Revue place publique

Revue place publique

Place Publique Nantes/Saint Nazaire  
Discipline Réflexions et débats sur les questions urbaines
Directeur de publication Philippe Audic
Rédacteur en chef Franck Renaud
Publication
Maison d’édition Association Mémoire et débats - éditeur (France)
Période de publication de 2007 à aujourd'hui
Fréquence trimestriel
Indexation
ISSN 1955-6020
Liens
Supplément(s)
Fondateur Thierry Guidet

Place Publique Nantes/Saint Nazaire est une revue éditée depuis janvier 2007 par l'association «Mémoire et débats»[1] dont le siège est à Nantes. C'est une revue trimestrielle de réflexions et de débats sur les questions urbaines du bassin Nantes/Saint Nazaire (estuaire de la Loire) ; dont le fondateur et premier rédacteur en chef est Thierry Guidet, journaliste.

Initialement de parution bimestrielle, elle est devenue trimestrielle à partir de 2018. Son 76e numéro a été publié à l'automne 2020.

La revue est indépendante et n'a aucun lien avec un parti politique, homonyme, créé plus tardivement.

Les raisons d'une naissance

La fin du XXe siècle a été une période de stagnation -voire de déclin- pour Nantes et sa région, conséquence de la disparition de ses activités industrielles portuaires et métallurgique (cf Économie de Nantes). Les années 1990 ont marqué le début d'une période de renouveau économique et culturel[2] :

[Croissance de la population] signe le plus sûr de son pouvoir d'attraction et de sa confiance en elle-même. Son bouillonnement intellectuel attire les regards. On y crée des emplois, on y bâtit des logements et des bureaux et l'on continue d'y vivre dans un cadre naturel que bien des métropoles des régions les plus denses d'Europe nous envient.[3]

Ce contexte, commun à d'autres métropoles, a ouvert la nécessité -selon les termes du sociologue Jean Viard- de « réinventer la Cité » et a suscité un vaste champ de débats et d'initiatives. L'association Mémoire et débats[4] s'est constituée autour de cet objectif ; elle se donne pour objet :

« De favoriser la réflexion et le débat sur l'histoire, l'identité et l'avenir du territoire identifié par l’estuaire de la Loire et le développement en son sein d’une métropole européenne, par l'édition d'une revue favorisant cette réflexion et ce débat (extrait des statuts). »

Ses présidents ont été successivement Jean-Joseph Régent (fondateur, 2006-2007), Jean-Claude Murgalé (2007-2015) et Philippe Audic (depuis 2015).

L'association a porté la création de la revue Place Publique, dont la mission principale n'est pas d'apporter des informations, mais de « porter des regards distanciés, réfléchis sur l'actualité en privilégiant la raison à l'émotion, la durée sur l'instant, le texte sur l'image… »[3]. La revue a un ancrage territorial autour de l'axe métropolitain Nantes- Saint-Nazaire : « La locomotive des Pays de la Loire, c'est la métropole Nantes - Saint-Nazaire (…). Je crois que ce sont les métropoles qui vont polariser les territoires. »[5]. Elle est reconnue plus largement comme référence dans le domaine de l'urbanisme[6] ; elle est considérée comme un acteur essentiel « dans la construction d’une démocratie participative locale dans la communauté urbaine de Nantes» [7].

Franck Renaud[8] a succédé comme rédacteur en chef en 2015 au fondateur Thierry Guidet.

Politique éditoriale

Le contenu de la revue est élaboré par un Comité de rédaction, composé d'intellectuels (universitaires, responsables territoriaux, architectes, urbanistes) connus pour leurs travaux et leur indépendance d'esprit[9].

Chaque numéro est structuré en sections :

  • Le dossier dont le thème constitue l'accroche de la couverture
  • Patrimoine qui traite des monuments, faits historiques, lieux de mémoires…
  • Signes des Temps, qui regroupe des chroniques liées à l'actualité, des critiques de livres ou de disques...
  • Contributions : articles soumis à la revue sur des sujets variés, en lien avec le territoire.

Le passage à la parution trimestrielle a été accompagné d'un changement de maquette[10] (voir figure).

Pour illustrer les thématiques abordées par la revue, les dossiers traités (année 2020) étaient : N° 73 Municipales : les enjeux à Nantes et Saint-Nazaire ; N°74 Ces femmes qui font tourner la ville ; N°75 Le renouveau du vignoble, N°76 L'Afrique et nous, de la traite à aujourd'hui.

Par ailleurs, la revue publie chaque année de 2 à 4 hors-série sur des thèmes concernant des lieux (par exemple la carrière de Misery à Nantes), des territoires (comme « Le réveil du canal[11] » sur le canal de Nantes à Brest), des organisations locales ou régionales (comme « L'IRT Jules Verne - l'industrie du futur[12] » ou des thèmes liés à des évènements ou colloques se tenant dans la région (comme « Stop à la consommation des terres[13] » en collaboration avec le département de Loire-Atlantique).

Autour de la revue

Autour des thèmes traités dans la revue, des activités et partenariats sont régulièrement organisés :

  • Un cycle de conférences-débats "Questions publiques"[14], en partenariat avec le Conseil de Développement de Nantes et le Centre de Communication de l'Ouest - CCO avec des invités de tous horizons, français ou étrangers.
  • L'agence d'Urbanisme de la Région Nantaiseest un partenaire pour l'accès à des bases de données géographiques et la publication de cahiers dédiés.
  • Le journal Ouest-France reprend des éléments de dossiers de la revue, par exemple le dossier du N° 70 « Qui sont les pauvres, où sont les pauvres ? »[15].

Une revue Pace Publique Rennes a été lancée en 2009[16], avec les mêmes maquette et politique éditoriale ; son dernier numéro publié en 2016 est le numéro 40.

Les thèmes traités tout au long de l'existence de la revue constituent une véritable encyclopédie de l'histoire, du patrimoine et de l'évolution de la région Nantes Saint-Nazaire, dont on trouve de multiples traces dans le « Dictionnaire de Nantes[17] ».

L'avenir de la revue

La revue est disponible sur abonnement et distribuée dans les kiosques, librairies et certains tabac-journaux de la région Nantes - Saint-Nazaire. La revue est tirée à 1 200 exemplaires.

L'association Mémoire et Débats emploie 2 salariés à plein temps : un rédacteur en chef et un secrétaire/chargé de diffusion. Les membres du conseil d'administration et du comité de rédaction sont bénévoles. Les contributions à la revue peuvent être rémunérées.

Comme toute la presse, notamment d'opinion, l'équilibre de la revue est assuré avec l'aide de fonds publics. Place publique bénéficie du soutien financier des métropoles de Nantes et de Saint-Nazaire, du département de Loire-Atlantique et de la Région des Pays de la Loire ; soutien reconduit depuis 15 ans au-delà des changements d'équipes politiques.

Notes et références

  1. Journal Officiel - N°20060041, « Déclaration de création de l'association Mémoire et débats - N°721 », (consulté le )
  2. « La culture comme élément d’une stratégie métropolitaine », sur geographie.ens.psl.eu (consulté le ).
  3. a et b Thierry Guidet, « Les raisons d'une naissance », Place Publique - N°1,‎ , p. 2-3 (ISBN 978-2-84809-075-7, lire en ligne)
  4. « Mémoire et débats », sur metropole.nantes.fr (consulté le ).
  5. Christine Garin, « Interview de Thierry Guidet », Le Monde,‎ (lire en ligne)
  6. « Coups de cœur (rubrique) », Urbanisme, vol. N° 357,‎ (lire en ligne)
  7. Jean Renard, « L’expérience du conseil de développement de la communauté urbaine de Nantes dans la construction d’une démocratie participative locale », L'espace politique - 10,‎ (DOI https://doi.org/10.4000/espacepolitique.1573, lire en ligne)
  8. [email protected] Nantes - Fréquences citoyennes, « La revue Place Publique Nantes-St Nazaire - Franck Renaud », sur https://euradio.fr/, (consulté le )
  9. La revue n'est pas liée à une formation politique, créée plus récemment et portant le même nom.
  10. Club Presse Nantes, « La nouvelle formule de Place publique Nantes/Saint-Nazaire sera lancée le 12 juin », sur club-presse-nantes.com,
  11. Thierry Guidet, Le reveil du canal, (ISBN 978-2-84809-295-9 et 2-84809-295-5, OCLC 1012665004, lire en ligne)
  12. Thierry Guidet, L'IRT Jules-Verne : l'industrie du futur, vol. (2012), Place publique, impr. 2012, cop. 2012 (ISBN 978-2-84809-208-9 et 2-84809-208-4, OCLC 866937931, lire en ligne)
  13. Franck Renaud et Hélène Rolland, Loire-Atlantique : stop à la consommation des terres, (ISBN 978-2-84809-342-0 et 2-84809-342-0, OCLC 1155790338, lire en ligne)
  14. Conseil de développement de Nantes métropole, « Questions publiques », sur https://www.nantes-citoyennete.com/publication/, (consulté le )
  15. « Revue Place publique. Les clés de la pauvreté en Loire-Atlantique », Ouest-France,‎ (lire en ligne)
  16. Agence API, « La revue d’urbanisme Place publique débarque à Rennes », sur agence-api.ouest-france.fr,
  17. Collectif, Dictionnaire de Nantes, Presses universitaires de Rennes, , 1119 p. (ISBN 978-2-7535-2821-5)

Liens externes