PAOK Salonique (football)

PAOK Salonique (football)
PAOK Salonique
Logo du PAOK Salonique
Généralités
Nom complet Panthessaloníkios Athlitikós Ómilos Konstantinoupolitón
Surnoms Dikéfalos Aetós tou Vorá (L'Aigle à double tête)
Asprómavri (Les Blanc et Noir)
Fondation (96 ans)
Couleurs Blanc et noir
Stade Toumba Stadium
(28 701 places)
Siège Mikras Asias Toumpa
PAOK Stadium GR
54351 Thessalonique
Championnat actuel Superleague
Propriétaire Iván Savvídis
Président Iván Savvídis
Entraîneur Răzvan Lucescu
Joueur le plus capé Giorgos Koudas (504)
Meilleur buteur Stavros Sarafis (136)
Site web www.paokfc.gr
Palmarès principal
National[3] Championnat de Grèce (3)
Coupe de Grèce (8)

Maillots

Kit left arm paok2021h.png
Kit body paok2021h.png
Kit right arm paok2021h.png
Kit shorts paok2021h.png
Kit socks hapoelhaifa1617t.png
Domicile
Kit left arm paok2021a.png
Kit body paok2021a.png
Kit right arm paok2021a.png
Kit shorts paok2021a.png
Kit socks paok2021a.png
Extérieur
Kit left arm paok2021t.png
Kit body paok2021t.png
Kit right arm paok2021t.png
Kit shorts.png
Kit socks.png
Neutre

Actualités

Pour la saison en cours, voir :
Championnat de Grèce de football 2022-2023
0

Le Panthessaloníkios Athlitikós Ómilos Konstantinoupolitón (en grec moderne : Πανθεσσαλονίκειος Αθλητικός Όμιλος Κωνσταντινουπολιτών / Association sportive thessalonicienne des Constantinopolitains), plus couramment abrégé en PAOK Salonique (en grec moderne : ΠΑΟΚ), est un club grec de football fondé en 1926 et basé dans la ville de Thessalonique.

Le club est la section football du club omnisports du même nom, le PAOK Salonique.

Fondé par des réfugiés grecs de Constantinople, le PAOK est un des trois clubs faisant partie de l'élite actuelle du football grec à n'avoir jamais connu la relégation depuis la création de la première division en 1959 (il est le club le plus supporté du nord du pays). Le club a remporté trois éditions de ce championnat (1975-76, 1984-85 et 2018-19) ainsi que huit Coupes de Grèce (1971-72, 1973-74, 2000-01, 2002-03, 2016-17, 2017-18, 2018-19 et 2020-21).

Le PAOK Salonique est aussi réputé pour ses supporters parmi les plus fanatiques d'Europe et est notamment supporté par la « Gate 4 ». Le club entretient des rivalités fortes avec l'Olympiakos Le Pirée et l'Aris Thessalonique et dans de moindres mesures avec le Panathinaïkos et l'AEK Athènes.

Histoire

Le PAOK Salonique se considère comme le continuateur du club sportif et culturel Hermès Sport Club qui avait été fondé par des Grecs de Constantinople en 1875. Avec les échanges de population entre la Grèce et la Turquie après la fin de la Guerre gréco-turque de 1919-1922, des membres de cette association se réfugient à Thessalonique, où ils fondent le PAOK Salonique. Après une fusion en 1929 avec l'AEK (« Union athlétique de Constantinople »), un autre club local de réfugiés, le PAOK adopte comme écusson l'aigle à deux têtes, l'un des symboles de l'Empire byzantin, qui évoque les origines historiques du club[4],[5].

Le PAOK FC dispute dans ses premières années un championnat local de Thessalonique, le championnat EPSM (Ένωση Ποδοσφαιρικών Σωματείων Μακεδονίας, pour « Union des Clubs de Football de Macédoine  »)[6]. Il dispute par ailleurs la Coupe de Grèce de football, dont il atteint la finale pour la première fois en 1951. En 1959, le PAOK Salonique est l'un des membres fondateurs du championnat national grec dont l'actuelle Superleague Elláda est l'héritière ; le PAOK a disputé toutes les éditions de ce championnat depuis sa création[4].

Le club connait une période faste dans les années 1970 à 1985, au cours de laquelle il constitue l'essentiel de son palmarès (deux titres nationaux et deux coupes de Grèce) et réalise ses principaux faits d'armes européens. C'est aussi au cours de cette période que le PAOK FC devient professionnel à la suite du passage au professionnalisme du championnat grec en 1979[4].

Après cette période de succès le PAOK ne remporte plus de titre national mais demeure l'un des meilleurs clubs de football de Grèce. Il dispute plusieurs finales de Coupe de Grèce et parvient à gagner cette compétition à quatre autres reprises dans le nouveau millénaire.

Le , le PAOK devient champion de Grèce après une victoire 5-0 contre APO Levadiakos pour la troisième fois de son histoire. Quelques jours plus tard il gagnera également la Coupe, en accomplissant le premier doublé de son histoire.

Stades

Bilan sportif

Palmarès

La section football du PAOK Salonique fait partie des six clubs à avoir été sacré champion de Grèce et des onze clubs vainqueurs de la coupe de Grèce. Après des titres locaux acquis principalement dans les années 1950 dans le cadre du championnat EPSM, le PAOK connaît une période de succès entre 1970 et 1985 pendant laquelle le club est sacré champion de Grèce deux fois, en 1976 et en 1985. Il a également atteint la finale de la coupe de Grèce à vingt et une reprises et compte huit victoires; contre le Panathinaïkos en 1972, l'Olympiakos en 1974, 2001 et 2021, l'Aris Thessalonique en 2003 et l'AEK Athènes en 2017, 2018 et 2019. PAOK est un des quatre clubs grecs à avoir accompli un doublé (2018-19).

Palmarès du PAOK Salonique
Compétitions nationales Compétitions continentales
Compétitions actuelles
  • Coupe de Grèce (8) :
    • Vainqueur : 1971-72, 1973-74, 2000-01, 2002-03, 2016-17, 2017-18 ,2018-19 et 2020-21
    • Finaliste : 1938-39, 1950-51, 1954-55, 1969-70, 1970-71, 1972-73, 1976-77, 1977-78, 1980-81, 1982-83, 1984-85, 1991-92, 2013-14 et 2021-22.
Anciennes compétitions
  • Championnat EPSM (7) :
    • Vainqueur : 1936-37, 1947-48, 1949-50, 1953-54, 1954-55, 1955-56 et 1956-57.
Compétitions actuelles
Anciennes compétitions

Bilan européen

Le club de Thessalonique dispute sa première compétition européenne en 1965 (la Coupe des villes de foires 1965-1966). Il réalise ses meilleures performances sur le plan européen en atteignant les quarts de finale de la coupe d'Europe des vainqueurs de coupe en 1974. En 1977, le club élimine l'Omonia Nicosie de la Coupe des clubs champions avant de s'incliner en huitième de finale contre le Dynamo Kiev. Le PAOK a par la suite été éliminé sept fois en seizième de finale de la C3, dont deux saisons de suite par le PSV Eindhoven en 2001 et 2002. Par ailleurs, le club participe à trois éditions de la coupe des villes de foires entre 1966 et 1971 mais ne parvient pas à passer le premier tour.

Bilan européen du PAOK Salonique au [7]
Compétition P M V N D BP BC Diff.
Ligue des champions (C1) 9 28 6 9 13 36 49 -13
Coupe des coupes (C2) 6 18 8 5 5 24 23 +1
Ligue Europa (C3) 28 148 56 44 48 204 171 +33
Ligue Europa Conférence (C4) 2 18 8 4 6 21 16 +5
Coupe des villes de foires 3 6 2 0 4 5 17 -12
Total 48 218 80 62 76 290 276 +16

Personnalités du club

Présidents du club

Nom Période
Giorgos Pantelakis 1979-1984
Petros Kalafatis 1984-1985
Charis Savvidis 1985-1988
Giannis Dedeoglou 1988-1989
Thomas Voulinos 1989-1996
Giorgos Kalyvas 1996
Giorgos Batatoudis 1996-2001
Petros Kalafatis 2001-2003
Vassilis Sergiannidis 2003
Apostolos Pagonis 2003
Nom Période
Giannis Goumenos 2003-2006
Nikolaos Vezyrtzis 2006-2007
Thodoris Zagorakis 2007-2009
Kostas Kiriakidis 2009-2010
Thodoris Zagorakis 2010-2012
Zisis Vryzas 2012-2014
Iakovos Angelides 2014-2016
Santino Sotiris Sidiropoulos 2016-2017
Iván Savvídis 2017 -

Entraîneurs du club

Le poste d'entraîneur au PAOK Salonique a la particularité, comme de nombreux autres club grecs, d'être instable. En effet, depuis 1926, date de la création du club et du premier entraîneur Konstantinos Andreadis, 70 se sont succédé par la suite[8].

Entraîneurs du PAOK Salonique
  • Drapeau de la Grèce Konstantinos Andreadis (1926-1931)
  • Drapeau de l'Autriche Rudolf Gassner (1931-1932)
  • Drapeau de la Grèce Aristotelis Armaris (1) (1932-1933)
  • Drapeau de la Grèce Nikos Sankionis (1933-1934)
  • Aucun entraîneur (1934-1945)
  • Drapeau de la Grèce Charilaos Papadopoulos (1945-1946)
  • Drapeau de la Grèce Aristotelis Armaris (2) (1946-1947)
  • Drapeau de la Grèce Nikos Avelakis (1947-1948)
  • Drapeau de la Grèce Kostas Deligiorgis (1948-1949)
  • Drapeau de la Grèce Nikos Pangalos (1) (1949-1950)
  • Wilhelm Sefzik (1950-1952)
  • Drapeau de la Grèce Nikos Pangalos (2) (1952-1953)
  • Ermao Hoffman (1955-1956)
  • Niko Polti (1956-1957)
  • Drapeau de la Grèce Kleánthis Vikelídis (1957)
  • Walter Pfeffer (1957)
  • Drapeau de la Grèce Kostas Zogas (1957-1958)
  • Drapeau de la Grèce Dionysis Minardos (1958-1959)
  • Žarko Mihajlović  (1959-1961)
  • Karl Durspekt (1961-1963)
  • György Babolchay (1963-1965)
  • Mile Kos  (1965-1966)
  • Drapeau de la Grèce Lefteris Papadakis (1966)
  • Drapeau de la Grèce Nikos Pangalos (1967-1968)
  • Drapeau de la Grèce Dimitris Kalogiannis (1) (1968)
  • Ivor Powell (1968)
  • Janko Janevski (1968-1969)
  • Jenő Csaknády (1969-1970)
  • Ivan Horvat (1970-1971)
  • Giorgos Chasiotis (1971)
  • Les Shannon  (1971-1974)
  • Apostolos Progios (1974)
  • Gyula Lóránt (1) (1974-1976)
  • Branko Stanković (1976-1977)
  • Billy Bingham (1977-1978)
  • Dimitris Kalogiannis (2) (1978)
  • Lákis Petrópoulos (1978-1979)
  • Egon Piechaczek  (1979-avr.1980)
  • Gyula Lóránt (2) (avr.1980-1981)
  • Aristos Fountoukidis (1981)
  • Heinz Höher  (1981-1983)
  • Pál Csernai (1983-1984)
  • Walter Skocik  (1984-mar.1986)
  • Michalis Bellis (1) (int.) (mar.1986-1986)
  • Thijs Libregts  (1986-déc.1987)
  • Michalis Bellis (2) (déc.1987-1988)

Équipe technique 2020-21

Joueurs du club

Joueurs emblématiques du club

Effectif actuel 2021-2022

Effectif du PAOK Salonique en 2022-2023[9]
Joueurs Encadrement technique
No  P. Nat.[10] Nom Date de naissance Sélection[11] Club précédent
18 G Drapeau de la Serbie Živković, ŽivkoŽivko Živković 14/04/1989 (33 ans) Serbie AO Xanthi
33 G Drapeau du Monténégro Marovic, IvoIvo Marovic 01/01/2004 (18 ans) Valencia Academy Greece
42 G Drapeau de la Croatie Kotarski, DominikDominik Kotarski 10/02/2000 (22 ans) Croatie espoirs HNK Gorica
54 G Drapeau de la Grèce Balomenos, KonstantinosKonstantinos Balomenos 11/03/2002 (20 ans) Grèce espoirs Formé au club
64 G Drapeau de la Grèce Talichmanidis, ChristosChristos Talichmanidis 16/03/2001 (21 ans) Grèce espoirs Formé au club
2 D Drapeau de la Grèce Kargas, GiannisGiannis Kargas 09/12/1994 (27 ans) Giannina
3 D Drapeau de la Norvège Näsberg, IvanIvan Näsberg 22/04/1996 (26 ans) Norvège espoirs Vålerenga
4 D Drapeau de l'Islande Ingason, Sverrir IngiSverrir Ingi Ingason 05/08/1993 (29 ans) Islande FK Rostov
5 D Drapeau de la Grèce Michailídis, YiánnisYiánnis Michailídis 18/02/2000 (22 ans) Grèce Formé au club
19 D Drapeau de la Grèce Lýratzis, LeftérisLeftéris Lýratzis 22/02/2000 (22 ans) Grèce Formé au club
20 D Drapeau du Portugal , VieirinhaVieirinha  Capitaine 24/01/1986 (36 ans) Portugal VfL Wolfsburg
23 D Drapeau de l'Espagne Sastre, JoanJoan Sastre 30/04/1997 (25 ans) Espagne -19 ans RCD Majorque
24 D Drapeau de la Grèce Tsaousis, MariosMarios Tsaousis 11/05/2000 (22 ans) Grèce espoirs Formé au club
55 D Drapeau du Portugal Soares, RafaRafa Soares 09/05/1995 (27 ans) Portugal espoirs Vitória SC
59 D Drapeau de la Grèce Koulierakis, KonstantinosKonstantinos Koulierakis 28/11/2003 (18 ans) Grèce -19 ans Formé au club
76 D Drapeau de la Grèce Panagiotou, PanagiotisPanagiotis Panagiotou 16/01/2002 (20 ans) Grèce espoirs Formé au club
7 M Drapeau du Maroc El Kaddouri, OmarOmar El Kaddouri 21/08/1990 (32 ans) Maroc Empoli FC
8 M Drapeau du Brésil Augusto, DouglasDouglas Augusto 13/01/1997 (25 ans) Brésil -23 ans SC Corinthians
21 M Drapeau du Suriname Biseswar, DiegoDiego Biseswar 08/03/1988 (34 ans) Kayserispor
22 M Drapeau de l'Autriche Schwab, StefanStefan Schwab 27/09/1990 (32 ans) Rapid Vienne
26 M Drapeau du Portugal flèche vers la droite Dantas, TiagoTiago Dantas 24/12/2000 (21 ans) Benfica Lisbonne
27 M Drapeau de la Slovénie flèche vers la droite Kurtić, JasminJasmin Kurtić 10/01/1989 (33 ans) Parme Calcio
31 M Drapeau du Portugal Ricardo, AndréAndré Ricardo 23/08/2000 (22 ans) FC Famalicão
32 M Drapeau de la Géorgie Ninua, NikaNika Ninua 22/06/1999 (23 ans) Géorgie espoirs Dinamo Tbilissi
50 M Drapeau du Portugal Soares, FilipeFilipe Soares 20/05/1999 (23 ans) Portugal espoirs Moreirense FC
65 M Drapeau de la Grèce Konstantélias, YiánnisYiánnis Konstantélias 05/03/2003 (19 ans) Grèce espoirs Formé au club
9 A Drapeau du Portugal Oliveira, NélsonNélson Oliveira 08/08/1991 (31 ans) AEK Athènes
10 A Drapeau de l'Autriche Murg, ThomasThomas Murg 14/11/1994 (27 ans) Rapid Vienne
11 A Drapeau du Brésil Jabá, LéoLéo Jabá 02/08/1998 (24 ans) Brésil -20 ans Akhmat Grozny
14 A Drapeau de la Serbie Živković, AndrijaAndrija Živković 11/07/1996 (26 ans) Serbie Benfica Lisbonne
30 A Drapeau de l'Uruguay Quagliata, NicolásNicolás Quagliata 05/06/1999 (23 ans) Montevideo Wanderers
71 A Drapeau de l'Espagne , BrandonBrandon 04/02/1995 (27 ans) Málaga CF
77 A Drapeau de l'Allemagne Narey, KhaledKhaled Narey 23/07/1994 (28 ans) Fortuna Düsseldorf
Entraîneur(s)
Entraîneur(s) adjoint(s)
  • Cristiano Bacci
  • Pantelis Konstantinidis
Préparateur(s) physique(s)
  • Matteo Spatafora
Entraîneur(s) des gardiens

Légende

Joueurs prêtés 2022-2023

Joueurs prêtés
P. Nat. Nom Date de naissance Sélection Club en prêt
13 D Drapeau du Brésil Taylor, LucasLucas Taylor 10/04/1995 (27 ans) Chakhtar Donetsk
51 M Drapeau de la Grèce Tsingáras, ChárisCháris Tsingáras 20/08/2000 (22 ans) Grèce espoirs Toulouse FC
70 A Drapeau de la Grèce Koútsias, YeóryiosYeóryios Koútsias 08/02/2004 (18 ans) Grèce -19 ans Volos FC

Culture populaire

Supporters

Supporters du PAOK Salonique au stade Toumba.

Les supporteurs du PAOK sont reconnus mondialement pour leur fanatisme, et sont notamment adeptes de fusées éclairantes. Ils sont également reconnus pour leur hostilité et leur chants propres à la ville. Ils portent les couleurs noires et blanches, symboles du club et entretiennent de bonnes relations avec le FK Partizan Belgrade et l'OFI Crète.

On compte plus de 150 fan clubs de PAOK dans le monde entier[réf. nécessaire] :

  • En Grèce : à Thessalonique et dans toutes les villes et villages du nord du pays, mais aussi dans des villes comme Athènes, Larissa, Crête, Rhodes, etc.
  • En Europe : à Chypre, en Serbie, en Allemagne (Berlin, Stuttgart, Cologne, Hambourg, Munich, Hanovre, Dusseldorf, Frankfort, etc.), en Angleterre (Coventry..), en Belgique (Bruxelles..) en Suisse, aux Pays-Bas, en Suède, en Italie...
  • Aux États-Unis : à New-York, à Boston...
  • En Australie : à Melbourne
  • En Afrique : en Zambie, au Congo, et au Maroc.

Rivalités

Le club est principalement rival avec les clubs athéniens de l'Olympiakos Le Pirée, de l'AEK Athènes et du Panathinaïkos ainsi qu'avec ses voisins de l'Aris Salonique et de l'Iraklis Thessalonique. Si le derby historique et culturel est joué entre le PAOK et l'Aris, c'est bien celui avec l'Olympiakos qui est suivi avec le plus de ferveur populaire. En effet, l'Olympiakos est un club issu de la ville du Pirée, alors que le PAOK provient de Thessalonique. Athènes plus riche, plus grande et située dans le sud a souvent été opposée à Thessalonique, ville ouvrière moins aisée du Nord du pays.

Mais si les facteurs extra-sportifs sont en grande partie responsable de cette rivalité, c'est bien depuis 1966, et la tentative de transfert du capitaine et joueur emblématique Giorgios Koudas, que l'animosité s'est amplifiée, les supporters du PAOK estimant que les clubs athéniens étaient de nouveau privilégiés.

Image et identité

Couleurs et maillots

Annexes

Liens externes

Notes et références

  1. Seuls les principaux titres en compétitions officielles sont indiqués ici.
  2. a b et c (en) « History of Paok FC », sur paokfc.gr (consulté le )
  3. (en) Shayne Quick et George Costa, « 12 - Greece », dans Ian O'Boyle, Trish Bradbury, Sports Governance: International Case Studies, Routledge (no 12), (ISBN 978-0415883788)
  4. (en) « "Greece -Final Tables 1906-1959 » (consulté le )
  5. « PAOK Salonique - Histoire », sur footballdatabase.eu (consulté le )
  6. (en) « History Coaches », Paokfc.gr, 7 août 2016.
  7. (en) « PAOK Thessaloniki - Club's Profile », sur transfertmarkt.co.uk
  8. Seule la nationalité sportive est indiquée. Un joueur peut avoir plusieurs nationalités mais n'a le droit de jouer que pour une seule sélection nationale.
  9. Seule la sélection la plus importante est indiquée.