Paul Guilbert (journaliste)

Paul Guilbert (journaliste)
Paul Guilbert
Biographie
Naissance
Décès
(à 70 ans)
Paris
Nationalité
Activité
Conjoint
Autres informations
A travaillé pour

Paul Guilbert, né le à Dury (Somme) et mort le [1] à Paris, est un journaliste politique français.

Biographie

Ancien secrétaire de Joseph Kessel et collaborateur de Paul Reynaud, ancien président du Conseil[2], Paul Guilbert avait fréquenté Jacques et Bernadette Chirac du temps de ses études de sciences politiques. Il est demeuré lié avec eux.

De 1960 à 1967, il débute dans la carrière journalistique comme secrétaire général et chef des informations générales du quotidien Combat, dirigé par Henri Smadja. Il entre ensuite au Quotidien de Paris, lancé par Philippe Tesson en 1974, où il est chef du service politique de 1976 à 1978. Il devient alors pour quelques mois, grand reporter politique à l’hebdomadaire L’Express, avant de retourner au Quotidien de Paris (Groupe Quotidien) en 1979 comme rédacteur en chef chargé du service politique[2].

En 1988, il entre au Figaro comme chroniqueur politique et membre du comité éditorial. Nommé rédacteur en chef du quotidien en 1990, il est aussi chef du service politique intérieure. En , il est nommé rédacteur en chef politique et vice-président du comité éditorial[2].

Paul Guilbert est vice-président délégué de l’Association de la presse présidentielle (APP) de 1985 à 1992, puis vice-président de 1997 à 2002.

À sa mort, sa mémoire est saluée par toute la presse : « C’était un talent libre » écrit Jean-Marie Rouart, de l'Académie française. De son côté, Jacques Chirac, président de la République déclare : « C'était un esprit fin et curieux pour qui la langue et l’écriture étaient un engagement, parfois un combat »[2].

Il est enterré au cimetière du Montparnasse à Paris.

Notes et références

  1. Notice d'autorité personne sur le site du catalogue général de la BnF
  2. a b c et d Jean-Michel THENARD, « Mort de Paul Guilbert », sur Libération.fr, (consulté le 28 octobre 2020)