Pierre-Jean Launay

Pierre-Jean Launay
Naissance
Carrouges
Décès (à 81 ans)
Paris
Activité principale
Écrivain
Distinctions
Auteur
Langue d’écriture Français
Genres

Œuvres principales

Pierre-Jean Launay, né à Carrouges le et décédé le , est un écrivain français, lauréat du Prix Renaudot en 1938 et un journaliste.

Biographie

Les parents de Jean Launay sont commerçants quincaillers à Carrouges[1]. Pierre Jean est collégien à l'Immaculée Conception de Flers. Il passe le bac de philo en 1918 et peu après est appelé sous les drapeaux mais l'armistice lui épargne la guerre. Il effectue cependant deux ans de service militaire à Paris. Il entre à l'agence Havas en 1922. Il se marie avec Georgette Hergast avec qui il a un fils, Jacques. En second mariage, il épouse le Berthe Veve, stagiaire dans une rédaction.

En 1931 il entre au journal Paris-Soir comme rédacteur ;  puis il devient premier secrétaire de rédaction et il est, ensuite, rédacteur en chef de Paris-Soir Dimanche.

Des liens d'amitié l'unissent de Pierre Lazareff, de Georges Gombault et de Raymond Manevy

En 1939 il est mobilisé. Lors de l'invasion allemande il réussit à se réfugier d'abord en Corrèze, puis il retrouve son journal, Paris-Soir, d'abord à Clermont Ferrand et après à Lyon.

En janvier 1943 il est arrêté par la Gestapo et interné à Compiègne. Les interventions de sa femme et de ses amis lui permettent d'être libéré trois mois après. 

À la Libération il retrouve Raymond Manevy ; il est nommé rédacteur en chef adjoint du quotidien Libération. En désaccord avec les choix d'Emmanuel d'Astier de la Vigerie il quitte sa fonction et rejoint Pierre et Hélène Lazareff qui viennent de créer le magazine féminin Elle dont il devient directeur littéraire puis directeur-général adjoint jusqu'à sa retraite en 1968.

Il fut aussi directeur de collection aux éditions Grasset. Il fit partie des membres des jurys des Prix Interallié et des Quatre-jurys.

Œuvre

  • 1937 : Le maître du logis, Denoël et Steele.
  • 1938 : Léonie la bienheureuse, Denoël et Steele, Prix Renaudot et Prix des Deux Magots.
  • 1941 : Les Héros aux mains vides, Corrêa.
  • 1946 : La mort rode aux carrefours - Aide-mémoire, Nouvelles, Corrêa.
  • 1948 : Corps à cœur, Corrêa.
  • 1950 : Ludovic le possédé, Corrêa.
  • 1954 : Grèce, Hachette (collection Les albums des guides bleus).
  • 1955 : Dans les pas des héros et des dieux, Hachette (collection Dans les pas).
  • 1959 : Îles grecques, Hachette (collection Les albums des guides bleus).
  • 1966 : Aux portes de Trézène, Grasset (collection Les cahiers verts).
  • 1972 : La grande demeure, Grasset.

Liens externes

Références

  1. Mary Cousin, Ma terre natale: Le Destin fabuleux de personnages peu ou méconnus originaires de Carrouges, Editions Edilivre, 5 sept. 2014 - 466 pages, set. 2014, 466 p., Pierre-Jean Launay