Période de latence (psychanalyse)

Période de latence (psychanalyse)

La période de latence, ou latence, désigne un moment du développement psycho-sexuel de l'enfant qui, dans la théorie psychanalytique de Freud, fait suite à la période du complexe d'Œdipe, et qui s'étend jusqu'au début de la puberté et l'adolescence[1].

Depuis les éléments développés par Berta Bornstein et plus récemment les travaux de Christine Arbisio, la période de latence est mieux définie en deux sections présentant des caractéristiques différentes, de 5 ans et demi à huit ans et de huit ans à dix ans.

Stade oral Stade anal
(+ oral)
Stade phallique
(+oral, +anal)
Période de latence
(+oral, +anal, +phallique)
Stade génital
Jusqu'à 18 mois De 18 mois à 3 ans De 3 ans à 7 ans
Situation œdipienne
Dès 7-8 ans Adolescence

Notes et références

  1. La puberté est égale à un phénomène physiologique, l'adolescence à l'intégration des changements physiques sur un plan psychique

Articles connexes

Bibliographie

  • Sigmund Freud : Trois essais sur la théorie sexuelle (1905), Gallimard, coll. « Folio », 1989 (ISBN 2-07-032539-3) (notice BnF no FRBNF35060079)
  • François Kamel: Entrer dans l'adolescence. Le temps de la latence, Éd. Eres, 2005 (ISBN 2-912404-88-6) (notice BnF no FRBNF39111059)
  • Christine Arbisio, L'Enfant de la période de latence, Éd. Dunod, collection Psychismes, 2007 (ISBN 978-2-10-048922-0)