Nell Pierlain

Nell Pierlain
Nom de naissance Marie-Madeleine Pourchot
Alias
Madeleine Lemaître
Naissance
Valentigney[1]
Décès (à 92 ans)
Paris
Activité principale
Distinctions
Conjoint
N. Kienast
Pierre Souchon
Descendants
Auteur
Langue d’écriture Français
Genres

Nell Pierlain (nom de plume de Marie-Madeleine Pourchot) est une auteure française de romans sentimentaux, parus principalement aux éditions Tallandier. Elle obtient le prix du Roman populaire en 1968 pour Le Rendez-vous de Marrakech[2] et est la mère du chanteur et acteur français, Alain Souchon.

Biographie

Fille d'Édouard Constant Pourchot et d'Augustine Marie Schmitt, Marie-Madeleine Pourchot naît le 11 août 1914 à Valentigney (Doubs)[1]'[3]. Après la Première Guerre mondiale et le retour d’Édouard Pourchot de l'arsenal de Bourges, la famille s'installe rue Quinault à Paris[4]. Quelques années plus tard, elle épouse N. Kienast, issu d'une famille de propriétaires du Crotoy[5]. Sous le pseudonyme de Madeleine Lemaître, elle travaille dans la troupe de théâtre du comédien Fernand Ledoux[6]'[5]. Lors d'une tournée à Casablanca, durant laquelle son mari l'accompagne, elle fait la connaissance de Pierre Souchon, professeur d'anglais au Grand lycée, dont elle tombe éperdument amoureuse[5]. Quelques mois après la naissance le 27 mai 1944 de son fils Alain Édouard Kienast (le futur Alain Souchon), et dont le père biologique est Pierre Souchon, la famille Kienast repart s'installer en Suisse.

Sept ans plus tard, Marie-Madeleine Pourchot-Kienast quitte son mari pour épouser en secondes noces Pierre Souchon. Ils reviennent vivre à Paris, dans un petit appartement du XVIe arrondissement[5]. Les années passent jusqu'à ce qu'un drame frappe la famille : le 8 janvier 1959, Pierre Souchon meurt lors d'un accident de voiture. Les revenus de la famille ayant brutalement chuté, Marie-Madeleine Souchon et ses enfants, Alain et Patrick, sont contraints de déménager dans un logement HLM du 15e arrondissement. Sans emploi, elle décide rapidement de se mettre à l'écriture de romans sentimentaux pour la collection Floralies des éditions Tallandier. Elle prend alors le pseudonyme de Nell Pierlain et ses romans remportent un beau succès[5]'[7]. Elle meurt en 2007 des suites de la maladie d'Alzheimer[8].

Œuvre

  • Miss Darnell, starlette, 1959
  • Le Jeune homme à la rose, 1960
  • Dangereuse Hilda, 1961
  • Ombres sur les Andes, 1962
  • Manoulia, 1964
  • J'attends Rudy, 1965
  • Le Bengali de l'ile de Chypre, 1965
  • La Colline des perles, 1966
  • La Nymphe du lac, 1966
  • Chacun sa chimère, 1967
  • La Sonate de l'exil, 1968
  • Le Rendez-vous de Marrakech, 1968
  • Tu seras ma reine, 1969
  • Le Bengali de Chypre, 1970
  • Le Portrait de Cyril, 1970
  • La Dame des Petites Loges, 1970
  • L'Homme en gris, 1971
  • Ingrate Alexandra, 1972
  • La Chanson de Chloé, 1973
  • Un Homme déconcertant, 1974
  • L'Écharpe mauve, 1975
  • L'Homme à la Lotus, 1975
  • Vers un nouveau rivage, 1976
  • Le Voyage en Louisiane, 1977
  • Fascinante Hilda, 1977
  • Cher imposteur, 1978
  • La Divine, 1978
  • Pour l'amour de Mathieu, 1980
  • Un Été brûlant, 1980
  • Mirage à Los Angeles, 1980

Références

  1. a et b « Pourchot Marie-Madeleine », Fichier des décès (consulté le 18 mars 2021)
  2. Le Parisien, n°7275, 20 janvier 1968
  3. « Généalogie de Alain SOUCHON », Geneastar (consulté le 21 mars 2021)
  4. Souchon, p. 32.
  5. a b c d et e Thomas Chaline, Alain Souchon : La vie en vrai, Éditeur City Edition, (lire en ligne)
  6. « Notice de personne », BNF (consulté le 21 mars 2021)
  7. Claude Fleouter, Alain Souchon, Michel Lafon, (lire en ligne)
  8. Geneviève Cloup, « Alain Souchon : la maladie d'Alzheimer avait rendu sa mère agressive », Gala, (consulté le 21 mars 2021)

Bibliographie

  • Patrick Souchon, La chanson de Nell, Grasset,

Liens externes