Pierre Meyrat (pilote)

Pierre Meyrat (pilote)
Pierre Meyrat
Biographie
Naissance
Décès
(à 52 ans)
Nationalité
Activité
Autres informations
Sport
Delahaye 135MS Compétition Roadster de 1949, engagée au Mans (Imperial Palace Auto Collections, Las Vegas (NV)).
Une Talbot-Lago T26 GS, type Le Mans.
Coupe du Grand Prix Portugal 1951 - 3e place - attribuée à Pierre Meyrat

Pierre Meyrat, né le à Tulle (Corrèze) et mort le à Saint-Émilion (Gironde) à 52 ans, est un pilote automobile français sur circuits.

Biographie

Il fit carrière en sport automobile de 1947 (Grand Prix des Frontières, au mois de mai) à 1957 (24 Heures du Mans).

Il termina deuxième des 24 Heures du Mans en 1950 (sur Talbot-Lago Monoplace Décalée 4.5L. I6) et 1951 (sur Talbot-Lago T26 GS 4.5L I6) alors avec ses propres voitures en compagnie de Guy Mairesse (ainsi que 5e en 1949 lors de la première édition de l'après-guerre, sur Delahaye 135CS elle aussi privée avec Robert Brunet, vainqueurs de classe S5.0) . En six participations mancelles entre 1949 et 1956, il engagea personnellement cinq véhicules, dont la Ferrari 196 S TR de Fernand Tavano à sa dernière apparition. Auparavant il avait piloté à quatre reprises des Talbot-Lago.

Sur d'autres voitures des sport, il finit également troisième du Grand Prix du Portugal au Circuit de Boavista (Porto) en 1951 (sur Talbot-Lago Spéciale, longueur 7 775 km), 5e des Coupes du Salon en 1951 sur Talbot-Lago Spéciale (à Montlhéry), 7e des 12 Heures de Paris en 1948 sur Delahaye 3.6L. avec Gaston Serraud, 8e du Grand Prix des Frontières en 1947 sur Delahaye 135CS, et plus tardivement 10e du GP de Bari en 1956 sur Ferrari 756 Monza 3L..

En monoplace type Formule 1 (première apparition après guerre au Grand Prix de Nimes en ), il fut encore troisième du Ve Grand Prix du Salon à Montlhéry et quatrième du Grand Prix des Frontières en 1949, les deux fois hors championnat pour l'Écurie Lutetia sur Talbot-Lago T26C L6. Sa première apparirion dans les cinq premiers d'une épreuve avait été en , aux Grand Prix du Comminges avec sa Delahaye 135 S L 6 personnelle (5e). Son seul Grand Prix de France disputé (en 1947) lui vaut une huitième place avec son compatriote Maurice Varet, sur la Delahaye.

Notes et références

Liens externes