Reading Football Club

Reading FC
Logo du Reading FC
Marque déposée 🛈
Généralités
Nom complet Reading Football Club
Surnoms

The Royals

The Biscuitmen (historique)
Fondation 25 décembre 1871
Couleurs Blanc et bleu
Stade Select Car Leasing Stadium
(24 161[1] places)
Siège Madejski Stadium
Reading RG2 0FL
Championnat actuel League One (D3)
Propriétaire Dai Yongge
Dai Xiu Li
Président John Madejski
Entraîneur Rubén Sellés
Joueur le plus capé Martin Hicks (500)
Meilleur buteur Ronnie Blackman (158)
Site web readingfc.co.uk
Palmarès principal
National[2] Championnat de D2 (2)

Maillots

Crédit image:
licence CC BY-SA 4.0 🛈
Crédit image:
licence CC BY-SA 4.0 🛈
Crédit image:
licence CC BY-SA 4.0 🛈

Domicile

Extérieur
Crédit image:
licence CC BY-SA 3.0 🛈
Crédit image:
licence CC BY-SA 3.0 🛈

Neutre

Actualités

Pour la saison en cours, voir :
League One 2023-2024
0

Le Reading Football Club est un club anglais de football fondé en 1871 et basé à Reading, dans le Berkshire. Il évolue depuis la saison 2023-2024 en Football League One (troisième division anglaise).

Reading est surnommé The Royals, en raison de la situation de Reading dans le Comté royal de Berkshire, bien qu'il ait été précédemment connu sous le nom de The Biscuitmen, en raison de l'association de la ville avec Huntley and Palmers. Fondé en 1871, le club est l'une des plus anciennes équipes d'Angleterre, mais n'a rejoint la Football League qu'en 1920. Il a joué pour la première fois dans l'élite du football anglais lors de la saison 2006-2007. Le club participe à la saison 2012-2013 de Premier League, après avoir été promu à la fin de la saison 2011-2012 de Championship, mais est relégué après seulement une saison dans l'élite.

Reading remporte la Full Member's Cup 1988 et est l'un des deux seuls clubs de deuxième division à soulever le trophée. La meilleure performance du club en FA Cup est d'avoir atteint les demi-finales, ce qu'il a fait à deux reprises : une fois en 1927 et une autre en 2015.

Le club joue à Elm Park pendant 102 ans, de 1896 à 1998. En 1998, le club déménage dans le nouveau Madejski Stadium, qui porte le nom de l'ancien président du club, Sir John Madejski. En 2021, le club annonce que le terrain sera connu sous le nom de Select Car Leasing Stadium pour les dix prochaines années, pour des raisons de sponsoring.

Le club détient le record du nombre de victoires successives en début de saison, avec un total de 13 victoires au début de la saison 1985-1986 en troisième division, ainsi que le record du nombre de points gagnés au cours d'une saison de championnat professionnel, avec 106 points lors de la saison 2005-2006 de Championship. Reading termine huitième de la Premier League 2006-2007, sa toute première saison en tant que club de première division.

Histoire

Formation et montée en puissance (1871-1991)

Reading est fondé le 25 décembre 1871 après une réunion au Bridge Street Rooms organisée par Joseph Edward Sydenham, qui deviendra par la suite secrétaire du club[3]. Les premiers matchs se jouent au Reading Recreation Ground, puis le club organise des rencontres au Reading Cricket Ground, au Coley Park et au Caversham Cricket Ground[3]. Le passage au professionnalisme en 1895 entraîne la nécessité d'un terrain plus grand et, à cette fin, le club déménage une nouvelle fois, à Elm Park, construit à cet effet, le 5 septembre 1896[4]. En 1913, Reading effectue une tournée réussie en Italie, ce qui incite le principal journal sportif Corriere della Sera à écrire « sans aucun doute, le Reading FC est la meilleure équipe étrangère vue en Italie »[5].

Reading rejoint la Football League Third Division South en Football League en 1920. La meilleure performance de Reading en FA Cup est réalisée en 1926-1927, lorsque le club perd contre les futurs vainqueurs Cardiff City à Wolverhampton en demi-finale, un résultat que le club n'a plus égalé jusqu'en 2015, lorsqu'il perd contre les tenants du titre Arsenal. Reading perd sa place en Division Two en mai 1931, et est resté en Third Division South jusqu'au début de la Seconde Guerre mondiale. Le club remporte la Southern Section Cup en battant Bristol City en finale aller-retour en 1938, et en participant aux compétitions régionales de la Wartime League, remportant un autre titre en battant Brentford en finale de la London War Cup 1941 2-1 à Stamford Bridge.

Lorsque le football de ligue reprend après la guerre, Reading revient rapidement au premier plan. La victoire record du club, 10-2 contre Crystal Palace, est enregistrée en septembre 1946, et Reading termine deux fois vice-champion de Troisième Division Sud, en 1948-1949 et 1951-1952, mais n'a pas pu retourner en Division Two car seuls les champions sont promus[3]. Le club connaît son heure de gloire en 1988 lorsqu'il remporte la Simod Cup, battant un certain nombre d'équipes de première division avant de s'imposer à Wembley face à Luton Town. Reading est promu en deuxième division en tant que champion en 1986 sous la direction de Ian Branfoot, mais est relégué en troisième division en 1988.

Hauts et bas (1991-2005)

La nomination de Mark McGhee en tant qu'entraîneur-joueur, peu après la prise de contrôle par John Madejski, en 1991, permet à Reading d'aller de l'avant[6]. Le club est sacré champion de la nouvelle Division Two en 1994. L'attaquant de 35 ans Jimmy Quinn est nommé responsable de l'équipe première aux côtés du milieu de terrain Mick Gooding et mène Reading à la deuxième place du classement final de la Division One, mais se voit refuser la promotion automatique en raison de la rationalisation de la Premier League, qui passe de 22 à 20 équipes. En 1995, Reading bat facilement Tranmere Rovers en demi-finale des barrages et semble avoir réservé sa place en Premier League mais s'incline 4-3 contre Bolton Wanderers en finale après avoir mené 2-0 et raté un penalty à la mi-temps. Les contrats de Quinn et Gooding ne sont pas renouvelés deux ans plus tard, après la glissade de Reading dans la deuxième moitié de tableau de Division One. Leur successeur, Terry Bullivant, dure moins d'une saison avant d'être licencié en mars 1998. Reading est relégué en Division Two à la fin de la saison 1997-1998.

Crédit image:
Martin Thirkettle
licence CC BY-SA 2.0 🛈
Le dernier match de compétition disputé à Elm Park entre Reading et Norwich City en mai 1998

L'année 1998 voit également Reading emménager dans le nouveau Madejski Stadium de 24 200 places, nommé en l'honneur du président Madejski. Tommy Burns a succédé à Terry Bullivant mais n'a tenu que 18 mois avant d'être remplacé par Alan Pardew, qui a été auparavant entraîneur de l'équipe réserve avant d'être libéré. Le clib termine troisième en 2000–2001, se qualifiant pour les barrages, s'inclinant 3-2 en finale contre Walsall au Millennium Stadium de Cardiff[7]. Reading retourne en Division One pour la saison 2002–2003 après avoir terminé deuxième de Division Two. La saison suivante, il termine quatrième de Division One et se qualifie pour les barrages, où il s'incline en demi-finale face aux Wolverhampton Wanderers. Alan Pardew rejoint West Ham United[8] en octobre suivant et est remplacé par Steve Coppell[9].

Ascension en Premier League et ascenseur (2005–2013)

Reading remporte le Championship 2005–2006 avec un record de 106 points, 99 buts marqués et seulement deux défaites[10]. Le club est promu en première division anglaise pour la première fois de son histoire. La saison 2006–2007 voit Reading faire sa première apparition dans l'élite du football anglais. Le club déjoue les pronostics qui les voyaient être relégués en fin de saison en terminant à la huitième place avec 55 points[11]. Reading refuse de participer à la Coupe Intertoto[12]. Avant sa deuxième saison en Premier League, Reading participe à la Coupe de la paix 2007 en Corée du Sud[13]. Cette deuxième saison n'est cependant pas couronnée de succès et Reading est relégué en Championship[14].

Reading entame la saison 2008–2009 par une série de 15 matchs sans défaite à domicile. Ils terminent à la quatrième place et se qualifient pour les barrages[15], où ils s'inclinent en demi-finale face à Burnley. L'entraîneur Steve Coppell démissionne quelques heures après le match[16], remplacé par Brendan Rodgers[17]. Rodgers quitte le club par consentement mutuel le 16 décembre 2009 et Brian McDermott est nommé entraîneur intérimaire le même jour[18]. Lors de la FA Cup 2010-2011, Reading atteint les quarts de finale, où le club s'incline 1–0 face à Manchester City à l'Etihad Stadium[19], Reading termine finalement cinquième du championnat et se qualifie pour les barrages[20]. Après avoir battu Cardiff City en demi-finale, ils s'inclinent 4–2 face à Swansea City lors de la finale à Wembley[21],[22]. Lors de la saison 2011–2012, une série de bonnes performances dans la seconde moitié de la saison assure la promotion en Premier League le 17 avril 2012 avec une victoire 1–0 à domicile contre Nottingham Forest[23].

McDermott conduit Reading à sa première victoire en Premier League de la saison 2012–2013 le 17 novembre 2012 à sa 11e tentative, en battant Everton 2–1 à domicile[24]. Le 11 mars 2013, il quitte toutefois son poste à [25]. Nigel Adkins est nommé entraîneur, mais ne réussit pas à sauver le club de la relégation après le match nul contre Queens Park Rangers 0–0 le 28 avril 2013 à Loftus Road.

Retour en Championship (depuis 2013)

La saison suivante, de retour en Championship, Reading recrute deux joueurs de premier plan, Wayne Bridge et Royston Drenthe, dans l'espoir d'un retour immédiat en Premier League. Reading manque cependant les barrages à cause d'un but de dernière minute de Leonardo Ulloa pour Brighton & Hove Albion, ce qui permet aux Seagulls de participer aux barrages aux dépens de Reading.

L'été précédant la saison 2014–2015 voit d'autres arrivées, avec celle de Jamie Mackie en prêt, Oliver Norwood, et le retour de Simon Cox. Le club est sous la menace d'un redressement judiciaire, provoquant les départs de Sean Morrison et Adam Le Fondre, et le rachat du club par un consortium thaïlandais. Après un bon début de saison, Nigel Adkins connaît une mauvaise série de résultats qui conduit à son licenciement après la défaite 6–1 à l'extérieur contre Birmingham City, et à l'arrivée de Steve Clarke le lendemain afin de décrocher la montée. Cependant, le manque d'efficacité offensive et la mauvaise forme en championnat font craindre une relégation en League One, mais heureusement, le maintien est assuré à quelques matchs de la fin du championnat. Néanmoins, pendant cette période, le club réussit son parcours en FA Cup, atteignant la demi-finale où il a la malchance de perdre 2–1 contre Arsenal à Wembley. La saison suivante voit le club recruter de nombreux joueurs dans l'espoir d'obtenir la montée, mais le club termine à la 17e place.

Au cours de l'été précédant la saison 2016-2017, le club annonce le départ de Brian McDermott, qui est remplacé par l'ancien défenseur de Manchester United, Jaap Stam[26]. Sous la houlette de Stam, Reading atteint son meilleur classement depuis sa relégation en Championship en terminant troisième et en se qualifiant pour les barrages, où il bat Fulham avant d'affronter Huddersfield Town en finale à Wembley, où il s'incline aux tirs au but après un match nul 0–0 à l'issue de la prolongation. Cependant, la saison suivante est très contrastée, l'équipe se retrouvant en bas de tableau pendant la majeure partie de la saison. Le 21 mars 2018, Stam démissionne de son poste d'entraîneur après une série de neuf matchs sans victoire[27]. Deux jours plus tard, le 23 mars 2018, Paul Clement est nommé nouvel entraîneur de Reading ; le club termine la saison à la 20e place, évitant la relégation de trois points[28].

La saison suivante, Clement est licencié le 6 décembre 2018, alors que seule la différence de buts permet au club de ne pas être dans la zone de relégation[29]. Il est remplacé par José Gomes le 22 décembre 2018, qui éloigne le club de la relégation pour terminer à nouveau 20e[30]. Cependant, après un mauvais début de saison 2019-2020, Gomes est licencié après moins d'un an à la tête de l'équipe, qui se trouve dans la zone de relégation en octobre 2019[31]. Le directeur sportif Mark Bowen est promu à son poste une semaine plus tard, menant l'équipe à la 14e place avant de quitter le club en août 2020[32].

L'ancien entraîneur du Chicago Fire Veljko Paunović est nommé entraîneur le 29 août 2020[33]. L'équipe prend un excellent départ lors de la saison 2020-2021, remportant sept de ses huit premiers matchs de championnat. Cependant, la forme de l'équipe s'est affaiblie après les blessures de plusieurs joueurs-clés et ils manquent finalement de peu les barrages, terminant septième.

Le 17 novembre 2021, il est confirmé que Reading se verrait retirer six points pour avoir enfreint les règles de rentabilité et de durabilité de l'EFL[34].

Après une victoire 3-2 à l'extérieur contre Preston North End, l'entraîneur Veljko Paunović quitte son poste par consentement mutuel, et Paul Ince est nommé en tant qu'intérimaire du club aux côtés du responsable de l'académie Michael Gilkes[35]. Le 16 mai 2022, Ince est nommé au poste de manière permanente[36], Mark Bowen revient également au club en tant que responsable des opérations footballistiques[37].

Le 1er mars 2023, l'équipe est informée qu'elle risquait une nouvelle déduction de six points pour avoir enfreint les règles de rentabilité et de durabilité[38]. Le club accepte la sanction le 4 avril 2023, avec effet immédiat[39]. Une semaine plus tard, le 11 avril 2023, Ince quitte son poste d'entraîneur de l'équipe première après une série de huit matchs sans victoire, laissant le club à la 22e place, à un point du premier non-relégable. L'entraîneur des moins de 21 ans Noel Hunt est placé en tant qu'intérimaire jusqu'à la fin de la saison[40], où le club est relégué.

Couleurs et blasons

Crédit image:
licence CC BY-SA 3.0 🛈
Crédit image:
licence CC BY-SA 3.0 🛈
Crédit image:
licence CC BY-SA 3.0 🛈

De 1965 à 1969, Reading a porté le bleu ciel[41].

Le premier écusson à apparaître sur un maillot date de 1953 et ne comportait que la lettre « R ». Il n'y a plus eu d'écusson jusqu'en 1981, date à laquelle un écusson représentant trois ormes et les rivières Tamise et Kennet est arboré ; il n'a duré que deux saisons. De 1987 à 1996, l'écusson reprend les nouvelles couleurs du maillot : jaune, bleu ciel, bleu royal et blanc[41]. Un bref retour à un design basé sur l'écusson de 1981 est réintroduit pour les saisons 1996-1997 et 1997-1998. Sir John Madejski commente la nécessité d'un nouvel écusson pour coïncider avec le déménagement au Madejski Stadium, ainsi qu'avec l'entrée dans le nouveau millénaire : « Je sais que certains traditionalistes diront que nous devrions garder l'ancien écusson, mais ils devraient garder à l'esprit la nécessité d'aller de l'avant. »[42]. L'écusson actuel apparaît pour la première fois sur les maillots de la saison 1998-1999[41]. Il reprend les couleurs du club, le bleu et le blanc, et comprend une couronne représentant le comté royal de Berkshire et le Maiwand Lion représentant Reading[43].

Le maillot domicile du club pour la saison 2022–2023 voit le design des bandes de l'Université de Reading inclus sur les manches, les bandes représentant la température moyenne d'une année depuis la fondation de Reading pour sensibiliser au changement climatique, le maillot lui-même étant fabriqué à partir de bouteilles en plastique recyclées[44],[45].

Stade

Le club joue au Reading Recreation Ground jusqu'en 1878, avant de déménager au Reading Cricket Ground (1878–1882), au Coley Park (1882–1889) et au Caversham Cricket Ground (1889–1896).

Crédit image:
Steve Daniels
licence CC BY-SA 2.0 🛈
Elm Park fut le stade de Reading pendant 102 ans, photographié ici en 1981.

En 1889, Reading ne peut plus jouer à Coley Park car W. B. Monck (esquire local) n'autorise plus le football en raison du « tapage créé [par] les éléments les plus rudes »[46]. Avec plus de 300 membres au moment où le club devient professionnel en 1895, Reading a besoin d'un terrain digne de ce nom. Une réunion tenue l'année suivante permet de détermine qu'il sera difficile d'obtenir un financement[46]. J. C. Fidler a fait don de 20 livres, à condition qu'aucune boisson alcoolisée ne soit vendue sur le site[46]. Le reste du coût est financé par des dons de sympathisants fortunés, ainsi que par un don individuel important[47]. Une ancienne gravière de West Reading est choisi comme emplacement pour un nouveau stade[48]. Le premier match à Elm Park a lieu le 5 septembre 1896 entre Reading et le XI d'Arthur Roston Bourke. Les visiteurs étaient une équipe temporaire d'Holloway College[49]. 44 livres de recettes sont perçues, pour une affluence d'environ 2 500 spectateurs[47].

En 1908, l'assemblée générale annuelle du club propose de déménager sur un nouveau terrain près de la gare de Reading. L'année suivante, une réunion du conseil d'administration décide que le déménagement est impossible, car « il n'y a aucune chance de déménager sur le terrain près des gares de la GWR en raison des actions de la Great Western Railway »[49].

Crédit image:
Richard Croft
licence CC BY-SA 2.0 🛈
Le Madejski Stadium est le stade de Reading depuis 1998.

En 1994, le Rapport Taylor oblige à avoir des stades équipés uniquement de places assises dans les deux premières divisions (Premier League et First Division). Reading est champion de deuxième division en 1994 et est promu en première division. Le club est soumis aux exigences du rapport, bien qu'il ne soit pas possible de convertir l'Elm Park à ces nouvelles normes[49]. Au lieu de cela, un site à Smallmead (au sud de la ville) est trouvé pour accueillir un nouveau stade[49]. L'ancien site d'enfouissement du conseil municipal est acheté pour 1 livre, à condition que le développement du stade comprenne un financement partiel de la route A33[50]. L'agrandissement du stade du club permet également de mettre en place d'autres activités commerciales (en particulier des installations de loisirs) et de partager son utilisation avec d'autres équipes (comme les clubs de rugby de Richmond et de London Irish)[50]. Le dernier match de compétition à Elm Park a lieu le 3 mai 1998 contre Norwich City, avec une défaite de Reading 1–0[51]. Reading commence la saison 1998–1999 au Madejski Stadium[49]. Il est inauguré le 22 août 1998 à l'occasion d'une victoire 3-0 contre Luton Town[52]. La construction du stade a coûté plus de 50 millions de livres[53]. Pour la première fois de son histoire, le Reading Football Club participe à la Premier League lors de la saison 2006–2007. Après avoir été à guichets fermés lors des premiers matchs de la saison, le club a annoncé son intention, en octobre 2006[54], de déposer une demande de permis de construire en vue d'agrandir le stade pour qu'il compte entre 37 000 et 38 000 places assises. La demande est déposée le 24 janvier 2007, proposant dans un premier temps l'extension de la tribune Est avec 6 000 sièges supplémentaires (portant la capacité à environ 30 000 places), puis l'extension des tribunes Nord et Sud pour atteindre la totalité de la capacité proposée[55]. Le 24 mai 2007, il est annoncé que le permis de construire est accordé pour l'extension du stade à une capacité de 36 900 places[56]. Reading prévoit de construire un nouveau terrain d'entraînement au Bearwood Golf Club pour remplacer le Hogwood Park, son centre d'entraînement actuel.

Le 5 juillet 2016, lors des funérailles d'Eamonn Dolan, Reading annonce que la tribune Nord serait rebaptisée « tribune Eamonn Dolan »[57].

Soutien

Supporters lors d'un match de Reading match à Elm Park en 1913

En 1930, le Reading Football Supporters’ Club (RFSC) est créé pour représenter les intérêts des supporters du club et pour aider à collecter des fonds pour le club de football. Le 18 mars 2002, le Supporters' Trust at Reading devient le successeur officiel du RFSC.

En 2001, Reading devient le premier club de football à enregistrer ses supporters en tant que membres officiels de son équipe, donnant au « joueur » enregsitré sous le numéro 13 le nom de « Reading Fans » (supporter de Reading)[58].

Pour la saison 2015–2016, Reading compte 12 983 abonnés – soit le 10e rang du Championship et presque autant que l'ancien champion d'Angleterre Leeds United. Le chiffre pour cette saison est supérieur aux 12 552 enregistrés lors de la saison précédente, mais en baisse par rapport à la saison de Championship 2013–2014, le nombre d'abonnements s'établissant à 14 547[59]. L'affluence moyenne pour la saison 2015-2016 est de 17 570 spectateurs, soit la dixième plus forte affluence de Championship[60],[61].

Rivalités

Avant de disparaître en 1992, Aldershot était le plus grand rival de Reading[62],[63]. Aldershot était, géographiquement, le club de Football League le plus proche de Reading[64]. Le clivage entre les supporters des deux équipes était très fort et des bagarres entre eux ont eu lieu à plusieurs reprises. Des sentiments très forts subsistent entre les supporters de Reading et ceux d'Aldershot Town, le club refondé d'Aldershot. Aldershot Town a été promu en Football League en 2008, mais les clubs ne se sont pas rencontrés dans un match de compétition depuis la disparition du club d'origine. Aldershot est relégué en non-league en 2013, après avoir été placé en redressement judiciaire, ce qui réduit les chances d'une rencontre en compétition entre les deux équipes dans un avenir proche[65].

Depuis l'exil d'Aldershot, les principales rivalités locales de Reading sont avec Oxford United et Swindon Town. Lorsque les trois équipes jouent dans la même division, leur rivalité est appelée le Didcot Triangle[66],[67]. Cependant, la rivalité entre Oxford et Swindon est plus forte qu'entre l'un ou l'autre des deux clubs et Reading, en grande partie parce que les deux clubs ont évolué dans des divisions différentes de celles de Reading[68]. En 2012, une petite enquête montre que les principaux rivaux de Reading sont Aldershot Town, suivi de Swindon Town et Oxford United.

Sponsors

Période Équipementier Sponsor
1976–1977 Umbro
1977–1981 Bukta
1981–1982
1982–1983 Reading Chronicle
1983–1984 Umbro Radio 210
1984–1989 Patrick Courage
1989–1990 Matchwinner
1990–1992 HAT Painting
1992–1993 Brooks Auto Trader
1993–1996 Pelada
1996–1999 Mizuno
1999–2001 Westcoast
2001–2004 Kit@
2004–2005 Puma
2005–2008 Kyocera
2008–2015 Waitrose[70]
2015–2016 Carabao Daeng (domicile)[71]
Thai Airways (extérieur)[72]
2016–2019 Carabao Daeng[73]
2019–2021 Macron[74] Casumo[75]
2021–2024 Select Car Leasing[76]

Sponsors additionnels

Pendant les saisons 2013–2014 et 2014–2015, le logo de Marussia F1 figurait au dos des maillots dans le cadre d'un accord de sponsoring entre l'ancien propriétaire russe Anton Zingarevich et la société russe Marussia F1. Cet accord se poursuit jusqu'à ce que l'équipe soit placée sous redressement judiciaire en octobre 2014. Le contrat de sponsoring prend fin malgré la survie de l'équipe et sa participation à la saison 2015 de Formule 1. Durant la saison 2015–2016, Waitrose figure au dos du maillot domicile tandis qu'Euro Cake figure au dos du maillot extérieur et Legend Alliance sponsorise les shorts pour la saison. Waitrose et Euro Cake ont à nouveau sponsorisé les maillots domicile et extérieur pour la saison 2016-2017. Cherwell Software sponsorise le dos du maillot domicile pour la saison 2017-2018 tandis qu'Euro Cake sponsorise le dos du maillot extérieur pour la troisième saison consécutive. Reading confirme la société internationale de technologie financière de Singapour et le spécialiste des portefeuilles numériues Rapidz comme son sponsor « Back of Shirt » pour 2020–2021[77].

Propriété et finances

Structure de l'actionnariat du Reading Football Club :

  • 75 % détenus par Renhe Sports Management Ltd, 10 % détenus par Xiu Li Dai et Yongge Dai
  • 25 % détenus par Narin Niruttinanon

Joueurs et personnalités du club

Entraîneurs

Le tableau suivant présente la liste des entraîneurs du club depuis 1920.

Rang Nom Période
1 Harry Marshall 23 fév. 1920 - 23 déc. 1920
2 Jack Smith déc. 1920-
3 The Board (intérim)[78],[79] -janv. 1923
4 Arthur Chadwick[80] janv. 1923-oct. 1925
5 Harold Bray[81] oct. 1925-
6 Angus Wylie[82],[83] juil. 1926-
7 Joe Smith[84] -
8 Billy Butler[85] -
9 Johnny Cochrane[86] -avr. 1939
10 Joe Edelston[87] avr. 1939-
11 Ted Drake[88] -
12 Arthur Smith[89] -oct. 1955
13 Fred May &
James Carter (intérim)[90]
oct. 1955-nov. 1955
14 Harry Johnston[91] nov. 1955-janv. 1963
15 Roy Bentley[92] janv. 1963-févr. 1969
Rang Nom Période
16 Ray Henderson (intérim)'[90] févr. 1969-avr. 1969
17 Jack Mansell[93] avr. 1969-oct. 1971
18 Jimmy Wallbanks (intérim)[90] oct. 1971-janv. 1972
19 Charlie Hurley[94] janv. 1972-févr. 1977
20 Maurice Evans[95] févr. 1977-janv. 1984
21 Ian Branfoot[96] janv. 1984-oct. 1989
22 Lew Chatterley (intérim)[90] oct. 1989-nov. 1989
23 Ian Porterfield[97] nov. 1989-avr. 1991
24 Eddie Niedzwiecki (intérim)[90] avr. 1991
25 John Haselden (intérim)[90] avr. 1991-
26 Mark McGhee[98] -déc. 1994
27 Jimmy Quinn[99] &
Mick Gooding[100] &
Adrian Williams[101] &
Jeff Hopkins (intérim)[102]
déc. 1994-janv. 1995
28 Jimmy Quinn[99] &
Mick Gooding[100]
janv. 1995-
Rang Nom Période
29 Terry Bullivant[103] -
30 Alan Pardew (intérim)[104]
31 Tommy Burns[105] -sept. 1999
32 Alan Pardew[104] sept. 1999-sept. 2003
33 Kevin Dillon (intérim)[106] sept. 2003-oct. 2003
34 Steve Coppell[107] oct. 2003-
35 Brendan Rodgers[108] -déc. 2009
36 Brian McDermott[109] déc. 2009-
37 Eamonn Dolan (intérim)[110]
38 Nigel Adkins[111] -déc. 2014
39 Steve Clarke[112],[113] déc. 2014-déc. 2015
40 Martin Kuhl (intérim)[114] déc. 2015
41 Brian McDermott[109] déc. 2015-
42 Jaap Stam[115] -
43 Paul Clement[28],[116] -déc. 2018
44 Scott Marshall (intérim) déc. 2018
45 José Gomes déc. 2018-oct. 2019
46 Mark Bowen oct. 2019-août 2019
47 Veljko Paunović août 2020-fév. 2022[117]
48 Eddie Niedzwiecki (intérim)[90] sep. 2020
49 Marko Mitrović (intérim)[118] nov. 2021
50 Paul Ince (intérim)
Michael Gilkes
fév. 2022[117] - mai 2022[36]
51 Paul Ince mai 2022[36] - avr. 2023[40]
52 Noel Hunt (intérim) avr. 2023-juin 2023[40] -
53 Rubén Sellés juil. 2023-

Effectif actuel

Le 10 août 2023

Nat. Poste Nom du joueur
1 Drapeau de l'Angleterre G David Button
3 Drapeau de l'Angleterre D Tom Holmes
4 Drapeau du Cameroun M Ben Elliott
5 Drapeau de l'Écosse D Tom McIntyre
6 Drapeau de l'Angleterre D Harlee Dean
7 Drapeau de l'Angleterre A Harvey Knibbs
8 M Charlie Savage
9 Drapeau de l'Angleterre A Andy Carroll
10 Drapeau de l'Angleterre A Sam Smith
11 Drapeau de l'Angleterre A Femi Azeez
14 Drapeau de l'Angleterre M Ovie Ejaria
15 Drapeau de l'Angleterre A Kelvin Ehibhatiomhan
17 D Andy Yiadom (Capitaine)
18 Drapeau de l'Angleterre D Nesta Guinness-Walker
No. Nat. Position Nom du joueur
20 D Jeriel Dorsett
21 Drapeau de l'Australie G Dean Bouzanis
23 Drapeau de l'Angleterre D Sam Hutchinson
24 Drapeau de la Nouvelle-Zélande D Tyler Bindon
27 D Amadou Mbengue
28 Drapeau de la Guinée-Bissau A Mamadi Camará
29 Drapeau de l'Angleterre M Lewis Wing
30 D Kelvin Abrefa
31 G Coniah Boyce-Clarke
32 Drapeau de l'Angleterre D Nelson Abbey
35 Drapeau de la Belgique M Jack Senga
40 M Tivonge Rushesha

Prêtés aux autres clubs

Nat. Poste Nom du joueur
25 Drapeau de l'Islande G Jökull Andrésson (au Carlisle United)
34 Drapeau de l'Angleterre D Louie Holzman (au Bohemian)

Dirigeants et staff technique

Conseil d'administration et staff de l'équipe première
Rôle Nom
Directeur général Dayong Pang
Directeur Dai Yongge
Directeur Dai Xiu Li
Directeur Drapeau de la Thaïlande Narin Niruttinanon
Gestionnaire de projets immobiliers Drapeau de l'Angleterre Nigel Howe
Secrétaire du club Drapeau de l'Angleterre Sue Hewett
Contrôleur financier Drapeau de l'Angleterre Grahame Odell
Chef des opérations footballistiques Mark Bowen
Responsable du recrutement Drapeau de l'Irlande Brian Carey
Responsable du développement des joueurs Eddie Niedzwiecki
Recruteur principal Drapeau de l'Angleterre Jared Dublin
Staff de l'équipe première
Rôle Nom
Entraîneur intérimaire Drapeau de l'Irlande Noel Hunt
Entraîneur adjoint intérimaire Eddie Niedzwiecki
Préparateur de l'équipe première Drapeau de l'Angleterre James Oliver-Pearce
Entraîneur des gardiens Drapeau de Trinité-et-Tobago Tony Warner
Kiné Drapeau de l'Angleterre Matt Hirons
Chercheur en sciences du sport Drapeau de l'Angleterre Josh Bowen
Analyste vidéo Drapeau de l'Angleterre Alex Forsey
Intendant Drapeau de l'Angleterre Stewart Bannister
Staff de l'académie
Rôle Nom
Responsable de l'académie Drapeau de la Barbade Michael Gilkes
Chef des opérations de l'académie Drapeau de l'Angleterre Antoine Thompson
Entraîneur des - de 21 ans Drapeau de l'Irlande Noel Hunt
Entraîneur des - de 18 ans Mikele Leigertwood
Coach de phase professionnelle Drapeau de l'Écosse Steve Cottrell
Entraîneur des gardiens Drapeau de l'Angleterre Robert Shay

Records et statistiques

Records

  • Meilleur classement en championnat : 8e en Premier League, 2007
  • Meilleure performance en FA Cup : Demi-finales, 1927, 2015
  • Meilleure performance en Coupe de la Ligue : Quarts de finale, 1996, 1998
  • Plus large victoire : 10–2 c. Crystal Palace (4 septembre 1946, Football League Third Division South)[119]
  • Plus large défaite : 18–0 c. Preston North End (27 janvier 1894, premier tour de FA Cup)[119]
  • Plus grande série de victoires : 13 victoires en 1985–1986.
  • Plus grand nombre de points en une saison : 106 points (2005–2006)
  • Plus grande série de matchs sans victoire : 6 (2 matchs nuls et 4 défaites), (2018–2019)
  • But le plus rapide en match officiel, 55e but le plus rapide de l'histoire du football : 9,55 secondes (Yakou Méïté ; 2020–2021)[120]

Joueurs emblématiques

En 1999, Reading commande un sondage sur le « Joueur du Millénaire » des supporters afin de déterminer le meilleur joueur de l'histoire du club[121].

Dates Nom
Pos. Joueur
1 Drapeau de l'Angleterre Robin Friday
2 Drapeau de l'Angleterre Trevor Senior
3 Drapeau de l'Angleterre Steve Death
Shaka Hislop
5 Drapeau de l'Angleterre Phil Parkinson
6 Drapeau de l'Angleterre Alf Messer
7 Jimmy Quinn
8 Michael Gilkes
9 Drapeau de l'Angleterre Ronnie Blackman
10 Drapeau de l'Angleterre Martin Hicks

Apparitions

  • Plus grand nombre d'apparitions : Martin Hicks (603 ; 1978–1991)[122]
  • Plus grand nombre d'apparitions en championnat : Martin Hicks (500 ; 1978–1991)[122],[119]

Les joueurs suivants ont joué plus de 398 fois pour Reading, toutes compétitions confondues[122].

Pos. Joueur App.
1 Drapeau de l'Angleterre Martin Hicks 603
2 Drapeau de l'Angleterre Steve Death 537
3 Drapeau de l'Angleterre Dick Spiers 505
4 Michael Gilkes 487
5 Drapeau de l'Angleterre Stuart Beavon 481
6 Drapeau de l'Angleterre Maurice Evans 459
7 Drapeau de l'Angleterre Steve Richardson 457
8 Drapeau de l'Angleterre Jimmy Wheeler 453
9 Drapeau de l'Angleterre Phil Parkinson 426
10 Ady Williams 398

Buteurs

Les joueurs suivants ont marqué plus de 85 fois pour Reading, toutes compétitions confondues[123].

Pos. Joueur Buts
1 Drapeau de l'Angleterre Trevor Senior 191
2 Drapeau de l'Angleterre Jimmy Wheeler 168
3 Drapeau de l'Angleterre Ronnie Blackman 167
4 Drapeau de l'Angleterre Tony MacPhee 104
5 Drapeau de l'Angleterre Tommy Tait 103
6 Drapeau de l'Angleterre Denis Allen 95
7 Jimmy Quinn 94
8 Drapeau de l'Angleterre Douggie Webb 93
9 Drapeau de l'Angleterre Les Chappell 90
10 Drapeau de l'Angleterre Pat Earles 85

Gardiens de but

  • Plus longue période sans encaisser un but : Steve Death (1 103 minutes; 1978–1979 ; ancien record anglais)[125]

Autres records

Reading détient le record du nombre de victoires successives en début de saison, avec un total de 13 victoires au début de la saison de troisième division 1985–1986[119] ainsi que le record du nombre de points gagnés au cours d'une saison de championnat professionnel, avec 106 points lors de la saison de Championship 2005–2006[126]. Reading a terminé champion de sa division à ces deux occasions[119],[127].

La plus grande victoire du club est un 10–2 contre Crystal Palace le 4 septembre en Football League Third Division South[119]. La plus lourde défaite de Reading est un 18–0 contre Preston North End au premier tour de FA Cup le 27 janvier 1894[119]. Reading a perdu les deux matchs les plus prolifiques de l'histoire de la Premier League ; 7-4 contre Portsmouth le 29 septembre 2007, et 6-4 contre Tottenham Hotspur le 29 décembre 2007, ainsi que le match de Coupe de la Ligue le plus prolifique, 7-5 contre Arsenal le 30 octobre 2012.

Le joueur ayant disputé le plus grand nombre de matchs en championnat est Martin Hicks, avec 500 matchs de 1978 à 1991[119]. Le joueur le plus capé à avoir joué pour Reading est Chris Gunter, sélectionné à 62 reprises par le Pays de Galles depuis qu'il a rejoint Reading en juillet 2012. Le record de buts en championnat et en une saison est détenu par Ronnie Blackman avec 158 buts de 1947 à 1954 et 39 en 1951–1952[119]. Le joueur ayant marqué le plus grand nombre de buts en championnat lors d'un match est Arthur Bacon avec six buts contre Stoke City en 1930–1931[119]. Le premier joueur de Reading à participer à la Coupe du monde est Bobby Convey en 2006 avec les États-Unis[119]. Le record sans encaisser de but pour un gardien est détenu par Steve Death avec 1 103 minutes en 1978–1979, ce qui est un ancien record du championnat d'Angleterre[128].

La plus forte affluence de Reading à Elm Park est enregistrée en 1927, lorsque 33 042 spectateurs ont assisté à la défaite de Reading contre Brentford 1–0[129]. L'affluence la plus importante au Madejski Stadium est de 24 184 lors du match de Premier League contre Everton le 17 novembre 2012.

L'indemnité de transfert la plus élevée reçue pour un joueur de Reading est de £6.6 million de 1899 Hoffenheim pour Gylfi Sigurðsson le 31 août 2010[119],[130].

Gylfi Sigurðsson et Samúel Friðjónsson sont devenus les premiers joueurs de la Reading academy à figurer dans une équipe de la Coupe du monde en étant sélectionnés par l' Islande lors de la Coupe du monde 2018[131],[132]. Gylfi Sigurðsson est ensuite devenu le premier joueur de l'académie à marquer en Coupe du monde lors de la défaite 2-1 de l'Islande contre la Croatie le 26 juin 2018, après être devenu le premier jeune issu du centre de formation à jouer en Coupe du monde lors du match de l'Islande contre l'Argentine le 16 juin 2018[133].

Capitaines (XXIe siècle)

Dates Nom
2000–2003 Drapeau de l'Angleterre Phil Parkinson
2003–2009 Drapeau de l'Écosse Graeme Murty
2009–2011 Drapeau de l'Islande Ívar Ingimarsson
2011–2014 Jobi McAnuff
2014–2015 Drapeau de la Turquie Jem Karacan
2015–2019 Drapeau de l'Irlande Paul McShane
2019–2022 Liam Moore
2022– Andy Yiadom

Joueur de l'année

Année Gagnant
1964 Colin Meldrum
1965 Colin Meldrum
1966 Jimmy Wheeler
1967 George Harris
1968 Mike Dixon
1969 Peter Silvester
Année Gagnant
1970 Steve Death
1971 Terry Bell
1972 Gordon Cumming
1973 Steve Death
1974 Steve Death
1975 Robin Friday
1976 Robin Friday
1977 Steve Death
1978 Richie Bowman
1979 Richie Bowman
Année Gagnant
1980 Mark White
1981 Steve Hetzke
1982 Jerry Williams
1983 Steve Richardson
1984 Steve Richardson
1985 Steve Wood
1986 Steve Wood
1987 Kevin Bremner
1988 Steve Francis
1989 Trevor Senior
Année Gagnant
1990 Martin Hicks
1991 Keith McPherson
1992 Mick Gooding
1993 Mick Gooding
1994 Dylan Kerr
1995 Shaka Hislop
1996 Mick Gooding
1997 Trevor Morley
1998 Phil Parkinson
1999 Phil Parkinson
Année Gagnant
2000 Darren Caskey
2001 Martin Butler
2002 Graeme Murty
2003 James Harper
2004 Graeme Murty
2005 Dave Kitson
2006 Kevin Doyle
2007 Ivar Ingimarsson
2008 Stephen Hunt
2009 Chris Armstrong
Année Gagnant
2010 Gylfi Sigurdsson
2011 Shane Long
2012 Alex Pearce
2013 Adam Le Fondre
2014 Jordan Obita
2015 Adam Federici
2016 Ali Al-Habsi
2017 Ali Al-Habsi
2018 Liam Moore

Autres joueurs emblématiques

Palmarès et records

Palmarès du Reading FC
Compétitions nationales Coupes nationales

Équipe féminine

En mai 2006, Reading lance l'équipe féminine du Reading FC Women's team. L'équipe a joué en FA Premier League Southern Division. À partir de 2014, le Reading FC Women joue en FA Women's Super League 2 jusqu'à ce qu'il soit promu en FA Women's Super League 1 en 2015 après avoir remporté le championnat. Lors de la saison 2017–2018, elles ont terminé à la quatrième place de la – leur meilleure position en championnat à ce jour[134]. L'équipe joue actuellement à Adams Park, stade de Wycombe Wanderers[135].

Notes et références

Notes

Références

(en) Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia en anglais intitulé « Reading F.C. » (voir la liste des auteurs).
  1. « Madejski Stadium information » [archive du ], Reading F.C. (consulté le )
  2. Seuls les principaux titres en compétitions officielles sont indiqués ici.
  3. a b et c « The History of Reading Football Club » [archive du ], Reading F.C., (consulté le )
  4. « Elm Park Reading » [archive du ], Old Football Grounds (consulté le )
  5. « The Reading FC Tour of Italy 1913 » [archive du ], (consulté le )
  6. « Season 1991–92 » [archive du ], Royals' Record (consulté le )
  7. « Walsall break Reading hearts », BBC Sport, BBC,‎ (lire en ligne [archive du ], consulté le )
  8. « Pardew free to join Hammers », BBC Sport, BBC,‎ (lire en ligne [archive du ], consulté le )
  9. « Coppell seals Reading deal », BBC Sport, BBC,‎ (lire en ligne [archive du ], consulté le )
  10. « Championship Table 2005-06 » [archive du ], Football365.fr, (consulté le )
  11. « 2006–07 Barclays Premier League Table », ESPNsoccernet (consulté le )
  12. « Royals need at least a draw on Sunday to have any chance of a European spot » [archive du ], Reading Football Club, (consulté le )
  13. « Peace Cup diary », BBC Berkshire,‎ (lire en ligne [archive du ], consulté le )
  14. « Murty's big game is hit by relegation » [archive du ], sur Reading Post, (consulté le )
  15. « Coca-Cola Football League Championship 2008–2009 » [archive du ], Football365.fr (consulté le )
  16. « Burnley 1–0 Reading », BBC Sport,‎ (lire en ligne [archive du ], consulté le )
  17. John Ley, « Brendan Rodgers new Reading manager », The Daily Telegraph, London,‎ (lire en ligne [archive du ], consulté le )
  18. « McDermott as Caretaker », Reading F.C.,‎ (lire en ligne [archive du ])
  19. « Man City 1 – 0 Reading », BBC News,‎ (lire en ligne [archive du ], consulté le )
  20. « League Tables » [archive du ], The Football League (consulté le )
  21. « Cardiff 0 – 3 Reading (agg 0 – 3) », BBC News,‎ (lire en ligne [archive du ], consulté le )
  22. « Wembley tickets sold, season ticket update » [archive du ], Reading F.C. (consulté le )
  23. « Reading 1–0 Nottingham Forest » [archive du ], sur BBC Sport, BBC, (consulté le )
  24. « Reading 2–1 Everton », BBC Sport,‎ (lire en ligne [archive du ], consulté le )
  25. « Brian McDermott leaves position as Reading manager » [archive du ], sur BBC Sport, (consulté le )
  26. « Jaap Stam appointed as manager » [archive du ], Reading F.C., (consulté le )
  27. « Club statement » [archive du ], Reading F.C., (consulté le )
  28. a et b « Paul Clement appointed as new Royals boss » [archive du ], Reading F.C., (consulté le )
  29. « Reading sack manager after less than nine months », BBC Sport,‎ (lire en ligne [archive du ], consulté le )
  30. (en-GB) « José Gomes confirmed as new Royals boss » [archive du ], Reading F.C. (consulté le )
  31. « Reading sack manager Jose Gomes after less than a year in charge » [archive du ] (consulté le )
  32. « Reading appoint Mark Bowen as new manager following Jose Gomes sacking » [archive du ] (consulté le )
  33. « Veljko Paunovic: Reading appoint Serbian as manager, replacing Mark Bowen », BBC Sport,‎ (lire en ligne [archive du ], consulté le )
  34. « EFL CONFIRM POINTS DEDUCTION PENALTY », sur readingfc.co.uk/, Reading F.C., (consulté le )
  35. « CLUB STATEMENT ROYALS PART COMPANY WITH VELJKO PAUNOVIC BY MUTUAL CONSENT », sur readingfc.co.uk/, Reading F.C., (consulté le )
  36. a b et c « PAUL INCE APPOINTED AS ROYALS MANAGER », sur readingfc.co.uk/, Reading F.C., (consulté le )
  37. « MARK BOWEN RETURNS AS HEAD OF FOOTBALL OPERATIONS », sur readingfc.co.uk/, Reading F.C., (consulté le )
  38. (en-GB) Ben Fisher, « Reading facing second points deduction for breaching financial rules », The Guardian,‎ (ISSN 0261-3077, lire en ligne, consulté le )
  39. « CLUB STATEMENT ROYALS ACCEPT IMMEDIATE SIX POINT PENALTY », sur www.readingfc.co.uk, (consulté le )
  40. a b et c « ROYALS PART COMPANY WITH PAUL INCE », sur readingfc.co.uk, Reading F.C., (consulté le )
  41. a b et c « Old Reading colours » [archive du ], Historical Football Kits (consulté le )
  42. « Vote to choose the new Royals badge », Reading Evening Post,‎ (lire en ligne [archive du ], consulté le )
  43. « New crest design », sur onlysport.co.uk (consulté le )
  44. « Home kit unveiled : Show your stripes and share our hoops for the future », sur www.readingfc.co.uk, (consulté le )
  45. « Reading FC: Club's new kit includes climate change design », BBC News, (consulté le )
  46. a b et c Yeo 1976, p. 192.
  47. a et b Yeo 1976, p. 193.
  48. « Reading's Grounds » [archive du ], Royals Record, 2011a (consulté le )
  49. a b c d et e « The Home Grounds of Reading FC » [archive du ], 1871 – The Ultimate Reading FC Website, (consulté le )
  50. a et b Digby 2001, p. 46.
  51. Graham Loader, « Reading 0 Norwich City 1 » [archive du ], Hob Nob Anyone?, (consulté le )
  52. Graham Loader, « Reading 3 Luton Town 0 (22 August 1998, Madejski Stadium) » [archive du ], Hob Nob Anyone?, (consulté le )
  53. « Stadium pitch has been lengthened », Reading F.C.,‎ (lire en ligne [archive du ], consulté le )
  54. « Royals ready to extend Madejski », BBC Sport,‎ (lire en ligne [archive du ], consulté le )
  55. « Plans for stadium expansion will be submitted to the Council later this week » [archive du ], Reading F.C., (consulté le )
  56. « Committee Report by the Director of Environment Culture & Sport », Reading Borough Council Planning Applications Committee,‎ (lire en ligne [archive du ], consulté le )
  57. « The Eamonn Dolan Stand » [archive du ], Reading F.C., (consulté le )
  58. « Fans given thumbs up for Number 13 », Reading F.C.,‎ (lire en ligne [archive du ], consulté le )
  59. EFL Attendance Report - Season 2015/2016 - Season Ticket Holders
  60. EFL Attendance Report - Season 2015/16 - Season Ticket Holders
  61. « EFL Attendance Analysis & Report – Season 2015/16 » [archive du ], sur English Football League, (consulté le )
  62. « No 6. Reading », The Guardian, London,‎ (lire en ligne [archive du ], consulté le )
  63. Reading FC vs Aldershot 14/07/01. Royals.org (14 July 2001). Retrieved 17 July 2013.
  64. « Distances for Reading fans to travel to away game » [archive du ], sur footballgroundmap.com (consulté le )
  65. « Aldershot Town: Relegated club goes into administration », BBC Sport,‎ (lire en ligne [archive du ], consulté le )
  66. « Didcot Triangle/Wallingford Quadrangle » [archive du ] (consulté le )
  67. « Didcot Triangle » [archive du ] (consulté le )
  68. « Rivalry Uncovered », The Football Fans Census,‎ , p. 6 (lire en ligne [archive du ], consulté le )
  69. « Waitrose announces two-year extension of Reading FC sponsorship » [archive du ], waitrose.presscentre.com (consulté le )
  70. « "เรดดิง" เซ็น "คาราบาวแดง" สปอนเซอร์คาดอกเสื้อ » [archive du ], manager.co.th (consulté le ) thaï : ภาษาไทย
  71. « Royals welcome Thai Airways on board » [archive du ], sur readingfc.co.uk/, Reading FC, (consulté le )
  72. « Reading FC sign Carabao as Principal Partner until 2019 » [archive du ], Reading F.C., (consulté le )
  73. « Royals announce new partnership with Macron » [archive du ], sur readingfc.co.uk/, Reading F.C., (consulté le )
  74. « Casumo signs two-year partnership deal with Reading Football Club » [archive du ] (consulté le )
  75. « Select Car Leasing become new Principal Partner of Reading Football Club » [archive du ], sur readingfc.co.uk, Reading F.C., (consulté le )
  76. « 🤝 Royals announce new partnership with Rapidz for 2020-21 » [archive du ], sur Reading FC (consulté le )
  77. « Harry Matthews », sur soccerbase.com (consulté le )
  78. « Harry Marshall », sur soccerbase.com (consulté le )
  79. « Arthur Chadwick », sur soccerbase.com (consulté le )
  80. « H S Bray », sur soccerbase.com (consulté le )
  81. « Andrew Wylie », sur soccerbase.com (consulté le )
  82. « History Makers », Reading FC (consulté le )
  83. « Joe Smith », sur soccerbase.com (consulté le )
  84. « Billy Butler », sur soccerbase.com (consulté le )
  85. « John Cochrane », sur soccerbase.com (consulté le )
  86. « Joe Edelston », sur soccerbase.com (consulté le )
  87. « Ted Drake », sur soccerbase.com (consulté le )
  88. « Arthur Smith », sur soccerbase.com (consulté le )
  89. a b c d e f et g « Reading Managers », sur royalsrecord.co.uk (consulté le )
  90. « Harry Johnston », sur soccerbase.com (consulté le )
  91. « Roy Bentley », sur soccerbase.com (consulté le )
  92. « Jack Mansell », sur soccerbase.com (consulté le )
  93. « Charlie Hurley », sur soccerbase.com (consulté le )
  94. « Maurice Evans », sur soccerbase.com (consulté le )
  95. « Ian Branfoot », sur soccerbase.com (consulté le )
  96. « Ian Porterfield », sur soccerbase.com (consulté le )
  97. « Mark McGhee », sur soccerbase.com (consulté le )
  98. a et b « Jimmy Quinn », sur soccerbase.com (consulté le )
  99. a et b « Mick Gooding », sur soccerbase.com (consulté le )
  100. « Adrian Williams », sur soccerbase.com (consulté le )
  101. « Jeff Hopkins », sur soccerbase.com (consulté le )
  102. « Terry Bullivant », sur soccerbase.com (consulté le )
  103. a et b « Alan Pardew », sur soccerbase.com (consulté le )
  104. « Tommy Burns », sur soccerbase.com (consulté le )
  105. « Kevin Dillon », sur soccerbase.com (consulté le )
  106. « Steve Coppell », sur soccerbase.com (consulté le )
  107. « Brendan Rodgers », sur soccerbase.com (consulté le )
  108. a et b « Brian McDermott », sur soccerbase.com (consulté le )
  109. « Eamonn Dolan's managerial career statistics », sur Soccerbase (consulté le )
  110. « Nigel Adkins », sur soccerbase.com (consulté le )
  111. « Nigel Adkins: Reading sack manager after 6-1 defeat », BBC Sport (consulté le )
  112. « Steve Clarke », sur soccerbase.com (consulté le )
  113. « Martin Kuhl », sur soccerbase.com (consulté le )
  114. « Jaap Stam », sur soccerbase.com (consulté le )
  115. (en-GB) « Club statement | Royals part company with Paul Clement », sur www.readingfc.co.uk, Reading FC (consulté le )
  116. a et b « CLUB STATEMENT ROYALS PART COMPANY WITH VELJKO PAUNOVIC BY MUTUAL CONSENT », sur readingfc.co.uk/, Reading F.C., (consulté le )
  117. « PAUNO IN ISOLATION FOLLOWING POSITIVE COVID-19 RESULT », sur readingfc.co.uk/, Reading F.C., (consulté le )
  118. a b c d e f g h i j k l m et n « Club Honours and Records » [archive du ], Reading F.C., (consulté le )
  119. (en-GB) « Reading win to go seven points clear », BBC Sport,‎ (lire en ligne [archive du ], consulté le )
  120. « Player of the Millennium vote » [archive du ], Reading F.C., (consulté le )
  121. a b et c « Most Appearances » [archive du ], sur royalsrecord.co.uk (consulté le )
  122. a b c d e f et g « Top Scorers » [archive du ], sur royalsrecord.co.uk (consulté le )
  123. « Farewell to an old legend » [archive du ], (consulté le )
  124. « Record – 1,103 minutes without conceding » [archive du ], Reading F.C. (consulté le )
  125. « Points record » [archive du ], The Football League (consulté le )
  126. « Reading 2–1 QPR », BBC Sport,‎ (lire en ligne [archive du ], consulté le )
  127. « United stretch lead after Van der Sar record » [archive du ], sur CNN world sport, Cable News Network, (consulté le )
  128. Han van Eijden, « Elm Park Reading » [archive du ], Old Football Grounds, (consulté le )
  129. « Sigurdsson leaving in Club record deal » [archive du ], Reading Football Club, (consulté le )
  130. « Jón Daði is off to the World Cup! » [archive du ], Reading F.C., (consulté le )
  131. (is) « A karla – Hópurinn sem fer á HM í Rússlandi » [archive du ], sur ksi.is, Football Association of Iceland, (consulté le )
  132. « Gylfi Sigurdsson » [archive du ], sur 2018 FIFA World Cup Russia, FIFA (consulté le )
  133. « Reading FC Women Club History » [archive du ], sur Reading F.C. Women (consulté le )
  134. « Ground Details » [archive du ], sur Reading F.C. Women (consulté le )

Bibliographie

Liens externes