1)