Parti de la réalisation du bonheur

幸福実現党
Kōfuku-jitsugen-tō
Image illustrative de l’article Parti de la réalisation du bonheur
Crédit image:
licence CC BY-SA 3.0 🛈

Logotype officiel.
Présentation
Président Ryūhō Ōkawa
Fondation
Siège 6e étage de l'Utopia Activity Promotion Hall, Akasaka 2-10-8, Minato Ward, Tokyo, Japon
Positionnement Attrape-tout, droite à Extrême droite
Idéologie Conservatisme
Souverainisme
Anticommunisme
Militarisme
Nationalisme japonais
Couleurs Bleu et Orange
Site web hr-party.jp

Le Parti de la réalisation du bonheur (en japonais :幸福 実 現 党 , Kōfuku Jitsugen-tō) (Anglais : The Happiness Realization Party), est un parti politique japonais fondé par Ryuho Okawa le . Le parti est l'aile politique du mouvement religieux conservateur et anti-communiste Happy Science.

Histoire

Le parti a été créé pour proposer un troisième choix aux électeurs, pour les élections législatives de 2009[1]. Pendant ces élections le slogan était « Si rien ne change, nous ne pourrons pas protéger nos êtres les plus chers »[2]. Lors des élections de 2009, il n'a pas obtenu de mandat.

D'après le rapport de 2018 sur l’équilibre des fonds publics du Ministère des Affaires intérieures et des Communications japonais, le parti comptabilise 211 531 membres[3].

Positionnement politique

Lors de la campagne électorale de 2009, le parti s'est démarqué en demandant l'abolition de la TVA et a mis en garde contre la menace de la Corée du Nord. C'est pourquoi le parti prévoit d'attaquer la Corée du Nord ainsi que la Chine. Il appelle à une révision de l'Article 9 de la Constitution japonaise, qui interdit la militarisation du Japon, afin de garantir la sécurité et la protection du peuple japonais contre la menace militaire nord-coréenne. Le parti veut augmenter la population du Japon à 300 millions d'habitants, surmonter la « mentalité coloniale », ouvrir le pays aux immigrants, et abolir les droits de succession. Il souhaite aussi introduire un système de gouvernement présidentiel[4],[5],[2].

Participations à des scrutins électoraux

Élections législatives

Année Circonscription électorale Représentation proportionnelle Siège gagné / Candidat Siège à pourvoir
Voix % +/- Rang Voix % +/- Rang
2009 1 067 357 1,51 Nv 459 387 0,65 Nv 0/337 480
2012 102 634 0,17 en diminution 1,4 216 150 0,36 en diminution 0,29 0/62 480
2014 - - - 260 111 0,49 en augmentation 0,13 0/42 475
2017 159 171 0,29 en augmentation 0,12 292 084 0,52 en augmentation 0,03 0/76 465

Élections sénatoriales

Année Siège gagné / Candidat Siège à pourvoir Circonscription électorale Représentation proportionnelle
Voix % +/- Rang Voix % +/- Rang
2010 0/24 242 291 810 0,50 Nv 229 026 0,39 Nv
2013 0/50 242 606 692 1,14 en augmentation 0,64 191 644 0,36 en diminution 0,03
2016 0/47 242 963 585 1,70 en augmentation 0,56 366 815 0,65 en augmentation 0,29
2019 0/12 245 187 491 0,37 en diminution 1,33 11e 202 278 0,40 en diminution 0,25 11e

Élections locales

Le parti comptabilise en 2020, 39 conseillers municipaux[6].

Notes et références

  1. (en-US) David Mcneill, « Party offers a third way: happiness », sur The Japan Times, (consulté le ).
  2. a et b « Une secte s’invite dans l’arène politique », sur courrierinternational.com, courrier international.
  3. (ja) Ministère des Affaires intérieures et des Communications japonais, « Rapport sur l'équilibre des fonds publics »(Archive.org • Wikiwix • Archive.isGoogle • Que faire ?).
  4. (en-GB) Danielle Demetriou, « Japan's Happiness Party plans to attack North Korea », Telegraph,‎ (ISSN 0307-1235, lire en ligne, consulté le )
  5. « Party offers a third way: happiness | The Japan Times Online », sur archive.is, (consulté le ).
  6. (ja) « 地方議員 | 議員種別 », sur 幸福実現党 - The Happiness Realization Party (consulté le ).

Voir aussi

Bibliographie

  • Ryūhō Ōkawa, Manifeste du parti de la réalisation du bonheur, (thought), , , , , , et , p.

Articles connexes