Pauvreté à Montréal

La pauvreté touchait environ 514 925 personnes, soit 29 % de la population montréalaise, en 2001[1]. En 2000, environ 15 % des familles de Montréal gagnait moins de 20 000 $ par année. De tous les arrondissements de la ville, le revenu moyen le plus bas se trouve dans Montréal-Nord avec 24 793 $ par habitant[2]. Selon une étude du Centre d’étude sur la pauvreté et l’exclusion (CEPE), parmi les travailleurs, 46,6 % d'entre eux étaient pauvres en 2005[3].

Chez les femmes

La proportion de femmes pauvres[1] est de 30,1 %, alors que celle des hommes est de 26,2 %.

Notes et références

  1. a et b Les personnes vivant sous le « seuil de faible revenu » Seuil de faible revenu : 1 personne = 18 371 $, 2 personnes = 22 964 $, 3 personnes = 28 560 $, 4 personnes = 34 572 $, 5 personnes = 38 646 $, 6 personnes = 42 719 $, 7 et plus 46 793 $.
  2. Pasquale Harrison-Julien, « Richesse à Westmount, pauvreté à Hochelaga? Les inégalités en cartes : 1. Où se trouve le revenu moyen le plus élevé? Et le plus faible? », sur ici.radio-canada.ca, (consulté le ) : « Le plus bas : Montréal-Nord, à 24 793 $ par personne. ».
  3. « La pauvreté à Montréal : Données générales », sur ville.montreal.qc.ca (consulté le ) : « En 2005, le taux de travailleurs pauvres s’élevait à 46,6% parmi les ménages à faible revenu, 38,3% bénéficiant d’un seul revenu d’emploi et 8,2% de plus d’un ».

Bibliographie

  • Martin-Pierre Nombré et Alice Herscovitch, Rapport sur la pauvreté à Montréal, , 64 p. (lire en ligne).