Nicole Feidt

Nicole Feidt
Illustration.
Fonctions
Députée de la 5e circonscription de Meurthe-et-Moselle
Prédécesseur Aloys Geoffroy
Successeur Nadine Morano
Maire de Toul
Prédécesseur Jacques Gossot
Successeur Alde Harmand
Maire de Foug
Successeur Michel Lamaze
Biographie
Date de naissance (82 ans)
Lieu de naissance Baccarat (Meurthe-et-Moselle)
Nationalité Française
Parti politique PS
Profession Fonctionnaire

Nicole Feidt, née le à Baccarat (Meurthe-et-Moselle), est une femme politique française.

Biographie

Née le à Baccarat, Nicole Marie Thérèse Feidt[1] est l'épouse de Jean Feidt, ancien conseiller municipal de Toul décédé le [2],[3]. Elle est membre du Parti socialiste.

Fonctionnaire, elle se présente à la députation dans la 5e circonscription de Meurthe-et-Moselle lors des élections législatives des 25 mai et 1er juin 1997, l'emportant au second tour avec 52,33 % contre le sortant UDF Aloys Geoffroy. Elle a pour suppléant Alain Delhotal, maire de Xirocourt et artiste. Élue secrétaire de l'Assemblée nationale (13 juin 1997-18 juin 2002), elle est membre (13 juin 1997) puis vice-présidente (5 avril 2000) de la commission des lois constitutionnelles, de la législation et de l'administration générale de la République, membre de la commission spéciale chargée d'examiner le projet de loi d'orientation relatif à la lutte contre l'exclusion (28 mars-9 juillet 1998), de la commission d'enquête sur l'activité et le fonctionnement des tribunaux de commerce (21 janvier-2 juillet 1998), de la commission d'enquête sur le fonctionnement des forces de sécurité en Corse (26 mai-10 novembre 1999), de la commission d'enquête sur la situation dans les prisons françaises (9 février-28 juin 2000)[4].

Tête de la liste de gauche lors des élections municipales de 2001, elle arrive en tête au premier tour avec 29,74 % contre la liste de droite, emmenée par Jacques Gossot, maire sortant de droite, qui obtient 28,97 %. Puis, au second tour, elle l'emporte avec 50,65 % des voix. De nouveau candidate aux élections municipales de 2008, elle arrive en tête au premier tour avec 34,63 % des voix, face à Jacques Gossot (25,07 %), Nadine Morano (24,40 %), Dominique Blaise (12,76 %) et Alain Ogier (3,14 %), et l'emporte au second tour avec 43,69 %, contre Jacques Gossot (30,05 %) et Nadine Morano (26,26 %)[5]. Elle cède sa place à Alde Harmand le 25 mai 2013.

Détail des fonctions et des mandats

Mandats locaux

Mandat parlementaire

Distinctions

Notes et références

  1. Jacques Lafitte, Stephen Taylor, Qui est qui en France, J. Lafitte, , 1975 p., p. 713.
  2. « Jean Feidt, in memoriam... (un extrait de l'Est républicain de 1998) »
  3. Michel Brunner, « La ville de Toul est en deuil... », L'Est Républicain,‎ (lire en ligne).
  4. « Fiche de Nicole Feidt, députée de la onzième législature »
  5. « Résultats à Toul en 2008 »
  6. Décret du 31 décembre 2012 portant promotion et nomination

Voir aussi

Articles connexes

Lien externe