Relations entre le Burundi et la Chine

Relations entre le Burundi et la Chine

Relations entre le Burundi et la Chine
Drapeau du Burundi
Drapeau de la République populaire de Chine
Burundi et Chine
Burundi Chine
Histoire et événements
21 décembre 1963 Début des relations
1965 Rupture des relations par le Burundi
31 octobre 1971 Reprise des relations
Relations économiques
Échanges commerciaux 491 000 $ d'exportations burundaises vers la Chine
2 718 $ d'exportations chinoises vers le Burundi
L'ambassade du Burundi en Chine.

Les relations entre le Burundi et la Chine (en anglais : Burundi–China relations ; en chinois : 中国-布隆迪关系) sont les relations bilatérales existant entre la république du Burundi et la république populaire de Chine. Elles sont initiées le par le Président chinois Mao Zedong et le roi du Burundi Mwambutsa IV Bangiricenge[1]. Les relations sont rompues par le roi Mwambutsa en 1965 puis restaurées par le premier président burundais Michel Micombero le [1],[2]. Depuis cette date, la Chine a fourni de l'aide au développement au Burundi, notamment pour la construction d'une usine de textile à Bujumbura. En 2002, la Chine exporte 2 718 dollars de produits vers le Burundi et importe 491 000 dollars de biens de ce pays.

Le Burundi et la Chine disposent d'ambassades, respectivement à Pékin[3] et Bujumbura[4].

Coopération économique

Depuis le Forum sur la coopération sino-africaine de 2000, Pékin a remis plus de 164 millions de dollars d'aide publique au développement au Burundi[5]. Ces fonds comprennent notamment la construction d'un palais présidentiel, la construction d'un hôpital dans la province de Bubanza à hauteur de 9 millions de dollars, et trois accords d'annulation de dettes[5].

Notes et références

  1. a et b (en) « Burundi », ministère des Affaires étrangères de la république populaire de Chine, (consulté le 1er novembre 2009).
  2. (en) Xinhua, « China hopes toenhance cooperation with Burundi: China's top political advisor », Le Quotidien du Peuple (consulté le 13 juin 2019).
  3. « Ambassade du Burundi à Pékin, Chine », sur embassypages.com (consulté le 13 juin 2019).
  4. « Ambassade de Chine à Bujumbura, Burundi », sur embassypages.com (consulté le 13 juin 2019).
  5. a et b (en) Austin Strange, Bradley C. Parks, Michael J. Tierney, Andreas Fuchs, Axel Dreher et Vijaya Ramachandran, « China's Development Finance to Africa: A Media-Based Approach to Data Collection », dans CGD Working Paper 323, Washington (D. C.), Center for Global Development, (lire en ligne).