Offensive terrestre israélienne de 2023 dans la bande de Gaza

(Redirigé depuis Opérations terrestres israéliennes dans la bande de Gaza)
Offensive terrestre israélienne de 2023 dans la bande de Gaza
Informations générales
Date Depuis le
Lieu Bande de Gaza
Issue En cours
Belligérants
Drapeau d’Israël Israël Hamas
Jihad islamique palestinien
Front populaire de libération de la Palestine
Front démocratique pour la libération de la Palestine
Commandants
Benyamin Netanyahou
Drapeau d’Israël Benny Gantz
Drapeau d’Israël Yoav Galant
Drapeau d’Israël Herzi Halevi
Drapeau d’Israël Yoel Strick
Drapeau d’Israël Tomer Bar
Drapeau d’Israël Kobi Shabtai
Drapeau d’Israël Ronen Bar
Ismaël Haniyeh
Yahya Sinwar
Mohammed Deïf
Abou Obaïda
Mourad Abou Mourad
Omar Daraghmeh
Ziyad al-Nakhalah
Abou Hamza
Nayef Hawatmeh
Forces en présence
Drapeau d’Israël Brigade Guivati
Drapeau d’Israël 162e division blindée
529 500 membres de Tsahal
Brigades Izz al-Din al-Qassam
• 40 000 membres[1]
Noukhba
Brigades Al-Qods
Brigades d'Abou Ali Moustapha
Brigades de résistance nationale
Pertes
39 morts [2]

Guerre Israël-Hamas de 2023

Batailles

Guerre Israël-Hamas de 2023

Chronologie


Engagements militaires 

Attaques et massacres

Sujets généraux

Effets 

Coordonnées 31° 30′ nord, 34° 30′ est
Géolocalisation sur la carte : Palestine
(Voir situation sur carte : Palestine)
Crédit image:
licence CC BY-SA 3.0 🛈
Offensive terrestre israélienne de 2023 dans la bande de Gaza

L'offensive terrestre israélienne de 2023 dans la bande de Gaza débute le lorsqu'Israël lance plusieurs incursions de blindés dans la bande de Gaza, dans le cadre d'une escalade de la guerre en cours contre le Hamas[3],[4],[5].

Contexte

À partir du , Tsahal commence à mener plusieurs raids et opérations dans la bande de Gaza, en réponse à l'attaque du Hamas contre Israël, qui dure du 7 au 13 octobre. Le , les services Internet et de téléphonie mobile à Gaza sont presque complètement coupés alors qu'Israël intensifie sa campagne de bombardements[6]. Tsahal lance ensuite une offensive terrestre à grande échelle dans la bande de Gaza. Des affrontements entre le Hamas et Tsahal sont signalés près de la ville de Beit Hanoun et du camp de réfugiés palestiniens de Bureij[7].

Déroulement

Le , Tsahal réitère son appel aux habitants de la bande de Gaza pour qu'ils évacuent le nord alors que le premier ministre Benyamin Netanyahou déclare que la « deuxième phase de la guerre a commencé »[8].

Tsahal avance sur trois axes et les frappes aériennes et les bombardements d'artillerie augmentent en intensité.

Réactions

Le 29 octobre, Tedros Adhanom Ghebreyesus, directeur de l'Organisation mondiale de la santé, qualifie de « profondément préoccupantes » les informations du Croissant-Rouge palestinien selon lesquelles l'hôpital al-Quds a reçu un avertissement d'évacuation urgent accompagné d'un avis indiquant qu'il « allait être bombardé ». Il a réitéré qu'il « était impossible d'évacuer des hôpitaux remplis de patients sans mettre leur vie en danger ». Associated Press rapporte que les frappes aériennes israéliennes ont détruit les routes menant à l'hôpital Al-Shifa, le rendant de plus en plus difficile d'accès[9].

Notes et références

Voir aussi

Articles connexes

Liens externes