Pratique alimentaire

Une pratique alimentaire est une pratique sociale concernant l'alimentation humaine qui peut être d'origine culturelle, religieuse, idéologique[1], ou motivée par des préoccupations en matière de santé.

Exemples

Certains régimes ont été proposés comme moyen de contrôler l'inflammation en cas de rhumatismes inflammatoires ou de maladies auto-immunes, avec un niveau de preuve très limité[2].

Religion et alimentation

  • Le carême dans la religion chrétienne ;
  • La cacherout dans la religion juive ;
  • Le saoum (jeûne du Ramadan) dans la religion musulmane ;
  • Le halal dans la religion musulmane.

Histoire

En médecine hippocratique développée aux VIe et Ve siècles av. J.-C., le terme de « régime » (διαίτης diaitês), a un sens plus large que maintenant. Il comprend autant l’alimentation que les exercices physiques, le sommeil, les bains, etc.[3]

Anthropologie de l'alimentation

Notes et références

  1. Manger, une pratique culturelle, Sciences Humaines, no 135, février 2003
  2. « Alimentation, régime, et maladies auto-immunes », sur Centre national de référence des maladies auto-immunes et systémiques rares de Strasbourg (RESO) (consulté le 30 juillet 2019).
  3. Robert Joly (traducteur), Hippocrate, tome VI, Du Régime, Les Belles Lettres, , 144 p..

Voir aussi

Articles connexes

Lien externe