Occupation russe de l'oblast de Donetsk

Occupation russe de l'oblast de Donetsk
Coat of Arms of the Donetsk People's Republic.svg
  • Territoire sous contrôle ukrainien
  • Territoire occupé par la Russie puis récupéré par l'Ukraine
  • Territoire occupé par la Russie
Géographie
Pays
Fonctionnement
Statut
Chef de l'exécutif

L'occupation russe de l'oblast de Donetsk est une occupation militaire en cours en Ukraine, qui a commencé le 7 avril 2014 lorsqu'une partie de l'oblast est passée sous le contrôle de la république populaire de Donetsk, un État séparatiste soutenu par la Russie et annexé par celle-ci en octobre 2022.

Le centre administratif de l'oblast est Donetsk ; cependant, son administration d'État régionale a été temporairement transférée à Kramatorsk en raison de la guerre russo-ukrainienne en cours[1].

Déroulement

L'occupation débute avec l'invasion des troupes russes sur le territoire du Donbass ukrainien en avril 2014 après la prise de la Crimée par la fédération de Russie, une série de manifestations pro-russes en Ukraine et la déclaration de « souveraineté de l'État » de la RPD.

Les hostilités de la guerre dans le Donbass commencent le 12 avril 2014, avec la prise des villes ukrainiennes de Sloviansk, Kramatorsk et Droujkivka par des unités russes dirigées par des officiers des services spéciaux russes, où des saboteurs russes ont armé des collaborateurs locaux avec des armes saisies au ministère de l'Intérieur et les a recrutés dans leurs rangs. Dans des conditions de non-résistance des structures de pouvoir locales de l'Ukraine, et parfois de coopération ouverte, de petites unités d'assaut de saboteurs russes ont pris le contrôle de Horlivka et d'autres villes des régions de Donetsk et de Louhansk les jours suivants[2].

Le 21 février 2022, le président de la fédération de Russie, Vladimir Poutine, signe des décrets sur la reconnaissance de la RPD et de la RPL, ainsi que des accords d'amitié, de coopération et d'assistance avec les républiques[3]. Les décrets prévoient notamment que les forces armées russes devront « assurer le maintien de la paix » sur le territoire de la RPD et de la RPL jusqu'à la conclusion d'accords d'amitié, de coopération et d'assistance mutuelle[4],[5].

Le 22 février 2022, le ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov déclare que le droit à la souveraineté doit être respecté par rapport aux États qui représentent toutes les personnes vivant sur leur territoire. Selon lui, depuis 2014, l'Ukraine ne fait pas partie de ces pays[6]. Le même jour, les accords de reconnaissance, de coopération et d'assistance mutuelle des républiques du Donbass ont été ratifiés par les deux chambres de l'Assemblée fédérale de la fédération de Russie, la Douma d'État et le Conseil de la fédération, ainsi que les parlements de la RPD et de la RPL[7].

La Russie et la RPD ont tenté de consolider leur occupation de l'est de l'Ukraine par des moyens politiques et économiques, essayant probablement d'intégrer ces territoires dans les républiques séparatistes existantes ou d'en créer de nouvelles[8]. D'autre part, les civils ukrainiens ont commencé à organiser des mouvements de résistance[9].

Le 29 septembre 2022, conformément à l'annonce des résultats aux référendums, Vladimir Poutine signe des décrets reconnaissant l'indépendance des régions de Kherson et de Zaporijjia[10]. Le 30 septembre, le président russe prononce l'annexion de ces dernières ainsi que des républiques populaires de Donetsk et de Lougansk. L'annexion est formalisée le 5 octobre[11].

Contrôle des localités

Au 23 février 2022, le territoire contrôlé par la république populaire de Donetsk est organisé en 17 divisions administratives[12] :

  1. Donetsk ;
  2. Dokoutchaïevsk ;
  3. Starobechevo ;
  4. Amvrossievka ;
  5. Telmanovo (Boïkovskoïe) ;
  6. Novoazovsk ;
  7. Khartsyzk ;
  8. Makeïevka ;
  9. Iassinovataïa;
  10. Gorlovka ;
  11. Debalstevo ;
  12. Ienakievo ;
  13. Jdanovka ;
  14. Kirovskoïe ;
  15. Chakhtiorsk ;
  16. Thorez ;
  17. Snejnoïé.

Les autres villes de l'oblast de Donetsk contrôlées par l'Ukraine n'ont jamais été mentionnées par les séparatistes.

Le 18 mars 2022, Marioupol est entièrement encerclée et les combats atteignent le centre-ville, entravant les efforts d'évacuation des civils[13]. Le 20 mars, une école d'art de la ville, abritant environ 400 personnes, est détruite par un bombardement russe[14]. Le même jour, alors que les forces russes poursuivent leur siège de la ville, le gouvernement russe exige une reddition complète, ce que plusieurs responsables du gouvernement ukrainien refusent[réf. nécessaire]. Le 24 mars, les forces russes entrent dans le centre de Marioupol dans le cadre de la deuxième phase de l'invasion[15]. Le 13 avril, les forces russes intensifient leur attaque contre l'usine métallurgique Azovstal de Marioupol, utilisée par les défenses ukrainiennes résiduelles dans la ville[16]. Les forces russes encerclent l'usine où les dernières forces ukrainiennes sont retranchées, qui annoncent le 17 avril continuer le combat jusqu'au dernier homme[réf. nécessaire].

Le 18 avril, avec la quasi-victoire russe de la bataille de Marioupol, le gouvernement ukrainien annonce le début de la deuxième phase de l'invasion renforcée dans les régions de Donetsk, Louhansk et Kharkiv[17].

Politique et administration

Le pouvoir exécutif et législatifs siègent dans les anciens bâtiments de l'administration ukrainienne pris lors de la guerre en 2014.

Pouvoir exécutif

La république populaire de Donetsk est dirigée par un président qui est élu au suffrage universel direct et par un Premier ministre nommé par le président. L'actuel président est Denis Pouchiline et le Premier ministre est Vitali Khotsenko.

Pouvoir législatif

Le pouvoir législatif est exercé par le Conseil populaire qui est renouvelé tous les quatre ans lors d'élections législatives. Le Conseil populaire est actuellement présidé par Volodymyr Bidyovka et les dernières élections législatives ont eu lieu le 11 novembre 2018.

Notes et références

  1. Kikhtenko to move Donetsk administration to Kramatorsk and to leave power structures in Mariupol Mirror Weekly, mw.ua
  2. « Видео публикуется впервые - милиция и боевики в Донецке » [archive du ] (consulté le )
  3. « Путин подписал указы о признании ЛНР и ДНР », ТАСС,‎ 21 февраля 2022 (lire en ligne [archive du ], consulté le )
  4. « Путин распорядился ввести войска на территории под контролем "ДНР" и "ЛНР" », Радио Свобода,‎ (lire en ligne)
  5. Путин поручил российским военным обеспечить поддержание мира в ДНР и ЛНР // РБК, 22.02.2022
  6. « Лавров заявил, что Украина не имеет права на суверенитет, так как ее власти "не представляют весь народ" », Настоящее Время,‎ (lire en ligne)
  7. Совет Федерации ратифицировал договор о признаии, сотрудничестве и взаимопомощи республикам Донбасса
  8. « Ukraine Invasion Update 25 », Institute for the Study of Warfare, 5 травня 2022 (consulté le )
  9. « Russian Offensive Campaign Assessment, April 24 », Institute for the Study of Warfare, (consulté le )
  10. (en) « Kremlin recognizes independence of two Ukrainian regions », sur Welle (www.dw.com), (consulté le )
  11. « Guerre en Ukraine : ce qu'il faut retenir de la journée du mercredi 5 octobre », sur Franceinfo, (consulté le ).
  12. « Прием граждан | Официальный сайт Народного Совета ДНР », sur dnrsovet.su,‎ (consulté le )
  13. (en) Daniel Boffey et Lorenzo Tondo, « Fighting reaches central Mariupol as shelling hinders rescue attempts », The Guardian,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  14. « Russian forces bomb school sheltering 400 people in Mariupol, city council says », CNN,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  15. (en) « Ukraine war in maps: Tracking the Russian invasion », BBC News,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  16. Luke Harding, Isobel Koshiw et Bethan McKernan, « Last marines defending Mariupol 'running out of ammunition' », The Guardian,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  17. April 18, 2022. "Ukraine says 'Battle of Donbas' has begun, Russia pushing in east". Reuters. [1]

Voir aussi

Articles connexes