Pierre Robin (révolutionnaire)

Pierre Robin
Biographie
Naissance
Décès
Date inconnue
Activité
Autres informations
Conflit

Pierre Robin (1773-?) est une personnalité de la Révolution française.

Biographie

Fils d'une sage-femme et d'un menuisier, il fit ses humanités à Nantes. Il affiche sa sensibilité de sans-culottes dès le lors de l'inauguration de la Société des Jeunes Amis de la Constitution[1]. Il s'engage ensuite comme volontaire national et fait la guerre en Vendée comme adjoint du général Lamberty. Il est nommé commissaire des guerres, devient, à son retour président de la Société populaire de Vincent-la-Montagne. Ce jeune Nantais manifeste une férocité sans égale lors des noyades et participe aux dîners patriotiques organisés par les chefs responsables des crimes. Protégé par Jean-Baptiste Carrier, il peut quitter Nantes à temps. Lors du procès du Comité nantais, le 25 vendémiaire an II (), il est appelé à témoigner. Accusé lui-même par l'accusateur public, il est acquitté.

Sources

  • Mireille Brunet, Lyon et Nantes contre la Terreur, p. 161, ed. France-Empire, 1989.

Sources primaires

Références

  1. Marcel Postic, Carrier et la Terreur à Nantes, Editions L'Harmattan, , 302 p. (ISBN 978-2-7475-0171-2), p. 94.

Voir aussi

Bibliographie

  • Marcel Postic, Carrier et la Terreur à Nantes, L'Harmattan, 2001
  • G. Lenotre, Les grandes heures de la Révolution française, vol.3, Perrin, 1968, p.320
  • André Sarazin, mémoires de la marquise de La Rochejacquelin, Mercure de France, 1984, p.412
  • Alfred Lallié, Les noyades de Nantes, ed. du Choletais, 1994.
  • Ernest Capendu, Le marquis de Loc-Ronan, ed. Degorce-Cadot, 1880.(roman)

Liens internes