Philippe Morenvillier

Philippe Morenvillier
Illustration.
Fonctions
Député

(4 ans, 1 mois et 27 jours)
Élection 17 juin 2007 (suppléant)
Circonscription 5e de Meurthe-et-Moselle
Législature XIIIe (Ve République)
Groupe politique UMP
Prédécesseur Nadine Morano
Successeur Nadine Morano
Maire de Velaine-en-Haye

(8 ans, 6 mois et 11 jours)
Élection
Réélection
Prédécesseur Camille Bibaut
Successeur Denis Picard
Biographie
Nom de naissance Philippe Lucien Marie Morenvillier
Date de naissance (55 ans)
Lieu de naissance Nancy (France)
Nationalité Française
Parti politique UMP (jusqu'en 2015)
LR (2015-2019)
DLF (2019-2020)
LAF (depuis 2020)
Profession Chef d'entreprise

Philippe Morenvillier, né le à Nancy (Meurthe-et-Moselle), est un homme politique français.

Membre de l’UMP puis de LR, il est maire de Velaine-en-Haye de 2008 à 2016 et député de la cinquième circonscription de Meurthe-et-Moselle de 2008 à 2012, en tant que suppléant de Nadine Morano.

Après avoir été brièvement membre de Debout la France, il se présente sur les listes du Rassemblement national aux élections régionales de 2021.

Biographie

Philippe Morenvillier naît le à Nancy[1].

À la tête d'un groupe spécialisé dans l’informatique, les télécommunications et l'immobilier, colonel de la réserve citoyenne de l'armée de l'air, il est titulaire de la médaille de bronze de la Défense nationale[réf. nécessaire].

Conseiller municipal de Velaine-en-Haye (Meurthe-et-Moselle) à partir de 1995, il en est élu maire en 2008. Aux élections municipales de 2014, sa liste l’emporte au premier tour, ce qui lui permet d’obtenir un second mandat. Il démissionne en 2016 et se voit nommé maire honoraire de la commune.

En avril 2008, il devient député de la 5e circonscription de Meurthe-et-Moselle après la nomination au gouvernement Fillon de Nadine Morano, dont il est le suppléant. Il siège à l’Assemblée nationale quasiment jusqu’à la fin de la législature, en juin 2012, Nadine Morano retrouvant son mandat parlementaire pendant quelques jours en raison de la cessation de ses fonctions ministérielles[2].

Investi par Les Républicains (ex-UMP) et soutenu par l’UDI aux élections législatives de 2017 dans la 5e circonscription de Meurthe-et-Moselle, dont il était le député, Philippe Morenvillier est éliminé au premier tour, arrivant en quatrième position avec 10,5 % des suffrages exprimés[3].

Il rejoint le parti Debout la France en , expliquant son départ de LR par le refus de Nadine Morano de le soutenir lors des élections législatives de 2017 et par le fait que le parti serait devenu « un bateau ivre, quitté par les figures de proue »[4],[5]. Aux élections européennes de 2019, il figure en 37e position sur la liste Debout la France, qui n’obtient aucun élu. Il intègre en parallèle le bureau national de DLF et devient délégué national aux petites et moyennes entreprises[6].

En il est investi par la commission nationale de DLF pour être la tête de liste aux élections régionales de l’année suivante dans le Grand Est[7]. Cependant, en , il quitte le parti et annonce qu’il rejoint L’Avenir français, un mouvement de soutien à la candidature de Marine Le Pen à l’élection présidentielle de 2022 ; il entre ainsi dans l'orbite du Rassemblement national, qui l'investit tête de liste aux régionales en Meurthe-et-Moselle[8].

Détail des fonctions et des mandats

À l’Assemblée nationale

Au niveau local

Notes et références

  1. « M. Philippe Morenvillier », sur assemblee-nationale.fr (consulté le 8 mai 2021).
  2. « M. Philippe Morenvillier », sur assemblee-nationale.fr (consulté le 18 mars 2021).
  3. « Résultats des élections législatives de 2017 : cinquième circonscription de Meurthe-et-Moselle », sur interieur.gouv.fr (consulté le 18 mars 2021).
  4. « L'ancien député LR Morenvillier rejoint Debout la France », sur lefigaro.fr, (consulté le 28 février 2021).
  5. « Européennes: un ancien député LR rejoint Debout la France », sur bfmtv.com.
  6. « Le bureau national de Debout la France », sur debout-la-france.fr (consulté le 24 mai 2020).
  7. « Grand Est : Debout La France fera campagne sur le localisme », sur estrepublicain.fr, (consulté le 22 novembre 2020).
  8. « Régionales 2021 : Philippe Morenvillier, ancien député UMP, tête de liste pour le RN », sur estrepublicain.fr, (consulté le 5 mai 2021).

Voir aussi

Articles connexes

Liens externes