Pâté aux pommes de terre

Pâté aux pommes de terre
Image illustrative de l’article Pâté aux pommes de terre
Part de pâté aux pommes de terre.

Autre nom Gâteau de pommes de terre, pâté de patates
Lieu d’origine Berry, Bourbonnais, Marche, Limousin, Sologne
Place dans le service Entrée, plat principal ou d'accompagnement
Ingrédients Pommes de terre, crème fraiche, ail, sel et poivre
Mets similaires Selon les régions
Accompagnement vin blanc
reuilly (AOC)
vin rouge
sancerre (AOC), saint-pourçain (AOC)

Le pâté aux pommes de terre est une spécialité culinaire du centre de la France. Il est préparé et consommé principalement dans le Berry, le Bourbonnais[1], la Marche et le Limousin[2], la Sologne[3], et à la pointe nord-ouest de l'Auvergne.

La recette est réalisée à partir de pâte briochée ou — plus récemment — feuilletée, de pommes de terre, d’ail ou d’échalotes, de persil, de poivre et beaucoup de crème fraiche. Suivant les terroirs et les cuisiniers, différentes versions de la recette peuvent se rencontrer, tout en renvoyant au même vocable[2].

Noms

En plus de son nom de pâté aux pommes de terre, il est nommé différemment selon les différentes régions où il est mangé. Il peut être appelé « pâté aux patates », « pâté bourbonnais », « pâté creusois ».

En parler du Croissant, dialecte de transition occitan / langue d'oïl parlé dans le nord de la Creuse et la région de Montluçon, il est souvent nommé pomtèrra[4].

Composition et service

Il s'agit généralement d'une sorte de tourte, contenant des pommes de terre coupées en lamelles et de la crème fraiche épaisse[5].

Il peut se servir en entrée, en plat principal ou en accompagnement, mais se mange le plus souvent accompagné d'une salade verte.

Variantes

  • La tourte berrichonne, ou truffiat.
  • Le pâté aux pommes de terre du Bourbonnais intègre de temps en temps de l'oignon et du persil.
  • Le pâté aux truches, variante du Berry, est un feuilleté garni d'une écrasée de pommes de terre, de crème, d'oignon et de persil.
  • La tourtière du Limousin est également très similaire au pâté aux pommes de terres. Il s'agit d'une préparation approchante, mais utilisant de l'ail et du persil, et principale différence : de la viande (hachis de longe de porc)[2]. L'appellation « pâté de pommes de terre » est toutefois très courante en Limousin, où elle s'applique à des recettes comprenant ou non de la viande, et où la nature des herbes et condiments est aléatoire.

Record du monde

Le record du monde du plus long pâté aux pommes de terre est, depuis 2010, détenu par la commune de Darvoy, située dans le département du Loiret[6].

Notes et références

  1. Jean Anglade, Mémoires paysannes, Éd. de Borée, 2003, p. 87. (ISBN 9782844941534).
  2. a b et c Bernard Stephan, « Le pâté de pommes de terre est-il Limousin, Bourbonnais ou Berrichon ? », sur Le Populaire du Centre, (consulté le 18 juin 2021).
  3. « Pâtés aux pommes de terre », sur le site Audinette.com (consulté le 3 avril 2012).
  4. Jeanine Berducat, Christophe Matho, Guylaine Brun-Trigaud, Jean-Pierre Baldit, Gérard Guillaume (collectif), Patois et chansons de nos grands-pères marchois : Haute-Vienne, Creuse, Pays de Montluçon, Paris, Éditions CPE, , 160 p. (ISBN 978-2-84503-827-1), p. 138.
  5. Les Carnets de Julie, « Pâté de pommes de terre de Lucien », sur France 3, 3e œil productions, .
  6. « Trois jours de fête avec Darvoy en scène », La République du Centre,‎ (lire en ligne, consulté le 3 juin 2018).

Voir aussi

Articles connexes

Lien externe