Paco Roca

Paco Roca
Paco Roca en Alita Comics (cropped).jpg
Crédit image :
licence CC BY-SA 4.0 🛈
Biographie
Naissance
Nationalité
Activités
Autres informations
Mouvement
Site web
Distinctions
Liste détaillée
Œuvres principales
Rides, L'inverno del disegnatore (), I solchi del destino ()

Francisco Martínez Roca dit Paco Roca, né en 1969 à Valence dans la Communauté valencienne en Espagne, est un dessinateur de bande dessinée.

Biographie

Enfance et jeunesse

Paco Roca naît dans une famille de la classe moyenne, son père était électricien. Enfant, il lit les aventures d'Astérix, Blueberry, Mortadel et Filémon mais c'est surtout Tintin qui lui donne le goût de la bande dessinée et de l'aventure[1].

Il découvre plus tard Richard Corben, Carlos Giménez et Frank Miller, étudie à la Faculté des beaux-arts de Valence (Espagne) et commence à travailler dans la publicité.

Débuts professionnels (1994-2006)

En 1994, ses premières bandes dessinées paraissent dans la revue Kiss Comix, où travaille son ami Rafa Fonteriz. Il y reprend des personnages comme Peter Pan ou Aladin dans des récits érotiques. Quatre ans plus tard, il crée Road Cartoons dans El Víbora, associé au scénariste Juan Miguel Aguilera qu'il a connu dans Kiss Comix.

Maturité et reconnaissance (2007-)

En , Delcourt publie son album Rides qui reçoit un bon accueil critique. Les éditions Astiberri édite cette réflexion sur la vieillesse en novembre sous le titre Arrugas. L'album reçoit le Prix national de la bande dessinée en 2008.

Son album El héroe reçoit en 2012 le prix Ignotus de la meilleure bande dessinée.

Fin 2013, il publie La Nueve qui retrace l'histoire de la 9e compagnie, une division composée majoritairement de réfugiés espagnols qui a combattu pour la libération de la France[2].

En , il reçoit pour l'ensemble de sa carrière l'un des prix Inkpot attribués lors du Comic-Con de San Diego[3].

L'année suivante, l'édition américaine de La Maison lui vaut le prix Eisner de la meilleure édition américaine d'une œuvre internationale[4].

En 2021, le ministère de l'Éducation, de la Culture et des Sports espagnol lui remet la médaille d'or du mérite des beaux-arts[5].

Œuvres

Crédit image :
Juan García
licence CC BY-SA 4.0 🛈

Il a publié plusieurs œuvres en France dont

  • Le Jeu lugubre, Erko, 2002
  • Les Voyages d'Alexandre Icare: T1 Les fils de l'Alhambra, Erko, 2003
  • Le Phare, 6 pieds sous terre, 2005
  • Rides, Delcourt, 2007, réédité en 2013 sous le titre La tête en l'air[6]
  • Les Rues de sable, Delcourt, 2009
  • L'ange de la retirada[7], scénario de Serguei Dounovetz, 6 pieds sous terre, 2010
  • L'hiver du dessinateur , Rackham, 2012
  • La Nueve : Les Républicains espagnols qui ont libéré Paris [2] [« Los surcos del azar »] (trad. de l'espagnol par Jean-Michel Boschet, préf. Anne Hidalgo, postface Robert S. Coale), Paris, Delcourt, coll. « Mirages », , 320 p. (ISBN 978-2-7560-5025-6, présentation en ligne)
  • La Maison[8], Delcourt, 2016
  • Crossroads[9], de Paco Roca (dessin) et José Manuel Casañ, aka Seguridad Social (scénario), Delcourt, 2019.
  • Le Trésor du Cygne noir[10], de Paco Roca (dessin) et Guillermo Corral Van Damme (scénario), Delcourt, 2020

Références

Annexes

Bibliographie

Article connexe

  • La Nueve pour approfondir l'histoire de la 9e compagnie du régiment de marche du Tchad.

Liens externes