Prix d'Académie

Prix d'Académie

Les prix d’Académie sont des prix de l'Académie française. Attribués à intervalles irréguliers depuis 1887, ils sont annualisés depuis 1970 par la fondation Le Métais-Larivière.

« Destinés à récompenser des ouvrages d’importance particulière, ou l’ensemble d’une œuvre »[1], ils sont remis annuellement dans le domaine de la littérature.

Le lauréat reçoit une médaille de vermeil et un prix de montant variable.

Lauréats

Nuvola apps kpager.svg  Lauréat du prix d'Académie 

  • 2020
    • Lucien d'Azay, pour Un sanctuaire à Skyros
    • Frédéric Boyer pour l'ensemble de son œuvre de traducteur et à l’occasion de la parution de sa nouvelle traduction des Géorgiques de Virgile intitulée Le Souci de la terre
    • Rachel Ertel pour l'ensemble de son œuvre et à l’occasion de la parution de ses entretiens avec Stéphane Bou intitulés Mémoire du yiddish
    • Christiane Tortel, pour Le Paon dans les religions, de l’Asie à la Méditerranée










Notes et références

  1. « Prix d’Académie | Académie française », sur www.academie-francaise.fr (consulté le 15 juillet 2015).

Liens externes

  • Page sur le site de l'Académie française
  • Palmarès des prix de l'Académie française en 1915, « à la mémoire des écrivains tués à l'ennemi » sur Archives de l'Académie française.
  • Palmarès des prix de l'Académie française en 1916, « aux écrivains combattants, tués ou blessés à l'ennemi » sur Archives de l'Académie française.
  • Palmarès des prix de l'Académie française en 1942, « prix décernés aux prisonniers de guerre » sur Archives de l'Académie française.
  • Palmarès des prix de l'Académie française en 1943, « prix décernés aux prisonniers de guerre » sur Archives de l'Académie française.
  • Palmarès des prix de l'Académie française en 1944, « prix décernés aux prisonniers de guerre » sur Archives de l'Académie française.
  • Palmarès des prix de l'Académie française en 1945, « prix décernés aux prisonniers de guerre » sur Archives de l'Académie française.
  • Palmarès des prix de l'Académie française en 1946, « prix littéraires de la captivité » sur Archives de l'Académie française.