Rainer Offergeld

Rainer Offergeld
Illustration.
Rainer Offergeld (gauche) au congrès du SPD à Munich en 1982
Fonctions
Ministre fédéral de la Coopération économique d'Allemagne
Chancelier Helmut Schmidt
Prédécesseur Marie Schlei
Successeur Jürgen Warnke
Biographie
Date de naissance (82 ans)
Lieu de naissance Gênes, Italie
Nationalité Drapeau de l'Allemagne Allemande
Parti politique Parti social-démocrate
d'Allemagne
(SPD)
Profession Avocat

Rainer Offergeld
Ministres fédéraux allemands de la Coopération

Rainer Offergeld, né le à Gênes, est un homme politique allemand du Parti social-démocrate d'Allemagne (SPD).

Il a été secrétaire d'État parlementaire de 1972 à 1978, puis ministre fédéral de la Coopération économique jusqu'à la chute de la coalition sociale-libérale d'Helmut Schmidt en 1982. Deux ans plus tard, il a été élu maire de la ville de Lörrach et a occupé ce poste jusqu'en 1995. Il est désormais retiré de la vie politique.

Biographie

Après avoir passé son Abitur en 1957, il suit des études supérieures de droit et de sciences économiques, et obtient en 1965 son second diplôme juridique d'État. Il devient alors fonctionnaire dans l'administration judiciaire, puis passe à l'administration fiscale. Il quitte la fonction publique en 1969.

Une fois sa carrière politique achevée, il part travailler dans le secteur privé en tant qu'avocat fiscaliste.

Parcours politique

Élu député fédéral du Bade-Wurtemberg au Bundestag en 1969, il est nommé secrétaire d'État parlementaire au ministère fédéral de l'Économie et des Finances le . Il reste rattaché au département de l'Économie quand celui-ci est séparé des Finances, le 15 décembre suivant, tout en prenant la vice-présidence de la commission parlementaire de l'Économie. Il passe au ministère des Finances près de deux ans plus tard, le , et renonce à ses fonctions au Bundestag.

Le , Rainer Offergeld est nommé ministre fédéral de la Coopération économique dans la coalition sociale-libérale dirigée par Helmut Schmidt. Il conserve ce poste jusqu'au , quand le Bundestag vote une motion de censure constructive contre Schmidt.

Il démissionne du Bundestag en 1984, à la suite de son élection comme maire de Lörrach, un poste qu'il occupe pendant onze ans, après quoi il met fin à sa carrière politique.

Voir aussi

Articles connexes

Lien externe