Musicien

(Redirigé depuis Musicienne)
Musicien
Arthur Rubinstein jouant du piano.
Présentation
Forme féminine
Musicienne
Secteur
Arts du spectacle, Audiovisuel
Métiers voisins
Arrangeur, Accordeur, Auteur-compositeur
Codes
CITP
2453
CNP (Québec)
5133
IDEO (France)
PCS (France)
354B
ROME (France)
L1202

Un musicien ou une musicienne est une personne qui joue ou compose de la musique.

En matière de musique vivante, on peut partir de l'opposition entre le musicien exécutantchanteur ou instrumentiste — et l'auditeur de musique, dont le rôle est évidemment plus effacé. Cependant, lorsque chacun est à la fois exécutant et auditeur — par exemple, les membres d'une communauté religieuse en train de chanter des cantiques — cette distinction devient inopérante.

Une deuxième opposition vient s'ajouter à la précédente et concerne les seuls musiciens : il s'agit de la distinction entre, d'une part le compositeur, qui « pense » et « écrit » la musique — pour les types de musique possédant un système de notation —, d'autre part l'interprète, qui exécute celle-ci — avec selon les cas, une plus ou moins grande part d'invention personnelle et d'improvisation. Certains musiciens célèbres, interprètes — individus ou groupes — ou compositeurs, ont laissé dans l'histoire des traces justifiant une étude biographique distincte du courant musical auquel ils appartiennent.

Types de musiciens

Historique

En France

Le métier de musicien en France est reconnu par un diplôme depuis 1795 et la création du Conservatoire de musique et d’art dramatique mais il pouvait s'exercer à l'époque aussi sans diplôme. Le conservatoire forme musiciennes et musiciens depuis ses débuts, et les femmes chanteuses sont à cette époque parfois mieux rémunérées que les hommes. La raison de cette situation tient à la réticence en France, contrairement en Italie et en Allemagne à employer des castrats pour les voix de femmes[1].

Formation

France

Les CFPM préparent au titre de musicien indépendant des musiques actuelles reconnu par l'État RNCP niveau IV.

Suisse

Emploi

L'ONISEP distingue parmi les divers métiers de la musique les professionnels auxquels on peut donner la qualification de musiciens et ceux à qui on ne peut pas la donner[2].

Types

Chanteur

Un chanteur est quelqu’un qui vocalise des sons musicaux avec un ton et une hauteur, et utilise sa propre voix pour produire de la musique. Les chanteurs peuvent chanter en solo ou en groupe et sont souvent accompagnés de musique instrumentale. En 2019, Forbes désigne Taylor Swift se hisse à la première place des revenus avec 185 millions de dollars[3]. En 2020, le magazine révèle que le chanteur le mieux payé au monde est un rappeur, Kaynye West, avec pas moins de 170 millions de dollars de revenus, suivi par Elton John et Ariana Grande.

Instrumentiste

Techniquement parlant, un instrumentiste est toute personne qui ne joue que d’un instrument de musique, de manière professionnelle. Généralement, ils font partie d’un orchestre, groupe ou ensemble musical. En France, l’intervention d’un instrumentiste solo pour une performance coûte environ 540 euros[4].

DJ

Un disc-jockey, plus communément abrégé en DJ, est un animateur qui joue de la musique préenregistrée. En y apportant certaines modifications à l’aide d’outils électroniques, celui-ci devient un artiste qui propose ses créations ou mix à un public. En France, une prestation d’un animateur DJ pour un public privé coûte en moyenne 622 euros[4]. Mais le DJ le mieux payé en France reste David Guetta avec un revenu annuel qui varie entre 10 et 30 millions de dollars par an[5].

Chef d’orchestre

Un chef d'orchestre dirige par ses gestes et son contact visuel une performance musicale de plusieurs instrumentistes ou chanteurs.

Interprète

Les interprètes sont des musiciens, chanteurs ou instrumentistes, professionnels, qui maîtrisent des répertoires d’autres artistes. Ils reproduisent des titres sur scène moyennant une rémunération sous forme de cachets ou de factures pour le musicien micro-entrepreneur ou en association. En France, une prestation d’interprète coûte entre 620 et 720 euros[4].

Compositeur

Un compositeur ou une compositrice est un musicien ou une musicienne qui crée des compositions musicales. Dans le langage courant ce titre est principalement réservé à ceux qui composent de la musique classique comme Mozart, des opéras, des comédies musicales ou de la musique de film ou de séries télévisées. Ceux qui écrivent la musique des chansons populaires peuvent être appelés auteurs-compositeurs.

Compositrices

L'étude à partir du XXe siècle de la place des femmes dans l'histoire de la musique démontre l'existence et la permanence, depuis l'origine et sur tous les continents, de compositrices et de pratiquantes, longtemps occultées par l'historiographie, la musicologie et l'ethnomusicologie pour des raisons sociologiques, culturelles ou religieuses[6].

La légende voit en Sappho (VIIe siècle av. J.-C.) la première compositrice. Avant l'an 1000, auraient existé et composé Enheduanna, Charixène, Cai Yan (174c-220c), Lüzhu (240c-300c), Khosrovidoukht de Goghtn (active vers 750), Sahakdoukht de Siounie (active vers 750)[7]. Au Moyen Âge, des moniales comme Hildegarde de Bingen (1098 - ), moniale bénédictine allemande, ou Isabella Leonarda (1620-1704), religieuse italienne, composent des chants liturgiques, hymnes, messes… Des compositrices renoncent à créer comme Alma Maria Mahler, (1879-1964), au profit de leur mari[8]. Certaines utilisent des pseudonymes, comme Régine Wieniawski (1879-1932), compositrice et pianiste britannique d'origine polono-britannique, qui choisit Poldowski à titre professionnel.

Il faut attendre 1913 pour que la française Lili Boulanger (1893-1918) soit la première compositrice à remporter le Prix de Rome[1],[9]. Jennifer Higdon, (1962), compositrice de musique classique américaine reçoit le prix Pulitzer de musique en 2010[10] et le Prix Nemmers en composition musicale en 2018[11].

Compositeur interprète

Les fonctions respectives de compositeur et d'interprète sont distinctes et complémentaires. Un seul et même musicien peut cependant tenir ces deux rôles. Dans cette hypothèse, la frontière entre improvisation et interprétation est encore plus difficile à déterminer. C'est par exemple le cas chez des compositeurs tels que Mozart, Chopin, Paganini, Liszt, Busoni, Prokofiev, Enesco ou Rachmaninov qui jouent leurs œuvres en public. C'est également le cas des compositeurs-interprètes de free jazz, susceptibles d'improviser tous les aspects musicaux de leurs performances.

Les Debussy, Ravel, Albeniz, Séverac ou Stravinsky, pour ne prendre que quelques exemples de musiciens séjournant à Paris à la Belle Époque, confient, eux, l'essentiel de leurs pages aux interprètes les plus en vue et à même de défendre leurs œuvres.

Auteur-compositeur-interprète

Un auteur-compositeur-interprète écrit le texte et la musique de chansons qu'il présente lui-même à son public, par exemple Véronique Sanson ou Redcar (artiste). Avec le numérique, l'accès fortement facilité aux moyens de production (logiciels) et de diffusion de musique a conduit de nombreux auteurs-compositeurs-interprètes à se passer d'intermédiaires et être également directement producteurs de leur musique. C'est par exemple le cas de Stromae qui a créé son propre label Mosaert. On parle alors d'auto-production et les auteurs-compositeurs-interprètes sont souvent amenés à gérer et financer eux-mêmes la promotion de leur projet[12].

Parolier

Un parolier est un auteur-compositeur qui écrit des paroles pour des chansons, par opposition à un compositeur, qui compose des musiques pour des chansons. Un des paroliers emblématique reconnu est Bob Dylan, prix Nobel de littérature en 2016 « pour avoir créé dans le cadre de la grande tradition de la musique américaine de nouveaux modes d’expression poétique »[13].

Bibliographie

  • Mario d'Angelo, Paul Vesperini et Arnaud Marichez, Les musiciens en France : activités, revenus et profils professionnels, Paris, Éditions Idée Europe (coll. Innovations et développement), 2014 (ISBN 2-909941-10-8).
  • Norbert Elias, Mozart, sociologie d'un génie, Seuil, 1991.
  • Christian Merlin, * Les grands chefs d'orchestre du XXe siècle, Paris, Éditions Buchet/Chastel, 2013 (ISBN 978-2-283-02560-4).
  • Pierre-Michel Menger, Le Paradoxe du musicien : le compositeur, le mélomane et l'État dans la société contemporaine, Paris, Flammarion, (OCLC 10949480) ; rééd. 2001
  • Marc Perrenoud et Pierre Bataille, « Comment être musicien ? », SociologieS [En ligne], Dossiers, mis en ligne le 15 novembre 2018, consulté le 23 novembre 2023. URL : http://journals.openedition.org/sociologies/8882 ; DOI : https://doi.org/10.4000/sociologies.8882

Notes et références

  1. a et b Florence Launay, « Les musiciennes : de la pionnière adulée à la concurrente redoutée Bref historique d'une longue professionnalisation », Travail, genre et sociétés, 2008/1 no 19,‎ , p. 41 à 63 (lire en ligne Accès libre)
  2. Onisep.fr.
  3. Forbes, « Classement Forbes 2019 : Les Chanteuses Les Mieux Payées Au Monde », sur Forbes France, (consulté le ).
  4. a b et c « Infographie : combien coûte un artiste pour un concert ? », sur linkaband.com (consulté le ).
  5. Marc Fourny, « David Guetta s’assure une retraite en or à 100 millions de dollars », sur Le Point, (consulté le ).
  6. Mathilde Dubesset, « Florence LAUNAY, Les compositrices en France au XIXe siècle, Paris, Fayard, 2006, 544 p. », Clio. Femmes, Genre, Histoire, no 25,‎ , p. 249–290 (ISSN 1252-7017, lire en ligne, consulté le )
  7. Augustin Lefebvre, « Où sont les compositrices ? », sur Radio Classique sur archive.wikiwix.com, (consulté le ).
  8. Macha Séry, « Big Alma », sur Le Monde sur archive.wikiwix.com, (consulté le ).
  9. « Septembre 1913 : pour la première fois une femme obtient le premier prix de Rome », sur France Culture, (consulté le ).
  10. (en) « Violin Concerto, by Jennifer Higdon (Lawdon Press) », sur pulitzer.org (consulté le ).
  11. (en) Peter Dobrin, « Philly Grammy-winner Jennifer Higdon now wins $100,000 Nemmers Prize, too », sur The Philadelphia Inquirer sur archive.wikiwix.com, (consulté le ).
  12. Marguerite Beaussant, « Promotion musicale : quel budget pour la sortie de votre musique ? » Accès libre, sur Groover Blog, (consulté le ).
  13. « Bob Dylan, prix Nobel de littérature 2016 », Le Monde.fr,‎ (lire en ligne, consulté le )

Voir aussi

Articles connexes

Liens externes