Richard Tardy

Richard Tardy
Image illustrative de l’article Richard Tardy
Biographie
Nationalité Français
Naissance (71 ans)
Saint-Chamas (France)
Poste Attaquant puis entraîneur
Parcours senior1
AnnéesClub 0M.0(B.)
1968-1973 SSMC Miramas
1973-1975 AS Aix-en-Provence
1975-1982 SSMC Miramas
1982-1983 AS Aix-en-Provence
Équipes entraînées
AnnéesÉquipe Stats
1980-1981 SSMC Miramas
2000-2001 Aris Salonique
2002-2003 Liban
? Africa Sports
2005 MC Algeradjoint
2006 Al-Wahda FC
2006-2007 Olympique de Safi
2007-2008 Al-Wakrah SC
2008-2009 OC Khouribga
2010 AS Saint-Étienne
2010-2013 Rwanda -17 ans
2014-2015 Al-Ansar SC
2016 Young Lions FC
2017 Young Lions FC
1 Compétitions officielles nationales et internationales.
Dernière mise à jour : 8 septembre 2018

Richard Tardy, né le [1], est un footballeur français devenu entraîneur.

Biographie

Richard Tardy est un footballeur, évoluant au poste d'attaquant. Sa carrière en tant que joueur n'est pas marquante : il joue dans deux clubs, le SSMC Miramas et l'AS Aixoise, de 1968 à 1983, jonglant entre les deux clubs. Il évolue entre la Promotion d'Honneur et la troisième division. Il ne remporta qu'une PH en 1976 et une DH en 1977, avec le SSMC Miramas.

Il est davantage connu comme entraîneur : il fait tout d'abord partie des adjoints de Gérard Houllier, lors du Championnat d'Europe de football des moins de 19 ans 1996, que la France remporta. Entre 1980 et 1997, il est chargé pour la FFF de s'occuper des jeunes entre les moins de 17 ans et 20 ans[2].

Il connaît une expérience en tant qu'entraîneur avec le club grec de l'Aris FC, lors de la saison 2001-2002, où il ne fit qu'une saison et le club termina neuvième du championnat et éliminé en quarts-de-finale de la Coupe de Grèce. Puis il fut le sélectionneur du Liban entre 2002 et 2003, n'arrivant pas à qualifier la sélection pour la Coupe d'Asie des nations de football 2004.

Il connut une expérience avec le club ivoirien de l'Africa Sports, qui ne s'est pas bien passé, car il a déposé plainte contre ce club pour un non-paiement de son salaire[3], au moment où il entraînait le club.

Entre juillet et décembre 2005, il est l'adjoint de Robert Nouzaret dans le club algérien du MC Alger.

Il est ensuite entraîneur dans divers clubs du Maroc (Olympique de Safi et OC Khouribga), du Qatar (Al-Wakrah Sports Club) et des Émirats arabes unis (Al Wahda Abu Dhabi), ne faisant mieux qu'une deuxième place lors du championnat émirati 2006 avec Al Wahda Abu Dhabi.

En février 2010, il devient l'entraîneur de l'AS Saint-Étienne, du fait que Christophe Galtier n'a pas les diplômes requis pour être entraîneur,[5], sans pour autant être l'entraîneur dans les faits. Cela s'arrête à la fin de la saison 2009-2010.

Pour finir, il tente le pari d'entraîner la sélection des moins de 17 ans du Rwanda[2], qui organise la Coupe d'Afrique des nations des moins de 17 ans 2011, et ce pari s'avère payant car le Rwanda est finaliste de ce tournoi, battu par le Burkina Faso en finale. Néanmoins, il permet aussi pour la première fois que le Rwanda dispute la Coupe du monde de football des moins de 17 ans, lors de l'édition de 2011 au Mexique, mais le Rwanda termine dernier de son groupe, derrière l'Uruguay, l'Angleterre et le Canada.

En , il est nommé directeur technique national du Rwanda tout en gardant ses fonctions à la tête des sélections des moins de 17 ans et des moins de 20 ans rwandaises[6].

Le , il est nommé directeur des sélections nationales de jeunes à Singapour[7],[8].

Carrière

En tant que joueur

En tant qu'entraîneur

Notes et références

Liens externes