Offensive du Nord de l'Ukraine

Offensive du Nord de l'Ukraine
Informations générales
Date -
(1 mois et 13 jours)
Lieu Oblast de Kiev, oblast de Tchernihiv et oblast de Soumy
Issue Victoire ukrainienne
Belligérants
Drapeau de la Russie RussieDrapeau de l'Ukraine Ukraine
Commandants
Vladimir Poutine
Mikhaïl Michoustine
Andrei Ivanovich Sychevoi
Drapeau de la République populaire de Donetsk Denis Pouchiline
Drapeau de République populaire de Lougansk Leonid Passetchnik
Volodymyr Zelensky
Denys Chmyhal
Vladislav Allerov
Forces en présence
Forces armées russes Forces armées ukrainiennes
Pertes
Selon l'Ukraine :
1500+ tués[2]
Selon l'Ukraine :
300+ tués[3],[2]
Civils :
Drapeau de l'Ukraine 503 morts au moins[1]

Invasion de l'Ukraine par la Russie en 2022
Guerre du Donbass

Batailles


Offensive du Nord (Jytomyr , Kiev )


Offensive du Nord-Est (Tchernihiv , Soumy, Kharkiv)


Offensive de l'Est (Donetsk, Louhansk)


Offensive du Sud (Mykolaïv, Kherson, Zaporijjia)


Frappes aériennes dans l'Ouest de l'Ukraine


Guerre navale


Crimée


Débordement


Chronologie de l'invasion de l'Ukraine par la Russie


Coordonnées 51° nord, 34° est
Géolocalisation sur la carte : Ukraine
(Voir situation sur carte : Ukraine)
Crédit image :
licence CC-BY-SA-3.0 🛈
Offensive du Nord de l'Ukraine

L'offensive du Nord de l'Ukraine est un théâtre militaire en cours dans l'invasion de l'Ukraine par la Russie en 2022 pour le contrôle de la partie nord-est du territoire ukrainien, frontalière avec la Russie.

Les forces armées russes pénètrent dans l'oblast de Soumy dès le premier jour de l'invasion, le . Des combats ont lieu notamment pour le contrôle des deux principales villes de l'oblast lors de la bataille de Konotop et la bataille de Soumy, défendues par les forces armées ukrainiennes. Début , une partie des forces russes poursuit l'offensive vers l'ouest, dans le but apparent de rejoindre l'offensive de Kiev, qui a été fortement ralentie par la résistance ukrainienne et n'est pas encore parvenue à prendre le contrôle de la capitale.

Le 4 avril 2022, les autorités ukrainiennes affirment que les troupes russes se sont pour la plupart retirées de l'oblast de Soumy et n'occupent plus de villes ou de villages dans cette région. Plus tard dans la soirée, les autorités ukrainiennes ajoutent que les forces russes ont également quitté de l'oblast de Tchernihiv, information qui sera confirmée par le Pentagone le 6 avril. Comme pour l'offensive de Kiev, l’objectif de ce « retrait rapide » des troupes russes de ces régions du Nord-Est de l’Ukraine, est un redéploiement de ces soldats vers l’est et le sud, estime le gouvernement ukrainien.

Déroulement

Février

Le , les forces armées russes franchissent la frontière entre la Russie et l'Ukraine et pénètrent dans l'oblast de Soumy. De premiers combats contre l'armée ukrainienne ont lieu dans la région[4],[5]. L'offensive du Nord-Est de l'Ukraine décrit une poussée majeure des forces armées russes sur le territoire des oblasts et de leurs capitales administratives — Tchernihiv et Soumy. Ils rencontrent une féroce résistance ukrainienne, débutant ainsi la bataille de Kharkiv[6]. Un missile russe frappe la base aérienne de Tchouhouïv, qui abrite des drones Bayraktar TB2[7]. Selon les informations de l'OSINT, l'attaque endommage les zones de stockage de carburant et les infrastructures[8].

Le 25 février à 01 h 39, les forces russes se retirent de la ville de Soumy (située à 35 kilomètres de la frontière russe) après une intense guerre urbaine entre les défenseurs ukrainiens et les forces russes[9]. Selon des sources ukrainiennes, plus de 100 chars russes ont été détruits et des dizaines de soldats capturés[10]. Au même moment, l'Ukraine perd le contrôle de la deuxième ville de l'oblast, Konotop (située à 90 kilomètres de la frontière russe)[11],[12]. Des missiles BM-27 Uragan frappent une école à Okhtyrka[13], tuant un garde et blessant un nombre indéterminé d'enfants et un enseignant[14]. Cependant, les forces ukrainiennes opposent une forte résistance, forçant les Russes à battre en retraite[15]. De violents combats se poursuivent dans la périphérie nord de Kharkiv, en particulier dans le village de Tsyrkuny[16].

Des affrontements ont lieu à Soumy pendant la journée du 26 février entre les forces russes et les Forces de défense territoriales[17]. Les forces russes réussissent à capturer la moitié de la ville pendant la journée, avant que les forces ukrainiennes ne repoussent les assaillants[18]. Dmytro Jyvytsky, le gouverneur de l'oblast de Soumy, déclare que six civils ont été tués et 55 blessés dans les bombardements russes sur Okhtyrka[19]. Les forces russes à l'ouest de Soumy avancent vers l'ouest dans la nuit et annoncent se trouver à 150 kilomètres de Kiev[20]. Le gouverneur de l'oblast de Kharkiv, Oleh Syniehoubov  Voir avec Reasonator, annonce un couvre-feu à Kharkiv alors que la ville se trouve toujours sous contrôle ukrainien[21].

Un certain nombre de véhicules russes avancent vers Soumy depuis l'est le 27 février, tandis que deux femmes ont été tuées autour de l'aéroport de Soumy[22]. Au petit matin à Kharkiv, un gazoduc est détruit par les forces russes[23]. Des véhicules légers russes font irruption dans la ville[24], la moitié d'entre eux seront détruits par les forces ukrainiennes lors des combats qui suivront[25]. Dans l'après-midi, des responsables ukrainiens annonce que Kharkiv est toujours sous contrôle ukrainien malgré l'attaque nocturne des forces russes[26],[27]. Hennadiy Matsegora, le maire de Koupiansk, accepte de céder le contrôle de la ville aux forces russes, accusant les forces ukrainiennes de l'avoir abandonné lors du début de l'invasion[28]. Il sera accusé de trahison par le procureur général ukrainien Iryna Venediktova[29].

Le 28 février, les forces russes bombardent et détruisent un dépôt pétrolier à Okhtyrka[30]. Plus de 70 soldats ukrainiens ont été tués par une bombe thermobarique ayant visée la Base aérienne de Okhtyrka[3],[31]. Kharkiv est bombardé par des armes à sous-munitions, tuant 9 civils et en blessant 37 autres. En raison de la nature aveugle de ces armes utilisées dans des zones densément peuplées, Human Rights Watch a décrit ces frappes comme un possible crime de guerre russe[32].

Mars

Les parachutistes russes atterrissent à Kharkiv tôt le matin et sont confrontés aux forces ukrainiennes. Des affrontements ont également lieu près d'un hôpital militaire de la ville. Le chef de la police de la région de Kharkiv, Volodymyr Timochko, déclare plus tard la situation sous contrôle[33]. Selon le Conseil territorial de Krouty, près de 200 soldats russes ont été tués lors d'affrontements avec les forces armées ukrainiennes et les forces de défense territoriales lors d'escarmouches à Krouty, dans l'oblast de Tchernihiv[2]. Ce jour-là, les forces russes capturent Trostianets à 01 h 03 du matin, détruisant apparemment la porte de la cour ronde et une galerie d'art[34].

Le 3 mars, une frappe aérienne russe sur la centrale électrique locale le 3 mars coupe l'approvisionnement en électricité et en chauffage dans la ville d'Okhtyrka[35]. Cinq personnes ont été blessées lors de bombardements sur les bâtiments de la 27e brigade d'artillerie et du département militaire de l'université d'État de Soumy[36]. Ce jour-là, la Russie affirme avoir capturé Balakliia[37].

Dans une évaluation de la campagne du , Frederick Kagan a écrit que « l'axe de Sumy est actuellement la voie d'avance russe la plus réussie et la plus dangereuse sur Kiev ». Il a noté que la géographie favorisait les avancées mécanisées car le terrain « est plat et peu peuplé, offrant peu de bonnes positions défensives »[38].
Les forces ukrainiennes lancent une contre-attaque dans l'oblast de Kharkiv, repoussant les forces russes avançant de l'oblast de Soumy au-delà de la frontière de l'État[39].

Le 7 mars, l'Ukraine affirme avoir repris Tchouhouïv près de Kharkiv lors d'une contre-attaque dans la nuit et aurait tué deux commandants russes : Dmitry Safronov, commandant de la 61e brigade d'infanterie navale, et le lieutenant-colonel Denis Glebov, commandant adjoint de la 11e brigade d'assaut aérien de la Garde[40]. Au cours de la journée, l'Ukraine affirme également avoir tué le major-général russe Vitali Guerassimov, et plusieurs autres officiers supérieurs de l'armée russe lors d'une bataille près de Kharkiv[41].

Le lendemain, l'Ukraine déclare avoir repoussé une attaque des forces russes contre Izioum[42]. La première évacuation de civils dans le cadre d'un accord entre l'Ukraine et la Russie a lieu dans la journée, les habitants étant évacués de Soumy[43].

Selon Lyudmyla Denisova, commissaire aux droits de l'homme en Ukraine, quatre civils ont été tués lorsqu'un obus a touché leur maison pendant la nuit du 9 mars dans le village de Slobozhanske, situé dans le raïon d'Izioum[44]. À Velyka Pyssarivka, trois civils ont été tués à la suite de bombardements russes selon Dmytro Jyvytsky[45].

Un haut responsable du département américain de la Défense affirme le 10 mars que Tchernihiv est désormais « isolée »[46]. Vers 01 h 30 du matin, des frappes aériennes russes ont détruit un gazoduc à Okhtyrka. Selon le gouverneur Jyvytsky, les bombardements russes sur le territoire de l'ancienne usine d'Elektrobutprilad à Trostianets ont tué trois civils[45]. À 14 h 20, les forces russes bombardent la ville de Nijyn à l'aide de BM-27 Uragan, tuant deux civils[47].

Le 11 mars, deux civils ont été tués dans la nuit lors de bombardements russes dans le village de Kerdylivshchyna dans l'oblast de Soumy[48]. Les forces ukrainiennes affirment plus tard avoir repris deux véhicules blindés de transport de troupes et cinq colonies dans l'oblast de Tchernihiv au cours de la journée, dont Baklanova Muravika[49]. Les bombardements russes sur Derhatchi pendant la journée ont tué trois civils[50].

L'Institut pour l'étude de la guerre déclare le 12 mars qu'il est probable que les contre-attaques des forces de défense territoriales menacent la longue ligne de communication de la Russie de ce théâtre[51]. Ce jour-là, les forces ukrainiennes reprennent deux autres localités dans l'oblast de Tchernihiv, stoppant ainsi l'avance russe vers Kiev[52].

Le 14 mars, deux civils ont été tués dans des bombardements russes ayant visé des maisons à Kharkiv. Un enfant est tué par des bombes tombées sur un jardin d'enfants à Tchouhouïv[53].

Le 20 mars, il a été signalé que des soldats russes avaient pris la ville de Chostka après 3 semaines et demi de bataille[54].

Le 31 mars, après plusieurs semaines d'attaques et un mois de siège, les forces ukrainiennes réussissent à briser l'encerclement de Tchernihiv en reprenant une route principale reliant Kiev à la capitale régionale[55].

Le 17 mars, au moins 21 personnes ont été tuées à la suite de bombardements russes à Merefa. Pendant la journée, Izioum est prise en grande partie par les forces russes[56], tandis que les combats se poursuivent[57].

La Russie déclare qu'au matin du 24 mars, la ville d'Izioum est complètement sous le contrôle de ses unités. Cette affirmation est démentie par l'Ukraine, déclarant la poursuite des combats[58]. Le même jour, un député du conseil municipal déclare à CNN que les Russes contrôlent le secteur nord de la ville tandis que la partie sud est toujours contrôlée par les Ukrainiens, les forces russes tentant de les encercler[59].

Le 31 mars, après plusieurs semaines d'attaques et un mois de siège, les forces ukrainiennes réussissent à briser l'encerclement de Tchernihiv en reprenant une route principale reliant Kiev à la capitale régionale[55].

Avril

Le 1er avril, les forces russes capturent totalement Izioum après une longue période de combats[60],[61]. Selon les autorités locales, 80% des bâtiments résidentiels de la ville ont été détruits lors de la bataille[62].

Le 4 avril, le gouverneur Jyvytsky déclare que les troupes russes n'occupent plus de villes ou de villages dans l'oblast de Soumy et se sont pour la plupart repliées, tandis que les troupes ukrainiennes s'efforcent de repousser les unités restantes[63]. Selon le gouverneur Vyacheslav Chaus, l'armée russe s'est retirée de la capitale régionale de Tchernihiv, tandis que « certaines troupes » demeurent dans la province[64]. Les forces russes auraient posé des mines dans de nombreuses zones avant leur retrait[65].

Le 6 avril, le Pentagone confirme que l'armée russe a quitté l'oblast de Tchernihiv, tandis que l'oblast de Soumy demeure toujours contesté[66].

Finalement, le 8 avril, le gouverneur Zhyvytsky annonce que toutes les troupes russes ont quitté l'oblast de Soumy, ajoutant que le territoire de la région demeure toujours dangereux en raison de munitions non explosés et d'autres explosifs laissés par les troupes russes[67].

Le 10 avril, des images satellites montrent un convoi militaire russe de 13 km de long se déplaçant vers le sud à travers la ville de Velykyï Bourlouk, dans l'Est de l'Ukraine, vers Kharkiv[68].

À partir du 18 avril les Russes réduisent progressivement leurs forces dans l’agglomération de Kharkov pour allouer plus de troupes à l'assaut d'Izioum et du Donbass, les Ukrainiens recapturent 3 villages à l'est de la ville[69],[70]. Entre le 19 avril et fin avril les Russes tentent de percer les défenses Ukrainiennes dans la ville de Barvinkove[71]. Avec le retrait de certaines troupes Russes les forces Ukrainiennes entreprennent une contre offensive au nord de la ville de Kharkov[72]. À partir du Ils réussissent à avancer chaque jour en capturant quelques village au nord de la ville, moyennant des pertes assez importantes dans certaines unités, notamment lors de la reprise de Rouska Lozova[73],[74].

Mai

Le , la ville de Staryï Saltiv est recapturée ; entre le et le , les Ukrainiens recapturent une dizaine de villages et les Russes sont presque hors de portée d'artillerie de la ville de Kharkov[75]. Le , les Russes détruisent un certain nombre de ponts dans la région de Kharkov pour ralentir l'avancée des Ukrainiens[76].

À partir du , les Russes rassemblent des troupes à Belgorod pour aller renforcer le front de Kharkiv[77]. Les Ukrainiens continuent de pousser leur contre-attaque, leur objectif étant d'atteindre la frontière d'avant-guerre. Cette contre-attaque atteint son apogée le avec les troupes ukrainiennes qui sont à une dizaine de km de la frontière[78],[79]. Le 15 mai des soldats ukrainiens postent une vidéo sur internet qui prouverait que leur unité a atteint la frontière mais cette vidéo sera par la suite débunkée[80]. Selon un général ukrainien l'armée ukrainiennes aurait libéré 23 municipalités entre le 5 et le 18 mai[81].

Notes et références

  1. « Ukraine: 503 civils tués dans la région de Kharkiv depuis le début de l'invasion russe », sur Journaldemontreal, (consulté le )
  2. a b et c (uk) Markiyan Klimkovetsky, « У новому бою під Крутами українці знищили приблизно 200 окупантів », Hromadske Radio,‎ (lire en ligne [archive du ], consulté le )
  3. a et b Associated Press, « More than 70 Ukrainian soldiers killed after Russian artillery hit Okhtyrka base » [archive du ], sur The Washington Times, (consulté le )
  4. (fr) « Guerre en Ukraine.Selon Kiev, la centrale de Tchernobyl a été capturée par les forces russes », Courrier international, 24 février 2022.
  5. (en-US) Michael Schwirtz et Sabrina Tavernise, « In Ukraine, Blasts Before Dawn, Outrage — Then Panic. » [archive du ], sur The New York Times, (ISSN 0362-4331, consulté le )
  6. Jack Losh, « Kharkiv's Resistance to Russia's War Has Already Begun » [archive du ], sur Foreign Policy, (consulté le )
  7. « Ukraine: Video appears to show aftermath of missile strike on air base in Chuhuiv » [archive du ], Sky News, (consulté le )
  8. Michael Sheetz, « Satellite imagery shows Russian attack on Ukraine from space » [archive du ], CNBC, (consulté le )
  9. (uk) Oles Drukach, « Ворог відступив: у Сумах біля кадетського корпусу закінчився переможний бій » [archive du ], Channel 24 (Ukraine),‎ (consulté le )
  10. « Бои под Сумами: артиллерия и "Байрактары" уничтожили 100 танков и 20 "Градов" оккупантов » [archive du ] (consulté le )
  11. Alexander Ward, « 'Almost not possible' for Ukraine to win without West's help, Ukraine official says », Politico,‎ (lire en ligne [archive du ], consulté le )
  12. Roman Olearchyk, « Russian aircraft forced to land in Belarus, Ukrainian army says », The Financial Times,‎ (lire en ligne [archive du ] Accès payant, consulté le )
  13. (uk) Katerina Rodak, « В Охтирці росіяни обстріляли дитячий садок та сховище з людьми » [archive du ], sur Zaxid.net,‎ (consulté le )
  14. « В Охтирці російські окупанти покидали БТРи та розбіглися — Геращенко » [archive du ], sur Новини Чернівці: Інформаційний портал «Молодий буковинець» (consulté le )
  15. (ru) « Российская военная техника заняла территорию бывшего аэропорта "Бердянск" – горсовет » [archive du ], sur www.unian.net (consulté le )
  16. (en-US) Michael Schwirtz, « Scenes from Kharkiv: Battle wreckage, the boom of artillery, and people sheltering in the subway. », The New York Times,‎ (ISSN 0362-4331, lire en ligne [archive du ], consulté le )
  17. « Ukraine's Sumy city says fighting under way on streets », Reuters,‎ (lire en ligne [archive du ], consulté le )
  18. (uk) « Суми повністю перейшли під контроль України, Чернігів тримається — Арестович » [archive du ], sur Novy Chas,‎ (consulté le )
  19. (uk) « Швидкі не підпускають. Під Сумами російські танки розстріляли автобус із цивільними — ОДА », Novy Chas,‎ (lire en ligne [archive du ], consulté le )
  20. Dan Sabbagh, « Russian forces advance on Kyiv: fighting on fourth day of invasion » [archive du ], sur The Guardian, (consulté le )
  21. (uk) « Комендантська година у Харкові: тих, кого неідентифікують як військового, ліквідовуватимуть », Hromadske Radio,‎ (lire en ligne, consulté le )
  22. (uk) Igor Strelstov, « У Сумах обстріляли цивільне авто з дорослими та дітьми — загинула жінка », Suspilne,‎ (lire en ligne [archive du ], consulté le )
  23. (en) « Ukraine says Russian troops blow up gas pipeline in Kharkiv », Reuters,‎ (lire en ligne [archive du ], consulté le )
  24. « Russian troops enter Ukraine's Kharkiv -Ukrainian official » [archive du ], sur Reuters (consulté le )
  25. Associated Press, « Ukrainian army destroys half of Russian transport in Kharkiv: Top adviser » [archive du ], sur Daily Sabah, (consulté le )
  26. (en) Becky Sullivan, « After a night of heavy fighting, Ukrainian officials say they still control Kharkiv », NPR,‎ (lire en ligne [archive du ], consulté le )
  27. Reuters, « Ukraine has restored full control of Kharkiv: Governor », Daily Sabah,‎ (lire en ligne [archive du ], consulté le )
  28. « In Kharkiv region, mayor admits to handing over city to occupiers » [archive du ], sur Ukrayinska Pravda, (consulté le )
  29. (es) Agencia de Periodismo Investigativo, « Acusan de traición al alcalde de Kupyansk, ciudad del noreste de Ucrania » [archive du ] (consulté le )
  30. (en) Ukrinform, « Prohibited bombs dropped on Okhtyrka, oil depot on fire » [archive du ], (consulté le )
  31. Peter Beaumont, Luke Harding, Jon Henley, Julian Borger et Dan Sabbagh, « Huge armoured column nears Kyiv as 'barbaric' missile strikes continue », The Guardian,‎ (lire en ligne [archive du ], consulté le )
  32. « Ukraine: Cluster Munitions Launched Into Kharkiv Neighborhoods », sur Human Rights Watch, (consulté le )
  33. Zoe Zaczek, « Russian paratroopers launch fresh attack on embattled Kharkiv with battle underway at military hospital », Sky News, (consulté le )
  34. (uk) « Тростянець захоплено агресором – голова ОВА », sur Interfax Ukraine,‎ (consulté le )
  35. Jim Heintz, Yuras Karmanau et Mstyslav Chernov, « Russian Forces Take Control of Europe's Biggest Nuclear Plant After Shelling It », Associated Press,‎ (lire en ligne [archive du ], consulté le )
  36. « Russian missile strikes Sumy, 5 wounded » [archive du ], sur Ukrayinska Pravda, (consulté le )
  37. « Russia hits communications facility in Kyiv, takes town near Kharkiv -Ifax » [archive du ], sur Arab News, (consulté le )
  38. Frederick Kagan, « Russian Offensive Campaign Assessment, March 4 », sur CriticalThreats.org, (consulté le )
  39. Denys Karlovskyy, « Ukrainian forces launch counterattack against Russian forces near Kharkiv », Ukrayinska Pravda,‎ (lire en ligne [archive du ], consulté le )
  40. « Ukraine Recaptures City of Chuhuiv, Kills Top Russian Commanders: Officials » [archive du ], sur Newsweek, (consulté le )
  41. Graeme Massie, « Ukraine claims it has killed another Russian general during fighting in Kharkiv », The Independent,‎ (lire en ligne [archive du ], consulté le )
  42. Agence France-Presse, « Russia to open Ukraine 'humanitarian routes', but fears persist », France 24,‎ (lire en ligne [archive du ], consulté le )
  43. Sam Jones, « Two children among at least 21 killed in Sumy airstrikes, officials say », The Guardian,‎ (lire en ligne [archive du ], consulté le )
  44. Agence France-Presse, « 71 children killed in Ukraine so far », New Straits Times,‎ (lire en ligne [archive du ], consulté le )
  45. a et b (uk) Olga Glushchenko, « Ворожа авіація бомбила вночі околиці Сум і Охтирку – голова ОДА », Ukrayinska Pravda,‎ (lire en ligne [archive du ], consulté le )
  46. Ellie Kaufman, « Russian forces have moved about 3 miles closer to Kyiv and Chernihiv is now "isolated," US defense official says », CNN,‎ (lire en ligne [archive du ], consulté le )
  47. « Окупанти обстріляли Ніжин із "Ураганів" », Slovo i Dilo,‎ (lire en ligne [archive du ], consulté le )
  48. (uk) Roman Petrenko, « Росіяни обстріляли будинки в селі на Сумщині, двоє загиблих », Ukrayinska Pravda,‎ (lire en ligne [archive du ], consulté le )
  49. (uk) Roman Petrenko, « Сили спротиву звільнили від росіян 5 населених пунктів на Чернігівщині » [archive du ], sur Ukrayinska Pravda,‎ (consulté le )
  50. (uk) « Из-за обстрелов российских оккупантов Дергачи остались без газа и электроэнергии » [archive du ], sur Kharkiv Today,‎ (consulté le )
  51. Institute for the Study of War - RUSSIAN OFFENSIVE CAMPAIGN ASSESSMENT, MARCH 12. Retrieved 13 March 2022.
  52. (uk) Valentina Romanenko, « Українські захисники звільнили ще два населені пункти на Чернігівщині » [archive du ], sur Ukrayinska Pravda,‎ (consulté le )
  53. Agence France-Presse, « Two Killed In Kharkiv Bombardment: Prosecutor » [archive du ], sur Barron's, (consulté le )
  54. https://uacrisis.org/en/russia-attacks-ukraine-live-update
  55. a et b « Ukraine’s Best Tank Brigade Has Won The Battle For Chernihiv », (consulté le )
  56. (en) BBC News, « Pentagon says Russian advance is frozen », sur BBC News, (consulté le )
  57. (en) « RUSSIAN OFFENSIVE CAMPAIGN ASSESSMENT, MARCH 18 », sur Institute for the Study of War, (consulté le )
  58. (en) By, Seán Federico O'Murchú, George Ramsay, Sana Noor Haq, Melissa Macaya, Maureen Chowdhury, and Jason Kurtz CNN, « Russia claims control of Ukrainian city, state media reports », sur CNN,
  59. (en) « FIRST ON CNN: Major infrastructure in central Izyum is destroyed, new satellite images show », sur CNN, (consulté le )
  60. « На Київщині ЗСУ звільнили 15 населених пунктів – зведення Генерального штабу », Радіо Свобода,‎ (lire en ligne, consulté le )
  61. « Росіяни контролюють Ізюм – Генштаб ЗСУ », Український мілітарний центр,‎ (lire en ligne, consulté le )
  62. Izyum city government: Izyum 80% destroyed, Ukrayinska Pravda (3 April 2022)
  63. Russian troops no longer hold any settlements in Ukraine's Sumy region, says governor, National Post (4 April 2022)
  64. « Some Russian Troops Still in Northern Ukrainian Region of Chernihiv - Governor », (consulté le )
  65. Russian Military Leaves Chernihiv Region, Plants Mines In Many Areas - Governor Chaus, Ukrainian News Agency (4 April 2022)
  66. « Pentagon: Russia has fully withdrawn from Kyiv, Chernihiv », Washington Post,‎ (lire en ligne, consulté le )
  67. Sumy region liberated from Russian troops, Ukrayinska Pravda (8 avril 2022)
  68. « Satellite images show apparent Russian military convoy east of Kharkiv », CNN,‎ (lire en ligne)
  69. https://www.understandingwar.org/backgrounder/russian-offensive-campaign-assessment-april-18
  70. https://www.europe1.fr/international/lukraine-annonce-avoir-repris-trois-localites-proches-de-kharkiv-4107366
  71. https://www.understandingwar.org/backgrounder/russian-offensive-campaign-assessment-april-29
  72. https://www.understandingwar.org/backgrounder/russian-offensive-campaign-assessment-april-30
  73. https://www.understandingwar.org/backgrounder/russian-offensive-campaign-assessment-may-2
  74. https://imi.org.ua/en/news/mod-says-ukrainian-side-suffered-losses-because-of-a-post-by-kazanskyy-i45297
  75. https://www.understandingwar.org/backgrounder/russian-offensive-campaign-assessment-may-7
  76. https://www.pravda.com.ua/eng/news/2022/05/7/7344591/
  77. https://fr.euronews.com/2022/05/09/les-forces-russes-tentent-de-se-reorganiser-face-a-la-contre-offensive-ukrainienne
  78. https://understandingwar.org/backgrounder/russian-offensive-campaign-assessment-may-11
  79. https://www.ouest-france.fr/monde/guerre-en-ukraine/guerre-en-ukraine-la-menace-russe-s-eloigne-de-kharkiv-aide-americaine-le-point-sur-la-nuit-aef33869-599e-4b4b-b2b0-613b3c06e8f2
  80. https://voxukraine.org/en/fake-ukrainian-military-created-the-visibility-of-access-to-the-state-border-with-russia-in-kharkiv-region/
  81. https://global.espreso.tv/ukrainian-defenders-liberate-23-settlements-in-kharkiv-region