Paul Harding

Paul Harding
Naissance (51 ans)
États-Unis
Activité principale
Distinctions
Auteur
Langue d’écriture Anglais américain

Œuvres principales

  • Les Foudroyés

Paul Harding, né le , est un écrivain américain, lauréat du Prix Pulitzer de la Fiction 2010.

Biographie

Harding grandit à Wenham, au nord de Boston, dans le Massachusetts. Son grand-père, réparateur de montres, le prend un temps comme apprenti, une expérience reflétée dans son livre Tinkers. Il étudie à l'Université du Massachusetts à Amherst où il décroche une licence, puis à l'Iowa Writers' Workshop — l'atelier académique d'écriture le plus ancien des États-Unis et l'un des plus prestigieux — où il obtient un master. Il enseigne ensuite l'écriture créative à Harvard.

Harding publie des nouvelles dans Shakepainter et l'Harvard Review. Son premier roman, Tinkers, un « petit livre, publié par un petit éditeur » (selon l'auteur lui-même), remporte le Prix Pulitzer de la Fiction 2010[1],[2]. C'est l'histoire de la relation entre un père et son fils, évoquée durant l'agonie de ce dernier. L'œuvre avait été acheté 1 000 dollars par l'éditrice Erika Goldman pour s'écouler finalement à plus de 500 000 exemplaires.[3]

Œuvre

Romans

  • Tinkers (2009) (ISBN 9781934137123)
    Publié en français sous le titre Les Foudroyés, Paris, Le Cherche Midi, coll. Lot 49, 2011, (ISBN 978-2-7491-1995-3) ; réédition, Paris, 10/18 no 4544, 2012
  • Enon (2013)
    Publié en français sous le titre Enon, Paris, Le Cherche Midi, coll. Lot 49, 2014, (ISBN 978-2-7491-2080-5)

Références

  1. « Pulitzer prize goes to “little book from a little publisher” », The Guardian , 13 avril 2010.
  2. Les Foudroyés, Télérama
  3. Jean-Eric Boulin, « Les romanciers font sauter la banque », Vanity Fair France n°32,‎ , p. 52

Liens externes