Olivier Richefou

Olivier Richefou
Illustration.
Olivier Richefou en 2011
Fonctions
Président du Conseil général puis départemental de la Mayenne
En fonction depuis le
(6 ans, 6 mois et 15 jours)
Prédécesseur Jean Arthuis (UDI)
Conseiller départemental de la Mayenne
élu dans le Canton de Saint-Berthevin
En fonction depuis le
(5 ans, 9 mois et 16 jours)
Prédécesseur Yannick Borde (UDI)
Conseiller général de la Mayenne
élu dans le Canton de Laval-Nord-Est

(4 ans)
Prédécesseur Nicole Peu (PS)
Successeur Suppression du canton
Prédécesseur Roland Houdiard (UDF)
Successeur Nicole Peu (PS)
Maire de Changé
Adjoint de 1989 à 2008

(6 ans et 3 mois)
Prédécesseur Georges Heuveline
Successeur Denis Mouchel (DVD)
Biographie
Date de naissance (61 ans)
Lieu de naissance Laval
Nationalité Française
Parti politique UDI
Conjoint Françoise Richefou
Diplômé de Université de Rennes-I
Profession Avocat d'affaires

Olivier Richefou, né le à Laval, est un homme politique et avocat français membre de l'UDI, président du conseil départemental de la Mayenne.

Biographie

Olivier Richefou étudie au Lycée Ambroise Paré de Laval et à la faculté de droit de Rennes où il obtient une maîtrise en 1983. Il est diplômé de l'Essec en 1986[1].

Olivier Richefou est avocat d'affaires et possède un cabinet à Laval, avec François Zocchetto, sénateur UDI de la Mayenne et maire de Laval depuis les élections municipales 2014 [2].

Adjoint au maire de Changé depuis 1989, il en devient maire en 2008[3],[4]. À cette occasion, il devient également vice-président de Laval Agglomération.

En 2001, il est élu conseiller général du canton de Laval-Nord-Est, succédant à François d'Aubert, mais il est défait en 2004 par la socialiste Nicole Peu. De nouveau candidat en 2011, il reprend son siège à la gauche et rejoint dans la foulée l'Alliance centriste de Jean Arthuis. De 2011 à 2014, il est rapporteur général du budget au sein du conseil général.

Jean-Louis Borloo, Olivier Richefou et Jean Arthuis en 2014

En , il est élu président de la fédération de l'Union des Démocrates et Indépendants de la Mayenne[5].

Le , il succède à Jean Arthuis à la tête du conseil général de la Mayenne[6], il démissionne alors de ses fonctions de maire et de vice-président de Laval Agglomération[7] mais il reste 1er adjoint de la ville de Changé, chargé des finances.

Le , en pleine affaire du lait infantile contaminé, le président du conseil départemental prit parti pour l'entreprise Lactalis. Cette défense fut critiquée dès le lendemain par l'hebdomadaire Marianne qui démontra de possibles liens entre l'entreprise agroalimentaire et un membre de la famille d'Olivier Richefou[8].

En 2020, après le déconfinement pour la Pandémie de Covid-19, plusieurs médias notamment les JT de TF1 se sont mis à modifier des informations. Par exemple, pendant plusieurs mois, le département de La Mayenne a été attaqué comme étant le département ayant le plus de malades du Covid-19 et ne prêtant pas attention aux consignes de sécurité. Finalement, il se trouvait que ce département faisait partie de ceux faisant le plus attention, en faisant un très grand nombre de test par jour. Les chiffres étaient ré-utilisés par la chaîne mais le mot test était changé par malades. Les attaques ont légèrement descendu suite à l'intervention en direct pendant Le 13H, de Olivier Richefou qui a rétabli la vérité.[9].

Synthèse des mandats et fonctions

Actuels

Anciens

Décoration

Références