Racing Club de Strasbourg en coupes nationales

Le RC Strasbourg
en coupes nationales
Supporters du RC Strasbourg, 30 avril 2005.jpg
Tifo des supporters du RC Strasbourg « vaincre » lors de la finale victorieuse en Coupe de la Ligue 2005
Participation
Coupe de France
Depuis 1921 :
Vainqueur en 1951, 1966 et 2001
Coupe de la Ligue
1994-2011 et depuis 2016 :
Vainqueur en 1997, 2005 et 2019
Coupe de la Ligue ancienne formule
1963-1965 :
Vainqueur en 1964
Coupe Charles Drago
1953-1965 :
Finaliste en 1961
Trophée des champions
2001
Coupe d'Allemagne
1942

Le club de football du Racing Club de Strasbourg participe au cours de son histoire à différentes coupes nationales.

Il dispute la Coupe de France de football dès les années 1920. À la suite de l'annexion des départements de la Moselle, du Bas-Rhin et du Haut-Rhin par le Reich allemand entre 1940 et 1945, le club strasbourgeois a l'occasion de disputer la Coupe d'Allemagne à une reprise. Après la Seconde Guerre mondiale et la réintégration du club dans les compétitions françaises, le RCS participe dans les années 1950 et 1960 outre la Coupe de France à la Coupe Charles Drago, réservée aux clubs éliminés de la Coupe de France, et à une première formule de la Coupe de la Ligue. Le club joue aussi la version moderne de la Coupe de la Ligue de 1994 à 2011 et depuis 2016, et parvient à se qualifier pour l'édition 2001 du Trophée des champions.

Coupe de France

Le club remporte la Coupe de France de football à trois reprises en 1951, 1966 et 2001. Il est finaliste en 1937, 1947 et 1995. Sa première participation date de 1921. Le club est éliminé cinq fois de la compétition avant le stade des trente-deuxièmes de finale, à savoir lors des éditions 1923, 1928, 1939, 1992 et 2009.

Première finale en 1937

Article détaillé : Coupe de France 1936-1937.
Le RC Strasbourg (short blanc) s'incline 2-1 en finale de la Coupe de France 1937 contre le FC Sochaux.
Finale 1937

FC Sochaux-MontbéliardRC Strasbourg 2-1[1] ,[2],[3].

Date : dimanche 9 mai 1937.

Lieu : stade olympique Yves-du-Manoir, Colombes, 39 538 spectateurs.

Buts : Rohr 32e (0-1), Lauri 40e (1-1), Williams 88e (2-1).

FC Sochaux-Montbéliard : Di Lorto - Lalloué, Mattler (cap.) - Hug, Szabó, Lehmann - Lauri, Abegglen, Courtois, Bradáč, Williams. Entraîneur : Ross.

RC Strasbourg : Mayer - Lohr, Schwartz - Halter (cap.), Humenberger, Roessler - Heisserer, Hoffmann, Keller, Rohr, Waechter. Entraîneur : Blum.

Arbitre : Olive.

Légende : cap. = capitaine.

[4],[5],[6]

Défaite en finale en 1947

Article détaillé : Coupe de France 1946-1947.
Finale 1947

Lille OSCRC Strasbourg 2-0[7] ,[8],[9].

Date : dimanche 11 mai 1947.

Lieu : stade olympique Yves-du-Manoir, Colombes, 59 852 spectateurs.

Buts : Vandooren 1e (1-0), Lang (csc) 66e (2-0).

Lille OSC : Germain - Jadrejak, Prévost, Somerlinck - Dubreucq, Bigot (cap.) - Tempowski, Carré - Vandooren, Baratte, Lechantre. Entraîneur : Cheuva.

RC Strasbourg : Lergenmuller - Pascual, Mateo, Braun - Heiné, Lang - Heisserer (cap.), Vanags - Heckel, Woehl, Rolland. Entraîneur : Veinante.

Arbitre : Tranchon.

[10],[11],[v 1]

Premier titre en 1951

Article détaillé : Coupe de France 1950-1951.
Aleksandr Vanags remporte la coupe 1951 avec Strasbourg.
Finale 1951

RC StrasbourgUS Valenciennes-Anzin 3-0[12] ,[13],[14].

Date : dimanche 6 mai 1951.

Lieu : stade olympique Yves-du-Manoir, Colombes, 61 492 spectateurs.

Buts : Bihel 24e (1-0), Krug 34e (2-0), Nagy 87e (3-0).

RC Strasbourg : Schaeffer - Hauss, Vavriniac (cap.), Démaret - Krug, Vanags - Nagy, Jacques - Battistella, Bihel, Haan. Entraîneur : Nicolas.

US Valenciennes-Anzin : Witkowski (cap.) - Pazur, Blaczyk, Gaillard - Izidorzyk, Wassmer - Verdeal, Leturgeon - Vrand, Rozé, Goffart. Entraîneur : Pérus.

Arbitre : Oliva.

[15],[16],[17],[v 2]

Deuxième Coupe de France en 1966

Article détaillé : Coupe de France 1965-1966.
Finale 1966

RC StrasbourgFC Nantes 1-0[18] ,[19],[20].

Date : dimanche 22 mai 1966.

Lieu : Parc des Princes, Paris, 36 285 spectateurs.

Buts : Sbaïz 51e (1-0).

RC Strasbourg : Schuth - Hauss (cap.), Devaux, Sbaïz - Stieber, Kaelbel - Gress, Merschel, Farías, Szczepaniak, Hausser. Entraîneur : Frantz.

FC Nantes : Eon (cap.) - Grabowski, Le Chenadec, Budzynski, De Michèle - Muller, Suaudeau, Blanchet, Gondet - Simon, Touré. Entraîneur : Arribas.

Arbitre : Tricot.

[21],[22],[v 3]

Demi-finale de 1979

Article détaillé : Coupe de France 1978-1979.
Les Strasbourgeois s'inclinent en Coupe de France contre l'AJ Auxerre et son gardien polonais Marian Szeja, ici en 2007.

Le trente-deuxième de finale de la Coupe de France se joue en une rencontre disputée sur terrain neutre. À ce stade de la compétition, le RC Strasbourg rencontre le samedi 10 février 1979 à Thionville le club du CS Sedan Ardennes. Le Racing est favori face à des Ardennais pensionnaires du championnat amateur de Division 3 Groupe Nord[23], et s'impose logiquement sur le score de 3-0[24],[25]. À partir des seizièmes de finale, la compétition se déroule en matchs aller-retour. Le Racing est opposé à l'US Valenciennes-Anzin, club qui se bat pour ne pas descendre de Division 1 et qui se sauvera in extremis en fin de saison au bénéfice d'une meilleure différence de buts que le Paris FC. Valenciennes ne fait pas le poids face au leader du championnat est s'incline largement 4-0 à domicile puis 3-1 à la Meinau[24],[26].

En huitième de finale, les Strasbourgeois retrouvent le club du SEC Bastia, qui avaient éliminé le Racing en seizième de finale lors de la précédente édition de la Coupe de France[27]. Le match aller en Corse a lieu dans une « ambiance électrique » devant un public « hostile »[28]. Le Racing remporte une victoire à l'arraché 2-0 en marquant deux buts dans les dix dernières minutes par Raymond Domenech et Roger Jouve[m 1]. Le match retour quatre jours plus tard est une formalité pour les Strasbourgeois qui mènent 2-0 à la 20e minute[m 2] et gagnent finalement 4-1[24],[29]. L'adversaire en quart de finale s'appelle alors FC Gueugnon, qui vient d'éliminer l'AS Saint-Étienne au tour précédent[24] et qui obtient en fin de saison le titre de champion de Division 2. Au stade Jean-Laville de Gueugnon, les joueurs locaux dominent le début de rencontre[30] mais le Racing prend ensuite la rencontre à son compte et gagne largement 6-0. Le match retour est également remporté 2-0 et les Strasbourgeois se qualifient pour le prochain tour[24],[31].

La demi-finale aller a lieu le 5 juin 1979, soit quatre jours après la fin du championnat et la victoire strasbourgeoise dans le championnat de France de Division 1[32]. Le Racing est opposé à l'AJ Auxerre, équipe de Division 2 au statut amateur. Au stade de l'Abbé-Deschamps, les deux équipes se séparent sur un score de parité 0-0[32]. Les deux équipes disputent le match retour trois jours plus tard à la Meinau. Albert Gemmrich inscrit un premier but pour Strasbourg en début de match. Dès l'entame de la deuxième mi-temps, le milieu défensif auxerrois Dominique Cuperly égalise à 1-1. Un penalty transformé par Francis Piasecki redonne l'avantage aux locaux à la 78e mais l'attaquant de l'AJA André Truffaut parvient à nouveau à égaliser à 2-2 quatre minutes plus tard[33],[m 3]. Sans avoir perdu une seule rencontre dans la compétition, le RC Strasbourg est éliminé en application de la règle des buts marqués à l'extérieur. C'est la première fois depuis 1933 qu'un club amateur se qualifie pour la finale et la première fois depuis 1959 qu'un club de deuxième division atteint ce niveau[34]. Le 16 juin 1979, en finale au Parc des Princes, Auxerre s'incline contre le FC Nantes, 4 buts à 1 après prolongation[24],[35].

Finaliste de l'édition 1995

Article détaillé : Coupe de France 1994-1995.
Le PSG de l'entraîneur Luis Fernandez, ici en 2009, remporte le titre en 1995.
Finale 1995

Paris SGRC Strasbourg 1-0[36] ,[37],[38].

Date : samedi 13 mai 1995.

Lieu : Parc des Princes, Paris, 46 698 spectateurs.

Buts : Le Guen 49e (1-0).

Paris SG : Lama - Cobos (Llacer 10e), Kombouaré, Roche (cap.), Colleter - Guérin, Bravo, Le Guen, Raí (Nouma 90e) - Weah, Ginola. Entraîneur : Fernandez.

RC Strasbourg : Vencel - Baills, Régis, Lebœuf, Pouliquen (cap.) - Djetou, Sauzée, Garde (Gohel 83e), Mostovoï - Keller (Bouafia 72e), Gravelaine. Entraîneur : Duguépéroux.

Arbitre : Leduc.

[39]

Victoire en 2001

Article détaillé : Coupe de France 2000-2001.
Finale 2001

RC StrasbourgAmiens SC 0-0 (5-4 t.a.b.)[40] ,[41],[42].

Date : samedi 26 mai 2001.

Lieu : stade de France, Saint-Denis, 78 641 spectateurs.

RC Strasbourg : Chilavert - Njanka, Fischer, Ismaël, Bertin - Johansen, Amzine (Remy 55e), Luyindula - Camadini (Ljuboja 104e), Martins (cap.), Beye. Entraîneur : Pouliquen.

Amiens SC : Lachuer - Leroy, Abalo, Strzelczak (cap.), Darbelet - Duchemin, Lebrun, Sampil - Rivenet (Adjali 102e), Coquelet (Chalier 76e). Entraîneur : Troch.

Arbitre : Duhamel.

Légende : t.a.b. = tirs au but.

Pascal Camadini en pleurs au cours d'une interview sur le terrain à l'issue de la rencontre : « On a tellement souffert cette saison. On s'est fait tapés dessus tout le temps. C'est vrai on est derniers, on descend. Mais il faut nous pardonner. Laissez-nous profiter ce soir, on est tellement émus. »[43]

Statistiques et récapitulatif des rencontres

Le président du club Charles Belling présente l'équipe strasbourgeoise au président de la République française Albert Lebrun avant la finale de 1937.

Le tableau suivant résume le bilan du club dans la compétition, actualisé en fin de saison 2011-2012.

Bilan du parcours du RC Strasbourg
Résultat Nombre
Vainqueur 3
Finaliste 3
Demi-finaliste 3
Quart de finaliste 9
Huitième de finaliste 15
Seizième de finaliste 23
Trente-deuxième de finaliste 27
Élimination avant les
trente-deuxièmes de finale
5
Total 88

Le tableau suivant liste les rencontres du RC Strasbourg à partir des trente-deuxièmes de finale. Sauf indication spécifique, l'équipe indiquée en premier joue à domicile.

Coupe de la Ligue

Le RC Strasbourg remporte la Coupe de la Ligue française de football à trois reprises (en 1997, 2005 et 2019).

Victoire en 1997

Article détaillé : Coupe de la Ligue 1996-1997.
Finale 1997

RC StrasbourgGirondins de Bordeaux 0-0 (6-5 t.a.b.)[44] ,[f 1],[45].

Date : samedi 12 avril 1997.

Lieu : Parc des Princes, Paris, 39 878 spectateurs.

RC Strasbourg : Vencel - Dogon (Rott 110e), Ismaël, Raschke, Suchopárek - Baticle (cap.), Collet, Dacourt (M'Ghoghi 108e), Okpara - Nouma, Zitelli (Petit 95e). Entraîneur : Duguépéroux.

Girondins de Bordeaux : Bodart - Colleter (cap.), Domoraud, Gralak, Lambourde - Ba (Grenet 105e), Micoud, Pavon, Ziani (Luccin 75e) - Papin (Diawara 76e), Tholot. Entraîneur : Courbis.

Arbitre : Leduc.

Légende : cap. = capitaine; t.a.b. = tirs au but.

[46].

Deuxième titre en 2005

Article détaillé : Coupe de la Ligue 2004-2005.
Finale 2005

RC StrasbourgSM Caen 2-1[47] ,[f 2],[48].

Date : samedi 30 avril 2005.

Lieu : stade de France, Saint-Denis, 78 721 spectateurs.

Buts : Niang 38e (1-0), Mazure 42e (1-1), Devaux 79e (2-1).

RC Strasbourg : Vercoutre - Boka (Le Pen 86e), Devaux, Kanté (cap.) - Abdessadki (Deroff 70e), Farnerud, Johansen, Keita, Lacour - Niang, Pagis. Entraîneur : Duguépéroux.

SM Caen : Planté - Ben Askar (cap.), Faye, Seube, Sorbon, Zubar (Watier 84e) - Deroin, Dugardein (Hebert 89e), Eudeline (Lesoimier 75e), Lemaître - Mazure. Entraîneur : Remy.

Arbitre : Veissière.

Troisième titre en 2019

Article détaillé : Coupe de la Ligue 2018-2019.
Finale 2019

RC StrasbourgEA Guigamp 0-0 (4-1 t.a.b)

Date : samedi 30 mars 2019.

Lieu : stade Pierre-Mauroy, Villeneuve-d'Ascq, 49 161 spectateurs

RC Strasbourg : Kamara Gardien de but - Martinez, Koné (Carole, 88e), Mitrović Capitaine, Caci, Lala - Prcić, Sissoko (Liénard, 116e), Thomasson - Mothiba (Da Costa, 79e), Ajorque (Zohi, 103e).
Entraîneur : Laurey.

EA Guigamp : Caillard Gardien de but - Rebocho, Sorbon Capitaine, Traoré, Kerbrat - Phiri, Blas (Didot, 97e), Ndong - Benezet (Rodelin, 84e), Thuram, Roux (Mendy, 65e).
Entraîneur : Gourvennec.

Arbitre : Benoît Millot.

La Coupe de la Ligue 2018-2019 est la 25e édition de la Coupe de la Ligue, compétition à élimination directe organisée par la Ligue de football professionnel (LFP) depuis 1994, qui rassemble uniquement les clubs professionnels de Ligue 1, Ligue 2 et National. Double vainqueur de la compétition en 1997 et 2005, le RCSA avait été éliminé aux huitièmes de finale par le Paris Saint-Germain lors de la saison précédente.

Le premier match de la compétition voit le club recevoir le Lille OSC, dont le stade est l'hôte de la finale pour cette édition, le 30 octobre 2018[49]. Menant rapidement au score par un but de Youssouf Fofana à la treizième minute, les Alsaciens assurent leur victoire à dix minutes de la fin du temps réglementaire grâce à Dimitri Liénard qui permet aux siens de l'emporter 2-0[50].

Opposé à l'Olympique de Marseille au stade Vélodrome le 19 décembre, le RCSA parvient une fois de plus à prendre rapidement l'avantage, Jonas Martin transformant un penalty pour les siens à la dix-huitième minute de jeu. Les Strasbourgeois sont cependant rejoints en fin de match lorsque Luiz Gustavo trouve le chemin des filets à la quatre-vingtième minute. Devant se départager directement aux tirs au but à l'issue du temps réglementaire, Dimitri Payet puis Adil Rami ratent leurs tentatives côté Phocéens tandis que les Alsaciens n'en ratent aucune, l'emportant sur le score de 4 à 2[51].

Se déplaçant à nouveau, cette fois sur la pelouse de l'Olympique lyonnais au début du mois de janvier 2019, Strasbourg ouvre une fois de plus la marque sur penalty, transformé cette fois par Ludovic Ajorque à la vingt-sixième minute de jeu. Menés à la mi-temps, les Lyonnais parviennent à égaliser très tôt durant la deuxième période, Bertrand Traoré remettant les deux équipes à niveau après cinq minutes. Cela ne dure cependant pas et Lamine Koné redonne l'avantage au Racing dès la cinquante-deuxième minute de jeu. Le score n'évolue plus par la suite et les Alsaciens se qualifient pour les demi-finales pour la première fois depuis 2005[52].

Recevant les Girondins de Bordeaux lors du dernier carré le 30 janvier, ce sont cette fois les adversaires du jour qui ouvrent le score rapidement, Younousse Sankharé donnant l'avantage aux siens après un quart d'heure de jeu, un score qui ne bouge plus jusqu'à la mi-temps. De retour des vestiaires, les Strasbourgeois prennent très rapidement les devants et égalisent au bout de quatre minutes sur un but de Ludovic Ajorque avant de prendre l'avantage à la cinquante-cinquième par Lebo Mothiba, qui inscrit un doublé cinq minutes plus tard pour porter le score à 3-1. Malgré un but de Jimmy Briand dans les dernières minutes, le Racing l'emporte finalement 3-2 et se qualifie pour la troisième finale de Coupe de la Ligue de son histoire après 1997 et 2005[53].

La finale se déroule le 30 mars 2019 au stade Pierre-Mauroy de Lille. Elle oppose le RCSA à l'En avant de Guingamp. Au terme d'une rencontre décrite comme « soporifique » qui débouche sur un match nul et vierge au terme de la prolongation, les Strasbourgeois l'emportent finalement aux tirs au but sur le score de 4-1, profitant des ratés d'Alexandre Mendy, qui tire au-dessus, et de Ronny Rodelin, dont la tentative est arrêtée par Bingourou Kamara, qui est quant à lui élu homme du match. Il s'agît ainsi du troisième sacre du club dans la compétition[54].

Statistiques et récapitulatif des rencontres

À l'issue de la saison 2010-2011, le club a participé à toutes les 17 éditions de la compétition. Le bilan est alors de 31 matchs disputés pour 13 victoires, 5 matchs nuls (les tirs au but ne sont pas pris en compte) et 13 défaites, avec 48 buts marqués et 47 encaissés. Le Racing remporte deux fois la coupe, atteint deux fois le stade des quarts de finale et dix fois les seizièmes de finale. Après la perte du statut professionnel en 2011, le club ne participe plus à la compétition, qu'il retrouve en 2016 lorsqu'il devient à nouveau un club professionnel.

Le tableau suivant liste les rencontres du RC Strasbourg dans la compétition. L'équipe indiquée en premier joue à domicile.

Challenge des champions puis Trophée des champions

De 1955 à 1973 puis en 1985 et 1986, la Fédération française de football (FFF) organise une compétition appelée Challenge des champions qui oppose en début de saison le club champion de France en titre au vainqueur de la Coupe de France. Le RC Strasbourg remporte la Coupe de France 1965-1966 et a ainsi le droit de disputer le Challenge des champions 1966 face au Football Club de Nantes, qualifié au titre de sa victoire en championnat de France 1965-1966. Les Strasbourgeois ne disputent cependant pas la rencontre et sont remplacés par le Stade de Reims, vainqueur du championnat de Division 2 1965-1966. Le 13 juin 1966, les Rémois s'imposent au Stade Marcel-Saupin de Nantes devant 16 000 spectateurs. L'équipe de Robert Jonquet bat le FC Nantes de José Arribas 2-0 sur deux buts inscrits par Jean-Paul Gaidoz et Aimé Gori en première mi-temps.

Après deux dernières éditions du Challenge des champions en 1985 et 1986, la compétition est officiellement relancée par la Ligue de football professionnel (LFP) sous le nom de Trophée des champions en 1995. Elle met toujours aux prises, au début de la saison suivante, le champion de France au vainqueur de la Coupe de France. Le Racing Club de Strasbourg dispute le Trophée des champions 2001, sixième édition de la compétition, grâce à sa victoire en finale de la Coupe de France 2000-2001. L'autre participant est le Football Club de Nantes, champion de France 2000-2001. Le match arbitré par Alain Sars se déroule le 19 juillet 2001 au Stade de la Meinau à Strasbourg. Les Nantais ouvrent le score 1-0 par Olivier Quint en début de match. Le strasbourgeois Danijel Ljuboja égalise à 1-1 à la 17e minute de jeu, puis Nantes reprend l'avantage 2-1 par Sylvain Armand avant la mi-temps. Le FCN remporte finalement le trophée sur le score de 4-1 après deux autres buts inscrits par Wilfried Dalmat et Nicolas Savinaud dans les dernières minutes du match.

Anciennes compétitions

Coupe Charles Drago

La coupe Charles Drago est organisée par la Ligue nationale de football entre 1953 et 1965. Elle met aux prises les équipes professionnelles éliminées avant le stade des quarts de finale de la coupe de France, et leur donne l'occasion de se disputer un challenge.

Le tableau suivant liste, pour chaque saison, le tour atteint par le RC Strasbourg en coupe de France et les rencontres de coupe Charles Drago. L'équipe indiquée en premier joue à domicile.

Coupe de la Ligue ancienne formule

Article détaillé : Coupe de la Ligue 1963-1964.

Vainqueur de la Coupe de la Ligue ancienne formule en 1964

Finale 1964

RC StrasbourgFC Rouen 2-0[55],[56].

Date : mercredi 1er janvier 1964.

Lieu : Stade de la Meinau, Strasbourg, 7 494 spectateurs.

Buts : Farías 29e (1-0), Szczepaniak 70e (2-0).

RC Strasbourg : Remetter - Hauss, Devaux, Sbaïz, Stieber, Davanne, Gress, Farías, Koza, Leblond, Hausser (Szczepaniak 46e). Entraîneur : Jonquet.

FC Rouen : Duchêne - Phelipon, Sénéchal, Poulain, Tournier, Leonetti, Betta, Guillas, Rizzi, Goujon, Bailliez. Entraîneur : Bruat.

Arbitre : Bondon.

Coupe d'Allemagne

Pendant l'annexion de l'Alsace-Moselle au Reich allemand au cours de la Seconde Guerre mondiale entre 1940 et 1945, le club prend l'appelation RSC Straßburg et est de ce fait susceptible de disputer la Coupe d'Allemagne de football, créée en 1935 sous le nom Tschammerpokal. Cette compétition nationale est précédée de tours préliminaires disputés à l'échelle locale, les clubs alsaciens participant aux tours préliminaires de la Coupe d'Allemagne à partir de l'édition 1941.

Le club strasbourgeois parvient à se qualifier pour les tours finaux de la Coupe d'Allemagne de football 1942. Il est opposé au premier tour en juillet 1942 au FC Mülhausen 93, qui est alors le nom temporaire du Football Club de Mulhouse. Les Strasbourgeois s'inclinent 2-1 pour leur seule rencontre dans la compétition. L'édition 1943 est aussi la dernière de la Tschammerpokal. Le RCS n'y participe pas puisque parmi les clubs alsaciens, seul le vainqueur de la coupe de la Gauliga Elsass – le FC Mülhausen 93 – est qualifié pour les tours finaux de la Coupe d'Allemagne. Le Racing réintègre les compétitions françaises en 1945, la Coupe d'Allemagne ne reprenant ensuite qu'à partir de 1952-1953 sous le nouveau nom de DFB-Pokal.

Notes et références

Notes

  1. a b c d et e Rencontre disputée à Metz.
  2. a b c d et e Rencontre disputée à Mulhouse.
  3. a b c d e f g h et i Rencontre disputée à Nancy.
  4. Rencontre disputée à Amiens.
  5. Rencontre disputée à Cannes.
  6. a b et c Rencontre disputée à Rouen.
  7. a b c d e f et g Rencontre disputée à Marseille.
  8. a b c d e f et g Rencontre disputée à Lyon.
  9. a b c d et e Rencontre disputée à Reims.
  10. a b c d e f g h i j k l et m Rencontre disputée à Paris.
  11. a et b Rencontre disputée à Lille.
  12. a b c et d Rencontre disputée à Colombes.
  13. a et b Rencontre disputée à Périgueux.
  14. La ville de Strasbourg est libérée en novembre 1944 mais une contre-offensive allemande, qui mène à la Bataille des Ardennes, conduit le RC Strasbourg à déclarer forfait pour le match des trente-deuxièmes de finale de la Coupe de France 1944-1945 contre le Football Club de Nancy le 7 janvier 1945 à Nancy.
  15. a b et c Rencontre disputée à Colmar.
  16. Rencontre disputée à Rennes.
  17. Rencontre disputée à Saint-Étienne.
  18. a et b Rencontre disputée à Bordeaux.
  19. a b et c Rencontre disputée à Montbéliard.
  20. a b et c Rencontre disputée à Dijon.
  21. Rencontre disputée à Troyes.
  22. Rencontre disputée à Nîmes.
  23. a b et c Rencontre disputée à Longwy.
  24. Rencontre disputée à Casablanca.
  25. a b et c Rencontre disputée à Valenciennes.
  26. a et b Rencontre disputée à Charleville.
  27. Rencontre disputée à Limoges.
  28. a b c et d Rencontre disputée à Fontainebleau.
  29. Rencontre disputée à Lorient.
  30. Rencontre disputée à Arles.
  31. Rencontre disputée à Brest.
  32. Rencontre disputée à Nice.
  33. a b et c Rencontre disputée à Clermont-Ferrand.
  34. Rencontre disputée à Bagnols-sur-Cèze.
  35. Rencontre disputée à Sedan.
  36. a b c et d Rencontre disputée à Saint-Ouen.
  37. Rencontre disputée à Évian-les-Bains.
  38. Rencontre disputée à Moulins.
  39. Rencontre disputée à Thionville.
  40. a et b Rencontre disputée au Havre.
  41. Rencontre disputée à Annecy.
  42. Rencontre disputée à Chalon-sur-Saône.
  43. Rencontre disputée à Épinal.
  44. Rencontre disputée à Melun.
  45. Rencontre disputée à Martigues.
  46. Rencontre disputée à Lens.
  47. Rencontre disputée à Saint-Denis.

Références

  1. « Fiche du match Sochaux-Montbéliard - Strasbourg, 9 mai 1937 », sur racingstub.com (consulté le 13 février 2011)
  2. « Fiche du match Sochaux-Montbéliard - Strasbourg, 9 mai 1937 », sur fff.fr (consulté le 13 février 2011)
  3. (en) Dinant Abbink et Frédéric Pauron, « Coupe de France (Coupe Charles-Simon) 1936/37 », sur rsssf.com, (consulté le 13 février 2011)
  4. Collectif 1991, p. 19
  5. Collectif 1995, p. 40
  6. conan, « 9 mai 1937 : RCS-Sochaux 1-2 », sur racingstub.com, (consulté le 8 mai 2011)
  7. « Fiche du match Lille-Strasbourg, 11 mai 1947 », sur racingstub.com (consulté le 13 février 2011)
  8. « Fiche du match Lille-Strasbourg, 11 mai 1947 », sur fff.fr (consulté le 13 février 2011)
  9. (en) Dinant Abbink et Frédéric Pauron, « Coupe de France (Coupe Charles-Simon) 1946/47 », sur rsssf.com, (consulté le 13 février 2011)
  10. Collectif 1991, p. 27
  11. Collectif 1995, p. 40-41
  12. « Fiche du match Strasbourg - Valenciennes-Anzin, 6 mai 1951 », sur racingstub.com (consulté le 13 février 2011)
  13. « Fiche du match Strasbourg - Valenciennes-Anzin, 6 mai 1951 », sur fff.fr (consulté le 13 février 2011)
  14. (en) Dinant Abbink et Frédéric Pauron, « Coupe de France (Coupe Charles-Simon) 1950/51 », sur rsssf.com, (consulté le 13 février 2011)
  15. Collectif 1991, p. 39
  16. Collectif 1995, p. 36
  17. filipe, « Le jour de gloire est arrivé », sur racingstub.com, (consulté le 15 octobre 2011)
  18. « Fiche du match Strasbourg-Nantes, 22 mai 1966 », sur racingstub.com (consulté le 14 février 2011)
  19. « Fiche du match Strasbourg-Nantes, 22 mai 1966 », sur fff.fr (consulté le 14 février 2011)
  20. (en) Dinant Abbink et Frédéric Pauron, « Coupe de France (Coupe Charles-Simon) 1965/66 », sur rsssf.com, (consulté le 14 février 2011)
  21. Collectif 1991, p. 91
  22. Collectif 1995, p. 38
  23. « Division 3 Gr. Nord 1979 », sur footballenfrance.fr (consulté le 26 juin 2010)
  24. a b c d e et f Descamps 2007, p. 395
  25. « Coupe de France, Saison 1978 - 1979, 1/32èmes », sur fff.fr (consulté le 10 avril 2010)
  26. « Coupe de France, Saison 1978 - 1979, 1/16èmes », sur fff.fr (consulté le 10 avril 2010)
  27. Descamps 2007, p. 394
  28. filipe, « Une saison inoubliable, épisode 8 », sur racingstub.com, (consulté le 16 février 2010)
  29. « Coupe de France, Saison 1978 - 1979, 1/8èmes », sur fff.fr (consulté le 10 avril 2010)
  30. filipe, « Une saison inoubliable, épisode 9 », sur racingstub.com, (consulté le 16 février 2010)
  31. « Coupe de France, Saison 1978 - 1979, Quarts de finale », sur fff.fr (consulté le 10 avril 2010)
  32. a et b Collectif 2009, p. 85
  33. Collectif 2009, p. 86
  34. « Nantes-Auxerre : la finale incroyable » in L'Équipe, lundi 11 juin 1979, n°10 286, page 1.
  35. « Coupe de France, Saison 1978 - 1979, Demi-finales », sur fff.fr (consulté le 10 avril 2010)
  36. « Fiche du match Paris-Strasbourg, 13 mai 1995 », sur racingstub.com (consulté le 14 février 2011)
  37. « Fiche du match Paris-Strasbourg, 13 mai 1995 », sur fff.fr (consulté le 14 février 2011)
  38. (en) Dinant Abbink et Frédéric Pauron, « Coupe de France (Coupe Charles-Simon) 1994/95 », sur rsssf.com, (consulté le 14 février 2011)
  39. Collectif 1995, p. 18
  40. « Fiche du match Strasbourg-Amiens, 26 mai 2001 », sur racingstub.com (consulté le 14 février 2011)
  41. « Fiche du match Strasbourg-Amiens, 26 mai 2001 », sur fff.fr (consulté le 14 février 2011)
  42. (en) Frédéric Pauron, « France Cup 2000/01 », sur rsssf.com, (consulté le 14 février 2011)
  43. « Amiens 0 (4-5) 0 Strasbourg (Tir au but) » (consulté le 18 octobre 2011)
  44. « Fiche du match Strasbourg-Bordeaux, 12 avril 1997 », sur racingstub.com (consulté le 7 février 2011)
  45. (en) Jérôme Faugeras, Frédéric Pauron et Ian King, « France 1996/97 », sur rsssf.com, (consulté le 7 février 2011)
  46. « Vencel et sa Coupe de la Ligue 1997 », sur racingstub.com, (consulté le 6 mai 2011)
  47. « Fiche du match Caen-Bordeaux, 30 avril 2005 », sur racingstub.com (consulté le 7 février 2011)
  48. (en) Sébastien Duret, « France Coupe de la Ligue 2004/05 », sur rsssf.com, (consulté le 7 février 2011)
  49. « Coupe de la Ligue : le Racing recevra Lille », sur www.rcstrasbourgalsace.fr (consulté le 24 septembre 2018)
  50. « Strasbourg s'offre Lille pour filer en 8es de finale de la Coupe de la Ligue », sur lequipe.fr, (consulté le 30 janvier 2019)
  51. « OM-Strasbourg: Le grand frisson... de honte, pour Marseille, éliminé en Coupe de la Ligue », sur 20minutes.fr, (consulté le 30 janvier 2019)
  52. « Avec la baraka, Strasbourg sort l'OL et file en demies », sur lefigaro.fr, (consulté le 30 janvier 2019)
  53. « Strasbourg renverse Bordeaux et se qualifie pour la finale de la Coupe de la Ligue », sur lequipe.fr, (consulté le 30 janvier 2019)
  54. « Strasbourg remporte la finale de la Coupe de la Ligue aux tirs au but contre Guingamp », sur lequipe.fr, (consulté le 31 mars 2019)
  55. « Fiche du match Strasbourg-Rouen, 1er janvier 1964 », sur racingstub.com (consulté le 29 mars 2011)
  56. (en) Erik Garin, « France League Cup 1963/64 », sur rsssf.com, (consulté le 29 mars 2011)
Fiches de match
  1. « Fiche du match Bastia - RCS 0-2 », sur racingstub.com (consulté le 28 juin 2010)
  2. « Fiche du match RCS - Bastia 4-1 », sur racingstub.com (consulté le 28 juin 2010)
  3. « Fiche du match RCS - Auxerre 2-2 », sur racingstub.com (consulté le 28 juin 2010)
  1. a et b « Fiche du match RC Strasbourg - Girondins de Bordeaux, 12 avril 1997 », sur lfp.fr (consulté le 14 septembre 2011)
  2. a et b « Fiche du match SM Caen - RC Strasbourg, 30 avril 2005 », sur lfp.fr (consulté le 15 septembre 2011)
  3. « Fiche du match Perpignan FC - RC Strasbourg, 3 janvier 1995 », sur lfp.fr (consulté le 14 septembre 2011)
  4. « Fiche du match Amiens SC - RC Strasbourg, 13 décembre 1995 », sur lfp.fr (consulté le 14 septembre 2011)
  5. « Fiche du match RC Strasbourg - AS Saint-Etienne, 11 décembre 1996 », sur lfp.fr (consulté le 14 septembre 2011)
  6. « Fiche du match RC Strasbourg - AS Cannes, 11 janvier 1997 », sur lfp.fr (consulté le 14 septembre 2011)
  7. « Fiche du match RC Strasbourg - CS Louhans-Cuiseaux, 28 janvier 1997 », sur lfp.fr (consulté le 14 septembre 2011)
  8. « Fiche du match RC Strasbourg - AS Monaco FC, 18 février 1997 », sur lfp.fr (consulté le 14 septembre 2011)
  9. « Fiche du match AS Cannes - RC Strasbourg, 5 janvier 1998 », sur lfp.fr (consulté le 14 septembre 2011)
  10. « Fiche du match RC Strasbourg - ESTAC, 10 janvier 1999 », sur lfp.fr (consulté le 14 septembre 2011)
  11. « Fiche du match RC Strasbourg - FC Metz, 8 janvier 2000 », sur lfp.fr (consulté le 15 septembre 2011)
  12. « Fiche du match AS Monaco FC - RC Strasbourg, 29 janvier 2000 », sur lfp.fr (consulté le 15 septembre 2011)
  13. « Fiche du match FC Gueugnon - RC Strasbourg, 19 février 2000 », sur lfp.fr (consulté le 15 septembre 2011)
  14. « Fiche du match RC Strasbourg - Châteauroux, 7 janvier 2001 », sur lfp.fr (consulté le 15 septembre 2011)
  15. « Fiche du match RC Strasbourg - Chamois Niortais, 1er septembre 2001 », sur lfp.fr (consulté le 15 septembre 2011)
  16. « Fiche du match RC Strasbourg - SM Caen, 1er décembre 2001 », sur lfp.fr (consulté le 15 septembre 2011)
  17. « Fiche du match Amiens SC - RC Strasbourg, 8 janvier 2002 », sur lfp.fr (consulté le 15 septembre 2011)
  18. « Fiche du match Stade Rennais FC - RC Strasbourg, 27 janvier 2002 », sur lfp.fr (consulté le 15 septembre 2011)
  19. « Fiche du match EA Guingamp - RC Strasbourg, 7 décembre 2002 », sur lfp.fr (consulté le 15 septembre 2011)
  20. « Fiche du match RC Strasbourg - Girondins de Bordeaux, 28 octobre 2003 », sur lfp.fr (consulté le 15 septembre 2011)
  21. « Fiche du match ESTAC - RC Strasbourg, 9 novembre 2004 », sur lfp.fr (consulté le 15 septembre 2011)
  22. « Fiche du match RC Strasbourg - LOSC Lille Métropole, 21 décembre 2004 », sur lfp.fr (consulté le 15 septembre 2011)
  23. « Fiche du match RC Strasbourg - Clermont Foot, 19 janvier 2005 », sur lfp.fr (consulté le 15 septembre 2011)
  24. « Fiche du match RC Strasbourg - AS Saint-Etienne, 1er février 2005 », sur lfp.fr (consulté le 15 septembre 2011)
  25. « Fiche du match SM Caen - RC Strasbourg, 26 octobre 2005 », sur lfp.fr (consulté le 15 septembre 2011)
  26. « Fiche du match Châteauroux - RC Strasbourg, 22 août 2006 », sur lfp.fr (consulté le 15 septembre 2011)
  27. « Fiche du match AJ Auxerre - RC Strasbourg, 20 septembre 2006 », sur lfp.fr (consulté le 15 septembre 2011)
  28. « Fiche du match RC Strasbourg - Amiens SC, 26 septembre 2007 », sur lfp.fr (consulté le 15 septembre 2011)
  29. « Fiche du match RC Strasbourg - SC Bastia, 9 septembre 2008 », sur lfp.fr (consulté le 15 septembre 2011)
  30. « Fiche du match FC Istres - RC Strasbourg, 1er août 2009 », sur lfp.fr (consulté le 15 septembre 2011)
  31. « Fiche du match RC Strasbourg - Evian TG FC, 30 juillet 2010 », sur lfp.fr (consulté le 15 septembre 2011)
  32. « Fiche du match RC Strasbourg Alsace - Chamois niortais, 9 août 2016 », sur lfp.fr (consulté le 10 août 2016)
Vidéos

Annexes

Bibliographie

Cette bibliographie présente quelques ouvrages de référence. Ceux utilisés pour la rédaction de cet article sont suivis du symbole Document utilisé pour la rédaction de l’article.

  • Collectif, Il était une fois le Racing, toute l'histoire du club omnisport strasbourgeois, Ronald Hirlé, Berger-Levrault, Document utilisé pour la rédaction de l’article
  • Collectif, L'épopée de la coupe, La Nuée bleue, (ISBN 978-2-7165-0367-9) Document utilisé pour la rédaction de l’article
  • Pierre-Marie Descamps, Gérard Ejnès et Jacques Hennaux, Coupe de France: La folle épopée, L'Équipe, , 431 p. (ISBN 2915535620, lire en ligne) Document utilisé pour la rédaction de l’article
  • Collectif, Racing 1979 Le sacre, La Nuée bleue, (ISSN 0150-391X) Document utilisé pour la rédaction de l’article

Liens externes