Office central d'études de matériel de chemins de fer

Office central d'études de matériel de chemins de fer

L'Office central d'études de matériel de chemins de fer (OCEM) a été créé en France après la Première Guerre mondiale.

La nécessité de normaliser et d'unifier les règles de fabrication du matériel roulant entre les différents réseaux de chemins de fer s'était fait sentir lors de l'utilisation intensive qui en avait été faite pendant la guerre.

L'office fut créé le avec comme principal instigateur le réseau de l'État. Il se composait de quatre bureaux d'études distincts :

L'OCEM n'a eu aucune influence dans le domaine de la traction utilisant des moteurs à combustion interne (locomotives, locotracteurs et autorails).

Il fut dissous le lors de la création de la Société nationale des chemins de fer français (SNCF) et de cette dissolution naquit :

Très naturellement de nombreux matériels, dont la conception est issue de cet office, comportent le terme OCEM dans leur dénomination. On trouve ainsi :

  • locomotives à vapeur : 241-101 État et 140 A 1 à 170 PLM (futures : 5-140 J 1 à 170 SNCF) ;
  • automotrices électriques (partie caisse) : Z 23100 PO et Z 23400 PO-MIDI (Z 4100 et Z 4400 SNCF) ;
  • voitures de grandes lignes "semi-métalliques" pour le réseau AL ;
  • voitures et fourgons de grandes lignes métalliques (construction rivée puis soudée) ;
  • véhicules métalliques construits pour l'Administration des Postes ;
  • voitures de banlieue métalliques : État « Talbot » et à étage ETAT ;
  • wagons unifiés (couverts, plats, tombereaux, citernes, fourgons) ;
  • bogies pour matériel roulant ;
  • Cadres (conteneurs).

Voir aussi

Articles connexes