Patrick Beaudouin

Patrick Beaudouin
Illustration.
Patrick Beaudouin en 2012.
Fonctions
Maire de Saint-Mandé

(24 ans, 11 mois et 10 jours)
Prédécesseur Robert-André Vivien
Successeur Julien Weil
Député français

(10 ans)
Élection 16 juin 2002
Réélection 17 juin 2007
Circonscription 6e du Val-de-Marne
Législature XIIe et XIIIe
Groupe politique UMP
Prédécesseur Michel Giraud
Successeur Laurence Abeille
Conseiller général du Val-de-Marne

(13 ans, 9 mois et 12 jours)
Circonscription Canton de Saint-Mandé
Prédécesseur Robert-André Vivien
Successeur Jean Eroukhmanoff
Biographie
Date de naissance (69 ans)
Lieu de naissance Brionne (Eure, France)
Nationalité Française
Parti politique Les Républicains (anciennement RPR, puis UMP)
Profession Consultant en communication et relations publiques

Patrick Beaudouin est un homme politique français, né le à Brionne (Eure). Il a été député de la sixième circonscription du Val-de-Marne de 2002 à 2012 et il a été maire de la ville de Saint-Mandé de 1995 à 2020.

Biographie

Patrick Beaudouin est consultant en communication et relations publiques. Il a été élu et réélu maire de la ville de Saint-Mandé depuis 1995 sans discontinuité, sur la liste RPR puis de l'UMP, après avoir été conseiller municipal puis adjoint au maire Robert-André Vivien durant de douze années.

Après avoir été le suppléant de Michel Giraud après la partielle de 1995 puis lors de la période 1997-2002 et à la suite des affaires des marchés publics d'Île-de-France impliquant ce dernier, Patrick Beaudouin se présente à la députation et est élu député de l'Assemblée nationale, le , pour la XIIe législature (2002-2007), dans la 6e circonscription du Val-de-Marne. Il est réélu député le lors des élections législatives de 2007. Il fait partie du groupe UMP et appartient au Collectif parlementaire de la Droite populaire. À l'Assemblée nationale, il préside[Quand ?] le groupe d'amitié France-Corée du Sud[réf. nécessaire], est vice-président[Quand ?] du groupe d'études sur la Corée du Nord[réf. nécessaire] et est membre[Quand ?] du groupe d'études sur le problème du Tibet[1].

Il est battu au second tour de l’élection législative de 2012 par Laurence Abeille, candidate Europe Écologie Les Verts - PS.

En 2014, il est réélu Maire de Saint-Mandé après une campagne difficile au cours de laquelle il l’emporte en quadrangulaire. Au cours de la campagne, il s’est engagé, s'il était élu député, à ce que ce mandat soit le dernier, en raison de l'application de la loi sur le cumul des mandats[2].

Lors des élections législatives de 2017, le contexte politique local et national ne lui ont pas permis de se présenter.[3] Il cédera sa place à Gildas Lecoq (UDI), lui même battu par Guillaume Gouffier-Cha (Larem).

Mandats électifs

Travaux à l'Assemblée nationale

Pour la XIIe législature, Patrick Beaudouin était membre de la Commission des affaires culturelles, sociales et familiales. Pour la XIIIe législature, Patrick Beaudouin est membre de la Commission de la Défense.

Encadrement du lobbying

Patrick Beaudouin est notamment l'auteur, avec sa collègue Arlette Grosskost, d'une proposition de résolution tendant à modifier le Règlement de l'Assemblée nationale pour établir des règles de transparence concernant les groupes d’intérêts, déposée le et à nouveau en , destinée à mieux encadrer les groupes de pression en obligeant leurs représentants à respecter un code de conduite et à s'inscrire sur un registre public[4].

Le Livre noir de l'intercommunalité

En 2005, il est l'auteur, avec son collègue Philippe Pemezec, d'un Livre noir de l'intercommunalité dénonçant les « incohérences de la loi Chevènement » et proposant des solutions pour améliorer l'intercommunalité[réf. souhaitée].

Autres activités et responsabilités

Notes et références

Liens externes