Pavel Chinsky

Pavel Chinsky
Description de cette image, également commentée ci-après
Pavel Chinsky en 2017.

Pavel Chinsky (en russe : Павел Шинский) est un historien russe spécialiste de l’histoire politique et culturelle de l’Union soviétique, directeur de la Chambre de commerce et d'industrie franco-russe (CCI France Russie) depuis 2007 et vice-président de la Fédération russe des échecs depuis 2014.

Biographie

Pavel Chinsky naît à Moscou en 1974.

Ancien élève de l'École normale supérieure (Fontenay-Saint-Cloud) et agrégé de russe[1], Pavel Chinsky s'est spécialisé dans l'histoire politique et culturelle de l'Union soviétique.

Entre 2003 et 2007, il est formateur pour dirigeants et cadres de sociétés implantées en Russie et/ou menant des négociations avec des partenaires russes (préparation à la négociation, études de cas, mises en situation, etc.).

Le , Pavel Chinsky est nommé directeur général de la Chambre de commerce et d'industrie franco-russe (CCI France Russie), fondée par Emmanuel Quidet  (qui est aujourd’hui Président de la CCI France Russie).

Activité dans le cadre de la CCI France Russie

La mission de la CCI France Russie est de renforcer les liens économiques et commerciaux entre la France et la Russie, favoriser les investissements croisés, encourager un dialogue constructif et contribuer à mieux faire comprendre les réalités françaises et russes.

Sous la direction de Pavel Chinsky, la CCI France Russie a entamé une coopération active avec l'Union russe des industriels et entrepreneurs (RSPP)  et avec le Mouvement des entreprises de France (MEDEF). En 2010, en présence de la ministre française de l'Économie, Christine Lagarde, et de la CCI France Russie, un triple accord de coopération a été signé avec le RSPP et le MEDEF[2]. Des partenariats ont été conclus avec différentes régions russes: l’oblast de Lipetsk[3], l’oblast d'Astrakhan[4], la République du Tatarstan[5], les oblasts de Nijni Novgorod[6] et de Novossibirsk[7], etc. En 2009, en collaboration avec l'ambassade de France à Moscou et le Service fédéral des migrations (FMS) , la CCI France Russie a entamé un travail de simplification des procédures de migration de main-d'œuvre entre la Russie et la France.

En tant que directeur de la CCI France Russie, Pavel Chinsky s’est prononcé à de nombreuses reprises contre les sanctions mises en place depuis à la suite des événements en Ukraine[8]. Le vote symbolique de l’Assemblée nationale française du soutenant la levée de ces sanctions avait réjoui la CCI France Russie, qui avait personnellement sollicité chacun des 577 députés pour qu'ils soutiennent cette résolution[9].

Pavel Chinsky participe régulièrement aux réunions du Conseil économique, financier, industriel et commercial franco-russe (CEFIC) dirigé par le ministre du Développement économique de la Russie et le ministre français de l'Économie et des Finances.

Pavel Chinsky est régulièrement invité à apporter un éclairage politique et économique sur l’actualité franco-russe, notamment dans les médias, ainsi qu'à l'occasion d'événements tels que le Forum économique international de Saint-Pétersbourg (SPIEF), le Forum international de l'investissement de Sotchi, le Forum économique oriental, InvestRos, le Forum Gaïdar , le Forum économique de Krasnoïarsk, le Forum urbain de Moscou, le VTB Russia Calling Forum, le D-Day Economic Forum (Caen, France) et bien d'autres.

Projets dans le domaine de la culture et du sport

Depuis 2014, P. Chinsky est l'un des cinq vice-présidents de la Fédération russe des échecs[10].

En 2021, il intègre la Promotion 33 du Master of Science in Wine Management de l'OIV.

Activités en tant qu'historien et enseignant

De 1999 à 2007, il est enseignant-chercheur dans l’enseignement secondaire et supérieur français. Il a notamment enseigné le russe à l'université Charles-de-Gaulle – Lille III et l’histoire à l’université de Paris-I Panthéon-Sorbonne.

De 2001 à 2016 inclus, il a dirigé la collection "Domaine russe" dans la maison d'édition parisienne Le Cherche midi, créée en 2000. Il est l'auteur de dix articles et de deux monographies (Staline. Archives inédites 1926-1936, Berg, 2001, Micro-histoire de la Grande Terreur : La fabrique de culpabilité à l'ère stalinienne, Éditions Denoël, 2005).

Récompenses

  •  : The Moscow Times Awards[11]
  •  : au Kremlin, en reconnaissance des efforts visant à renforcer les liens économiques entre la Russie et l'Occident, en particulier la France, il a reçu les félicitations du Président de la Fédération de Russie Vladimir Poutine « pour sa contribution au développement socio-économique de la Fédération de Russie, les réalisations dans son travail et l'action sociale ».

Œuvre

  • Staline archives inédites 1926-1936, Berg International Éditeurs, 2001
  • Micro-histoire de la Grande Terreur : la fabrique de culpabilité à l'ère stalinienne, éditions Denoël, 2005[12].

Références

  1. Bnf, Pavel Chinsky.
  2. « Документы », sur rspp.ru (consulté le )
  3. « Вперед и с песней! », sur www.lpgzt.ru (consulté le )
  4. (ru) « Французские компании инвестируют в наш регион », sur astrakhanpost.ru (consulté le )
  5. « Торгово-промышленная палата РТ и Франко-российская торгово-промышленная палата подписали соглашение о сотрудничестве — Татцентр.ру », sur Татцентр (consulté le )
  6. « 28 septembre 2012 - La Chambre de commerce et d'industrie franco-russe (CCIFR), le Gouvernement de la région de Nijni Novgorod et la Chambre de commerce et d'industrie de la région de Nijni Novgorod ont signé un accord de coopération », sur CCI France Russie (consulté le )
  7. « Accord de coopération avec l’Agence de développement des investissements de la région de Novossibirsk », sur CCI France Russie (consulté le )
  8. « Poutine reçoit les grands patrons français... en attendant la levée des sanctions », (consulté le )
  9. Irina Doubova, « Levée des sanctions antirusses : la CCIFR salue l’adoption de la résolution », (consulté le )
  10. (ru) « Андрей Филатов избран новым президентом РШФ. Должность председателя Набсовета отменена | chess-news.ru », sur chess-news.ru (consulté le )
  11. (ru) « The Moscow Times раздала награды », sur finparty.ru (consulté le )
  12. « Micro-histoire de la Grande Terreur : la fabrique de culpabilité à l'ère stalinienne », France culture, 2005.

Liens externes

Article publié sur Wikimonde Plus