Orbite de halo

Orbite de halo
Schéma montrant le potentiel effectif d'un système à deux corps (ici le soleil et la terre), montrant les 5 points de Lagrange.

Les orbites de halo sont une famille particulière d'orbites de Lissajous, fermées autour d'un point de Lagrange ou suivant les lignes d'équipotentiel gravitationnel aux abords de ceux-ci. Elles sont périodiques et, contrairement aux orbites de Lyapunov, ne sont pas toutes comprises dans le plan orbital des deux corps célestes : si les plus proches du point L2 se trouvent dans le plan orbital des différents points de Lagrange, elles s'en éloignent au fur et à mesure que l'on déplace l'orbite vers le deuxième corps où elles deviennent quasi perpendiculaires à ce plan. Cette orbite est alors une ellipse dont un des foyers est le deuxième corps du système à l'origine des points de Lagrange[1].

Dans le système Terre-Lune, elle est appelée NRHO (Near Rectilinear Halo Orbit) et est envisagée comme trajectoire quasi-polaire autour de la Lune pour le Lunar Orbital Platform-Gateway de la NASA[2]. Cette trajectoire sera également celle de la mise en orbite de CAPSTONE, sonde spatiale ayant pour objectif de vérifier la stabilité de l'orbite[3].

Le nom "orbites de halo" a été inventé par Robert W. Farquhar en 1968 dans sa thèse de doctorat en astronautique[4].

Notes et références

  1. aisolutionsinc, « Near Rectilinear Halo Orbit Explained and Visualized », (consulté le 6 mars 2018)
  2. (en) « Request for Information & Synopsis Virtual Industry Forum » [PDF], sur nasa.gov, (consulté le 6 mars 2018)
  3. « Un CubeSat pour préparer la mission de la station lunaire », sur Sciences et Avenir (consulté le 30 juillet 2020)
  4. (en) Robert W. Farquhar, The Control and Use of Libration-Point Satellites, Stanford, Californie, Stanford University,