Parti socialiste guyanais

Parti socialiste guyanais (PSG)
Présentation
Secrétaire général Roland Léandre
Fondation 1956
Scission de SFIO
Fondateur Justin Catayée
Positionnement Gauche[1]
Idéologie Socialisme démocratique[1]
Autonomisme guyanais[1]
Site web http://www.psg-guyane.com
Présidents de groupe
Assemblée de Guyane Alain Tien-Liong (DVG)
Représentation
Conseillers territoriaux
1  /  51

Le Parti socialiste guyanais (abrégé en PSG) est un parti politique du département et région de la Guyane. Il ne s'agit pas de la fédération locale du Parti socialiste qui existe par ailleurs, bien qu'il en soit proche idéologiquement.

Positions idéologiques

Le Parti socialiste guyanais est très proche idéologiquement du Parti socialiste. L'une des principales divergences se fait sur la question de l'immigration sur laquelle Antoine Karam a marqué un soutien appuyé aux politiques de François Baroin et Nicolas Sarkozy (UMP).

Histoire

Le Parti socialiste guyanais fut fondé en 1956 par Justin Catayée, ex-membre de la SFIO et fondateur de la section guyanaise de celle-ci. À l'époque, ce parti fut créé pour protester contre la départementalisation de la Guyane et demander un statut d'autonomie pour celle-ci.

Durant plusieurs décennies, le PSG est la principale force de gauche en Guyane. Il est représenté à l'Assemblée nationale par Justin Catayée de 1958 à 1962, par Léopold Héder de 1962 à 1967 et par Élie Castor de 1981 à 1993 ; au Sénat par Léopold Héder de 1971 à 1978, par Henri Agarande de 1978 à 1980, par Raymond Tarcy de 1980 à 1989 et par Georges Othily de 1989 à 1992. De plus, le conseil régional de la Guyane est présidé par un membre du PSG de 1980 à 2010 et le conseil général entre 1970-1973, 1979-1982 et 1985-1998.

À partir des années 1990, le PSG connaît une perte d'influence à cause de divisions internes (le sénateur Georges Othily créé Forces démocratiques de Guyane en 1992) ou l'émergence de nouveaux partis de gauche comme Walwari.

En 2008, Rodolphe Alexandre (1er adjoint PSG de Cayenne) se présente en dissidence face au maire Jean-Claude Lafontaine. Exclu du parti, il remporte l'élection dès le 1er tour avec 50,88 % des voix contre 36,04 % pour la liste menée par le maire PSG sortant. Rodolphe Alexandre créé en 2010 le mouvement Guyane 73, aujourd'hui Guyane rassemblement, ce qui affaiblit encore plus le PSG.

Toutefois, le Parti socialiste guyanais connaît un regain d'influence dans les années 2010 avec les élections de Gabriel Serville (ex-FDG) aux législatives de 2012, de Antoine Karam aux sénatoriales de 2014 et de bons résultats lors des municipales de 2014.

Mais l'échec des élections territoriales de 2015 (la liste AGEG-PSG menée par Chantal Berthelot est éliminée au 1er tour avec 8,49 %) ravive les divisions internes. La maire de Cayenne, Marie-Laure Phinéra-Horth, fonde son propre parti Nouvelle force de Guyane en 2016 tout comme le député Gabriel Serville avec Péyi Guyane en 2017, tandis que le sénateur et ancien secrétaire général, Antoine Karam se rapproche de La République en marche.

Lors du congrès de rentrée 2019, Roland Léandre (secrétaire général depuis 2016[2]) annonce l'adhésion de Gauthier Horth, conseiller territorial élu en 2015 sur la liste Pour une Guyane audacieuse menée par Alain Tien-Liong[3].

Secrétaires généraux

Début Fin Nom
1989 1993 Antoine Karam
1993 2003 ...
2003 2008 Antoine Karam
2008 2016 Marie-Josée Lalsie
2016 en fonction Roland Léandre

Résultats électoraux

Élections législatives

Année Premier tour Sièges Députés Groupes
Voix % Rang
(en voix)
2007 1 429 6,23 5e
0  /  2
2012 4 479 20,13 2e
1  /  2
Gabriel Serville¹ Gauche démocrate et républicaine
2017 3 595 16,38 2e
1  /  2

¹ Gabriel Serville quitte le PSG le .[4]

Élections régionales et territoriales

Année Premier tour Sièges Résultats
Voix % Rang
(en voix)
1986 42,12 1er
15  /  31
Majorité
1992 39,55 1er
16  /  31
1998 5 486 28,28 1er
11  /  31
2004 5 936 22,45 2e
17  /  31
2010 1 845 6,14 3e
1  /  31
Opposition
2015 3 067 8,49 3e
0  /  51

Élections municipales

  • Rodolphe Alexandre, ancien PSG, est élu maire de Cayenne au 1er tour le . Il quitte le PSG pour un mouvement « Guyane 73 » et reçoit l'investiture de l'UMP en 2010. Il quitte la mairie la même année pour cause de cumul et est remplacé par Marie-Laure Phinéra-Horth, restée membre du PSG.

Références

Lien externe