Pierre Lattès

Pierre Lattès
Date de décès [1]
Nationalité Drapeau de la France Française
Années d'activité 1966 - 1988[réf. souhaitée]
Émissions Le Pop-Club
Seize millions de jeunes (ORTF2)
Bouton rouge (ORTF2)
Periphérik (Europe 1)
Post-scriptum
Le Masque et la Plume
Mon fils avait raison (France Inter)
Boogie (France Culture)
Rock en Stock (ORTF1)
Radio France Inter
Europe 1
France Culture
France Musique
Radio Nova
Fun Radio[2]
Chaîne Première chaîne
Deuxième chaîne

Pierre Lattès (, ou [3]) fut un présentateur d'émissions de musiques rock, et pop ; chroniqueur musical spécialiste de jazz dans l'audiovisuel et la presse, directeur artistique, ingénieur du son, créateur de radios et directeur des programmes.

Radio

Pierre Lattès fit ses débuts de radio en 1966 au Pop-Club de José Artur, qu'il quitta en avril 1969, pour animer sur Europe 1 l'émission Periphérik, en compagnie de Sam Bernett, sur offre de Lucien Morisse. Il revint au Pop-Club et produisit aussi sur France Inter, en 1970, Mon fils avait raison[4], puis Boogie sur France Culture (1973–74). Sous la présidence de Louis Dandrel à France Musique (1975–1977), il fut responsable des musiques improvisées. Lors de la démission de Dandrel, il fit partie de ceux qui quittèrent la chaîne par solidarité avec lui.

En 1982 il participa au lancement de Radio Nova. En 1985, après avoir aidé au développement du réseau NRJ, il fonda avec Eric Péchadre et Jean-Baptiste Blanchemain Fun Radio (en dissidence de plusieurs stations NRJ du sud), réseau qu'il quitta en 1988 quand celui-ci fut racheté par le Groupe Hersant[5].

Télévision

Parallèlement à sa chronique dans le Pop-Club, Pierre Lattès s'occupait, sur la 2e chaîne, de Bouton rouge (), le premier magazine de rock à la télévision, au début inséré dans l'émission Seize millions de jeunes. Il anima Rock en Stock de à sur la 1re chaîne. Il a aussi co-animé certaines émissions de Post Scriptum avec Michel Polac.

Presse écrite

Pierre Lattès contribua aux magazines Jazz Hot et Rock & Folk, à Hara Kiri Hebdo avec une rubrique intitulée "Méchamment rock", et enfin à Charlie Hebdo, mais sous différents pseudonymes. Sous le pseudonyme de Cucullus, il a également tenu une chronique gastronomique dans Charlie Mensuel dès le No 60 (janvier 1974).[réf. nécessaire]

Autres

Notes et références

  1. « Pierre Lattès 1948-2013 », sur www.vinylradio.org (consulté le 7 août 2015)
  2. « Hommage à Pierre Lattès », Communiqués de presse, sur Le site du Ministère de la Culture et de la Communication, (consulté le 23 décembre 2014)
  3. Bester, « Pierre Lattès [1948-2013] : Revolution will not be televised anymore », Gonzaï,‎ (lire en ligne, consulté le 23 décembre 2014)
  4. « Micros et caméras » [vidéo], sur ina.fr, (consulté le 23 décembre 2013)
  5. Thibault Leroi, « Disparition de Pierre Lattès, co-fondateur de Fun Radio en 1985 » [archive du ], L'actu radio, sur RadioActu, MédiasActu, (consulté le 23 décembre 2014)
  6. « Mardi Gras », sur Zachary Richard (consulté le 23 décembre 2014)
  7. « Bayou des mystères », sur Zachary Richard (consulté le 23 décembre 2014)

Bibliographie

  • Gilles Pidard, Evelyne Cohen (dir.) et Marie-Françoise Lévy (dir.), La télévision des trente glorieuses (1945–1975) : culture et politique, Paris, CNRS Éditions, coll. « Histoire », , 318 p. (ISBN 9782271065216, présentation en ligne)

Liens externes

Discographie : Pierre Lattès producteur, ingénieur du son, auteur de textes de pochette.

  • « Discographie de Pierre Lattes », sur Discogs (consulté le 25 avril 2015)

vidéos

Extrait de Post Scriptum: