Pierre Angoulvent

Pierre Angoulvent
Biographie
Naissance
Décès
(à 80 ans)
Nationalité
Formation
Activité
Père
Enfant
Anne-Laure Angoulvent-Michel ()

Pierre Angoulvent, né le à Paris[1],[2], mort le [3], est un éditeur français, président du directoire des Presses universitaires de France (PUF) de 1968 à 1994, puis président du conseil de surveillance de 1995 à 1999.

Biographie

Diplômé de l'Essec et de l'Université de Washington, fils de Paul Angoulvent (le fondateur des PUF en 1934 et de la collection encyclopédique « Que sais-je ? » en 1941), Pierre Angoulvent intègre la maison d'édition paternelle en 1952.

Attaché à faciliter l'accès à la culture au plus grand nombre, il développe et enrichit le catalogue de la collection « Que sais-je ? » en l'ouvrant à de nombreux nouveaux domaines et disciplines des sciences humaines. La politique culturelle qu'il met en place conduit également à la publication de plusieurs grands dictionnaires et c'est aussi sous sa présidence qu'aboutit, en 1988, l'un des grands projets éditoriaux des PUF : la publication des Œuvres complètes de Freud, projet entrepris sous la présidence de son père.

Pierre Angoulvent s'attache à développer et garantir la parfaite indépendance des PUF en tant que groupe d'édition, d'impression (Imprimerie des PUF à Vendôme), de distribution (Centre de diffusion et de distribution des PUF à Évry) et de librairie (Librairie générale des PUF, place de la Sorbonne à Paris), assurant ainsi aux auteurs une indépendance intellectuelle et scientifique qui est à la source de la renommée académique et universitaire des PUF.

Pierre Angoulvent démissionne du conseil de surveillance des PUF le en raison de son désaccord avec le plan de restructuration envisagé pour la maison d'édition[4].

Sa fille Anne-Laure Angoulvent-Michel a également participé aux PUF : directrice littéraire et audiovisuelle, elle fut nommée membre du directoire en [5], avant d'en démissionner pour les mêmes raisons que son père en et de reprendre ses activités de directrice littéraire, puis d'être licenciée le suivant[6],[7].

Notes et références

  1. Henry Coston (dir.), Dictionnaire de la politique française, vol. 5, Paris, Henry Coston, , 521 p., « Angoulvent Pierre », p. 39.
  2. Ceux qui font l'édition : Dictionnaire biographique de l'édition et des arts graphiques, Paris, France Expansion, , 267 p. (ISBN 2-229-00017-9), « Angoulvent Pierre », p. 42.
  3. « Décès : Pierre Angoulvent », Livres-Hebdo, no 744,‎ , p. 59.
  4. Paul Angoulvent, « Les PUF ne sont plus à l'abri des pressions », Libération,‎ (lire en ligne).
  5. « Nomination aux PUF », Libération,‎ (lire en ligne).
  6. « Anne Angoulvent a quitté les PUF », Libération,‎ (lire en ligne).
  7. Pierre-Louis Rozynès, « Les Puf en crise attisent les convoitises », Livres-Hebdo, no 348,‎ , p. 51.

Liens externes