Papeteries de Gascogne

Papeteries de Gascogne

Gascogne Papier

Création 4 février 1986
Forme juridique Société par actions simplifiée
Siège social Mimizan
Direction Gascogne (holding)
Activité Fabrication de papier et de carton

APE 1712Z

Effectif 376 en 2018
SIREN 334 612 967

Fonds propres 32 041 700 € fin 2018
Chiffre d'affaires 132 316 900 € en 2018
Résultat net 9 259 300 € en 2018

Gascogne Paper, à Mimizan

Appartenant au groupe Gascogne, Gascogne Papier (anciennement les Papeteries de Gascogne) est est le leader mondial des papiers kraft naturels frictionnés.


Historique

Le Groupe Gascogne a été fondé en 1921 par des propriétaires forestiers désireux de valoriser leur bois en fabriquant du papier kraft et des sacs d’emballage :

  • Arnaud Belliard docteur, de Biscarosse ;
  • Joseph Bressot-Perrin ingénieur conseil, de Versailles ;
  • Charles Cadilhon sénateur des Landes, industriel et propriétaire, d’Onesse ;
  • Catherine-Marie Balhadère, propriétaire, de Parentis ;
  • Camille Granel, propriétaire, de Lespéron ;
  • Emmanuel Delest, propriétaire, magistrat, de Mimizan-Plage ;
  • Roger Delest, lieutenant de vaisseau en retraite, industriel, de Labouheyre ;
  • Alfred Fabre, notaire et propriétaire, de Biscarosse ;
  • Roger Lafon, propriétaire, Commensacq ;
  • Henri Malet, docteur, conseiller général, propriétaire, de Morcenx ;
  • René Mondiet, Docteur, propriétaire et industriel ;
  • Roger Sargos, inspecteur-adjoint des Eaux-et-Forêts, propriétaire, industriel, de Lit-et-Mixe.

Ce groupement fut réalisé à l'initiative de Emmanuel Delest, adjoint au maire de Mimizan et de son beau-frère Alphonse Bacon, notaire à Labouheyre. Le sénateur Cadilhon joua aussi un rôle important. Les banques régionales apportèrent un soutien décisif.

Les fondateurs de Gascogne voulaient produire du papier kraft, ce qui se faisait déjà aux USA et au Canada. L'activité débuta en mai 1925 à Mimizan.

1957 : achat du château de Moumour, au pied des Pyrénées, près du gave d’Oloron, pour y faire une colonie de vacances.

L’usine avait aussi loué puis acheté la propriété de Woolsack, au bord du lac d’Aureilhan[1].

En même temps que les Papeteries de Gascogne a été créé un émissaire se déversant directement dans l'océan. Cette structure ne fait pas l'unanimité à cause des rejets non-traités directement déversés dans l'océan.

Présentation

La production annuelle sur le site de Mimizan est de 150 000 tonnes de pâte à papier et de plus de 150 000 tonnes de papier kraft naturel pour emballage, conditionnement et applications industrielles. Les Papeteries de Gascogne, ainsi que l'usine Smurfit de Facture-Biganos, favorisent le développement et la pérennité de la forêt des Landes de Gascogne. Pour fabriquer sa pâte à papier, le site valorise en effet les productions forestières issues des coupes d’éclaircies, ainsi que les copeaux et sous-produits des industriels du meuble, de la charpente et du sciage de la région. Tous les produits sont biodégradables et recyclables. L'activité sacs de la papeterie, connue sous le nom de Gascogne Sack, existe depuis 1957. Le Groupe Gascogne assure l’emploi de plus de 1000 personnes sur la Communauté de communes de Mimizan.

Depuis 2006, afin d'accompagner son développement international, Papeteries de Gascogne est renommé Gascogne Papier.

Notes et références

  1. Documents du groupe Gascogne

Voir aussi

Articles connexes

Liens externes