Polygraphe (auteur)

Diderot par Louis-Michel van Loo (1767).

Un polygraphe (du grec ancien polugraphos : poly : plusieurs et graphos : écriture) est un auteur qui écrit sur des domaines variés.

Les polygraphes sont souvent polymathes, un bon exemple étant Goethe.

Présentation

Dans le domaine de la littérature, le nom de polygraphe s'applique surtout à certains écrivains de l'Antiquité : parmi eux, Xénophon, Platon, Aristote[1] et Plutarque chez les Grecs, Varron, Cicéron et Pline l'Ancien chez les Romains.

On compte encore des polygraphes au Moyen Âge et à la Renaissance, mais ils deviennent de plus en plus rares dans les temps modernes en raison du développement des sciences particulières. Voltaire et l’encyclopédiste Diderot[2] sont deux exemples de polygraphes modernes[3].

Auteurs polygraphes

Antiquité

Moyen Âge

Époque moderne

Époque contemporaine

Autres usages

Le terme peut prendre un sens péjoratif pour qualifier un journaliste qui traite de plusieurs sujets sans les maîtriser.

Polygraphe est une des insultes du capitaine Haddock, qu'il emploie notamment dans l'album L'Affaire Tournesol.

Notes et références

  1. Voir la Liste des œuvres d'Aristote.
  2. Voir les Œuvres de Denis Diderot.
  3. Encyclopédie Larousse du XXe siècle, Paris, 1932.

Voir aussi