RetroArch

RetroArch
Description de l'image RetroArch logo.svg.
Description de l'image Retroarch screenshot.png.
Crédit image:
The Libretro Team
licence GPL 🛈
Informations
Dernière version 1.17.0 ()[1]
Dépôt github.com/libretro/RetroArch
Écrit en C++ et C
Système d'exploitation Android, FreeBSD, GNU/Linux, macOS, Windows 95, Windows NT, Wii U, PlayStation Portable, PlayStation 3, Windows 98 et Microsoft Windows
Environnement Multiplate-forme
Formats lus Libretro core Information ()
Formats écrits Libretro core Information ()
Type Émulateur,
Licence Licence publique générale GNU version 3
Site web http://www.retroarch.com

RetroArch est l'implémentation de référence de l'API libretro[2],[3]. Elle est libre, open source (Licence GPLv3) et multiplate-forme, dont la première version est sortie le . La licence des cœurs peut varier, certains émulateurs SNES sont par exemple interdits à la commercialisation.

Les auteurs la décrivent comme un frontal pour les émulateurs, moteurs de jeu, jeux vidéo, lecteurs multimédia, et autres applications, conçu pour être rapide, léger, portable et sans dépendances[4].

RetroArch fait fonctionner des programmes convertis en bibliothèques partagées (appelées libretro cores), et utilisant différentes interfaces utilisateurs telles que des interfaces en ligne de commande (CLI) et quelques interfaces graphiques (GUI) optimisées pour les manettes de jeu (la plus célèbre étant appelée XMB, un clone de la XrossMediaBar de Sony), différents pilotes d'entrée, audio et vidéo, ainsi que des fonctions avancées comme le contrôle dynamique de la vitesse, des filtres audio, des shaders multi-passe, le jeu en réseau, la possibilité de revenir en arrière dans une partie, des options de triche dans les jeux , etc.

RetroArch a été porté sur de nombreuses plateformes[5],[6].

Systèmes supportés

RetroArch peut faire fonctionner n'importe quel cœur libretro. Bien que Retroarch soit disponible pour de nombreuses plateformes, le fonctionnement de ceux-ci varie en fonction des plateformes.

Voici une liste non exhaustive de systèmes fonctionnant sous RetroArch, et le projet sur lequel le cœur se base.


Depuis le 6 avril 2023, il n'est plus possible pour les joueurs Xbox One et Xbox Series d'émuler RetroArch, Microsoft a interdit les émulateurs sur ses consoles[7].

Système Basé sur
3DO 4DO
Arcade MAME

MESS

FinalBurnAlpha

Atari 2600 Stella
Atari 5200 Atari800
Atari 7800 ProSystem
Atari Jaguar Virtual Jaguar
Atari Lynx Mednafen

Handy

Atari Falcon Hatari
Cave Story NXEngine
Bomberman Mr. Boom
CHIP-8 Emux
ColecoVision blueMSX
Commodore 64 VICE
Doom PrBoom
Dreamcast Redream

Reicast

Famicom Disk System Nestopia

higan

FFmpeg FFmpeg
Game Boy / Color Emux

Gambatte

SameBoy

TGB Dual

higan

Game Boy Advance Mednafen

gpSP

Meteor

mGBA

VisualBoyAdvance

GameCube Dolphin
Game Gear Genesis Plus GX
MSX fMSX

blueMSX

Neo-Geo Pocket / Color Mednafen
NEC PC-98 Neko Project II
Nintendo 64 Mupen64Plus
Nintendo Entertainment System higan

Emux

FCEUmm

Nestopia UE

QuickNES

Nintendo DS DeSmuME
Nintendo 3DS Citra
Odyssey² O2EM
PC-FX Mednafen
32X Picodrive
Mega CD/Sega CD Genesis Plus GX
Mega Drive/Genesis Genesis Plus GX
Master System PicoDrive

Genesis Plus GX

PlayStation Portable PPSSPP
PlayStation Mednafen

PCSX ReARMed

Pokémon Mini PokeMini
Quake 1 TyrQuake
Sega Saturn uoYabause

Mednafen

Super NES Bsnes

higan

Snes9x

Thomson MO/TO Theodore
Tomb Raider OpenLara
TurboGrafx-16 / SuperGrafx Mednafen
TurboGrafx-CD Mednafen
Vectrex VecXGL
Virtual Boy Mednafen
WonderSwan Mednafen
ZX Spectrum Fuse
ZX81 EightyOne

Annexes

Notes et références

  1. « https://www.libretro.com/index.php/retroarch-1-17-0-release/ »
  2. « Libretro/RetroArch », sur GitHub (consulté le ).
  3. « Libretro/libretro-samples », sur GitHub (consulté le ).
  4. (en) « Home – Libretro », sur www.libretro.com
  5. (en) « RetroArch », sur www.retroarch.com
  6. (en) « Lakka documentation - Hardware support », sur www.lakka.tv
  7. « Microsoft interdit l’émulation sur ses consoles », sur Geeko (consulté le )

Liens externes