Noam Anouar

Noam Anouar
Biographie
Naissance
Nationalité
Activités
Autres informations
A travaillé pour
Membre de

Noam Anouar – Anouar Bouhadjela, à l’état civil – est un syndicaliste policier spécialiste de la lutte antiterroriste[1] et lanceur d'alerte[2] français. Il est suspendu et devient chroniqueur pour Le Média au printemps 2021.

Biographie

Noam Anouar, d'origine algérienne, est né en 1975 à Goussainville (Val-d'Oise). Il obtient un BTS, puis passe deux ans dans l’armée suivis d'une expérience d’encadrement sportif. Il devient ensuite policier dans les rangs de la Sécurité publique, avec une première affectation à la préfecture de Bobigny (Seine-Saint-Denis) où il subit le racisme de ses collègues[3],[4].

Il est affecté pendant 10 ans aux Renseignements Généraux, puis aux Renseignements Territoriaux en Seine-Saint-Denis. Il a notamment eu comme mission d'infiltrer les milieux islamistes.[5]

Délégué du syndicat Vigi, il est suspendu par sa hiérarchie en pour avoir dénoncé les violences policières exercées contre les manifestants lors d'une interview télévisée[6]. Sa hiérarchie l'a convoqué le en évoquant des manquements « devoirs d’exemplarité, d’obéissance, de réserve, aux obligations de rendre compte, de loyauté » et de la « négligence professionnelle »[7].

Dans un livre intitulé La France doit savoir paru en 2019, Noam Anouar dénonce principalement le racisme dans la police, dont il se dit lui-même victime[5]. Il aborde d'autres sujets dont la cassure police-population, la question du malaise et du suicide des policiers ou la guerre des services. La préface est signé par Guillaume Ryckewaert, commissaire de police et secrétaire national du Syndicat des commissaires de la Police nationale qui est de ce fait suspendu[8].

Il commente fréquemment dans les médias les violences policières, l'IGPN, et les lacunes du maintien de l'ordre lors des manifestations des Gilets jaunes, ce qui lui vaudra une suspension[9]. Depuis , il est chroniqueur police/justice/société sur Le Média[10], même s'il n'a plus publié de chronique depuis février 2022.

En 2022, il est mis en cause par Libération[11] puis par le journaliste Aziz Zemouri[12], dans le contexte de la fausse affaire Garrido-Corbière publiée par Le Point. Selon Libération, c'est lui qui aurait remis au Point les documents falsifiés qui ont lancé l'affaire. Libération souligne sa proximité avec Jean-Christophe Lagarde, époux de la maire de Drancy, Aude Lagarde, dont il est aussi le prédécesseur et l'adjoint, et la possible implication de celui-ci. Anouar est employé par cette municipalité.

Publication

  • La France doit savoir, un flic infiltré chez les islamistes raconte, Plon, (ISBN 978-2-259-27734-1)[13]

Notes et références

  1. « Retrouver le tireur est un vrai « travail de fourmi », témoigne Noam Anouar, délégué syndical Vigi Police, et spécialiste de la lutte antiterroriste », sur cnews.fr, (consulté le ).
  2. Emmanuel Fansten, « Noam Anouar, flic et fliqué », sur liberation.fr, Libération, (consulté le ).
  3. Eugénie Barbezat, « Noam Anouar, policier lanceur d'alerte : "Le pouvoir ne peut pas se mettre sa police à dos" », sur humanite.fr, L'Humanité, (consulté le ).
  4. (en) Constant Méheut, « Groups Put French State on Legal Notice Over Police Racism », sur nytimes.com, New York Times, (consulté le ).
  5. a et b Gregory Peytavin, « Parole d’un flic oublié du 93 », sur Paris-Match, (consulté le ).
  6. « Le médiatique policier Noam Anouar suspendu par sa hiérarchie pour avoir critiqué la police », sur ladepeche.fr, La Dépêche du Midi, .
  7. Cyprien Boganda, « Notre première mission, c'est de maintenir l'ordre, pas de tabasser les manifestants », sur L'Humanité, (consulté le ).
  8. Benoît Fechner, « Flic infiltré chez les islamistes, Noam Anouar se raconte », sur lexpress.fr, (consulté le ).
  9. « Policier, il dénonce la « mentalité ségrégationniste » de certains collègues », sur leparisien.fr, (consulté le ).
  10. « Noam Anouar : nouvelles révélations sur la police nationale », sur lemediatv.fr, (consulté le )
  11. Vincent Coquaz et Cédric Mathiot, « L’ombre de Lagarde et d’un ex-flic sur la fausse affaire Garrido-Corbière », sur Libération (consulté le )
  12. « Fausses accusations contre Garrido et Corbière : le journaliste du « Point » Aziz Zemouri porte plainte contre Jean-Christophe Lagarde », Le Monde.fr,‎ (lire en ligne, consulté le )
  13. Extraits sur Google Books.